Faits-divers

Attaque de requin : Le récit de l'intervention aérienne

Mardi 21 Février 2017 - 18:50

Ce mardi, un bodyboardeur a été victime d’une attaque de requin à l’embouchure de la Rivière-du-Mât à Saint-André. Un dispositif de secours a rapidement été mis en place par le commandement du SDIS pour lui porter secours. En vain.


Lors de son premier passage sur zone, le pilote de l'hélicoptère a tenté de rabattre le corps du surfeur vers le rivage, avec le souffle du rotor (Photo d'archives)
Lors de son premier passage sur zone, le pilote de l'hélicoptère a tenté de rabattre le corps du surfeur vers le rivage, avec le souffle du rotor (Photo d'archives)
A 9h07, l’alerte est donnée par le Commandement du SDIS au Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne pour un corps flottant dans l'eau teintée de sang, visible depuis le rivage. L’hélicoptère de la section aérienne de la gendarmerie nationale (SAG) qui se rendait ce mardi matin du côté de Sainte-Rose est alors dérouté vers le lieu de l’accident.

En trois minutes, l’hélicoptère se trouve à l’embouchure de la Rivière-du-Mât à Saint-André. La victime, Alexandre Naussac, se trouve alors à 20m du bord encore attachée à sa planche de bodyboard. Aucun autre bodysurfeur ou surfeur n’est à l’eau à ce moment-là.

Le pilote tente alors, avec le souffle du rotor, de rabattre le corps vers le rivage. Les quelques mètres gagnés sont insuffisants. Sans secouriste à bord puisque partis pour une toute autre mission ce mardi matin, pilote et technicien d'hélicoptère reviennent quelques minutes plus tard avec une équipe de secours.

Un homme du PGHM, hélitreuillé au-dessus de l’eau, parvient à récupérer la planche dans une mer un peu houleuse et une eau trouble. La victime est exsangue et présente une importante morsure à l’artère fémorale. 

A environ 10 mètres du bord, le leash qui relie la planche au bodyboarder se rompt. Les vagues d’environ deux mètres achèvent de ramener le corps de la victime sur la plage où les sapeurs-pompiers le prennent en charge. Il est 9h35, Alexandre Naussac est en arrêt cardio-respiratoire. 

Ce mardi matin, Alexandre Naussac avait entrepris, avec quelques amis, de se jeter à l'eau. Deux d'entre-eux se sont rendus cet après-midi au commissariat de police de Saint-André, chargé de l'enquête. Après avoir été entendus, ils ont pu regagner leur domicile. Une autopsie devrait avoir lieu ce mercredi. 
Lu 19406 fois



1.Posté par Choupette le 21/02/2017 20:29

" ... exsangue de sang ... "
Pléonasme.
Exsangue = vidé de son sang.
Il y a le mot sang dans "exsangue"

2.Posté par Macote le 21/02/2017 21:55

une peine exemplaire devrait être infligée à ces jeunes..

3.Posté par oups le 22/02/2017 12:48

Depuis 1989 aucun problème, si çà pouvait être idem sur la route, se serait pas mal.

4.Posté par Mwa la pa di le 22/02/2017 15:35 (depuis mobile)

D''''après les médias il aurait été filmé par nos drome ?


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 17 Décembre 2017 - 07:11 Le permis à peine obtenu, on le lui retire