MENU ZINFOS
Faits-divers

Au commissariat Malartic, les victimes sont aidées même sans porter plainte


Une intervenante sociale permet la prise en charge sociale des victimes et non seulement pénale au commissariat Malartic. Les victimes qui souhaitent être accompagnées peuvent s'y rendre même si elles ne cherchent pas à porter plainte.

Par - Publié le Mardi 8 Décembre 2020 à 15:40 | Lu 2270 fois

Les victimes de violences intrafamiliales, la fugue d’un mineur, des soucis de logements, des conflits de voisinage, la garde des enfants… Les raisons sont nombreuses et toutes valables pour demander l’aide d’une intervenante sociale. Si la majorité des cas sont des violences conjugales, toutes les victimes sont les bienvenues pour un moment d’écoute, d’échange et d’aide au commissariat Malartic à Saint-Denis. 

Les personnes qui s'y rendent n'auront pas à avoir affaire à la Police. il est possible d’être mis directement en relation avec l’intervenante du lundi au vendredi de 8h à 17h. 
 
L’objectif de la police : inciter les victimes à venir demander de l’aide sans sentir l’obligation de passer par les forces de l'ordre. Souvent, la victime est préoccupée par le sort de l’auteur et n’ose donc pas porter plainte. L’intervenante sera dans ces cas de bon conseil et pourra rediriger la victime – et parfois même l’auteur – vers les associations appropriées (comme le Réseau VIF ou l’AMAFAR, par exemple), que ce soit pour une mise en sécurité de la victime, une thérapie, une assistance médicale ou des conseils juridiques.

Souvent, l’intervenante expliquera en quoi il est préférable de porter plainte. "Ça permet de faire peur à l’auteur mais aussi de montrer à la victime que ce n’est pas normal et l’inciter à ne pas se mettre à nouveau dans des situations de vulnérabilité, explique l’intervenante, comme rester avec un conjoint violent ou entamer une nouvelle relation avec quelqu’un de violent". 
 
Une cinquantaine de victimes par mois
 
Pour ceux qui passent par la case police et dépôt de plainte, c’est Anne Casorla, chef d’unité d’investigation à la brigade des mineurs et des familles qui travaille étroitement avec l’intervenante sociale pour assurer un lien avec les associations, médecins, psychologue etc. "Nous sommes complémentaires, il s’agit d’une prise en charge globale", affirme-t-elle. 
 
Mais l’intervenante rassure : "Bon nombre de situations peuvent être réglées sans recours au pénal et sans la prison, si les victimes sont bien prises en charge". C'est là, une façon de "dédramatiser". Chaque mois, elle compte une cinquantaine de victimes, mais seulement une vingtaine de plaintes. 
 
D'autres intervenantes sociales, employées par le Département, doivent aussi prochainement s'installer dans le commissariat du Chaudron, et dans les gendarmeries de Sainte-Marie et de Sainte-Suzanne. 
 
Pour prendre contact, il suffit de se rendre à l’accueil du commissariat Malartic et demander à voir l’intervenante sociale ou la contacter au 0262 90 75 73 ou au 0692 55 78 02.


Soe Hitchon
Journaliste La liberté et la justice pour tous, c'est une utopie en laquelle je crois. Chaque... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Leglandmasqué le 08/12/2020 16:30

Pui c'est un peu comme quand tu appel la police a 3hr du mat il essai de t'aider mais sans venir....c'est le nouvelle méthode a quand j appelle il vienne pas et je paie plus d'impôt honte a eux

2.Posté par hardcore le 09/12/2020 05:07

Une avancée ? Peut-être une petite avancée si on se réfère à ce testing dans lequel on peut à un moment écouter les réactions des forces de l'ordre 974.
https://m.soundcloud.com/cimade/testing-violences-psychologiques

3.Posté par Loki le 09/12/2020 07:20

Ah ah ah, du pipo pour les journalistes .... La réalité en est autre

4.Posté par bruce23 le 09/12/2020 09:46

@leglandmasqué exactement ! De la calinothérapie pour masquer l'absence de poursuites des agresseurs ! Faut dire que notre police est tellement occupée à traquer les zamaliens et les gens dont le nez dépasse du bout du masque. Et que c'est tellement plus facile d'aligner les automobilistes que d'interpeller les conjoints violents !

5.Posté par zoreille le 10/12/2020 00:09

attention !!ne les dérangez pas un 24 décembre ni un 31 dec. A bon entendeur ...

6.Posté par Ray le 10/12/2020 06:08

Quelle autorité doit-on appeler quand la nouvelle installation des radars tourelles provoquent des embouteillages monstres au sortir du boulot ?? Tout ça à cause de quelques automobilistes curieux et inconscients nés pour emmerder le monde ! Le Préfet, Chef de la police ne peut-il pas intervenir en envoyant ses brigades sur les lieux en verbalisant tous ceux sui ne respecteraient une vitesse minimale obligatoire ! Et on a trouvé le mois de décembre mois de fêtes pour faire ces installations ???

7.Posté par Jeansiste le 11/12/2020 19:59

C est de l intox...déjà qu ils ne viennent pas quand on a besoin d eux...c est le.monde a l envers s ils veulent s occuper de ceux qui demandent rien...on est nombreux a se plaindre du bruits des voisins..des alcolos sur la voie publique et pourtant ça perdure...alors comme j y crois pas a cette info

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes