MENU ZINFOS
Faits-divers

Assises : Ils menacent un jeune touriste de le brûler vif


Les vacances de ce jeune métropolitain ont tourné au cauchemar suite à une agression qui aurait pu lui coûter la vie. Deux des trois auteurs présumés sont jugés devant la cour d'Assises.

Par - Publié le Lundi 14 Juin 2021 à 17:31

"Je me suis rendu compte qu’il suffit d’une mauvaise rencontre pour que tout bascule". Ce sont les mots d’un homme de 28 ans, venu en vacances à La Réunion chez un ami en août 2018 alors qu’il en avait 26. Alcoolisé en sortie de boîte de nuit à Saint-Pierre, il est rentré avec les mauvaises personnes, comme c’est trop souvent le cas. 

C’est une femme qui l’aurait abordé avant de lui présenter ses amis. Devant la boite de nuit, elle le distrait alors que les autres lui fouillent les poches. Ils proposent de le ramener chez son ami mais finissent par l’emmener jusqu’à la Plaine-des-Cafres au parking de la Soucoupe. Là, il est dépouillé de son téléphone et son portefeuille, roué de coups, aspergé d’essence et menacé avec un briquet. Ils veulent le code de sa carte bleue.

Le jeune homme parvient à s’échapper, prend la fuite et se cache, allongé dans un fossé. N’entendant plus rien, il sort de sa cachette. Il est 3 heures du matin en plein hiver et ce touriste mouillé, au t-shirt déchiré, sans téléphone ni carte bleue, parvient à rentrer chez l’ami qui l’héberge. Plusieurs heures de marche l’emmènent finalement à un "petit village" où il parvient à prendre un bus jusqu’au Tampon. Un périple d’environ sept heures. 
 
"Dans mon malheur, j’ai eu de la chance. Il n’y avait pas de lumière, j’aurais pu me prendre une voiture, raconte-t-il. Il faisait très froid mais j’avais pas le temps de penser à ça". Il témoigne de son calvaire devant la cour d’Assises ce lundi, non en tant que partie civile mais en tant que témoin. "C’est difficile et douloureux de se replonger dans l’affaire", avoue celui qui a préféré "passer à autre chose" à l’époque et ne pas se constituer partie civile. Depuis la métropole, en visio-conférence, il se rappelle : "J’ai eu très peur de ne jamais rentrer chez moi". 
 
Alors qu'il était sous l’effet de l’alcool et du zamal au moment des faits, ses "souvenirs sont flous". Mais des images de vidéosurveillance de la discothèque et de la municipalité ont permis d’interpeller les auteurs de cette violente extorsion, le 25 septembre 2019. Depuis, les deux hommes sont en détention provisoire. La femme avait quant à elle été placée sous contrôle judiciaire. 
 
Des années de prison pour un butin de 20 euros
 
Yvon G., celui qui aurait porté les coups et aspergé la victime d’essence, reconnaît depuis sa garde à vue les faits. C’est la jalousie qui l’aurait poussé à agir : la troisième accusée, qui aurait accosté la victime, étant son épouse. L’autre homme, Didier F., nie quant à lui toute participation, indiquant qu’il n’était que "présent". Pourtant, ce récidiviste aurait été l’instigateur des faits. Il encourt donc la perpétuité. Son camarade encourt quant à lui 30 ans de réclusion criminelle. L’accusée, qui n’a pas pu être présente car elle est cas contact Covid-19, devrait être jugée l’année prochaine. 
 
Et tout cela pour la somme de 20 euros. Car avant les violences, il y a eu un retrait de 20 euros et trois tentatives de retrait de 500 euros à la Plaine-des-Cafres. Les accusés nient avoir forcé le retrait et la victime n’en a aucun souvenir. 
 
La cour d’Assises devait rendre son verdict mercredi. 


Soe Hitchon
Journaliste La liberté et la justice pour tous, c'est une utopie en laquelle je crois. Chaque... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Portois Da Kour le 14/06/2021 19:37

En taule. A vie !

2.Posté par ticolon le 15/06/2021 08:20

Une chance pour la réunion: ça nout kiltir! ça nout fierté!

3.Posté par Oufti le 15/06/2021 09:07

Tant de bêtise et de violence laisse sans voix, j’espère que le juge notre représentant en justice, lui saura s’exprimer clairement et très fermement ! L’image de l’île est salie par de tels énergumènes !

4.Posté par Créole la Réunion le 15/06/2021 09:34

Nous attendons que tous ces malfrats soient soient sévèrement sanctionnés comme il se doit.

5.Posté par Zarin le 15/06/2021 11:28

CURE THERMALE À DIGNE-LES-BAINS (04000) - ALPES-DE-HAUTE-PROVENCE - PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR !!!

Moins dangereux ?

6.Posté par riverstar974 le 15/06/2021 12:27

au bagne à cayenne

7.Posté par Nono le 15/06/2021 15:35

Tiens, pas de commentaires sur les mahorais.

Ha oui, Yvon et Didier...

8.Posté par Honteux le 15/06/2021 17:00

Pas du tout c'est notre manière de souhaiter la bienvenue c'est culturel

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

3 rue Émile Hugo
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes