Société

Attaques de chiens : Une action des éleveurs prévue pour le mardi 7 novembre

Vendredi 27 Octobre 2017 - 10:44

"La situation n’est plus tenable ". Cette nuit des chiens s’en sont pris une nouvelle fois aux cabris de Raymond Chane-Po-Line et ont achevé le peu de bêtes qui lui restait.  Selon l'éleveur, ce sont des chiens domestiqués qui se sont attaqués à son élevage et non des chiens errants.

A l’initiative de Paul Payet, éleveur de cerfs à la Plaine des Cafres, également touché de plein fouet par les attaques de chiens, une manifestation se tiendra le mardi 7 novembre à 11h devant la préfecture de Saint-Denis. L’objectif est de demander à ce que des solutions et des moyens soient rapidement mis en place pour enfin lutter contre l’errance animale. "Nous nous sentons seuls et incompris. Les pouvoirs publics se renvoient la balle. Les associations de protections animales nous alignent sur les réseaux sociaux notamment. Le préfet doit prendre une décision". 

Des courriers seront envoyés ce week-end pour alerter les acteurs concernés. Pour cette première action, Paul Payet mais aussi Raymond Chane-Po-Line et pour le moment une dizaine d’autres éleveurs - qu’ils espèrent plus nombreux-  ont décidé d’une action "soft". Munis de grandes photos des carnages qu’ils ont subis, ils seront postés devant la préfecture ce mardi et espèrent être reçus par la suite en préfecture. 

"C’est une crise qui doit mobiliser. Tôt ou tard il aura un accident", prévient Paul Payet. "Ce qui est arrivé à Raymond touche de nombreux éleveurs. Les chiens sont là et attendent que nous baissions la garde pour attaquer nos animaux". 

Paul Payet insiste "nous ne demandons pas d’argent mais des solutions, la création d’un poste de lieutenant de louveterie ou davantage de moyens aux fourrières". La capture au fusil hypodermique étant interdite, les quelques lassos dont elles disposeraient sont insuffisants, regrette l'éleveur. 

Excédés, à bout de nerfs, des éleveurs en viendraient à abattre, non sans regrets, les chiens errants qui trainent aux abords de leur exploitation. "Ils s'attaquent à notre gagne-pain, à ce qui nous fait vivre". 

PB (prisca.bigot@zinfos974.com)
Lu 4508 fois



1.Posté par zourite le 27/10/2017 09:00

Entièrement solidaire à la manifestation des éleveurs .l’état les collectivités doivent prendre leur responsabilité car c’est une question de salubrité publique!

2.Posté par John le 27/10/2017 11:06 (depuis mobile)

Certains disent eradiquons le requin bla bla bla...
Et si moi je dis plombons les chiens errants les uns après les autres que ce passerait-il?
Ne vous enervez pas je rigole lol...

3.Posté par mortier le 27/10/2017 11:29 (depuis mobile)

Non Mr. Payet vous n''être pas seul et incompris. Si je surprends un chien en train de tuer un de mes poules que je les eleve libre pour ma consommation, je l''abats. Payer l''amende ou perdre des animaux c''est perdre quand même.

4.Posté par clown le 27/10/2017 10:13

On prélève de requin et en suite on partage la viand... pourquoi pas le chien?

5.Posté par Monde à l''envers! le 27/10/2017 12:24 (depuis mobile)

Mais Lol! On dirait qu''on parle de meutes de loups qui tuent tout sur leur passage.
Dans cette histoire les maîtres irresponsables s''en sortent bien. Ces agriculteurs doivent défendre leurs biens mais contre les propriétaires de ces chiens!

6.Posté par Choupette le 27/10/2017 12:27

Quand je vous le disais ... .

On a un grand plan sur le parc. Leur habitation se trouve où ?

Ces pauvres bêtes ont été laissées livrées à elles-mêmes par leur propriétaire, sachant que ces chiens-tueurs couraient toujours ... .

Eh bien sûr, ça gueule ... . Il n'est pas différent des propriétaires des chiens ... . Désolée.

7.Posté par Isis le 27/10/2017 12:42

@ 2 Vous ne croyez pas que c'est plutôt à celui qui nourrit ce chien qu'il faut s'en prendre ?

8.Posté par LAURa le 27/10/2017 12:47

Abrutis que tu est john les medias ta bien bourré le crane !!! C’est pas de chien errent des chiens domestiqué la dame du propriétaire qu’il la dit

9.Posté par louisonn le 27/10/2017 12:48

mais ces éleveurs c'est à eux de protéger leurs animaux : clôtures électriques, etc.... De plus, ils n'ont pas non plus de scrupules à faire de l'élevage pour envoyer leurs pauvres bêtes se faire égorger et abattre par des humains dans des souffrances.

10.Posté par Moin mi di le 27/10/2017 12:54

Aller manif devant l' interco, CASUD si moin la bien compris, kossa i fait ek zot zimpo ?

11.Posté par fabrice le 27/10/2017 12:58

ce ne sont pas ces chiens qui sont responsables mais leurs proprio, c'est eux qu'il vaut verbaliser.

12.Posté par aurelien le 27/10/2017 12:59

Que les éleveurs commencent par stériliser leurs chiens et chats ....

13.Posté par jp le 27/10/2017 13:11

D'accord les chiens c'est un gros probleme mais !!! Si les enclos etaient corrects cela n'arriverait sans doute moins ou pas du tout?????

14.Posté par Jose le 27/10/2017 13:34

Comment a-t-il pu se faire décimer deux fois de suite ses bêtes ?

Il n'a pas de fusil ce pauvre homme ?

Domestiques ou pas, ces chiens n'ont rien à faire hors de chez eux, et surtout pas à détruire les biens d'autrui !

Retrouvez les propriétaires, et faites leur payer les dégâts, saisissez leur bien pour ça.

15.Posté par ald''''eau le 27/10/2017 14:44

J'ai possédé des chiens depuis mon enfance et je les aime. Je respecte par ailleurs la sensibilité de certaines personnes et je peux les comprendre.

Mais transposer une quelconque forme d'anthropomorphisme sur un chien constitue une grave erreur et un manque de respect envers l'animal qui possède une personnalité propre, accompagnée d'un côté obscur, inconnu et secret. Notre psychologie diffère de la-leur dans la mesure où, comme partout dans la Nature, l'animal ne connaît que la relation dominant/dominé: Tous les dresseurs et maîtres-chien le savent. (je ne développerai pas davantage).

Une relation affective peut et doit s'instaurer entre le maître et son chien, mais l'autorité sera représentée par celui qui détient le caractère dominant ("alpha", le chef).
L'animal a besoin de cette autorité afin de connaître les limites du cadre qui lui est dévolu. A titre d'exemple, des colonies d'insectes savent se défendre, les requins bouledogue sédentarisés ont ainsi eu la permission de venir dévorer des humains...

Un chien dressé à la défense, l'est également à l'attaque et il transmet ce comportement à sa meute. L'éleveur ou le passant qui s'interposerait au cours d'une attaque sera considéré comme une proie s'il résiste, pire s'il s'enfuit. Il y a péril car un chien en meute ne fait pas la différence entre un enfant et un cabri ou un cerf de même taille. Le mâle Alpha a marqué son parcours de chasse, mémorisé sa cible et il reconduira régulièrement sa meute vers ces proies faciles; juste pour le plaisir de TUER car il s'agit d'un mécanisme de récompense destiné à lui assurer la suprématie au sein de sa meute. Je ne ferai certainement pas partie de ces groupes d'agents chargés de capturer au lasso des bêtes dont la mâchoire peut exercer une pression de plusieurs centaines de kilos/cm2 car il faut savoir prendre la mesure de son adversaire.

Le bon gros toutou qui aboie loyalement les passants dans votre jardin, qui vous cajole et se roule à vos pieds cache son véritable instinct - naturel - de prédateur et il a fait ce choix afin d'être nourri. Notre mode de vie sédentarisé/aseptisé nous a fait oublier les dures et implacables lois de la Nature...mais elles s'imposent à tous lorsque certains maîtres décident de laisser leur portail ouvert dès la tombée de la nuit: Ce sont ces mauvais maîtres qui sont légalement responsables du comportement de leur animal. Quand il le verra rentrer, marqué à la peinture, il se gardera bien de le laisser divaguer à nouveau: outre la possibilité d'installer des ballons ou des demi-gouttières remplis de peinture dans les lieux de passage, qui marqueront l'animal sans le blesser, il faut savoir que les chiens ont horreur du poivre grossièrement moulu qui perturbe leur odorat...

Faut-il encore d'interminables réunions de concertation pour prendre conscience qu'il y a une réelle urgence à: 1- capturer ces animaux domestiqués; 2- domestiquer leurs maîtres, avant que la population paniquée ne confonde un passant et une meute ?

Considérant le devoir de prévention et de protection des Services que nous finançons, n'est-il pas raisonnable que les éleveurs, leurs salariés et leurs familles soient exceptionnellement indemnisés, quelque soit la nature du cheptel exterminé ?

Et que toute future personne attaquée par ces chiens soient intégralement prise en charge au plan médical (indemnisation incluse) par l’État ou ses représentants décentralisés ?
u[

16.Posté par mortier le 27/10/2017 14:56 (depuis mobile)

Retrouver les propriétaires ? Vous rigolez ! Sur la route par exemple, surtout en ville, vous percutez un chien sans dégât matériel, vite un propriétaire se manifeste. Si y a dégât, même si le chien est mort plus personne . Alors bon courage !

17.Posté par zanatany le 27/10/2017 16:33

Depuis le temps qu'il y a des trafics de chiens à la Réunion...

Si un éleveur 'marron' fait faire à une dizaine de femelles de chiens de races des saillies par an et qu'il en obtient 60 avec une moyenne de 6 par accouplement,
en les vendant à 1600€ le chiot, il se retrouve avec 96.000€ par an...

Mieux que le zamal ou que le cambriolage.
Et les services ne font rien, de plus on retrouve les chiens dans la nature....

18.Posté par pffff le 27/10/2017 17:22

le requin dérange on le tue, le chien dérange on le tue.....au lieu de trouver ces solutions à ces pauvres chiens largués par des maîtres sans scrupules dans la nature, mais on faut tuer! au fait mon voisin met sa musique à fond la caisse du matin au soir, est ce que je peux le tuer.....!

19.Posté par li le 27/10/2017 18:29

Beaucoup de chiens tués sur la route
Beaucoup de chiens et chats qui errent
Politique de "cueillette " fantôme
Tiens comme pour les carcasses de voiture qu on admire durant plusieurs semaines sur des routes hyper fréquentéses même aux abords de 4 voies
A croire que les décideurs ne prennent jamais le volant ou alors ils sont bigrement aveugles

20.Posté par ... le 27/10/2017 19:10 (depuis mobile)

L homme doit quitter La Réunion. Laissons la Réunion aux chiens errants et au requins bouledogues.

21.Posté par SOLUTION le 27/10/2017 18:25

Ben la solution serait de mettre des barrières électriques

22.Posté par ti 7 le 27/10/2017 21:00

Il faut manifester devant les intercos Casud, Civis. Comment zot iveux 4 bougres de la semrre entreprises
Mandaté par la Casud in peut couvrir son territoire. Ah bon entendeur6

23.Posté par Dalon le 27/10/2017 21:05 (depuis mobile)

Té dalon regarde comment ton enclos les fait ??

Moin aussi mi soigne cabris, mon enclos les Bien solide en palette europe étc.

Comment ou veut i fais avec feuille tôle rajouter comment sa na le trou partout...

Éleveur i veux pu investi dont!

24.Posté par ouais le 28/10/2017 07:54

mais il laisse les animaux blessés et ensuite appelle les médias pour faire du buzz sur son sort, faut arrêter les mecs, ensuite on ne fait pas un élevage avec 4 feuilles tôles, on prend la peine de faire un parc digne de ce nom, mais rentabilité oblige on fait n'importe quoi après i vient pleurer!

25.Posté par Chg le 28/10/2017 10:54 (depuis mobile)

Monsieur ou l'enclos comment les fait don!!!!!!! Si l'était bien fabriquer peut être n'aurai pas arrivé à ou

26.Posté par Jérôme Sautron le 28/10/2017 10:54

J'aime les chiens. J'en ai eu.
Mais très honnêtement, la situation devient infernale à La Réunion, entre les chiens vraiment errants, et les chiens domestiqués que les gens laissent trainer... et bana lé pas la ek ça. Zot chien i peu mord de moun, fé tomb le band cyclistes su la rout... zot na rien à faire.
Dans certains pays en Europe, TOUS LES ANIMAUX DOMESTIQUES DOIVENT ETRE ENREGISTRES, AVOIR UNE PUCE. ET SI LE CHIEN ERRE SUR LA VOIE PUBLIQUE, C'EST UNE AMENDE.
On devrait commencer par ça.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter