MENU ZINFOS
Société

Association Saint-François d'Assise: Les grévistes obtiennent gain de cause


Leur mobilisation a fini par payer. En grève illimitée depuis le 25 janvier dernier, les salariés de l'Association Saint-François d'Assises réunis au sein de l'intersyndicale CGTR-CFDT ont mis fin à leur mouvement après avoir obtenu des engagements de la part de leur direction. Près de la moitié des agents était en grève.

Par SI - Publié le Lundi 31 Janvier 2022 à 10:42

Pour rappel, ce conflit est né du retour de la direction qui ne souhaitait pas faire de concessions sur la Prime exceptionnelle de pouvoir d'achat (PEPA), qui doit être versée entre le 1er juin 2021 et le 31 mars 2022. "Cela a signifié pour nos organisations syndicales le refus de reconnaître la forte implication des salariés. De plus il y a beaucoup d’excédents et cela depuis des années. L’écart entre le salaire des grands dirigeants et le salaire de l’agent est énorme", explique l'intersyndicale.
 

Les salariés de l'ASFA en grève devant le siège à St-Denis

"Entre tension et dialogue", indique l'intersyndicale, l'accord de fin de grève a été signé le 27 janvier dernier en matinée. Celui-ci porte notamment sur trois revendications : l'attribution d'une prime PEPA de 500 € (1.000 € réclamés à l'origine par les salariés), l'amélioration des conditions de travail dans les établissements avec un travail à venir sur les QVCT (qualité de vie au travail) qui seront désormais abordées lors des NAO avec les partenaires sociaux. Les grévistes ont également obtenu de la part de la direction une meilleure équité de traitement ainsi que "plus de justice lors des recrutements ou d'évolution de carrières des salariés."

Malgré cette issue positive pour les salariés, l'intersyndicale tient à rappeler que les différentes organisations syndicales seront "toujours unies" pour défendre les salariés contre "toutes les inégalités de traitement, le manque de reconnaissance et la souffrance au travail".




1.Posté par vital le 01/02/2022 09:25

il ne s agit pas de faire trop de vagues? des fois que l Etat pourrait demander une enquête sur les conditions d hébergement dans les structures sociales , les maisons de retraite devenues des mouroirs . sur ce point les directions des organisations sanitaires et sociales , les salariés et les syndicats à la Reunion savent être solidaire, circulez il n y a rien dire, rien à voir ;
faut croire qu'il n'y a qu' en métropole qu'il y a des problèmes de maltraitance

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes