Faits-divers

Attouchements sexuels: Six mois de prison avec sursis pour "l'ami" de la famille

Vendredi 24 Février 2017 - 07:43

Un sexagénaire a été condamné hier par le tribunal correctionnel de Saint-Pierre à de la prison avec sursis pour des attouchements sexuels sur les deux filles d’un couple d’ami, au milieu de l’année 2016.

L’auteur des faits, un ancien militaire d’origine malgache, selon les informations de la presse écrite locale, était un ami de longue date de la famille, n’hésitant pas à rendre service.

Les deux victimes, présentes à l’audience et âgées respectivement de 13 et 15 ans selon les informations de la presse locale, ont assuré que l’ami de leurs parents leur avait proposé des relations sexuelles en échange d’argent ou de téléphones.

Elles ont également affirmé que le sexagénaire leur avait touché les fesses et la poitrine.

Lors du procès, l’ancien militaire a nié les faits dont il est accusé et a évoqué des "maladresses" à en croire Le Quotidien.

Cela n’a pas convaincu le tribunal qui l’a condamné à six mois de prison avec sursis et à une inscription au fichier des agresseurs sexuels.
Lu 6784 fois



1.Posté par Gépatord le 24/02/2017 10:35

castration d'office et sans etat d'âme

2.Posté par DUDULLE974 le 24/02/2017 11:48

C'est la semaine de clémence pour les délinquants sexuels .....Hier 1 an,aujourd'hui 6 mois avec sursis.

3.Posté par roussel le 24/02/2017 13:51 (depuis mobile)

Clémence non injustice juges incompétents

4.Posté par Dolly Prane le 24/02/2017 23:03

Mon dié le pov pompier Nirlo quand il regarde les peines données il doit dire que li paye pour les autres .....
li ma mettre de feu ok
le dash lariv en retard ok
mais il a pas détruit à vie deux ado en plus embete à zot

Les deux victimes, présentes à l’audience et âgées respectivement de 13 et 15 ans selon les informations de la presse locale, ont assuré que l’ami de leurs parents leur avait proposé des relations sexuelles en échange d’argent ou de téléphones.

5.Posté par Bayoune le 25/02/2017 09:42

Cet ancien militaire se croyait sans doute encore au Rwanda, ou des militaires français étaient accusés de viols, comme au Centrafrique. Les enquêtes tellement longue ne finissent jamais.

6.Posté par Oscar DUDULE le 25/02/2017 10:25

Au delà des religieux et des enseignants radiés et condamnés, il est clair que la plupart des maltraitances sexuelles , vis à vis des mineurs,se déroulent au sein de la famille et des amis proches.
Malheureusement ce sont celles les moins révélées.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter