MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Attaques de requin : Oui, vous êtes responsable, Monsieur le Préfet...


Par - Publié le Jeudi 23 Juillet 2015 à 15:56 | Lu 3687 fois

Chaque nouvelle attaque de requins entraine son lot de questionnements : Qui est responsable? Quelle est la cause de cette recrudescence d'attaques depuis quelques années? Est-ce la faute de la réserve marine? Pourquoi n'autorise-t-on pas la consommation de chair de requin? Pourquoi le surfeur attaqué pratiquait-il son sport favori malgré les interdictions? Etc...

Toutes ces questions sont légitimes mais dans l'attente de réponses qui, pour certaines, n'arriveront pas avant plusieurs semaines, mois ou même années, il faut bien agir.

Les élus, souvent pointés du doigt, ont fait ce qu'il fallait. Sans doute pas assez vite -je me souviens des regrets d'un Patrick Flores, élu à St-Paul en charge de la gestion du risque requins, se plaignant régulièrement sur sa page Facebook des lourdeurs de l'administration française qui ralentissent la mise en place de solutions- mais ils se bougent et on est à quelques jours pour certaines communes, semaines pour d'autres, de voir les premières protections mises en place.

Même à Saint-Leu, où l'attaque a eu lieu hier, des solutions sont à l'étude et vont prochainement être installées.

Il est par contre un partenaire, l'Etat, qui a toujours trainé les pieds dans ce dossier requins, voire même qui a fait de grosses erreurs. Et je reste poli, malgré ma colère. Je ne peux que redire ce que j'ai déjà écrit le 12 juin dernier, suite à l'attaque contre Eddy Chaussalet au Port, dans mon article "Les 12 (vraies ou fausses) causes de la prolifération de requins à la Réunion" : "Tous les préfets se sont acharnés à remettre à plus tard les solutions impopulaires, de peur de se mettre à dos le lobby des écologistes, très puissant au niveau national. Surtout ne rien faire qui soit susceptible de nuire à leur carrière future. Ils se réveillaient donc chaque matin en espérant qu'aucun nouvel accident ne se produirait et ainsi pouvoir transmettre la patate chaude à leurs successeurs avant qu'une nouvelle catastrophe ne se reproduise".

Mais je vais plus loin aujourd'hui dans mon ressentiment. Et j'ai deux griefs à mettre en exergue, plus particulièrement.

L'ineptie de l'interdiction de vendre et de consommer de la chair de requin

Parmi les 12 causes que j'ai relevées (voir article), il en est une qui fait une quasi-unanimité : Peu de gens -hormis quelques défenseurs de la cause animale particulièrement extrémistes- comprennent l'interdiction qui est faite, par arrêté préfectoral de consommer de la chair de requin.

Là aussi je vais reprendre une partie de ce que j'ai déjà écrit sur le sujet : "Les requins bouledogue et tigre ne sont pas des espèces protégées car elles ne sont pas menacées de disparition comme certaines autres espèces de requins. En conséquence, leur capture est autorisée, même à l’intérieur de la réserve marine. Ce qui est interdit depuis un arrêté préfectoral de 1999, c'est la commercialisation de sa chair au motif officiel qu'elle serait susceptible de transmettre la ciguatera, une maladie présente à Madagascar et potentiellement mortelle. L'an dernier, le préfet a interrogé l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES) pour savoir s'il pouvait ré-autoriser la consommation des requins tigre et bouledogue à La Réunion. L'ANSES rappelle qu'aucune des analyses réalisées à ce jour dans le cadre du programme de recherche conduit à La Réunion n'a mis en évidence la présence de ciguatoxines dans la chair des requins prélevés. Cependant, l’agence relève que les études en cours dans le cadre du programme CHARC ne permettent pas d’exclure que, par des déplacements sur longues distances, notamment jusqu’à Madagascar, les requins tigre et bouledogue puissent ingérer ces toxines. Aussi, l’ANSES considère qu'il n'est pas possible d’écarter le risque que les requins tigre et bouledogue pêchés à La Réunion puissent être contaminés par des ciguatoxines. En conséquence, la consommation ne peut être actuellement autorisée".

Quelques semaines après avoir écrit cet article, je révélais une énorme incongruité : l'ANSES recommande d'interdire la consommation de chair de requins à la Réunion au motif de notre proximité avec Madagascar (800 km), alors que la vente et la consommation de chair de requins est autorisée à Mayotte, qui ne se situe qu'à 450 km des côtes malgaches ! Devant cette aberration flagrante, on pouvait raisonnablement s'attendre à une levée de l'interdiction à la Réunion. Que pensez-vous que fit l'administration ? Elle a également interdit la vente et la consommation à Mayotte, où il s'agissait pourtant d'une coutume locale ancrée dans la tradition et où il n'y avait jamais eu de problèmes de ciguatera ! Et peu importe si la population locale n'a rien changé à ses habitudes et continue à en consommer tout autant qu'avant : au moins, le parapluie est ouvert et les apparences sont sauves !

Là où le préfet se fout vraiment de notre g...

J'ai fait partie des plus ardents défenseurs de la cause des surfeurs, notamment du fait qu'un membre de ma famille, Alexandre Rassiga, est décédé le 23 juillet 2012, il y a très exactement trois ans, suite à une attaque de requin. Tous mes articles sont là pour le prouver.

Mais déjà, suite à l'attaque contre Eddy Chaussalet au Port, j'ai été obligé de commencer à revoir un peu mon point de vue. Si je continue à dire qu'il n'est pas normal qu'on interdise aux habitants d'une île de se baigner et de pratiquer des activités nautiques et qu'il convient donc que les autorités fassent tout ce qui est en leur pouvoir pour trouver les solutions adéquates, je suis bien obligé de prendre en compte la multiplication des attaques, malheureusement souvent mortelles et d'essayer d'envisager d'autres solutions, en attendant que les protections soient mises en place.

Et je ne peux non plus rester insensibles face aux nombreux commentaires qui disent avec raison : "C'était interdit. Qu'est ce qu'il faisait dans l'eau?"

On a effectivement un peu tendance à l'oublier, mais un arrêté préfectoral du 13 février 2015, qui reprend d'autres arrêtés précédents, interdit la baignade et les activités nautiques (surf, bodyboard, bodysurf, longboard, paddelboard) en dehors des zones autorisées (lagons, espaces aménagés et surveillés et zones expérimentales).

Pourtant, hier à Saint-Leu, ils étaient sept surfeurs dans l'eau au moment de l'attaque. Pas un, pas deux... sept !

Et c'est là que je suis pris d'une violente colère contre le Préfet.

A quoi ça sert de pondre des arrêtés préfectoraux, si c'est pour ne pas les faire appliquer ?

Comme il est malheureusement avéré que ce sont les surfeurs qui sont les seules victimes des requins, à la notable exception de Talon Bishop à l'Etang Salé et de la jeune baigneuse dévorée dans la baie de St-Paul, qu'attend le préfet pour demander aux forces de l'ordre de faire appliquer son arrêté?

Si les gendarmes verbalisaient tous les surfeurs surpris dans l'eau et confisquaient leurs planches, le problème serait vite résolu. Et la Réunion cesserait de faire la Une des journaux du monde entier à chaque nouvelle attaque et arrêterait de porter comme un boulet son image d'"ile à requins".

Cela, en attendant que de véritables mesures de protection soient mises en place et que tout le monde puisse retourner à l'eau en toute sécurité.


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par La vérité vraie... le 23/07/2015 18:54

Le préfet doit faire verbaliser les délinquants d'eau salée ! Quand comprendront-ils que l'eau douce et pure de nos montagnes est meilleure pour la santé ?
Je ne comprends vraiment pas pourquoi les autorités ne verbalisent pas les récalcitrants. Quelle est la cause réelle de cette inaction ? J'ai ma petite idée...mais des explications officielles s'imposent ! Les députés doivent également avertir rapidement les ministères de l'intérieur et de l'outremer.
On verbalise pour des tongs ou un sandwich au volant mais pas pour le non-respect des arrêtés préfectoraux. Pourtant, on peut assister au même résultat : la possible mort d'homme.
Où va le monde grand Dieu ?

2.Posté par Boa Bill le 23/07/2015 19:09

Il faudrait donc mettre un gendarme derrière chaque personne irresponsable ? QUI se soucie du jeune qui roule à contre-sens et qui perd la vie sur son cyclomoteur ? Pourquoi un surfeur irresponsable serait-il plus à plaindre ?

3.Posté par Mwa la pa di le 23/07/2015 19:10

Pierrot, prend du recul et crois tu vraiment que seul le préfet est condamnable alors que le maire de St Leu se refuse à verbaliser ni à intervenir pour faire aussi appliquer la loi. Le "saussissonage " entre Etat, Mairie, collectivités locales ne doit pas rendre les acteurs idiots et cons à le fois. En attendant les solutions tous ceux qui sont dépositaires d'autorité devraient faire appliquer le loi. Accuser le préfet quand l'élu du coin ne fait que foutre des bâtons dans les roues de tout ce qui n'est pas LUI.....

4.Posté par maçonnerie le 23/07/2015 19:17

encore faudrait il que les gendarmes se mettent à l'eau..?
encore faudrait il que l'on donne la prime de 600 euros au plus zélés d'entre eux qui resteraient tranquillement assis face aux spots de surf, à attendre l'imprudent qui oserait mettre planche à l'eau..

non finalement, poireauter pour eux à l'entrée de la corniche, dans les rampes de plateau ou à deux ou trois endroits stratégique de la route des tas de marins, leur permet de maximiser le ô combien difficile exercice qui est le leur sous nos latitudes, en rendant compatible la faible d'un risque, avec la maximisation d'un revenu.

5.Posté par KLD le 23/07/2015 19:37

"En conséquence, leur capture est autorisée, même à l’intérieur de la réserve marine." on est d'accord Pierrot, que des comiques arretent de faire croire que la réserve a interdit la peche , mensonge ! et bravo pour ton article. ce qui m'a exaspéré c'est les conneries , proche de la manipulation politique , qui ont été raconté sur la réserve , sans compter les insultes à une élue , digne des plus stupides extraits des "dents de la mer" ................ triste réaction . "A chaud", n'excuse pas tout , c'était révélateur d'une mentalité et d'une attitude déplorable et arrogante de certains de ce "milieu là" , et oui !!

6.Posté par La vérité vraie... le 23/07/2015 19:47

La solution : un/deux gendarmes attitrés par plage (ou spot mieux encore) sur les postes MNS. Un à l'eau...fait péter le pv !

7.Posté par Moin la di le 23/07/2015 19:55

Pierrot out titre lé trompeur je croyais que tu prônais pour comme post 1 disait les délinquants d'eau salé ? En effet m'a demandé de virer lé Prefet quand un rékin va sort dans l'eau pour ni Kap a nous sur la route nationale tant zot y Kap sak lé Dan l'eau et en plis interdit quoi vi veut lé pauvre Boug y fé contre ces caniars de la mer faut envoyé ban vigiles de Saint Louis pour zot au fait paraît il sat la met' un bon calotte au GRATEL té entrain de faire le mariole dans bus Saint Pierre va être inquiété par la zistice pas zis

8.Posté par Titi or not Titi le 23/07/2015 19:56

A Quand ?? : 😜

L'interdiction de Conduire en Voiture Sur L'ile !!
L'interdiction de Faire Du Vélo !!
L'interdiction de Marcher En Forêt !!
L'interdiction de Lire !!
L'interdiction de Se Promener En maillot Sur La Plage !!
L'interdiction d'Etre Heureux !!
L'interdiction de Se Parfumer !!
L'interdiction de Se Laver !!
L'interdiction de Faire L'Amour !!
L'interdiction de Faire Des Enfants !!
L'interdiction d'Etre Instruit !!
....

Oh Pinaise !!
Daesh Est Aux Portes De La Reunion !!

9.Posté par Zoé le 23/07/2015 20:12

Le préfet est responsables des imbéciles heureux qui se mettent à l'eau parmi la myriade de requin?
Quelle blague.
Les surfeurs égoïstes sont les seuls concernés et incapables d'assumer le risque qu'ils prennent pour aller surfer.

10.Posté par Zoé le 23/07/2015 20:18

Risque requin = intérêt politique = intérêt financier

11.Posté par Amasutum le 23/07/2015 20:52

Quand il s'agit de sécurité, je suis tout à fait d'accord avec Monsieur Pierrot Dupuy. Pourquoi vouloir à n'importe quel prix (le prix de la vie) défier la Nature ? Pourquoi les personnes qui défient le danger et bravent les interdits (qui sont fait pour leur sécurité) ne sont pas verbalisées ?
L'Etat rentrerait des sous là. Et une fois verbalisé, ou deux ou trois ; peut être que ces personnes s'arrêteraient de défier la Nature ?

12.Posté par Bulldog le 23/07/2015 20:56 (depuis mobile)

Comprend pas,
personne n''empeche de pecher!!!
ah oui assistanat quand tu nous tiens!!

13.Posté par Rek1 le 23/07/2015 21:00 (depuis mobile)

Construisons de superbes demeures, hotels, usines, centres commerciaux sur les plages et interdisons aussi le tourisme comme ça plus de risque requin ! Pour profiter de la mer il suffira d''aller à Maurice... Vive la réunion !

14.Posté par Moin la di le 23/07/2015 21:09

Post 8 par Titi ou va votre raisonnement ?
Y interdit pas conduire ...mais brule un stop ou gagne galop
y interdit pas fait vélo ....mais monte pas si 4 voies
Y interdit pas marche dans la foret ....mais emmène couverture à boire
Y interdit pas fait zenfant .....mais si ou gagne pas occupé ou va faire canyards comme la gare St Louis ou Camping l'Etang Salé ou un surfeur gratel qui écoute pas alors tu vois la France n'est pas Daesh ou lé libre mais quand lé interdit ou brave ou ben gagne galop ..........OU ASSUME

15.Posté par noe le 23/07/2015 21:28

Il ne faut pas tout mettre sur le dos large du Préfet , SVP !
Les conneries des uns et des autres ne sont contrôlées que par ceux et celles qui les font !

Chacun est responsable de ce qu'il fait et même de se suicider par les dents de la mer !

16.Posté par Goyave de France le 23/07/2015 21:50

Je suis très étonné de cette vague de tentative de suicides qui semble toucher les surfeurs de la Réunion.
Tout le monde parle d'accidents alors qu'il est évident que ce sont des suicides ou des tentatives de suicides.
En effet on peut parler d'accident pour une, deux voir trois personnes qui ne savent pas qu'un grand risque les attend s'ils se mettent à l'eau pour surfer, mais quand il s'agit comme ici d'une volonté délibérée d'entrer dans l'eau en toute connaissance de cause et d'expériences passées par leurs confrères, il ne peut s'agir là que de véritables tentatives de suicides.
Les surfeurs Réunionnais, pris dans une véritable crise d'identité (n'existant que pour le surf et que par le surf) et de dépression nerveuse, tentent en fait de mettre de cette façon fin à leurs jours, une sorte de baroud d'honneur, comme à Caméron mais sans la gloire et les couilles puisque l'accusé reste le terrrrrrrible requin.
Bref les surfeurs locaux tentent tout simplement de ce "terminer" et dans une dernière tentative ultime, font preuve d'altruisme en servant de dernier repas aux requins sacrifiés sur l'hôtel de l'imbécillité humaine, une sorte de dernière cigarette à la drum-line largement subventionné par des contribuables qui en fait se foutent du surf, des surfeurs et qui tentent en vain de joindre les deux bouts de la ligne de vie quotidienne que l'état dilapide en de Gargantuesques subventions pour quelques pêcheurs macros et intimes et qui, dans un synchronisme bananier, font à la justice un grand bras d'honneur avec le sourire en tenant la barbichette de la paix sociale bien en main, mains pleines d'ameçons bien-sûr.

17.Posté par GIRONDIN le 23/07/2015 22:21 (depuis mobile)

2. Boa Bill
D''accord avec vous, en attendant la sécurisation de certains sites pour tous et non pour quelques privilégiés!



18.Posté par KLD le 23/07/2015 22:31

"la vérité vraie "devrait aller aux bouts de ses pensées que je devine ...............oui , why , why ?

19.Posté par surfeur comestible le 23/07/2015 22:42

Les requins verbalisent à la place du préfet...certes l'amende est plus salée!!!

20.Posté par couillonisse le 23/07/2015 22:57

En fait les surfeurs réunionnais veulent tous mettre les propos de kelly slater en application !!Celui-ci disait que ce serait un honneur pour lui de mourir croqué par un requin :) comme les surfeurs reunionnais sont des fanas ( ahaha) de kelly , ils se jettent à l'eau pour s' offrir au dieu requin... quel courage, quelle dévotion .... Vous êtes des exemples pour toute une génération ahahaha

21.Posté par La vérité vraie... le 24/07/2015 00:07

Ben bravo alors si vous avez deviné ! :-)
Félicitations KLD ! Tout le monde n'a peut-être pas compris (enfin je n'y crois pas trop mais bon)...mais chuuuutttt !!! Laissons les crétins se tourner les méninges et les épouvantails faire peur aux oiseaux. La réponse est pourtant si facile...
Indices supplémentaires : La Réunion, requin, préfet, surfeur, arrogance, force de l'ordre, argent, identité, zorey/créole, etc. !!!! Alors ? Alors ?? Alors ??? CQFD !
LA RÉPONSE EST A LA FOIS UNE ET MULTIPLE...

22.Posté par KLD le 24/07/2015 00:10

noé sait bien qu'il faut toujours un bouc émissaire à la connerie humaine !

23.Posté par La vérité vraie... le 24/07/2015 00:41

Article très intéressant à lire pour éclairer les lumières.
Je reprends le chapeau. Pour la suite, allez lire l'article :

Le requin divise l’opinion publique : il est vu comme un coupable qu’il faut condamner pour certains et comme une arme anticolonialiste pour d’autres.


http://www.slate.fr/story/89297/requin-reunion-crise-identitaire

Pour moi, l'article est très bon et argumente solidement sur le non soutien massif des Réunionnais à la cause des surfeurs. Cette crise requin est devenue un parfait reflet de tout ce que ne peuvent condamner publiquement les Réunionnais !
Pour une partie de la population, le requin est devenu un redresseur de torts contre les injustices subies depuis beaucoup trop longtemps (sur l'emploi local - voir les articles récents sur zinfos -, les blagues débiles, la condescendance vécue dans certaines administrations, etc.) : une sorte de grand défouloir. Mais on va encore refuser de voir la réalité en face et me traiter de fou.

24.Posté par Titi or not Titi le 24/07/2015 01:29

@14 Moin la di

C'est Un Moucatage ! 😜
Comme Souvent de Ma Part !!
Ptit Pas, Ptit Pas i Tarde Pas !

La dernière en date, couduire en savate
2 doigts -> 90€ amende -3Points !!

En Forêt, route forestière, fini les descentes
Vtt par les sentiers ! ONF, Parc Nat Veillent
aux grains !!

Reforme de l'éducation nat:
s'ils continuent, faudra connaitre la table de 9
pour avoir le bac !
...

25.Posté par Tonton le 24/07/2015 06:04

Faudra attendre l'arrivée d'un préfét avec un fiston surfeur pour trouver une résolution à ce probléme, je pense.

Sinon;, rien ne bougera. Vive la République et les vacances surrémunérées sous les cocotiers.....

26.Posté par Nono le 24/07/2015 06:58

@23 Une sorte de grand défouloir, tout à fait, le requin n'est qu'un prétexte.

Dénoncer les discriminations à l'embauche, la condescendance de l'administration, la négation de la culture créole, oui. Mais prendre ces surfeurs comme bouc émissaires quand ils n'ont pas grand chose à voir avec le problème, c'est particulièrement lâche en plus d'être contre productif.

27.Posté par Jo del surf le 24/07/2015 08:00

Ben moi je surf toujours et vos avis de verbalisation ect. vous pouvez vous les mettre ou je pense. Entre le 1er juin 2015 et le 5 juillet 2015, il y a eu 109 noyades avec décès en métropole. 109 morts en 1 mois en métropole contre 1 ou 2 en 1 an à la Réunion! Vous pigez? Je vois personne s'indigner la? ba ouai c'est moins spectaculaire alors tout le le monde s'en fou. Pourtant ça reste dans le cadre d'un loisir comme le surf.
Est ce qu'on a interdit toute les plages et les piscines? NON
Alors allez bat'karé à la montagne si ça vous chante et foutez nous la paix dans nos vagues.

28.Posté par Moin la di le 24/07/2015 08:23

Ascuse post 24 car pour le bac ou na vraiment raison

29.Posté par La vérité vraie... le 24/07/2015 10:35

@post 27.
Ne te gêne surtout pas, nous ne te retiendront pas. Il faut profiter et vivre de sa passion.
Vas y : l'océan t'ouvre les bras ; les requins aiguisent leurs dents. Je te dépose si tu veux ? Boucan ? L'hemitage ?? Saint-Leu ??? L'Etang-Salé peut-être ???? Il paraît que dans le Port aussi on se baigne bien...

@post26
Il ne s'agit pas de bouc-émissaire. Bien au contraire : il s'agit de l'essence même du surfeur !
- l'arrogance : "je ne respecte pas la loi, je m'en fou de vos arrêtés préfectoraux, etc." "Je sais tout moi : il n'y aura plus jamais d'attaques si on pose des filets, si on on utilise les ultrasons, si on ferme la réserve marine, si on supprime les requins, si si si si...."
- La condescendance : "Sauvez le surf et nos restos sur le bord de mer (dont certains ne respectent pas la loi littoral - voir les ZPG - au passage, quelle marque de respect pour l'île) sinon c'est la mort de l'économie réunionnaise. C'est fini pour vous". PFFFFFFFFFFFFTTTT !
- la négation de la culture créole : as-tu au moins lu l'article que j'ai mis en lien ? (tout y est résumé). Le créole n'a jamais été "mer" et à davantage été "montagne" (va lire l'article : les raisons historiques, sociales et autres y sont bien exposées). Toutes ces histoires de requins n'intéressent qu'une partie insignifiante de l'île. Pourtant, cette partie insignifiante voit l'argent couler à flot dès qu'elle crie au loup. D'où le sentiment d'injustice ressenti par la grande partie de la population. Pareil, pourquoi ne sont-ils pas verbaliser ?

Je me rappelle encore de l'intervention de Huguette Bello "C'est mon île Monsieur ! Je la connais." Ça serait intéressant de voir l'impact politique de la crise requin, notamment aux prochaines régionales...

30.Posté par ridicule le 24/07/2015 11:05

Bah bien sûr interdisons encore et encore.
L'interdiction n'est qu'un moyen des élus de se déresponsabiliser.
L'interdiction ne fait qu'ignorer le problème et non le résoudre!
Le volcan est interdit, la mer est interdite. Bientôt la montagne sera interdite car à cause de tous les déchets il y aura, des rats qui transmettront des maladies et les écolos nous diront faut pas se défendre contre les rats ils étaient là avant nous donc interdisons la montagne au lieu de la rendre plus propre (clin d'oeil à la situation marine)

31.Posté par KLD le 24/07/2015 12:24

on a vu l'impact de la manipulation à st paul ........pourtant Mme Bello n'avait rien dit de choquant , il me semble , le contexte s'y prété vu le comportement "à chaud" des meilleurs des surfeurs "..................., hein ?????? bon la run , la run ..... espérons quand meme que cette crise arrive au bout du tunnel , mais elle a été révélatrice de certains "usagers de la mer" , oups .

32.Posté par Couille de Loup le 24/07/2015 12:42

Pas d'accord. Bientôt on va reprocher au préfet de ne pas personnellement aller coller des contraventions à chaque surfeurs pris en défaut.
Dire que la préfecture est responsable c'est comme reconnaître comme fait établi que la Réunion est une île d'assistés immatures ou irresponsables (et illettrés, incapables de lire des panneaux ou des articles de journaux). C'est pas le cas! Alors c'est comme partout ailleurs : tu braves des interdits, tu prends tous les risques en connaissance de cause (qui ignore encore le risque requin ici?), parfois tu gagnes, parfois tu perds. Tu assumes.
Les squales ne pratiquent pas l'exception réunionnaise, eux!

33.Posté par Bébé requin le 24/07/2015 15:14

Faut arrêter de dire n'importe quoi! Quand les gendarmes viennent verbaliser des surfeurs , immédiatement ,il y a attroupement des copains des surfeurs ( et aussi de cagnards ne cherchant qu'à foutre la merde) et on a droit aux discours sur " nout liberté , nout pei "etc.avec en filigrane l'idée que les gendarmes ,le préfet...j'en passe et des meilleurs ne sont pas chez eux et n'ont pas à limiter nos libertés.
Ok , mais je remarque que lorsqu'un skieur inconscient se fait emporter hors piste par une avalanche ( et il y en a des tas tous les hivers ) la famille ou les copains n'accusent pas le préfet , ni la montagne et au delà de la douleur de la perte d'un être cher , les gens la ferment car ils savent que vouloir jouer avec la nature et se croire plus fort mène très souvent au drame et qu'il faut arrêter de chercher des responsables sans arrêt , si possible l'état ..
Que les surfeurs soient enfin responsables bordel , et s'ils veulent faire les kakous , qu'ils la ferment et qu'ils aient le courage d'assumer leur connerie!

34.Posté par La vérité vraie... le 24/07/2015 17:34

@post30
I-N-T-E-R-D-I-C-T-I-O-N.
Gagne pas lire koué ! Ici c'est la France me disait plusieurs métropolitains. BEN OUI C'EST LA FRANCE ! LA LOI S'Y APPLIQUE ! Le préfet ne la fait pas appliquer, je reprends le titre de l'article : il est responsable. Ceux qui ne sont pas contents peuvent aller surfer à Perpète-les-Oies : pas d'interdiction, pas de requins, pas de préfet, pas de Réunionnais à accuser. Voilà, c'est simple !
Si vous voulez surfer, faut assumer et ne pas demander d'argent. D'autres secteurs sont prioritaires. Allez je tape large : moins de 10 000 pratiquants - vraiment très large hein - sur 833 000 habitants ; des millions déversés. Combien par tête de pipe ? Un vrai scandale !

35.Posté par KLD le 24/07/2015 20:46

c'est la faute à qui ???? pierrot est encore à l'age de chercher un bouc émissaire aux turpitudes de notre société ? réflexe si commun et facile . bien que , il doit y avoir des coupables ...........ds l'absolue ............mais qui ?

36.Posté par lougris le 24/07/2015 21:02

la Région a rien fait M Robert L'IRT Le responsable, c'est vous

Le procureur collaborateur Pierrot Dupuis journaliste merdeux recommence ses écrans à fumer pour protéger son président de Région, son patron comme ça, on ne parle pas de
L'IRT et pourtant.
Actions inefficaces, dérives financières, dépenses somptuaires : le rapport qui accable l'IRT
La chambre régionale des comptes (CRC) pointe les incohérences stratégiques et les errements financiers de l'organisme financé par la Région et chargé de la promotion touristique de l'île. Et la liste est longue...
Six ans plus tard, le bilan dressé par la chambre régionale des comptes est sans appel. Statuts instables, actions inefficaces, dérives financières, dépenses somptuaires sont autant de points soulevés dans le rapport de la CRC, communiqué à la Région en janvier 2015,

"Une association instable"

Les magistrats décrivent tout d’abord l’IRT comme "une association instable", pour autant, pendant que les budgets et les effectifs de l’IRT montent en flèche...

"Les budgets engagés par l’IRT sont plus de deux fois supérieures à celles de 2006 et la masse salariale près du double de celle antérieure", note ainsi la chambre régionale des comptes.

Des budgets en hausse, une fréquentation en baisse
Les magistrats, précisant que "les années 2010, 2012 et 2013 marquent les dépenses les plus importantes". Or, dans le même temps, le nombre de touristes accueillis à La Réunion est passé de 421 900 en 2009, À... 416 000 en 2013.

Le rapport de la CRC met ainsi en exergue l’inefficacité globale des onéreuses campagnes publicitaires entreprises. "Les actions conduites en métropole (...) concernent essentiellement des campagnes de communication qui multiplient les messages avec un changement de slogan presque tous les ans et un positionnement marketing imprécis", mentionne-t-il.

Des opérations "sans liens avec le tourisme"

"De plus, un certain nombre d’opérations restent sans liens directs avec le tourisme comme, par exemple, la participation de l’IRT au festival de Cannes", ajoutent les magistrats, qui mentionnent également l'exemple d'un partenariat réalisé avec le PSG lors de la saison 2011-2012 qui n’a donné lieu à "aucun suivit (...) sur les résultats partenariaux et commerciaux".

La CRC décrit enfin la situation financière de l’IRT comme "dégradée" et sa gestion comme "perfectible". Selon elle, "l’IRT est dans une situation financière précaire, avec des résultats déficitaires et une trésorerie négative à des niveaux importants plus de six mois dans l’année contraignant l’association à s’endetter".

La cause de ces difficultés est clairement identifiée : la hausse constante des dépenses de fonctionnement (de 5,5 millions de 2009 à 7,3 millions en 2012), "due à un effectif et une masse salariale en forte augmentation". L’IRT a notamment procédé "au recrutement de 25 salariés supplémentaires entre 2010 et 2012" pour atteindre un total de 98 salariés en 2012.

Les dérives des frais de mission

Mais surtout la chambre pointe "une gestion peu rigoureuse des frais de mission hors du département". Concernant ces frais divers (billets d’avion, hôtels, restauration, taxis...), elle note que "l’association n’a pas respecté les règles qu’elle avait édictées", fournissant plusieurs exemples, comme des billets d’avion achetés par l’IRT en classe confort à certains salariés "alors que jusqu’au 14 octobre 2010, cette catégorie était réservée aux administrateurs", ou encore un "cumul du forfait journalier avec la prise en charge de frais de restauration et de taxi pour plusieurs administrateurs".

Cela n’est qu’un échantillon des dérives identifiées par la chambre, qui achève son rapport en évoquant "une gestion des ressources humaines perfectible" et notamment "des incohérences dans l’harmonisation des salaires", certains cadres étant rémunérés bien au-dessus des planchers fixés par la convention collective, jusqu'à plus de 6 000 € pour la secrétaire générale et plus de 7 000 € pour le directeur.
Quant au président de Région Didier Robert, dans un courrier daté du 15 janvier, il estime, entre autres, que "les efforts financiers déployés par la Région au bénéfice de l’IRT notamment, ont produit leurs effets

37.Posté par Recherches sur les traitements de la ciguatera et protection des coraux: les vraies pistes? le 25/07/2015 09:28

Je trouve bien sur deux points l'article de Pierrot Dupuy: il met en avant le point sensible à mon avis représentant pour moi (au vu de ce que j'ai lu et compris) la cause première de cette "crise requin" (à côté de l'inconscience des surfeurs et pratiquants de body board): l'arrêt de la pêche du fait de l'interdiction de commercialisation des requins depuis 1999 pour cause de ciguatera

Les autres facteurs (surpêche en mer, RNM, fermes aquacoles, déchets et eaux usées, shark fooding ..° me paraissant plus secondaires bien qu'aggravant. Facteurs sur lesquels on peut jouer pour la plupart (pas tous) d'ailleurs (fermeture des fermes aquacoles, arrêt du shark foofing,traitement des eaux usées impérativement).

Autre point d'accord: la répression des contrevenants à l'interdication de surfer, bodyborder... C'est vrai que là dessus, pas grand chose n'est fait. Mais outre l'Etat (gendarmerie (ou éco garde?), que font les polices municipales ?

Notamment à Saint-Leu, le fief du "chevalier blanc" de la cause "antirequin"? Flagrant déli d'inaction de la mairie......!!!! Faut pas l'oublier, Pierrot, les polices municipales...

Revenons à la ciguatera et l'arrêt de la commercialisation/pêche des requins. La coïncidence de dates (arrêté préfectoral de 1999 interdisant la commercialisation le début de la crise requin dans les années 2000) interpelle. Siple coïncidence. Je ne suis pas scientifique et sûr de rien. Mais je n'y crois pas. Je pense au contraire que c'est tout à fait lié, vu le taux de reproduction des bouledogues (12 à 13 petiits par portée par an) et du tigre (jusqu'à 40!!!).

Dès lors, c'est nécessairement la question du risque ciguatera qui se pose. Il ne faut pas le négliger. Dans d'autres parties du monde, cette affection concerne des millions de gens (oui, j'ai bien dit des millions de gens) et elle est handicapante à vie.

Extrait de wikipedia: "passages nécessitant une source.

"La ciguatera concerne environ 400 millions de personnes qui vivent dans les zones d’endémie et on estime à 50 000 le nombre de personnes intoxiquées chaque année. Il s’agit de la plus importante des intoxications par produits de la mer.."

Alors plutôt que de spéculer sur des causes politiques (ne pas froisser les écolos, qui sont en minorité et hors gouvernement, au fait...), je conseille vivement la lecture de cet article de wikipedia: on y a aussi apprend que cette toxine naît dans un type d'algue qui se développe sur les zones coralliennes dégradées.

"Ces surfaces coralliennes nouvellement dégradées vont progressivement être recouvertes par des gazons algaux constitués de macroalgues sur lesquelles vont à leur tour proliférer des microalgues. Parmi celles-ci, on trouve des algues de la famille des dinoflagellés nommées Gambierdiscus. Dans le Pacifique, six espèces sont décrites : G. toxicus, G.belzeanus, G.australes, G.pacificus, G.polynesiensis, G.Yasumotoi ; seule G. toxicus est à l’origine de la ciguatera."

J'ai peut-être mal compris et un spécialiste voudra bien rectifier dans ce cas: mais je me demande si cela ne veut pas dire que l'on a tout intérêt à la Réunion à protéger au mieux le lagon sous peine de voire ce type d'algue apparaître, avec le risque de ciguatera qui contaminera DE TRES NOMBREUX POISSONS.

Donc la filière pêche à la Réunion serait dans son ensemble sinistrée... Je me trompe?

Donc à tous les anti-RNM: réfléchissez bien à ceci: c'est un autre argument très important justifiant son existence.

S'il y des cas d'intoxication à la ciguatera à Madagascar, ce n'est pas à négliger. Les requins pouvant migrer sur des centaines de kilomètres.

La vraie question n'est donc pas selon moi la "gendarmite" (mettre un gendarme derrière chacun et verbaliser les surfeurs: encore que, à ce sujet, les polices municipales peuvent verbaliser...), bien qu'il ressort des statistiques que sauf 2 ou 3 cas, tous les accidents mortels récents sur quelques années concernent des surfeurs et bodyboardeurs.

(Pratiquants qui ont pris le risque d'une attaque et l'ont payé de leur vie ou de leur chair. Je ne vais pas leur jeter la pierre, ils ont déjà bien "payé", mais leur inconscience est LA CAUSE PREMIERE des décès et accidents par requins. Et de la médiatisation de ce problème. Ce qui est malvenu).

Mais la vraie question pour moi est le sort des recherches de remèdes et traitements des affections par la ciguatera..Voir par exemple ce lien: https://www.ird.fr/la-mediatheque/fiches-d-actualite-scientifique/338-ciguatera-les-remedes-traditionnels-sources-d-antidotes
://

C'est donc sur les recherches en la matière que le Préfet devrait communiquer...
Tout comme sur les mesures de protection du lagon mises en œuvre par l'Etat les municipalités de Saint-Paul, Trois-Bassins, Saint-Leu, L'Etang Salé, Saint-Pierre
.

C'est peut-être comme ça que concrètement on en sortira de cette crise, et non par la médiatisation et les accusations diverses ....


16.Posté par Goyave de France le 23/07/2015 21:50

Vous y allez un peu fort, mais l'idée est là: l'inconscience aveugle tue.. Tout à fait d'accord.

38.Posté par Recherches sur les traitements de la ciguatera et protection des coraux: les vraies pistes? le 25/07/2015 10:24

En résumé de mon précédent post un peu long (en espérant qu'il soit publié):

1 - L'inconscience et l'imprudence des usagers de la mer est la toute la première cause de mortalité liée à la crise requin.: il faut donc les verbaliser et les sanctionner pour leur propre bien, malgré eux, même s'ils vont "crier à l'assassin" (police, gendarmerie, police municipale, éco gardes...).

2 - La cause de la prolifération des requins est pour moi l'arrêt de la pêche traditionnelle liée à l'interdiction de commercialisation pour cause de risques ciguatera (rectificatif: l'intoxication par ciguatera peut être handicapante à vie, mais ne l'est pas forcément) qui ne sera levée que si le risque ou ses effets (traitements) n'existe plus..

3 - Il faut poursuivre très activement les recherches sur les traitements anti ciguatera et aboutir à leur mise sur le marché ut ), certains existant déjà.

4 - Il faut protéger et "ressusciter" le lagon et sa barrière de corail (donc vive la RNM!, pour nous protéger du risque ciguatera..

=> la préfecture et l'administration ne devraient-elles donc pas agir et communiquer surtout là dessus (sanctions des contrevenants, recherches sur les remèdes à l'intoxication à la ciguatera, protection du lagon et donc lutte contre les eaux usées ou polluées non traitées rejetées dans le lagon et la mer).

Dernière remarque: si dès aujourd'hui, la préfecture levait l'interdiction de commercialisation de la viande de requin et qu'il y avait ici des cas de ciguatera, il ne faudrait pas non plus que zinfos974 ou ceux qui demandent la levée de cette interdiction "crient à l'assassin" aussi. Moi je ne le ferais pas. Soyons logique....

39.Posté par mibaistout le 25/07/2015 13:46

Même le surf se délocalise. Allez voir à Biarritz si la crise requin de la Réunion n'est pas une vrai aubaine...

40.Posté par vital le 25/07/2015 19:18

toute les campagnes publicitaires de l'IRT n'ont jamais réussi à faire parler autant de la Réunion dans le monde comme les requins l'on pu faire. conclusion on devrait être reconnaissant et les protéger davantage ce sont les vecteurs infaillibles de communication de l'intensité de notre île qui ne coûtent rien à l'IRT

41.Posté par KLD le 25/07/2015 22:38

bravo 37 et 38 ! on est loin , et c'est bien, des discours réducteurs de certains autoproclamés "experts" ,.

42.Posté par Recherches sur les traitements de la ciguatera et protection des coraux: les vraies pistes? le 26/07/2015 10:38

41.Posté par KLD le 25/07/2015 22:38 |

Merci:. En effet, si ça peut aider 2 ou 3 qui peuvent décider, qui me lisent, à orienter ou réorienter leur point de vue et prendre des décisions utiles et efficaces. Mon objectif sera atteint !

Dommage qu'il n'y ait que peu de réactions (donc peu de lecteurs après mon post?);

43.Posté par Jo del surf le 27/07/2015 10:04

@42: tu vis sur quelle planète?
1. La prefecture n'est même pas capable de faire respecter l'interdiction de marcher sur le corail à marée basse. Encore dimanche, en pleine journée on pouvait voir des pécheurs en réserve intégrale à étang salé piétiner allègrement le corail....et tu veux verbaliser les surfeurs?? l'amende est à 38€ pas franchement dissuasif...de plus les flics vont faire quoi? passer leur journée à attendre que les gars sortent de l'eau? sur la 15N de spots encore surfé? ya mieux à faire sur les routes à mon avis...

2. Pour la ciguatera, ton approche est stupide...l'état (ANSES) n'autorisera jamais la vente s'il y a un risque, même avec un traitement....ce qu'il faut développer c'est des tests de dépistage rapide sur la viande (si toutefois c'est possible).

3. Le bouledogue avait été signalé à plusieurs reprises quelques jours avant par des chasseurs juste derrière le spot, spot qui est d'ailleurs opaque au niveau de la passe à cause d'une canalisation défectueuse des eaux usées du lotissement au dessus du pont (ça a repeté il y a qq mois). Les gens parlent d'une eau claire au moment de l'attaque, claire peut être au niveau du reef sur 1m de fond...allez mettre la tête sous l'eau dans la passe sur 3-4m vous verrez la différence.

Les fonds sont couverts de merde qui est remise en suspension à chaque rentrée de houle comme mercredi dernier. Ça fait un paquet d'année que je suis à La Run, j'ai jamais vu l'eau aussi fréquemment degeu hors période de pluies. Même si les eaux usées ne sont probablement pas la cause du rapprochement des squales, ça crée un environnement favorable aux attaques et ça contrairement à la pêche c'est quelque chose de concret auquel on pourrait s'attaquer rapidement.

44.Posté par deux trois certains le 27/07/2015 11:15

.ce qu'il faut développer c'est des tests de dépistage rapide sur la viande (si toutefois c'est possible).


ça existe déjà depuis un moment, trois euros le test. Il suffit de rendre le test obligatoire avant commercialisation, comme quoi cette histoire de ciguetera n'est qu'un prétexte de décideurs et fonctionnaires sharkophiles.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes