MENU ZINFOS
Economie

Assises de l'artisanat d'Outre-mer : Picardo veut valoriser l'EIRL


Bernard Picardo, président de la Chambre des métiers de La Réunion est arrivé ce matin de Paris. Il a représenté l'île lors de la conférence interrégionale des métiers et de l'artisanat d'Outre-mer. Dans un contexte où l'argent public se fait rare, les Chambres des métiers d'Outre-mer ont mis l'accent sur les statuts d'EIRL.

- Publié le Jeudi 15 Décembre 2011 à 12:06 | Lu 1312 fois

Assises de l'artisanat d'Outre-mer : Picardo veut valoriser l'EIRL
 
Le président de la Chambre des métiers et de l'artisanat (CAM), Bernard Picardo est arrivé ce matin à l'aéroport de Gillot. Il revient de la conférence interrégionale des métiers et de l'artisanat d'Outre-mer (Coirema) qui s'est tenue pour la première fois à Paris.

"L'artisanat, moteur du développement endogène de l'Outre-mer"

A l'occasion de cette onzième édition, les onze chambres des métiers des régions ultra-marines se sont concentrées sur "l'artisanat, moteur du développement endogène de l'Outre-mer". Une réunion qui a permis à chacun "d'expliquer l'avenir économique de l'artisanat et d'établir des objectifs en commun", précise le président de la chambre des métiers de La Réunion.

En effet, il a été observé qu'il y a "deux fois plus d'entreprises artisanales en régions ultra-périphériques", assure Bernard Picardo. "L'artisanat a toute sa place dans le développement endogène de notre département car il est une économie de proximité qui n'est pas délocalisable et il faut l'aider, dans une logique de cohésion sociale".

Lors de cette table ronde qui a eu pour but d'aboutir sur des décisions communes quant au développement du réseau, il a été question des statuts des entrepreneurs dans un contexte économique global difficile. L'accent a été mis sur le régime EIRL dont les décrets définitifs ont été arrêtés il y a quelques mois.

Le régime EIRL permet aux entrepreneurs individuels de limiter l'étendue de leur responsabilité en constituant un patrimoine d'affection dédié à leur activité sans établir de société. Pour Bernard Picardo, "c'est un dispositif qui engendre beaucoup d'attentes mais qui est pour le moment mal connu. Il s'agira d'aider les entrepreneurs à trouver le juste équilibre entre l'artisan qui  s'inscrit à la chambre des métiers et l'auto-entreprenariat".

Une campagne de communication nationale est prévue courant 2012 afin d'informer les entrepreneurs sur les avantages de ce statut juridique. Par ailleurs, Bernard Picardo rappelle que les entrepreneurs qui souhaitent obtenir un financement pour leur projet de développement d'entreprise peuvent être soutenus par la Siagi (Société de caution mutuelle de l'artisanat et des activités de proximité) : "un outil financier qui facilite l'accès aux crédits auprès des banques", qui sont encore frileuses étant donnée la conjoncture économique défavorable.

Un observatoire des crédits

Frédéric Lefèbvre, Secrétaire d’État chargé du commerce, de l’artisanat, des petites et moyennes entreprises, du tourisme, des services, des professions libérales et de la consommation a fait des annonces mardi dernier lors de l'assemblée générale des chambres des métiers et de l'artisanat.

Le gouvernement ayant encouragé les banques à soutenir les entreprises pendant cette crise financière, un observatoire des crédits régis par l'Iedom sera rapidement mis en place dans chaque région de France. Le but étant de connaître le nombre de crédits dont le montant se situe entre 20.000 et 30.000 euros accordés aux entreprises, "ce qui correspond en général à la demande de financement des TPE", indique Bernard Picardo.

Evolution du RSI

De plus, la cotisation des travailleurs indépendants au RSI (Régime social des indépendant) ne se calculera plus sur les résultats comptables de l'année N-2 mais de l'année N-1 ou de l'année en cours, toujours selon les déclarations de Frédéric Lefebvre.

Des objets d'art à l'aéroport de Gillot

Enfin, Bernard Picardo fait part de son souhait d'entreprendre un travail sur la mise en valeur des métiers d'art dans l'aéroport de Gillot. "C'est ce qui se fait déjà dans les aéroports de Paris et pourquoi pas à La Réunion".



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes