MENU ZINFOS
National

Attaque à Orly: Le procureur de la République livre les détails


- Publié le Dimanche 19 Mars 2017 à 09:26 | Lu 3626 fois

Twitter Police Nationale
Twitter Police Nationale
Alors qu'un homme a été abattu hier, à Orly, le procureur de la République de Paris, François Molins, a livré les premiers détails lors d'une conférence de presse donnée ce samedi, en fin de journée. 

Une enquête pour tentative d'homicide sur personne dépositaire de l'autorité publique, tentative d'assassinat, vol avec armes, association de malfaiteurs criminels en relation avec une entreprise terroriste a été ouverte. 

L'homme est impliqué dans quatre attaques. Il a d'abord tiré sur une policière lors d'un contrôle routier à Garges-lès-Gonesse, la blessant à la tête (3 jours d'ITT), avant de prendre la fuite. Il s'est ensuite rendu dans un bar où il a tiré plusieurs coups de feu, ne blessant personne. Il a menacé par la suite un conducteur avec une arme pour lui voler sa voiture, avec laquelle il s'est rendu à l'aéroport, où il s'est attaqué à trois militaires.

"Il lui a pointé le revolver sur la tempe"

"Il est arrivé au premier étage du Hall A du terminale Sud, et jetant au sol un sac contenant un bidon d'hydrocarbure, a attaqué une militaire de l'opération sentinelle. Arme de poing à la main et sacoche en bandouillère, il l'a attrapée avec son bras gauche, lui a fait faire un mouvement arrière de 3 ou 4 mètres, la positionnant comme bouclier, et lui a pointé son revolver sur la tempe" explique le procureur.

Il a alors menacé tour à tour ses deux collègues ainsi que la militaire en otage, tenue contre lui. "Posez vos armes, mains sur la tête, je suis là pour mourir par Allah. De toute façon, il va y avoir des morts", aurait-t-il alors lancé, selon les témoignages des militaires.

Il s'est ensuite déplacé d'une trentaine de mètres, tenant toujours la militaire contre lui, et tenté de lui prendre son fusil. À l'issue de plusieurs confrontations, il a réussi à s'en emparer. François Molins indique qu'il a alors remis le revolver sur la tempe de la militaire qui se débattait avant de tomber à genoux. Il est resté penché jusqu'à se dégager de celle-ci, se lever, et se redresser, ce qui a laissé aux militaires la possibilité de tirer une première fois. Il se baissait et se relevait, et a fini par être touché par un tir létal, à 8h25. "C'est un scène qui dure un peu plus de 2 minutes", souligne François Molins.

Un Français de 39 déjà connu de la justice

Ont été retrouvés sur place des munitions, 750 euros en espèce, un briquet, un paquet de cigarette et un Coran.

Trois personnes sont en garde à vue. Le père et le frère de l'assaillant, destinataires d'un appel de l'auteur dans lequel il aurait indiqué avoir fait une bêtise, ainsi qu'un cousin, qui s'est spontanément présenté aux services de police. De la cocaïne, une machette et des devises étrangères ont été retrouvées lors de la perquisition menée chez lui. 

Pour rappel, l'homme était un Français de 39 ans, déjà connu des services de police et de justice pour des faits de droit commun. Il était sous contrôle judiciaire suite à des vols par effraction.

Il avait été repéré comme radicalisé au cours d'un passage en prison, dans les années 2011, 2012, et avait fait l'objet d'une perquisition administrative qui n'avait rien donné.

"Les investigations, qui ne font que débuter, vont se poursuivre", a encore indiqué François Molins. Une autopsie doit être réalisée pour savoir s'il était sous l'emprise de l'alcool ou de stupéfiants.

 





1.Posté par Crikotte le 19/03/2017 10:50

le Français Ziyed Ben Belgacem,.....bien de chez nous en effet.....! pourquoi nos journaleux ne donnent pas le nom???? faut arrêter de se voiler la face!

2.Posté par Mokak le 19/03/2017 11:55 (depuis mobile)

Oui oui c bien de chez vous, chez nous y a pas ce genre d individu.

3.Posté par Roubiot Matthieu le 19/03/2017 12:20

@Crikotte, c'est ton frère mec !

4.Posté par Simandèf le 19/03/2017 17:47

Curieusement on ne présente pas "le radicalisé" comme un terroriste.

5.Posté par orient express le 19/03/2017 23:21

@post2 mokak : ne parles pas trop vite ...... ici à la réunion tu ne peux imaginer le nombre de sympathisants pro daesh et compagnie....
On habite pas sur une autre planète et arrivera le jour où nous aussi içi on sera touché par le terrorisme
la guerre civile sur fond ethno religieux touchera la France et l’Europe.... et nous notre fameux vivre ensemble explosera en morceaux..... mais dormez tranquille faut pas affoler le bon peuple
Ce jour là il y aura ceux qui sont prêts et les autres ....

6.Posté par Zistiss cocotier le 20/03/2017 07:32 (depuis mobile)

Le proc' en plein exercice de violation du secret de l'instruction.. chapeau bas.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes