Santé

"Au CHU Sud, l’activité d’oncologie digestive n’est aucunement remise en question"

Lundi 25 Juin 2018 - 15:40

Suite aux articles parus dans le JIR du 23 juin (intitulé « CHU Sud : « situation inacceptable » selon David LORION) et sur Zinfos974 du même jour (intitulé « David LORION dénonce la situation inacceptable au CHU Sud »), la Direction Générale du CHU tient à apporter les précisions suivantes :


"Au CHU Sud, l’activité d’oncologie digestive n’est aucunement remise en question"
1. Il n’existe pas de service d’oncologie digestive du CHU Sud, mais bien une activité d’oncologie digestive, réalisée au niveau du service de gastro-entérologie dans le pôle des Spécialités médicales. Il n’y a aucun projet de fermeture de ce service ou de reconsidérer cette activité, au contraire le projet médical du CHU est de faire de l’activité d’oncologie-hématologie du CHU un pôle d’excellence dans la prise en charge du cancer, en particulier à travers des projets comme le développement à La Réunion de l’allogreffe ou des leucémies sur le site de Saint-Pierre.

2. Il existe bien une difficulté de ressource humaine médicale dans cette spécialité « sinistrée » au niveau national ainsi que le démontrent plusieurs études de l’Institut national du cancer. Sur le CHU Sud, cette difficulté se matérialise à compter de juillet 2018 au départ d’un praticien. Cette activité est exercée au sein d’un hôpital de jour avec une file active d’environ 80 patients par mois.

3. Des démarches ont été engagées depuis plusieurs semaines par la Direction du CHU, la présidence de la Commission médicale d’établissement et le pôle de cancérologie du CHU avec l'aide du praticien en partance :
- pour recruter un gastro-oncologue (en cours) ;
- pour augmenter l’implication des praticiens d'oncologie dans la prise en charge des patients alors que le nombre de patients pris en charge est déjà très important (fait) ;
- pour augmenter le nombre de vacations d’un praticien impliqué dans cette activité à son maximum (fait).
Une recherche active de praticiens généralistes est en cours pour renforcer l’équipe d’oncologie, avec plusieurs pistes en cours.

4. Dans une attitude responsable et sans attendre, la Direction du CHU et les équipes médicales du CHU et des cliniques Ste-Clotilde et Des Orchidées ont élaboré un protocole de transfert provisoire de patients pour assurer la continuité des soins des patients concernés. La prise en charge a été discutée de façon collégiale aussi bien avec les Chirurgiens, les Gastro-entérologues, les Oncologues et les Radiologues des deux établissements. Ce protocole sera effectif à compter du 1er juillet, pour une période d’un mois.

Il était hors de question de laisser nos patients sans solution de prise en charge, et la qualité de la coopération CHU / Clinifutur permet une solution de continuité et de qualité de prise en charge. Le CHU est conscient des difficultés liées à la distance et au transport des patients du territoire Sud vers l’Ouest et le Nord, prie les patients de bien vouloir l’excuser pour les contraintes subies, et confirme que tout est mis en oeuvre avec le pôle de cancérologie et la communauté médicale pour un retour à la normale le plus rapide possible.
Zinfos974
Lu 1385 fois



1.Posté par Saint-Denis le 25/06/2018 18:21

Ah bon , il y encore des oncologues aux CHU ????

2.Posté par candidat le 25/06/2018 20:16

he oui, y a juste un syndicat chrétien qui a voté pour les suppressions de postes et de lits et qui
essaie encore de mentir aux agents

3.Posté par bill le 26/06/2018 08:34

Combien de temps encore la "comm" va-t-elle pouvoir masquer que la suppression de postes et de lits a bel et bien une conséquence sur le soin ?
Que rien n'est fait pour retenir les soignants ?

https://www.topsante.com/medecine/votre-sante-vous/professionnels-de-sante/une-mise-en-danger-de-la-vie-d-autrui-la-lettre-ouverte-des-medecins-a-edouard-626588



4.Posté par Avoupa le 26/06/2018 09:11

Tellement au courant de ce qui se passe au CHU Sud, David LORION se met à raconter, comme d'habitude, des histoires invraisemblables pour se faire parler de lui. A l'avenir essayez de réunir des éléments concrets avant d'avancer des conneries qui sont bien dignes de vous. Le Sud en a marre de ce pingouin

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter