MENU ZINFOS
Santé

Attention à la consommation de compléments alimentaires à base de curcuma


La forte consommation de compléments alimentaires contenant du curcuma peut se révéler toxique, en particulier pour le foie, indique l’Agence nationale de sécurité de l’alimentation (ANSES).

Par NP - Publié le Jeudi 30 Juin 2022 à 10:07

Illustration Pixabay
Illustration Pixabay
Connu pour ses bienfaits digestifs, antioxydants et anti-inflammatoires supposés, le curcuma peut présenter un danger pour la santé s’il est consommé à haute dose. À la Suite de plusieurs signalements d’hépatites en Italie et en France, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation (Anses) appelle les consommateurs de compléments alimentaires à base de cette épice à prendre des précautions.

Une quinzaine d’hépatites recensées chez des consommateurs en France

Généralement utilisé comme épice dans différentes cuisines, le curcuma est également employé en médecine traditionnelle et de nombreux compléments alimentaires contenant du curcuma ou sa substance active, la curcumine, sont disponibles sur le marché français.

La France, via le dispositif de nutrivigilance de l’Anses, enregistre plus de 100 signalements d’effets indésirables susceptibles d’être liés à la consommation de compléments alimentaires contenant du curcuma ou de la curcumine, dont 15 hépatites.

L’Anses s’est alors autosaisie pour identifier les risques potentiels liés à la consommation de ce type de compléments alimentaires.

Appel à la vigilance face à la surconsommation

Pour une consommation de curcumine sans risque pour la santé, l’Efsa a fixé la dose journalière admissible (DJA) à 180 mg de curcumine pour un adulte de 60 kg. Au regard de cette dose, l’exposition de la population française par les aliments reste faible, avec 27 mg pour les grands consommateurs d’aliments à base de curcuma. Pour que tous les apports alimentaires, compléments alimentaires inclus, ne dépassent pas la DJA, la dose apportée par les compléments alimentaires doit rester inférieure à 153 mg par jour pour un adulte de 60 kg.

L’Agence nationale de sécurité de l'alimentation a par ailleurs identifié un recours croissant à des formulations qui augmentent la biodisponibilité et donc les effets de la curcumine dans les compléments alimentaires, par exemple par l’association à d’autres ingrédients tels que la pipérine.

" La curcumine est très peu biodisponible, c’est-à-dire qu’elle passe difficilement dans la circulation sanguine et qu’elle est éliminée très rapidement par l’organisme. Les industriels ont développé diverses formulations pour améliorer cette biodisponibilité et ainsi augmenter les effets de la curcumine", explique Fanny Huret, coordinatrice de l’expertise à l’Anses.

Même si en apparence, elles ne dépassent pas la DJA, ces nouvelles formulations peuvent induire un risque d’effets indésirables pour la santé en augmentant la biodisponibilité de la curcumine dans l’organisme. À ce jour, l’étiquette du complément alimentaire ne précise que rarement s’il s’agit d’une formulation classique ou nouvelle et le consommateur peut donc consommer à son insu un produit potentiellement toxique.

Recommandations aux consommateurs

Le curcuma stimule la sécrétion de bile, indispensable à une bonne digestion. Comme pour toutes les autres substances et préparations possédant ces propriétés cholérétiques, l’Agence déconseille la consommation de compléments alimentaires à base de curcuma aux personnes souffrant de pathologies des voies biliaires.

Par ailleurs, il existe un risque lié aux interactions de la curcumine avec certains médicaments tels que les anticoagulants, les anticancéreux et les immunosuppresseurs. Leur efficacité ou leur sécurité pourraient en être altérées. L’Anses déconseille la consommation de compléments alimentaires contenant du curcuma aux personnes traitées par ces médicaments sans avis médical.
Les compléments alimentaires ne sont pas des produits anodins, rappelle l’Anses.




1.Posté par kikadisa le 30/06/2022 10:27

alor fo pi mét sa mèm dan nout' kari a ter la ??...

2.Posté par MMarley le 30/06/2022 10:40

Ah zut j'en prends régulièrement pour mon foie justement !

3.Posté par Cassepapaye le 30/06/2022 11:13

Nous avons des milliers de cas d'effets secondaires suite au vaccin covid et dans ce cas, pas de problème. En revanche 15 hépatites et la vigilance s'impose !
Ne marcherait-on pas sur la tête ?

4.Posté par merci l ANSES, et pour le vaccin expérimental? le 30/06/2022 11:16

L'ANSES toujours aussi crédible avec ces recommandations du même niveau que l'Ivermectine et l'HCQ dans le traitement contre le COVID
Nos gramoun utilisaient et utilisent le "safran péi" depuis des temps imémoriaux pour guérir de nombreux maux et ces professionnels de la profession soumis aux lobbies pharma essaient de ramener leur science..
Allez marché don!!

5.Posté par oté le 30/06/2022 11:26

C'est rigolo on consulte les chiffres officiels pour les effets secondaires du CURCUMA et rien pour l'injection expérimentale prétendue soigner le Covid!!!!

100 cas et alerte alors que les morts et centaines de milliers de cas d'effets secondaires c'est nul et non avenu?????????!!!!!!!!

6.Posté par MôvéLang le 30/06/2022 12:30

'' Une quinzaine d’hépatites recensées chez des consommateurs en France ''
15 cas d'hépatite sur combien de personnes qui ont pris ces compléments ?
Ont-elles respecté les doses ?
Est-ce le curcuma qui n'est pas bon ou les ingrédients ajouté pour renforcer l'effet ? '' Les industriels ont développé diverses formulations pour améliorer cette biodisponibilité et ainsi augmenter les effets de la curcumine", explique Fanny Huret, ''

7.Posté par Suppositoire le 30/06/2022 14:07

Le curcuma fait peur au business Big Pharma...

Je leur propose un suppo à la curcumine pour les décomplexer !

8.Posté par Fidol Castre le 30/06/2022 14:20

15 cas sur 80.000.000 de français...

Par contre on a des centaines de milliers d'effets secondaires suite à l'injection expérimentale d'ARNm sur les populations civiles...motus et bouche cousue.

J'ai une idée : demander de l'aide à Zelensky pour bombarder l'Inde car ce pays risquerait de nous contaminer avec des vapeurs de curcuma en cas de grand vent.


9.Posté par bobok le 30/06/2022 14:39

c'est l'assassin li la mette curcuma dans brede moronme.

tous ce qui est naturel est un danger pour bigpharma !

goute a nous.

10.Posté par Observateur le 30/06/2022 15:02

Cette épice indienne connue dans le monde entier est l’une des moins chères qui soient. Elle vient d’une racine qui ressemble un peu au gingembre et qu’on réduit en poudre. La plante, en général appelée haldi, est cultivée dans toute l’Inde.
Le curcuma est une poudre très parfumée, d’un jaune soutenu. Il garde sa couleur indéfiniment mais perd son arôme avec le temps. Il se conserve à l’abri de l’air. Certaines familles indiennes maintiennent la tradition en le préparant elles-mêmes, mais la majorité des gens l’achètent tout prêt dans le commerce.
Parfois appelé “safran indien”, le curcuma n’est pourtant pas utilisé comme le safran. S’il entre dans la composition de tous les currys, des pickles et des chutneys, il est également utilisé en médecine traditionnelle indienne.
Il contient de la curcumine, une molécule connue pour ses propriétés anti-inflammatoires. Cette substance miraculeuse purifie le foie de ses toxines, équilibre le niveau de cholestérol, aide à lutter contre les allergies, stimule la digestion, renforce l’immunité et est bonne pour le teint. Elle est également utilisée en usage interne et externe pour soigner le cancer.
Le curcuma est connu depuis près de quatre mille ans. A l’époque védique, il avait également un rôle religieux. Toute cérémonie hindoue commence par le haldi. La racine séchée intervient dans de nombreux rituels dans l’Himalaya, et sa poudre sert également à teindre les robes sacrées.

11.Posté par Mass & Cot le 30/06/2022 19:14

cet article nous prend pour des cons.

12.Posté par CHUUUUUUUUUUT le 30/06/2022 20:55

ma la toujours mangé curcuma sous toute forme, en poudre, en sirop, en usage externe, pour les coupures

Zordi i dit fait attention du curcuma surtout de la curcumine

allez dit partout surtout à Saint Joseph

a nous réunionnais nous va continuez comme avant parce que ça lé bon pou toutes z'affaires

13.Posté par Acx le 30/06/2022 21:21

Scoop!

La forte consommation de beaucoup de choses peut se révéler toxique pour l’organisme !

14.Posté par Acx le 30/06/2022 21:25

Et pendant ce temps là.. au moment de faire l’ordonnance, la quasi totalité des généralistes pose la question au patient (quelle que soit la raison pour laquelle il est là) « euh, vous voulez que je vous prescrive du paracétamol ou c’est bon ? »

15.Posté par tantine le 30/06/2022 22:49

le curcuma on y ajoute un peu de gingembre en poudre ou du poivre et il est tout à fait biodisponible, pas la peine d'acheter des compléments alimentaires trafiqués et à la réunion nou na le curcuma mère que lé plus méyer que piascledine à 30 euros pas remboursé pour l'arthrose

16.Posté par l''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''art et douceur le 01/07/2022 00:48

3 ans que je n'ai pas posés les pieds au médecin ,,, Alors merci au curcuma, et a nos remèdes grands mère ...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes