MENU ZINFOS
Faits-divers

Assassinat de Maximin Chane Fane : Les auteurs vont être rejugés


Georget et Kévin Horau, condamnés respectivement à 25 et 20 ans de réclusion criminelle pour l'assassinat sauvage de leur ancien propriétaire Maximin Chane Fane, comparaitront de nouveau l'an prochain devant une cour d'assises. Le parquet général estimant que leur peine n'était pas assez lourde au vu de la cruauté extrême de leurs actes, vient d'interjeter appel.

Par Isabelle Serre - Publié le Mardi 29 Mars 2022 à 10:03

Georget et Kévin Hoarau ont comparu libres lors de leur premier procès suite à une erreur de procédure
Georget et Kévin Hoarau ont comparu libres lors de leur premier procès suite à une erreur de procédure
Mercredi 16 mars dernier, le verdict tombait pour Georget et Kévin Hoarau, jugés coupables de l'assassinat sordide du propriétaire de leur logement du quartier de La Palissade à Saint-Louis. Maximin Chane Fane avait été pris par surprise alors que le père et le fils l'avaient attiré dans ce qui allait s'avérer être un guet-apens.

Invité à venir leur rendre visite dans la maison qu'il leur louait, le malheureux avait accepté de discuter du paiement des deux mois de loyer de retard qui lui étaient dus. Pour 1300 euros, les deux assassins avaient prévu de lui tendre un piège. Alors qu'il se trouvait assis à la table du salon, Kévin Hoarau avait surgi de la salle de bain, située dans le dos de la future victime. Il avait planté le couteau à désosser qu'il avait préparé dans la carotide de son adversaire.

Maximin Chane Fane avait réussi à se lever et avait tenté de s'enfuir. Mais il s'était écroulé de douleur dans la cour de ses locataires, non loin du portail. Les deux rancuniers lui avaient porté plusieurs coups de couteau au niveau de la gorge, d'une profondeur de 30 cm, avant de le tirer par les pieds afin de dissimuler son corps à l'intérieur de leur habitation.

Non contents de voir leur proie agoniser, ils avaient continué à le larder de 14 coups de couteau et à le frapper à coups de pied et de poing jusqu'à ce que son visage ne soit plus qu'une large blessure. La suite est aussi choquante.

Égorgé, lardé de coups de couteau de boucher, le visage fracassé de coups de poing et de pied

Kévin Hoarau et son père avaient abandonné leur propriétaire baignant dans son sang pour aller passer un moment sur le front de mer de Saint-Pierre. Comme si de rien n'était. Puis, ils avaient participé à une partie de billard et s'étaient alcoolisés. Ils étaient ensuite partis rendre visite à un ami aux Makes. Ce sont les voisins, alertés par les traces de sang dans la cour de chez les Hoarau, qui avaient donné l'alerte.

Maximin Chane Fane est mort d'avoir été trop conciliant (DR)
Maximin Chane Fane est mort d'avoir été trop conciliant (DR)
Lors de leur procès, les deux accusés ont reconnu les faits sans pour autant être en mesure de les expliquer. Maximin Chane Fane, décrit comme un homme d'une grande gentillesse et d'une bienveillance reconnue par tous, était arrangeant. Il avait accepté de louer sa maison à cette famille afin de leur rendre service et de baisser le loyer pour leur permettre d'être plus à l'aise financièrement. '"Il était d'une bonté extrême. Il a succombé à une cruauté extrême"; a témoigné sa fille. Toute la famille Chane Fane, présente lors du premier procès, s'est indignée au prononcé du verdict, jugeant la peine injuste après ce que leur proche avait gratuitement enduré.

Une bonté et une cruauté extrêmes

Les deux accusés encouraient la réclusion criminelle à perpétuité. 30 ans avaient été requis par l'avocate générale, Simona Pavel, dont une peine de sureté de 20 ans. "Ils ont humilié son corps avant de lui faire les poches et de lui voler les clés de sa voiture. Puis, ils ont continué à vivre comme des personnes normales. Ils considèrent leurs actes comme une parenthèse" ,avait fustigé la représentante de la société.

Après en avoir délibéré, le jury populaire avait prononcé la peine de 25 ans de réclusion pour le père, Georget, et 20 ans à l'encontre de son fils, Kévin, considérant que celui-ci avait agi sous l'influence de son paternel qu'il avait suivi aveuglément.

Mais le parquet général, jugeant cette décision inadaptée au vu de la gravité des faits, vient d'interjeter appel à l'issue des dix jours dont il disposait.

Un nouveau procès devrait s'ouvrir l'an prochain. 

 




1.Posté par almuba le 29/03/2022 09:53

Enfin un semblant de justice.
Honte aux acteurs du précédent verdict.

2.Posté par mafu974 le 29/03/2022 10:13

et voilà !!!....on perd du temps, de l'argent, des milliers de feuilles de papier pour deux criminels qui devraient purger perpète..justice laxiste, une fois n'est pas coutume.

3.Posté par Le Jacobin le 29/03/2022 13:25

Merci pour la clairvoyance du Parquet, pour des crimes aussi odieux il ne faut pas hésiter à mettre la barre la plus haute possible afin que le criminel ne puisse plus jamais revoir la lumière du soleil.

4.Posté par Question ? le 29/03/2022 19:10

Qu'attendre d'une Justice injuste ?

5.Posté par Question ? le 30/03/2022 13:04

Ca coûte combien ces simulacres de justice ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes