MENU ZINFOS
National

Attentats de Paris: L'avocat de Salah Abdeslam payé par... l'Etat


- Publié le Samedi 30 Avril 2016 à 09:26 | Lu 1638 fois

La semaine dernière, le ténor du barreau de Lille Franck Berton a pris le relai de la défense de Salah Abdeslam, le seul survivant des commandos des attentats de Paris. Un avocat qui sera payé par... l'Etat.

L'accusé remplit en effet les conditions pour pouvoir bénéficier de l'aide juridictionnelle. La première est d'être de nationalité française, citoyen d’un Etat membre de l’UE ou étranger en situation régulière. C'est le cas pour Salah Abdeslam, qui possède la nationalité française. Seconde condition : percevoir moins de 1500 euros par mois pour une couverture partielle, et moins de 1000 euros pour une couverture totale. Là aussi, le terroriste remplit cet impératif. 

"Nous sommes dans une démocratie et Salah Abdeslam est un homme, il a besoin de dire les choses", a déclaré à ce propos Franck Berton dans le journal de France 2. "La justice se rend quand on comprend les choses, sinon il n'y a pas de sens aux procès, pas d'utilité pour les victimes", a-t-il poursuivi.

A noter que bien qu'il s'agisse d'un ténor du barreau, l'Etat ne paiera pas plus que la somme calculée sur la base du taux forfaitaire prévu dans le cadre de l'aide juridictionnelle. 




1.Posté par nawak le 30/04/2016 09:48

je viens de vomir mon p'tit dèj.

2.Posté par Eno2016 le 30/04/2016 10:24

Il doit être défendu comme tout présumé coupable ....
Bien sûr !
Sous l'émotion , beaucoup souhaite le voir fusiller , guillotiner et autres ... mais a-t-il vraiment fait quelque chose de mal ...

3.Posté par marie le 30/04/2016 10:26

Trop fort. Ds kel monde ont vie. Plus comentaire siderer?

4.Posté par Bof le 30/04/2016 11:08 (depuis mobile)

Peine de mort et voilà tout...

5.Posté par rito le 30/04/2016 11:29

Franck Ténor?

6.Posté par Tonton le 30/04/2016 11:52

Je suis pour l'application de la Shariah pour les crimes commit, en nom de la réligion, par des intégristes muselmanes
(et pour l'application des Dix Commandements pour les intégristes Chrétiens et Juifs)

7.Posté par A mon avis le 30/04/2016 12:06

"A noter que bien qu'il s'agisse d'un ténor du barreau, l'Etat ne paiera pas plus que la somme calculée sur la base du taux forfaitaire prévu dans le cadre de l'aide juridictionnelle. "

Quelle que soit l'abomination du crime, il est parfaitement logique, que dans une démocratie , les règles de la justice soient respectées !

8.Posté par A mon avis le 30/04/2016 12:10

@ 3 marie : on vit dans un pays où les règles de justice et de démocratie sont respectées ! Heureusement !

Peut-être préféreriez vous "la loi du talion" ? ou la charia ?

9.Posté par Pamphlétaire le 30/04/2016 19:32

L'avocat de Salah Abdeslam payé par... l'Etat mais l'argent de l'Etat ce sont les citoyens qui payent des impôts et la TVA et les entreprises. L'Etat n'est pas une entreprise il ne gagne pas d'argent mais il dépense l'argent qu'il prend aux personnes physiques et morales déjà citées.

10.Posté par Gros Colon le 30/04/2016 18:44

Surtout respectons les procédures afin qu'il n'y ait pas de vices de forme. Ce serait pire

11.Posté par Annc 974 le 30/04/2016 20:20

Quelle honte... Pauvre France !!!

12.Posté par C''est moi le 01/05/2016 17:11

Allez y, dites amen à tout ça bande de C.. ça me donne envie de gerber.

13.Posté par Pamphlétaire le 03/05/2016 21:03

Je suis entièrement d'accord avec l'article ci-après que je mets en ligne...

"Mes impôts ne serviront pas à payer l'avocat d'Abdeslman"
La mère d'une victimes des attentats du 13 novembre refuse de payer ses impôts qui financerait l'aide juridictionnelle de Salah Abdeslam.

C'est un cri de colère... Elisabeth Boissinot, la mère de Chloé, l'une des victimes des attentats du 13 novembre dernier, ne supporte plus l'idée que ses propres impôts financent la défense de Salah Abdeslam, dernier membre en vie des commandos de Paris. Transféré en France depuis la Belgique il y a une semaine, il bénéficie de l'aide juridictionnelle et sera défendu par Me Franck Berton. Elisabeth Boissinot menace désormais de ne plus payer ses impôts qui serviront "à payer l'avocat de Salah Abdeslam". Elle s'est confiée à Europe 1.

Salah Abdeslam : "on dirait une vedette"

"On dirait une vedette. Transport en hélicoptère, prison avec 15 personnes dédiées, on le dorlote pas, mais on y fait très attention", s'indigne la mère de Chloé. "C'est quand même un assassin. Le fait qu'on paye un avocat pour lui et que ce soit mon argent, de mon travail, qui permette de défendre cette homme-là... Je ne paierai pas. Mes impôts ne serviront pas à payer l'avocat de Salah Abdeslam, je refuse", poursuit-t-elle. "J'ai écrit à François Hollande pour lui dire que je ne paierai pas si mes impôts servent à ça", explique Elisabeth Boissinot.

Etre fidèle à la mémoire de sa fille

"Je ne peux pas laisser pas cela. C'est comme si je trahissais ma fille. Il est hors de question que je paye quelqu'un pour défendre la personne qui a tué ma fille", insiste-t-elle. "Je ne paierai pas mes impôts et s'il faut aller en prison, j'irai en prison, ça ne me dérange pas". Elisabeth Boissinot explique vouloir être "fidèle à la mémoire de (sa) fille et vouloir faire ce (qu'elle) pense être juste". "J'ai pris un avocat parce que je veux lire le rapport d'autopsie de Chloé, c'est moi qui vais le financer. Nous allons financer pour avoir des réponses et la France va financer pour essayer de lui éviter la prison à vie, c'est ça qui me met en colère", conclut-t-elle.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes