MENU ZINFOS
Faits-divers

Assises : Il étrangle sa fille d'un an et frappe sa compagne enceinte qui perd leur bébé


Aristide M., 32 ans, comparait ce lundi et jusqu'à mercredi pour avoir involontairement provoqué la mort de son bébé en frappant sa compagne enceinte. Il est également poursuivi pour avoir le même jour étranglé leur petite fille d'un an. Il encourt 30 ans de réclusion criminelle.

Par Isabelle Serre - Publié le Lundi 24 Octobre 2022 à 17:13

L'audience criminelle de la cour d'assises s'ouvre ce lundi après-midi après l'installation des jurés. Trois affaires, dont deux tentatives d'assassinat, seront examinées jusqu'au vendredi 4 novembre, sous la houlette de la nouvelle présidente, Doriane Trombi.

Le premier accusé à s'installer dans le le box est Aristide M., 32 ans, poursuivi pour avoir involontairement causé la mort du bébé que sa compagne portait. Ce 18 mars 2019, le couple qui s'était formé deux ans auparavant se trouvait dans leur logement à St-André en compagnie de leur petite fille âgée d'un an. Assis au salon, le trentenaire se roulait un joint que sa concubine, Élodie*, avait jeté au sol. Furieux, celui-ci s'était mis à la frapper, lui portant des coups de poing à l'épaule, des coups de tête au visage et au niveau des fesses. En la bousculant, il l'avait faite tomber sur un fauteuil. La jeune maman âgée de 21 ans avait chuté sur le ventre.

Il menace de jeter la fillette âgée d'un an par la fenêtre

Il avait également menacé de tuer leur petite fille d'un an, Jessica*, et avait commencé à lui serrer le cou jusqu'à ce quelle devienne "toute rouge" avant que la mère ne s'interpose recevant à nouveau une pluie de coups. L'accusé s'était ensuite dirigé vers la cuisine afin de s'emparer d'un couteau avec lequel il avait menacé sa fillette et sa mère. Toutes deux avaient trouvé refuge sur le balcon puis accepté de se rendre en ville afin d'aller lui acheter des cigarettes pour échapper aux nouvelles menaces qu'il proférait, indiquant qu'il allait "jeter la petite par la fenêtre". À leur retour, Aristide M. s'était calmé et tout semblait être rentré dans l'ordre. 

Mais dans la nuit, les premières contractions s'étaient faites sentir. À l'aube, Élodie avait donné naissance à une petite fille dans les toilettes. Elle l'avait enveloppée dans une serviette pendant qu'Aristide cherchait du secours. Vivant à l'arrivée des pompiers, le nourrisson né prématurément succombait quelques instants plus tard à un arrêt cardio-respiratoire et le médecin du SMUR avait constaté son décès.

Née dans les toilettes

Placé en garde à vue, Aristide avait reconnu son addiction au zamal et indiqué avoir bu quelques bières ce funeste dimanche. Confronté aux déclarations et aux constatations médicales qui établissaient clairement les violences qu'elles avaient subies, il expliquait "avoir perdu ses nerfs" et indiqué que ce n'était pas la première fois qu'il se montrait violent à l'encontre d'Elodie et Jessica.

Plusieurs experts s'étaient penchés sur le cas du nourrisson décédé à six mois de grossesse "du fait de l'immaturité de son système respiratoire" selon les résultats de leurs différentes analyses. Une expertise complémentaire avait été sollicitée par l'avocate d'Élodie, Me Catherine Moissonnier, afin de déterminer si les coups reçus par sa cliente étaient en lien avec la naissance prématurée du bébé.

Les investigations médicales supplémentaires avaient permis de découvrir que la mère et l'enfant souffraient d'un syndrome inflammatoire qui était, jusque là passé, inaperçu. La grossesse qui se déroulait normalement avant les faits se serait probablement terminée par un accouchement prématuré, la petite Élodie était d'ailleurs, elle aussi, née avec de l'avance.

Les violences subies ont elles provoqué l'accouchement et le décès du bébé ?

Ainsi, la question centrale de ce procès va tourner autour du lien de causalité entre les violences subies ayant vraisemblablement entrainé la rupture de la poche des eaux puis, l'accouchement à l'issue de quelques heures de contractions et le décès après quelques minutes de vie.

La défense de l'accusé assurée par Me Alex Vardin, pourrait, quant à elle, tenter de mettre en exergue l'infection asymptomatique dont souffrait la victime afin de lui imputer la responsabilité de la mort du bébé.

Celui-ci a-t-il quitté ce monde par la faute d'un père violent avec ses proches, qui ne supportait pas les cris de son aînée et lui donnait régulièrement des claques, des coups ainsi qu'à sa mère qui s'interposait ? Ce sera au jury populaire d'en décider après avoir écouté attentivement tous les témoignages ainsi que les comptes-rendus des expertises médicales qui se sont succédés dans cette affaire. 

Le verdict sera connu dans la journée de mercredi. Aristide M. encourt 30 ans de réclusion criminelle.

* Prénoms d'emprunt




1.Posté par ⌐╦╦═─ ✧zₐzₐₘₐₕₑₗₗ ▄︻̷̿┻̿═━一 le 24/10/2022 20:26

"frappe sa compagne enceinte qui perd leur bébé
Aristide M. comparait pour avoir involontairement provoqué la mort de son bébé".
Mouai frapper une Femme enceinte et tuer du coup le bébé c'est volontaire ! Tentative de meurtre sur un autre enfant ... C'était bien dans le but de provoquer la mort !
Dommage que les 40kg de la lame de la veuve rouge ne tombe plus de ses longues jambes !

2.Posté par jlc2 le 24/10/2022 21:02

Bonsoir! tié bougre là

3.Posté par Olive le 24/10/2022 21:30

Un saint homme

4.Posté par Bleu outre mer le 24/10/2022 23:24

Cette situation, montre bien que les affaires sordides existe bien et que les étrangers ne sont pas forcément responsables. Comme certains veulent bien nous faire croire, les mêmes se taisent sur cette énième affaires sordide, surement des raisons.

5.Posté par Julien974 le 25/10/2022 06:30

Après vyen ekor dit a mwin ké in papa ek in momon lé fondamentalement bien pou in marmail..
reyoné reveil a zot! arret bwar po tap zot fanm tié zot zenfants.. lé trist solment. couraz a zot

6.Posté par Ben le 25/10/2022 07:38

4.Posté par Bleu outre mer
Vous avez raison, se taire c'est bien.

7.Posté par jojo la frite le 25/10/2022 13:28

Oh ! le .....

8.Posté par Kafzorey le 25/10/2022 14:39

Il encourt 30 et fera 6 mois a tout casser....
Tantine a cause zot y Trap ban boug gaté coma ??
Zot y voit le boug lé taré?
Met le boug la zoll fé point ali par son ban camarade gateur !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes