Faits-divers

Assises: Une famille qui en viole une autre pendant des années

Mardi 19 Février 2019 - 11:24

Si la cour d’Assises ne manque malheureusement pas d’affaires de viols ces dernières semaines, celle-ci est d’autant plus sordide qu’elle concerne les mineurs d’une famille qui ont commis des actes de viols et d’agression sexuelle, pendant de nombreuses années, sur les enfants d’une famille voisine, à Saint-Leu.
 
Trois frères sont jugés pour des faits commis entre 1991 et 1997. Ils avaient plus de 15 ans ; leurs victimes, cinq en tout, avaient entre 6 et 9 ans. Et au sein de ces familles très proches, les viols étaient devenus habituels, souvent dans un parc à cabris situé en bas de la maison des accusés. Même le petit garçon du groupe d’enfants n’a pas été épargné. Les parents n'auraient rien remarqué. Ce n’est que lors d’une dispute familiale que les faits ont été révélés et que l’aînée des victimes a osé porter plainte.
 
Parfois des attouchements, mais souvent des pénétrations, les actes décrits avec concordance par toutes les victimes sont confirmés par les accusés lors de l’instruction. Deux autres hommes étaient impliqués : un quatrième frère, alors qu’il n’avait que 13 ans, mais contre qui les charges étaient insuffisantes, et un cousin des victimes, jugé en correctionnelle pour agressions sexuelles. L’un des accusés est en détention provisoire depuis 2017 ; les deux autres sous contrôle judiciaire.
 
Aujourd’hui âgés de plus de 30 ans, ils pourront peut-être voir justice faite et tenter de comprendre, ce dont ils n’étaient pas en capacité, alors qu’ils étaient enfants.
Soe Hitchon - soe.hitchon@zinfos974.com
Lu 10540 fois



1.Posté par Choupette le 19/02/2019 11:55

C'est Outreau-mer ... .

2.Posté par cmoin le 19/02/2019 12:14

Rétablissez la peine de mort.

3.Posté par Avis le 19/02/2019 12:27

Je souhaite beaucoup de courage et de reconstruction à toutes ces victimes. Il serait bien de dire aux enfants que leur corps leur appartient, et qu'il faut savoir dire non, sinon avoir le courage de dénoncer. Regardez le cas Lelandais... 40 victimes dont pour 3 il y aura les concordances dans l'enquête... La mère et le fils savent...

4.Posté par Modeste le 19/02/2019 14:02

.....mais où vas t'on.....!

5.Posté par Bibi la Bicrave le 19/02/2019 14:31

Y a de ces faits-divers en ce moment...😩

6.Posté par gramoune attentive le 19/02/2019 15:53

1.Posté par Choupette le 19/02/2019 11:55

Non ... tout simplement La Réunion de nos jours, à l'époque des smartphones et la télé à tous les étages !

Imaginez ce que c'était dans les années 60 /70 à l'époque où la misère sociale sous fond d'alcoolisme régnait chez nous alors que l'omerta était la règle, et que à l'initiative d'institutions qui espéraient leur donner un meilleur avenir, des enfants ont dû être retiré de leur famille pour aller vivre dans certaines familles de la Creuse profonde,...

Quand pensent nos "biens-pensants amnésiques" qui aujourd'hui veulent réécrire l'histoire de notre île en la peignant en rose bonbon ?

7.Posté par Roger le 19/02/2019 16:57

Il faut vraiment apprendre aux enfants:
1) à dire non
2) à parler
Que tout le monde en parle autour de soi

8.Posté par Targie le 19/02/2019 19:42 (depuis mobile)

Courage à ces enfants qui ont du vivre cette situation et qui devront composé leur avenir avec ça...RÉALIGNEMENT du JUSTE pour un FUTUR MEILLEUR !! Nettoyage des schémas familiaux !! Ayez le COURAGE de PARLER et VOUS LIBÉRER LA VIE est DEVANT VOUS !

9.Posté par L'Ardéchoise le 19/02/2019 20:08

A 6 : jeu de mots de Choupette qui correspond parfaitement à la situation en raison des dates (1991/1997) qui sont à quelque chose près celles de l'affaire Outreau...

10.Posté par Kiki le 19/02/2019 22:20 (depuis mobile)

Ce st des faits récurrents. Kan cela se passe au sein d''une mm famille, avec des sous entendus, des dénis. ... La preuve bien lgtps après, lors d''une dispute familiale.... s''il fallait tout "déballer" depuis les 1ers hab de l''ile, bcq vivent avec ..

11.Posté par olive le 20/02/2019 07:49

les pauvres cabris

12.Posté par Targie le 20/02/2019 07:57 (depuis mobile)

10, c''est ce qui génère la répétition et ce sur des générations...le "vivent avec"!! Comment gérer cet acte quand vs n''êtes qu''un enfant et que personne ne vs aide à comprendre se que vous vivez et que grandissant cela devient une sorte de rituel

13.Posté par Targie le 20/02/2019 08:08 (depuis mobile)

PARLER, LIBÈRER VOUS de cette situation qui n''est autre que le fruit de DISFONCTIONNEMENT et de NON DIT !! Une FAMILLE ça SOUTIEN, RESPECT et AIME d''un AMOUR PUR et ça, ça n''est est rien du RESPECT, de l'' AMOUR et du SOUTIEN !

14.Posté par Kiki le 20/02/2019 22:37 (depuis mobile)

Targie je te comprends.Je te parlais d''une autre époque. Les familles "camouflent" l''affaire. SCANDALE ! Mm si ta famille n''a pas une renommée. Autre tps, autre mœurs. MAINTENANT il faut DÉNONCER car le VIOL est un CRIME ....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter