Société

Assises territoriales islam: Le Préfet accueille la communauté musulmane pour faire le point sur la situation réunionnaise

Mardi 21 Août 2018 - 17:39

Assises territoriales islam: Le Préfet accueille la communauté musulmane pour faire le point sur la situation réunionnaise
En coordination avec le Conseil Régional du Culte Musulman, le Préfet de La Réunion a réuni ce mardi matin les membres de la communauté musulmane réunionnaise, aussi bien associatifs, culturels qu'économiques, pour les assises territoriales de l'islam. 

Ces assises répondent à la demande du ministre de l'Intérieur "qui souhaite que soit davantage entendue la voix de la grande majorité des musulmans ne voulant pas voir leur culte dévoyé par une minorité". Elles ont notamment pour but de "mieux organiser l’islam dans le cadre de nos institutions républicaines" et "faire avancer des dossiers concrets importants dans le cadre d’une méthode apaisée de travail en commun".

Quatre groupes de travail ont pu être mis en place lors de ces assises territoriales de l'islam pour aborder cinq thématiques comme la radicalisation, la structuration et le financement du culte musulman ou encore les initiatives locales. 

"Cette matinée était consacrée aux compte-rendus de chacun de ces groupes de travail, qui portaient sur la gouvernance, sur les grands sujets qui font la préoccupation des responsables de l'islam, le financement de la religion, la formation et puis un temps de réflexion particulier sur ce qui fait la spécificité de la religion musulmane ici à La Réunion", précise Amaury de Saint-Quentin, Préfet de La Réunion. 

Une idée supplémentaire à retenir est qu'il faut venir conforter les ressources des structures associatives, qui sont essentielles dans l'animation de la religion sur le territoire de l'île. "Il y a plus de 1 500 bénévoles qui font fonctionner le culte, personne n'est rémunéré. (...) Le statut de bénévole mérite d'être aussi reconnu et renforcé", souligne Houssen Amode, président du CRCM. 
 
Les synthèses vont être transmises dans les jours à venir au ministère de l'Intérieur. 

Une des thématiques importantes abordées ce matin aux assises territoriales de l'islam est notamment la problématique de la radicalisation. "Nous sommes tous d'accord qu'ici chez nous, mais comme ailleurs, des problématiques individuelles, nous nous engageons à les régler et à les suivre, nous avons des dispositifs qui sont faits pour cela. La plupart de ces phénomènes sont souvent en dehors des lieux de prières", souligne le Préfet de La Réunion. 

Amaury de Saint-Quentin confie que selon lui les radicalisés musulmans sont majoritairement des personnes qui se sont inscrites récemment dans la religion et seraient davantage des Métropolitains que des Réunionnais. Mais il précise également qu'Il faut "éviter de tomber dans la caricature ou la stigmatisation". 

Houssen Amode soutient le Préfet sur le fait qu'il y a "des convertis peut-être qui pour le moment ne maîtrisant pas les choses disent un peu n'importe quoi et ça ça nous a obligé de mettre en place des choses pour les accompagner pour qu'ils aient les éléments". 

"J'ai la légitimité de dire qu'il n'y pas de distension au niveau des musulmans à La Réunion. Le climat est serein et nous avons des relations parfaites avec les autorités. Il n'y a pas de problème de structuration de l'islam", précise Houssen Amode, le président du CRCM.

Selon lui, la laïcité a permis à la communauté musulmane d'être respectée malgré le fait d'être une religion minoritaire. Mais il estime que cette laïcité va aujourd'hui trop loin. "Un bandana est considéré comme un signe religieux aujourd'hui, là on va un peu trop loin et c'est contraire à l'esprit qui a toujours présidé jusqu'ici, à la cohésion, 'au vivre ensemble'."

Même si la religion musulmane a une longue histoire avec le territoire de La Réunion, avec plus de 4 000 pratiquants, "rien n'est jamais acquis", souligne le Préfet. "Il est impose donc pour nous tous, que ce soit l'Etat et les acteurs de cette religion de travailler ensemble à son équilibre, à le stabiliser au quotidien, à régler les éventuels problèmes qui peuvent ponctuellement émerger." 
Charline Bakowski
Lu 2766 fois



1.Posté par l''ennemi le 21/08/2018 19:19 (depuis mobile)

L''ennemi est toujours là où on ne le pense pas... blablabla

2.Posté par Mango le 21/08/2018 20:44 (depuis mobile)

Zot i aime rode le poux ou ça n'a point

3.Posté par Zarboutan le 21/08/2018 20:46 (depuis mobile)

Y faudra faire aussi les assises territoriales hindouisme, catholique, juif, ......

4.Posté par Laulo le 21/08/2018 21:14 (depuis mobile)

Comment dire,... Ici on ne a pas besoin de cette démarche... On les aime nos musulmans ! C est vraiment une réflexion déconnectée de notre réalité quotidienne. Cette ingerancedans les affaires musulmanes il n'y a qu'à voir ce que cela donne en métrop

5.Posté par A mon avis le 21/08/2018 21:17

Mais il estime que cette laïcité va aujourd'hui trop loin. "Un bandana est considéré comme un signe religieux aujourd'hui, là on va un peu trop loin ..."


Allez donc, une petite critique en passant sur la laïcité ! Comme par hasard, c'est toujours "la laïcité" qui va trop loin !
Erreur !
La laïcité n'est pas un acteur qui va trop loin ou pas assez. C'est un principe, qui se traduit par des lois qui sont respectées ou qui ne le sont pas.
Toutes les occasions sont bonnes pour que les représentants des religions (sans exclusives) s'en prennent à cette laïcité qui les dérangent !
Si le principe de laïcité était vraiment respecté, la religion resterait du domaine du privé et ne viendrait pas se manifester à toutes occasions dans le domaine public, a réclamer toujours plus d'emprise sur la vie politique et publique.

6.Posté par Paulo le 21/08/2018 22:04 (depuis mobile)

@3 et les assises territoriales rastafari !

7.Posté par Comment dire ? le 22/08/2018 02:15

" Il n'y a pas de distension ou de dissension " ??

8.Posté par fayard le 22/08/2018 03:23

Recette :

prenez un terreau bien fertile (fayard)

ajoutez-y des idées bien pourries

on connaît déjà la suite

9.Posté par Gratel le 22/08/2018 06:22

@6 Et les assises territoriale de l'athéisme ?

10.Posté par Et le voile intégral ! le 22/08/2018 06:49 (depuis mobile)

Le voile intégral pourtant formellement interdit par la loi, est toujours visible dans toutes les villes de la Réunion, même à Cilaos j'en ai vu !
Réunion, Mayotte, ces prisons de chiffons n'existaient pas il y a une vingtaine d'années !

11.Posté par noé le 22/08/2018 07:33

L'Islam est une grande religion de tolérance et d'amour … Ce sont certains imams qui professent la haine et les tueries des infidèles … Il y a aussi l'œil des autres communautés qui attise la haine entre les croyants alors que le pays a besoin de tous !

12.Posté par Antipode le 22/08/2018 08:38

Merci à chacun pour vos commentaires sain(t)s :) c'est rassurant, largement plus que ceux qui nous viennent de ceux que nous avons au pouvoir ! (je suis athée mais intéressé par le concept et les pratiquants) #goVegan

13.Posté par Amiral La Po le 22/08/2018 06:40

Arrêtez de nous faire chier avec l’islam....Elle est partout dans le monde et n est pas tolérante pour 1 sous....Essayez de vous balader en Arabie Saoudite avec 1croix et vous verrez par vous même la tolérance et l amour que nous porte cette religion.....Assez de mensonge et d hypocrisie sur l islam....

14.Posté par Louis Pariot le 22/08/2018 10:07

Et kwé, le financement... il est écrit : "Une idée supplémentaire à retenir est qu'il faut venir conforter les ressources des structures associatives, qui sont essentielles dans l'animation de la religion sur le territoire de l'île. "Il y a plus de 1 500 bénévoles qui font fonctionner le culte, personne n'est rémunéré." Ben oui mais c'est pas à l'Etat Laïc de rémunérer les bénévoles ou de financer les assos religieuses

15.Posté par li même ça le 22/08/2018 08:35

et faut pas oublier les assises territoriales des athées qui représentent la grande majorité de la population. et qui en a marre de voir toutes ces religions se foutent sur la gueule.

16.Posté par Viram le 22/08/2018 11:59 (depuis mobile)

Amiral la po ou la raison en France aussi des rebeus m ont fait comprendre que c est pas toléré de porter une croix quand j en portai une autour du cou mais ca s arrêtait la en général sans aucun problèmes

17.Posté par Bollywood le 22/08/2018 12:21

Ce matin en allant travailler, j'ai roulé derrière un camion qui transportait un gros bœuf qui m'a regardé quand j'ai dépassé. j'ai tout d'un coup eu le cœur gros en pensant que ce pauvre animal va endurer dans les heures qui viennent une mort atroce, il va souffrir le martyr, alors que moi je vais passer une bonne journée comme d'habitude. Je ressens la même chose quand je vois les cabris transportés vers le temple de Bois-rouge pour y être massacrés, alors que dans l'hindouisme cette pratique n'est pas tolérée en Inde. Je pense qu'il faut arrêter ces pratiques barbares d'un autre temps. Tout ça n'a aucune spiritualité, c'est juste pour la bouffe et faire la fête. La prière est suffisante pour atteindre le Divin.Dans l’état du Kerala en Inde, où vive une forte population musulmane (27%), l'année dernière à la même époque, ils ont fait un festival où des dizaine de milliers de bœufs ont été massacrés tout au long des rues et le sang répandu partout. Une première en Inde, cet état dirigé par un gouverneur communiste marxiste athée a voulu certainement faire un pied de nez au gouvernement central dirigé par M. MODI qui est un pure végétarien et un farouche opposant à l’abatage des bovins dans ce pays où cet animal est respecté. Cette année, cette barbarie n'aura pas lieu car les terribles inondations de ces derniers jours dans cet état ont tout détruit, et tous le bétail a été emporté par les eaux. Preuve que le divin ne veut pas de tout ça !

18.Posté par Jp POPAUL54 le 22/08/2018 13:29

Avec plus de 110 000 musulmans sur notre île , il doit y voir bien plus que 4 000 pratiquants.

Maintenant, désolé Monsieur le président du CRCM, mais vous allez un peu loin, comme vous dites.
Un bandana n'est pas un hijab, pas plus qu'un hijab peut être appelé un bandana.
La laïcité ne peut pas se voir ainsi manipulée.
.

19.Posté par Proximaducentaure le 22/08/2018 13:57 (depuis mobile)

L''islam est incompatible avec la laïcité et encore moins avec la démocratie ! Si l''inverse est vrai, que l''on me cite un pays à majorité musulmane où la démocratie s''exerce. L''Arabie, l''Algérie, le Maroc, l''Irak, l''Iran ...AUCUN ! Euhh Mayotte !!??

20.Posté par l'islam le 22/08/2018 15:34 (depuis mobile)

Il existe plus de 400 déclinaisons de l'islam.... chaque civilisation porte son vice, en l'espèce : pas vu pas pris !

21.Posté par lecteurA le 22/08/2018 15:47

Musulman est devenue une identité supra-nationale qui dépasse les réalités ethniques, culturelles, de la citoyenneté, géographiques, historiques etc. Avant, ils y avaient des arabes, des turques, des marocains, des algériens, des sénégalais, des soudanais, des tanzaniens, des comoriens, des albanais, des bosniaques, des ouighours, des malaisiens, des indonésiens, des tchétchènes, des azerbaidjanais, des kazakhs, des indiens, des iraniens...Aujourd'hui, tout cela sont des musulmans, concept qui dépasse l'entendement...

22.Posté par Antipode le 23/08/2018 07:10

Post 19, Proximaducentaure ; il n'existe aucun pays démocratique dans le monde ; je pense que tu confonds avec République-pseudo-représentative ! Rappel historique d'un des fondateurs de la République Française, qui est on ne peut plus claire sur la chose ;)

« Les citoyens qui se nomment des représentants renoncent et doivent renoncer à faire eux-mêmes la loi ; ils n’ont pas de volonté particulière à imposer. S’ils dictaient des volontés, la France ne serait plus cet État représentatif ; ce serait un État démocratique. Le peuple, je le répète, dans un pays qui n’est pas une démocratie (et la France ne saurait l’être), le peuple ne peut parler, ne peut agir que par ses représentants. » (Discours du 7 septembre 1789) Emmanuel-Joseph Sieyès https://fr.wikipedia.org/wiki/Emmanuel-Joseph_Siey%C3%A8s#Th.C3.A9ories_politiques_et_philosophiques

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter