MENU ZINFOS
Economie

Assemblée nationale: Adoption du projet de loi sur la vie chère


- Publié le Vendredi 12 Octobre 2012 à 10:29 | Lu 876 fois

Assemblée nationale: Adoption du projet de loi sur la vie chère
Les députés ont planché tard jusque dans la nuit pour adopter le projet de loi destinée à lutter contre la vie chère, présenté par le gouvernement comme une "régulation intelligente" de l'économie Outre-mer.

En ligne de mire : une baisse drastique des prix en rayons, qui s’affichent dans l'Outre-mer entre 30 à 50% plus chers qu'en métropole. Un texte législatif qui a fait l’unanimité au sein des parlementaires.

"Nous réarmons l'Etat pour lui permettre de mieux agir", a assené à plusieurs reprises, en début de semaine, le ministre de l'Outre-mer, Victorin Lurel.

Le texte va notamment mettre en place un bouclier qualité-prix, qui devra à terme réguler les marchés de gros. Parmi les nouveaux dispositifs de régulation, "l'injonction structurelle" visera à octroyer à l'Autorité de la concurrence un nouveau pouvoir réglementaire.

Chariot-type, négociation annuelle obligatoire

Le chariot-type, composé de 100 à 200 prix, sera soumis à une négociation annuelle obligatoire et si les discussions entre tous les acteurs s’enlisent, le préfet se positionnera au-dessus de la mêlée. Et le représentant de l’Etat rendra son seul verdict, en fixant lui-même le prix du chariot.

La députée socialiste et rapporteur PS du projet de loi, Ericka Bareigts, parle d'un "texte fondateur pour les outremers".




1.Posté par noe le 12/10/2012 11:35

Cette loi va améliorer quoi finalement ?

On consommera plus des denrées de 2e catégorie ... et bienvenue à l'obésité !

2.Posté par Faire l'unanimité ? le 12/10/2012 12:27

"Un texte législatif qui a fait l’unanimité au sein des parlementaires."

A nuancer quand même, car les représentants UMP, tant au Sénat qu'à l'Assemblée Générale, se sont abstenus.

3.Posté par @2 le 12/10/2012 13:29

Normal, l'UMP, c'est les monopoles, les grands patrons...

Ils n'ont quand même pas osé voter contre.

4.Posté par Bizarre le 12/10/2012 13:30

Bizarre que parfois, Zinfos donne des infos partielles, pour ne pas dire partiales.

5.Posté par Précisions svp le 12/10/2012 13:36

Quelqu'un pourrait préciser qui, quels sont nos sénateurs et députés, nommément, ont voté pour, contre et se sont abstenus ?

Pour information complète de la population.

6.Posté par RADIO BISTROT le 12/10/2012 15:23

Le chariot type est une blague, on le constate déjà aujourd'hui.

Faire baisser de force le prix de 100 ou 1 000 articles c'est entraîner une hausse mécanique sur toutes les autres références !!!


7.Posté par Le Corbeau le 12/10/2012 17:14

NAUFRAGE, SUICIDE ou SABORDAGE

Chaque jour nous apporte son lot de mauvaises nouvelles à vous saper le moral.
En effet, un Patron peut délocaliser ses usines à l'étranger sans frais, mais quand il s'agit de les relocaliser - impossible - celà coûte trop cher.
Quand un élève frappe son professeur, on peut se demander ou est le respect de l'autre.
Quand une voiture brûle, c'est la victime qui est pénalisée 1° perte de son véhicule 2° augmentation de son assurance éventuellement.
QUE FAIT LA POLICE ?
On est plus habile à trouver des excuses aux délinquants qu'à tenir compte des faits avérés.
Notre société succombe sous les coups de boutoir des " Interdits d'interdire ", le dernier en dâte, le mariage des homosexuels en phase d'être légalisé.
Quand 2 mâles s'accouplent, c'est de la pédophilie. Est-ce légal.??
Notre société s'avilie, se dégrade de jour en jour.
Est-ce un naufrage, un suicide ou lun sabordage ?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes