MENU ZINFOS
Faits-divers

Assises : Dans le box, un agriculteur soupçonné du viol d'une voisine trisomique


Jean-Luc V., 58 ans, encourt 20 ans de réclusion criminelle pour le viol de sa voisine handicapée ayant l'âge mental d'une fillette. Pourtant, l'agriculteur affirme que c'est elle qui l'avait sollicité afin de "faire le vice". Son procès en appel s'ouvre ce lundi devant la cour d'assises.

Par Isabelle Serre - Publié le Lundi 21 Novembre 2022 à 15:52

L'auteur présumé passait devant la maison de la victime qui jouxte un champ de cannes (Photo d'illustration)
L'auteur présumé passait devant la maison de la victime qui jouxte un champ de cannes (Photo d'illustration)
Un agriculteur des Hauts de St-Paul comparait devant la cour d'assises pour répondre de faits de viol sur une voisine handicapée. Clamant son innocence et deux rapports sexuels consentis, voire réclamés par la victime présumée elle-même, Jean-Luc V, 58 ans, a fait appel de sa condamnation à 12 ans de réclusion prononcée par la cour criminelle lors d'un premier procès. Le second s'ouvre ce lundi après l'installation des jurés de cette 9e session de la cour d'assises. 

En avril 2020, le quinquagénaire qui longeait la maison de Bernadette* pour se rendre dans le champ qu'il cultivait est soupçonné d'avoir pénétré sur la terrasse où se trouvait la malheureuse et de l'avoir contrainte à un rapport sexuel, par deux fois. Atteinte de trisomie 21, Bernadette vivait depuis deux décennies chez sa sœur et son beau-frère. Ce dernier avait surpris un individu qui s'enfuyait en courant par le champ qui jouxtait la maison. Il avait trouvé Bernadette en train de saigner et avait alerté l'infirmière à domicile qui s'occupait d'elle.

La professionnelle de santé avait confirmé que sa patiente, dont l'âge mental a été comparé est celui d'une fillette de 10 ans, présentait des saignements au niveau des parties intimes. Une quinzaine de jours auparavant, le médecin traitant l'avait d'ailleurs contactée pour l'informer qu'après l'avoir examinée, il se demandait si Bernadette qui présentait des lésions au sexe n'avait pas subi un viol. Interrogée, celle-ci avait déclaré "c'est le Monsieur là qui plante, c'est lui qui est venu là. Je l'ai insulté. Je l'ai insulté après".

Identifié par une enquête de voisinage et reconnu par le beau-frère, Jean-Luc V. avait été interpellé alors qu'il travaillait sur le champ voisin. Au fil de ses interrogatoires il n'avait jamais nié avoir eu deux rapports sexuels avec cette voisine. Bien que sa description des faits ait varié, il avait expliqué que c'était elle qui lui avait fait signe de venir "pour faire le vice". L'accusé qui encourt 20 ans de réclusion criminelle pour viol aggravé savait que Bernadette était "malade de la tête". 

Convaincu de l'innocence de son client, le bâtonnier Georges-André Hoarau compte bien faire valoir auprès du jury populaire le droit aux personnes handicapés physiques et trisomiques d'être excitées sexuellement et d'avoir une relation sexuelle sans que cela impose de présumer qu'il y ait eu violences, menaces et viols.

Les jurés ont jusqu'à demain soir pour se forger une intime conviction à l'issue des témoignages déposés à la barre, des résultats des différentes expertises du mis en cause et de la victime présumée, des réquisitions du parquet général et des plaidoiries. Le verdict est attendu en fin de journée. 

* Prénom d'emprunt





1.Posté par marie le 21/11/2022 16:38

ignoble

2.Posté par Labinocle le 21/11/2022 20:57

L'avocat convaincu de l'innocence de son client vraiment ? cest à vomir ce métier je sais qu'il en faut car tout le monde doit être défendu mais ya des limites à tout. on sait tous qu'il est au fond pas convaincu de l'innocence de son client cest du théâtre ! Un théâtre malsain ! J'espère que sa peine sera augmenté à ce violeur et que son avocat échoue à remettre un criminel en liberté !

3.Posté par Volcan le 21/11/2022 22:13

L'avocat du diable

4.Posté par valeo le 22/11/2022 06:06

Dégénéré le type.

5.Posté par Le révolutionnaire le 26/11/2022 12:02

Si c'est un frère, la justice sera clément, voir l'acquittement

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes