Politique

Attaqué sur ses choix budgétaires, le maire de St-Louis réagit

Lundi 12 Novembre 2018 - 16:17

Attaqué sur ses choix budgétaires, le maire de St-Louis a réagi quelques heures avant le début du conseil municipal ce lundi. En cause selon l’opposition, l’augmentation des impôts mais aussi la perte de 150 000 euros de subventions promis à la St-Louisienne. Rigueur budgétaire imposée par l’Etat, dégâts engendrés par les intempéries du début d’années…Patrick Malet dit assumer. "Les élus de l’opposition, utilisent cette séance du conseil pour crier au loup et faire preuve de démagogie en détournant la population des réels enjeux de notre ville".


Attaqué sur ses choix budgétaires, le maire de St-Louis réagit
En ce jour du 12 novembre 2018, nous allons ouvrir à 17h30 une nouvelle séance du conseil municipal. Il s’agit de l’avant dernière séance de l’année et, comme tous les conseils de fin d’année, elle comporte un certain nombre d’affaires ayant trait notamment à l’exercice budgétaire.
 
Elle est également l’occasion pour un certain nombre de partenaires mécontents de faire pression en utilisant la presse et la voie politique pour peser sur nos décisions qui tiennent compte, avant tout, de l’intérêt général des saint-louisiens et des riviérois.

Comme à leur habitude, les élus de l’opposition, utilisent cette séance du conseil pour crier au loup et faire preuve de démagogie en détournant la population des réels enjeux de notre ville. Je leur exprime aujourd’hui mon regret et leur indique qu’il est dommage qu’ils ne contribuent pas à informer, loyalement et de manière honnête, cette population pour qui ils disent se battre.
 
!Vous avouerez que leur position est difficile à suivre ! Au moment de prendre connaissance des avis de la CRC, les voilà au devant de la scène pour crier à la gabegie et dénoncer le manque de rigueur. A présent que nous devons nous prononcer sur l’exécution de notre budget, les voilà qui dénoncent le fait que nous n’attribuons pas assez d’argent notamment aux associations.
 
Pire, les voilà également qui dénoncent tous les efforts financiers accomplis par la ville pour reconstruire après la multiplication des intempéries et les dégâts importants qu’ils ont causés.

Je n’ose croire en leur défaillance de mémoire.

Comment ont ils pu oublier le désarroi des populations d’Ilet Furcy et de Petit Serré que nous avons dû ravitailler en vivres quand la situation des routes les coupait du reste de la ville ? Comment ont-ils pu oublier la détresse de la population du Tapage quand l’état des routes ne permettait plus aux enfants du village d’aller à l’école ?
 
Comment ont-ils pu oublier les réclamations justifiées de la population de Plateau Maison Rouge quand la destruction du radier des Trois Ravines les coupait du reste de la ville ?
Il ne s’agit là que d’exemples choisis dont la multitude m’empêche aujourd’hui d’être totalement exhaustif.
 
Quel genre d’élus et de représentants sont-ce donc ? Ils viennent aujourd’hui déplorer tous les investissements financiers qui servent et ont servi les seuls intérêts de notre population.
Alors oui ! Nous proposons une augmentation du chapitre 011 à hauteur de 1,2 millions d’euros et c’est très exactement le montant que nous justifierons auprès de la CRC au titre des intempéries et principalement de Berguitta et de Fakir. 

Oui, nous assumons pleinement ces dépenses et le recours aux moyens privés que cela a généré pour améliorer au plus vite la situation de nos concitoyens.
 
De plus, au titre de notre rigueur de gestion et du respect des engagements que nous avons pris notamment en signant le contrat de confiance, nous ne pouvons augmenter tous les postes de dépenses et nous devons faire des choix.

Face à la nécessité de reconstruire, face à la nécessité de maintenir l’aide sociale à l’égard de notre population, nous devons arbitrer notamment au regard de notre politique de subventionnement aux associations. Pour pouvoir garantir la pérennité des actions du CCAS et le respect de notre contrat de confiance, nous devons réduire les sommes initialement prévues en faveur des subventions aux associations.

Là aussi, nos élus de l’opposition sont difficiles à suivre ! Les voilà qui voudraient que nous cédions au chantage engagé par la saint-louisienne par le biais de la presse locale.
Non ! Nous ne le ferons pas !

Nous ne le ferons pas parce que nous n’ignorons pas l’importance de ces subventions pour le fonctionnement des associations et les projets qu’elles mènent, nous n’ignorons pas le rôle que jouent les associations dans l’ensemble des politiques publiques et l’importance de leur rôle en matière de cohésion sociale.

Nous ne le ferons pas parce que nous sommes attachés à tous les sports et à permettre au plus grand nombre d’associations de mener leurs projets.

C’est pourquoi nous faisons le choix de traiter la question de l’attribution des subventions de manière globale et non exclusive en faveur d’une seule association. Nous nous engageons à adopter, dès que possible, les subventions au titre de l’année 2018 pour le plus grand nombre possible d’associations.

Les élus de l’opposition s’improvisent comptable et montrent, communiqué après communiqué, leur amateurisme et leur œuvre démagogique. Ils veulent faire peur aux saint-louisiens et ne réussissent qu’à les induire en erreur et à les tromper.

De la même manière si nos recettes d’impôts augmentent c’est en raison de l’amélioration de l’assiette (bases fiscales) et non des taux. Les élus de l’opposition l’ont oublié, mais les saint- louisiens eux n’oublient pas que nous avons adopté le 18 avril dernier une délibération sur le maintien et donc la NON AUGMENTATION des taux d’impôts locaux de notre ville.
 
Ils disent œuvrer pour Saint-Louis et dans l’intérêt des Saint-Louisiens mais ils ne font qu’attiser le discrédit sur notre population toute entière par leur communication mensongère et polémiste.
 
L’heure est à la responsabilité, mesdames et messieurs membres élus de l’opposition. Cessez de tromper nos concitoyens, cessez de les enfermer dans l’ignorance.

Loin de cela, les saint-louisiens et les riviérois auront l’occasion à nouveau de relever l’ensemble des actions que nous avons entreprises pour le bien de tous.

Saint-Louis, le 12 novembre 2018
Patrick MALET, Maire de Saint-Louis 
N.P
Lu 3500 fois



1.Posté par Un homme aux abois le 12/11/2018 18:10 (depuis mobile)

Ce serait mieux pour lui de retrouver entièrement ses activités professionnelles au lieu de passer son temps à justifier son action politique minée par des batailles internes pour savoir qui aura plus d''indemnités . Il perd toute crédibilité

2.Posté par ali le kafhir le 12/11/2018 20:07

les séances du conseil municipal de Sin Lui doivent être diffusé en direct sur Rire et Chansons entre un sketch de Coluche et l'appel trop con

3.Posté par St Louis se meurt le 12/11/2018 20:13 (depuis mobile)

Mort vivant

4.Posté par Boby le 12/11/2018 20:24 (depuis mobile)

150 000€ pour un club de foot... Quel gaspillage ! Avec on peut financer bon nombre d'associations.

5.Posté par Quelle déception le 12/11/2018 20:52 (depuis mobile)

Quelle catastrophe cette ville.

6.Posté par La gitane le 12/11/2018 21:14 (depuis mobile)

Ville sous tutelle ou curatelle ?

7.Posté par Sa pas untel le 12/11/2018 21:40 (depuis mobile)

Sa pa zérard zignot... une époque formidable ???? Resto du coeur i paye pu kwé ...viens fait le zoreil de servis ter la???!!!!

8.Posté par paopayepaye le 13/11/2018 05:59

Budgets , mal géré , équipes incompétente , situation de camaraderie ( voiture fonction qui se balade de droite à gauche ) le préfet devrait surveiller les sorties au niveau de la cuisine centrale ( la campagne est ouverte ) il faut faire son plein pour donner à manger aux militants le midi , attention ça va être les contribuables de Saint Louis qui vont payer ,l'état des routes sont comme cela car si vous aurez mis au travail les employé pour nettoyer les rigoles etc ... les budgets n'auront pas explosé après FEKIR , une incompétence totale .
Budget en hausse pour embaucher les militants avant les élections faut surveiller tout cela MR PREFET , après avoir essayer sauver WILLY sauvez ST LOUIS ;

9.Posté par Lucky Luciano le 13/11/2018 08:00 (depuis mobile)

Peut-être y a t’il trop de personnel communal....

10.Posté par David le 13/11/2018 05:41

j espere que le prefet vous surveille bien..en tous cas la population vous oublieras pas.

11.Posté par Post 7 le 13/11/2018 08:54 (depuis mobile)

Et si ct pépère noël ?

Le père noël est une ....

12.Posté par Manu le 13/11/2018 10:28 (depuis mobile)

Magnifiques tout va bien alors ou va le pognon depuis 2001 alors que depuis cette date plus rien à st Louis gymnase brûlé plus de sécurité social les magasin ferme la rivière st Louis une commune dans mes rêve !!du vent emploi fictif famill

13.Posté par Clochard le 13/11/2018 12:08 (depuis mobile)

La commune de st Louis paye une amande de combien de milliers d euro pour le non respect du nombre de travailleur handicapé meme pas 3% quand il forme des travailleur handicap contrat de 15 jour puit rentré chez vous pas de budget ..!merci

14.Posté par Le Jacobin le 13/11/2018 12:54

Le club de Foot de Saint Louis doit redevenir AMATEUR ET PAS PRO/

15.Posté par 2 villes magiques le 13/11/2018 13:33 (depuis mobile)

Quand.ce n est pas st andré c st louis.

Les élus sont.mauvais ?

16.Posté par René BEGUE le 13/11/2018 19:05

Mr le Maire de St Louis, comment faites vous pour différencier les impôts de St Louis et ceux de la Rivière?
A chaque fois que VOUS parlez des St louisiens ,vous vous amusez à dire rivièrois ET ST LOUISIENS .Il y a t-il deux communes dans cette même commune?A moins que je n'ai pas tout compris ou rater un épisode.Patrick s'il te plaît explique à moins ça.Ou celui qui métrise le zafaire. MERCI.

17.Posté par 974 le 13/11/2018 21:27 (depuis mobile)

Vu la photo. Je croyais que c'était un candidat à l amour est dans le pré.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >