MENU ZINFOS
Faits-divers

Assises : "Si na point l'argent dans le coffre, mi coupe out tête pour mettre dedans"


Le procès pour le meurtre d'André Camalon s'est ouvert ce matin à la cour d'assises. Après avoir tiré au sort le jury, la présidente a procédé à la lecture des faits avec notamment, les responsabilités des quatre accusés. Cette lecture a été suivie d'une première question a chacun d'entre eux : Êtes vous d'accord avec ce que je viens de lire ? Force est de constater que René M., qui est présenté comme le donneur d'ordre, nie haut et fort : "Je ne suis pas du tout d'accord, c'est un dossier monté contre moi" ! le ton est donné.

Par - Publié le Mercredi 23 Septembre 2020 à 16:33 | Lu 6458 fois

De très nombreuses personnes étaient présentes ce matin dans la salle des assises de la cour d'appel de Saint-Denis. C'est le deuxième procès d'assises de l'année 2020 qui s'ouvre ce mercredi et, concernant cette affaire de meurtre, les questions sont nombreuses. Après avoir procédé à l'appel des témoins et défini les ordres de passage, la présidente a lu l'ordonnance de renvoi devant la cour d'assises des quatre accusés. 

René M., 46 ans, George L., 48 ans, Sylvain V., 39 ans et sa soeur Eloïse M., 33 ans doivent répondre de leurs actes pour cette tragique expédition à différents niveaux d'implication. Seule Eloïse M. se présente libre au procès. Les trois autres sortent de détention provisoire. Il lui est reproché des faits de recel de biens provenant d'un vol. Sur les quatre accusés, seul René M., doté d'une impressionnante corpulence et d'une voix grave, refuse de reconnaître son implication, évoquant un complot à son encontre. 

Pour autant, il se fait charger par ses deux complices d'un soir lors de l'instruction, qui eux, reconnaissent leur implication dans ce cambriolage mortel. La veuve d'André Camalon, également victime lors du cambriolage, et ses deux enfants sont présents. Ils se constituent partie civile dans cette affaire. Le fils du défunt témoigne à la barre pour parler de son père : "Vers 1h30 ma mère m'appelle et me dit que la maison a été cambriolée. L'après-midi, nous étions sous la véranda avec papa et nous avons bu une limonade. C'est la dernière fois que j'ai vu mon père". 

Il explique à la présidente que c'était un homme courageux et travailleur, qu'il le voyait tous les jours. "Cette nuit là, quand je suis arrivé à la maison, je n'ai pas pu entrer. Ma mère m'a rassuré, et j'ai vu passer mon père dans un sachet plasticque blanc. J'ai remercié le ciel qu'il me reste quelqu'un de vivant" poursuit-il. "Ma mère m'a dit par la suite qu'elle a reconnu une voix - celle de René M. - et qu'elle avait entendu mon père crier. C'est une battante, elle est très courageuse !" termine t-il. 

Yvette Camalon, 71 ans et veuve d'André Camalon, se lève à son tour sur invitation de la présidente et s'approche de la barre. C'est une petite dame de 1,52m, de petite corpulence. Elle se déplace d'un pas sûr et déterminé. Sa voix est claire et ses propos précis."Vers 22h45 j'ai entendu un bruit de tôle, j'ai eu un saisissement. D'habitude je sors voir mais là, j'avais peur. J'ai pensé que c'était la pluie. Plus tard, j'ai entendu un cri, "AHHHHHHH", c'est ça qui m'a réveillée, j'ai eu un saisissement.

Il y avait un homme assis sur mon lit. "Il n'arrive rien à ton mari, suis là pour l'argent" m'a t-il dit. ll m'a demandé où étaient mon sac noir et mon téléphone rouge et il a dit : "dis a moin ou est l'argent ou mi tu a ou". Il frottait sa main avec un gant rappeux sur mon visage, sa main était très grosse, j'ai cru que ma peau allait chaper. Un autre homme est entré et lui dit de m'attacher". 


Elle est digne et dégage une impression de force sachant que les présumés agresseurs se trouvent quelques mètres à sa droite dans le box des accusés. "Je leur ai dit que l'argent était dans la chambre de mon mari. Ils m'ont poussée, attachée jusqu'à la chambre de mon mari pour aller au coffre. "Madame, si na point l'argent dans le coffre, mi coupe out tête pour mettre dedans" m'a dit l'un d'entre eux".

Lorsque la présidente lui demande si elle connaissant René M., elle indique "je l'ai déjà vu mais je ne le connais pas. J'étais dans le vide, j'ai vu la mort. Aujourd'hui, on vit dans la peur, quand arrive le soir, j'ai froid dans le dos", termine t-elle dignement. 


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par babar ©® le 23/09/2020 17:25

déééééééééééééééééééébile.....sans cervelle....

2.Posté par titi974 le 23/09/2020 18:50

Ces crapules méritent tous la perpétuité.

3.Posté par Aa le 23/09/2020 19:41

Des salopards cela oui. Vive l'instruction pénale très douce

4.Posté par Mangue Piment le 23/09/2020 19:55

Construit in zone fermée la Plaine des Sables, mur de 10m d'épaisseur et 50m de haut, largue tout le peu de criminels dedans, un ravitaillement 1 fois par mois et demmerde a zot ek sa aster.

- de frais d'hébergement - de z'impôts pou domoun honnête !

Et parle pas moin d'humanisme, l'humanisme c'est pou l'humanité, domoun capab fait d'choses pareilles lé pu d'z'humains donc na point pour tergiverser.

Crois a moin que dès qu'in zafer comme çà sera mis en place, la rumeur va court vite et na bon peu de mouc**** va réfléchi un bon peu d'fois avant d'passe à l'acte.

Lé pa ek la loi molle nou nana actuellement que les choses va allé en améliorant.

5.Posté par Ti Tangue zilé zone le 23/09/2020 20:00

PERDE PAS LE TEMPS ......PERPET DIRECT....... ET FAIT RAMASSE A ZOT DECHETS DANS LA RAVINE SOUPLE ...

6.Posté par Ti Tangue zilé zone le 23/09/2020 20:04

René M., 46 ans, George L., 48 ans, Sylvain V., 39 ans et sa soeur Eloïse M

POURQUOI ? C'EST CACHOTTERIES.....

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes