Courrier des lecteurs

Au collège "Les Alizés" : Dur dur d'être précaire !!!

Mardi 7 Avril 2009 - 17:02

Cela fait maintenant plusieurs années que le SGPEN CGTR mène le combat contre la précarité, pour des emplois stables et pérennes.

La précarité, c’est en effet du pain béni pour l’administration qui fait tourner, à moindre frais, ses services. Les personnels en situation de précarité présentent par ailleurs "l’avantage" aux yeux de certains d’être malléables et corvéables à souhait.

La menace du non-renouvellement d’un contrat brandie par des employeurs peu scrupuleux suffit très souvent à effrayer les ardeurs revendicatives des personnels en situation de précarité. Certains précaires en fin de contrat n’osent pas introduire des actions aux prud’hommes pour faire valoir leurs droits, tant ils craignent que l’administration, par représailles, ne leur ferme à jamais les portes de l’emploi, et ce, en dépit des compétences dont nos collègues ont pu faire preuve durant leur contrat.

Malgré la peur, les pressions multiples, l’exploitation éhontée exercées par certains, de plus en plus de collègues précaires, avec l’aide de notre syndicat, ont décidé de relever la tête. Ainsi, plusieurs dizaines de recours sont actuellement aux mains de nos avocats.

L’abus des plus "faibles" n’a que trop duré! Malgré nos multiples relances auprès du rectorat pour que cessent ces comportements, on trouve encore ici et là, dans certains collèges et lycées, des esprits qui n’ont cure des droits élémentaires de cette catégorie de personnels qu’ils jugent sans droit.

C’est tristement le cas au collège Les Alizés où la direction de cet établissement a brutalement décidé de virer sans ménagement et sans explication une collègue alors que celle-ci pouvait légalement pourtant prétendre à la reconduction de son contrat. C’est le remerciement de 10 ans de bons et loyaux services!

Cerise sur la gâteau, la direction n’a pas hésité à enfreindre les règles élémentaires de bonne gestion des contrats aidés (absence de signature des contrats, absence de formation…). Et elle ne s’est pas arrêtée en si bon chemin. La direction du collège a purement et simplement violé les champs de répartition des compétences Etat/collectivités. Recrutée comme TOS précaire, notre collègue était contrainte d’effectuer des taches administratives: "un peu TOS, un peu administratif, agent à tout faire pour la direction".

Comble d’irrespect aux yeux de l’administration, cet agent a osé interpeller son syndicat pour dire "l’exploitation, les droits bafoués cela suffit!". La médiatisation de cette affaire par la presse locale n’a pas été du goût de la direction du collège les Alizés qui a vu là "un manque de loyauté de l’agent" pour reprendre son expression.

Face aux abus, avec notre aide, notre collègue a eu le courage d’engager une action au tribunal des prud’hommes. La direction est convoquée au tribunal pour la fin de ce mois. Coïncidence troublante, notre collègue a reçu récemment un courrier du chef d’établissement, avec accusé de réception, lui notifiant la fin de son contrat. Le SGPEN-CGTR portera ces éléments supplémentaires à l’avocat. Il ne fait aucun doute que la direction sera, au terme de la procédure, condamnée par le tribunal.

Le SGPEN-CGTR interviendra autant de fois qu’il sera nécessaire pour faire cesser les abus d’autant plus méprisables qu’ils sont exercés par des agents ayant autorité sur des personnes en situation de fragilité. Gageons que ces mêmes petits chefs sont beaucoup plus complaisants avec les personnels titulaires.

Le secrétaire général du SGPEN-CGTR
Patrick Corré
Pierrot Dupuy
Lu 494 fois



1.Posté par jean le 07/04/2009 21:42

Je me suis toujours demandé si Patrick Corré, à chaque fois qu'il faisait gréve, faisait une déclaration en ce sens auprès de sa hiérarchie ou s'il faisait passer cela en décharge syndicale. Juste histoire de savoir si ce syndicaliste convaincu était aussi honnête qu'il le prétend. Une déclaration sur l'honneur de sa part me suffira... J'espère que toute cette agitation ne nuit pas à son avancement et son déroulement de carrière!!!

2.Posté par nicolas de launay de la perriere le 08/04/2009 00:18

désolé , mais je pense qu'il en faut des "patrick corré" pour dénoncer certaines situations inadmissibles..

3.Posté par laurent le 08/04/2009 10:12

Suis d'accord avec nicolas


heureusement qu'il y dans notre societé à la Reunion des "patrick corre "
Je me souviens de son total engagement à l'occasion du conflit des precaires notamment quant il s'est fait deloger manu militari par les forces de l'ordre au rectorat lors de l'occupation de ce batiment avec les precaires
ilfallait avoir des c...

4.Posté par HERZOG le 14/04/2009 02:47

Traditionnellement les réunionnais sont très croyants, et une fois de plus, ils prennent le "patrick corre" pour un ange.

Ce monsieur, n'est autre qu'un gestionnaire (cadre de CAT "A" à l'Education Nationnale), qui prendra bien soin de ne pas froisser son administration de tutelle et ses supérieurs, parce que "secrétaire général", cela peut s'arréter à tout moment, et il devra reprendre son poste dans un lycée, et utiliser des précaires pour faire le sale boulot.

Croyez moi, ils sera bien content de les avoir ces contrats précaires, sinon il sera "de corvée de chiot", et cela sera plus difficle de faire le mariol avec un mégaphone


5.Posté par HERZOG le 14/04/2009 02:50

Renseignez vous auprès du SAFPTR, car d'autres de vos collègues ont eu gain de cause au TRIBUNAL. Si vous avez plus de 6 ans de service, la LOI est de votre côté.

Il y des syndicats qui font du bruit, et d'autres qui travaillent et trouvne des solutions à la précarité.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 21 Juillet 2019 - 12:44 De la bonne orthographe... C'est pa fo...