Océan Indien

Assassinat de Français à Madagascar : 16 victimes recensées en 5 ans

Lundi 22 Août 2016 - 18:34

L’affaire du double meurtre de jeunes Français, éco-volontaires sur l’île de Sainte-Marie à l’Est de Madagascar ce dimanche 20 août, porte à 16 le nombre de ressortissants Français tués à Madagascar en 5 ans.


Assassinat de Français à Madagascar : 16 victimes recensées en 5 ans
Tous deux étaient venus dans la Grande ile il y a un mois et faisaient partie des bénévoles de Cétamada, une association très connue pour la préservation des mammifères marins et de leur habitat dans les eaux malgaches. Ils résidaient à Paris et à Marseille.
 
Leur décès sordide vient rallonger la liste des ressortissants français victimes de vols qui ont mal tourné ces dernières années, sans compter les cas d’assassinats d’indo-pakistanais (victimes d’attaques et/ou de rapts), ayant la nationalité française. Le dernier crime date du 9 août. Il s'agissait d'un Indo-Pakistanais résidant en France et venu passer des vacances à Madagascar. Rappel des faits divers les plus marquants dans la Grande Ile :
 
Le 12 avril 2012, le double assassinat de Gérald Fontaine (41 ans) et de sa femme enceinte Johanna Delahaye (31ans). Tous deux restaurateurs sur la plage de la Batterie à Toliara (dans le Sud-ouest de Madagascar), avaient été battus et démembrés par Régis Alain et Rostand Lahiniriko. Leur culpabilité a été déclarée en octobre 2015. Ils ont écopé également d'une peine de travaux forcés à perpétuité pour ce crime.
 
Le 31 juillet 2012, disparition inquiétante de Patrice Boquet (64 ans) toujours à Toliara. La piste d’un assassinat est retenue pour cet artisan ferronnier retraité. L’enquête est toujours en cours...
 
Le 3 octobre 2013, le double meurtre de Sébastien Judalet (38 ans) et de Roberto Gianfalla (50 ans) survenu sur l’ile de Nosy Be. Ce conducteur de bus et ce cuisinier subissent une vindicte populaire à la suite d’une accusation à tort pour pédophilie et trafic d’organes sur des enfants malgaches. Ils sont torturés, lynchés et incinérés par la foule sur la plage d’Ambatoloaka. Malgré plusieurs arrestations, l’enquête est toujours en cours.
 
Le 1er février 2014, agression et meurtre de René-Charles Ehret à Foulpointe, cette station balnéaire sur la côte Est de Madagascar.
 
Dans la nuit du 23 au 24 décembre 2014, l’assassinat de Philippe Bertrand (52 ans) à son domicile à Ambohibao, dans le nord de la capitale Antananarivo. Le meurtre de « Bil » avait été commandité par sa femme malgache Sonya. Saoulé, étranglé avec une corde puis achevé à coups de marteau, il a été incinéré par des tueurs à gages. La culpabilité de 12 accusés a été confirmée.
 
Le 27 février 2015, Serge Renaud Roberta (52 ans) est tué et découpé en morceaux à Tsarasaotra à Antsirabe.
 
Dans la nuit du 6 au 7 mai 2015, meurtre de Jean Pascal Le Grain (58 ans) sur son terrain à Fianarantsoa dans le centre du pays. Cet opérateur-hôtelier est tué à coups de hache à la tête. L’enquête est toujours en cours.
 
Le 6 juillet 2015, viol et assassinat d’une retraitée française de 69 ans par son chauffeur. Le drame se joue sur les abords de la RN 1 près de Miarinarivo (à l’Ouest de la capitale). La culpabilité du meurtrier a été confirmée, il purge actuellement une peine de travaux forcés à perpétuité.
 
Dans la nuit du 16 au 17 août 2015, assassinat de Jean-Louis Minet (85 ans) à Fianarantsoa. Cet ancien Consul honoraire est ligoté, torturé, battu et étranglé par cinq cambrioleurs. L’enquête est encore en cours.
 
Dans la nuit du 12 au 13 février 2016, double meurtre de Joël Thorin Sylvain (64 ans) et de sa femme malgache Mariette Razafindrabary (médecin de 52 ans) à leur domicile à Antsiranana (dans le Nord de Madagascar). Ils sont torturés et abattus de deux balles chacun par quatre cambrioleurs. L’enquête est toujours en cours.
Lu 8760 fois



1.Posté par Lars le 22/08/2016 21:49

Un autre couple d'étrangers tués en 2010 à Sainte-Marie :
http://www.you.co.za/news/murder-in-paradise/

2.Posté par môvélang le 22/08/2016 22:42

29 Mars 1947. Madagasikara sy ny Geja. Une lutte sans fin.
Publié le 29 mars 2016 par Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris

député 3

Les dirigeants du MDRM.



1947. « La répression est impitoyable. Début avril, la France envoie à Madagascar un corps expéditionnaire de 18 000 hommes, essentiellement des troupes coloniales, qui sera porté à 30 000. L’armée française opère une répression aveugle : exécutions sommaires, torture, regroupements forcés, incendies de villages. Elle expérimente une nouvelle technique de guerre « psychologique » : par exemple, des suspects sont jetés vivants d’un avion afin de terroriser les villageois de leur région ; ceux-ci ne sont souvent armés que de sagaies et de couteaux…Selon la terminologie coloniale, la « pacification » aurait fait 89 000 victimes chez les Malgaches, d’après les chiffres officiels généralement retenus. Les forces coloniales perdent quant à elles 1900 hommes. On relève aussi la mort de 550 Européens, dont 350 militaires. Selon Tronchon… » (s)


""""…Selon la terminologie coloniale, la « pacification » aurait fait 89 000 victimes chez les Malgaches, d’après les chiffres officiels généralement retenus."""""

3.Posté par moi le 23/08/2016 02:05

89 000 victimes chez les Malgaches et alors ??? on ai plus en 1947, enfin si apparemment a Madagascar on y est encore !

4.Posté par pipoteur le 23/08/2016 07:05

@2: quel raport entre 1947 et les assassinats actuels??
Sans compter que révolte de 1947 est une manipulation de pauvres paysans par "l'élite" des hauts plateaux qui eux ne se sont pas mouillés.
Bref, post stupide dans le contexte...

5.Posté par alcide le 23/08/2016 07:07

@ movelang

Vous êtes encore obsédé par des faits de décolonisation remontant 70 ans en arrière...Vous justifiez des crimes horribles par des faits historiques révolus. Madagascar est un pays indépendant, et à qui la faute, si ce n'est au peuple malgache, de voir ce pays corrompus partir à la dérive ?
Est-ce une raison pour assassiner des innocents de 25 ans ?
Mais, les temps changent, les discours aussi, et vous vivez les derniers moments paisibles, cachés derrière vos arguments fallacieux, dépassés ( à en juger par l'état de déliquescence du PCR).

6.Posté par nemo le 23/08/2016 07:29

http://www.lexpress.mu/article/madagascar-deux-sud-africains-tortur%C3%A9s-et-br%C3%BBl%C3%A9s-vifs-sur-l%E2%80%99%C3%AEle-sainte-marie

Les assassins de ce couple ont ils été retrouvés ?

7.Posté par Alio le 23/08/2016 08:08

Et pendant ce temps à Chicago : plus de 300 morts depuis le début de l'année...


8.Posté par lèla le 23/08/2016 09:05

Donc si je comprends bien môvélang, la vengeance est un plat qui se mange froid, oeil pour oeil, dent pour dent. Il ne reste plus que 88975 français à "buter", y compris tous ceux qui se sont ou continuent à se dévouer pour aider les plus pauvres et nécessiteux des "malagasy". A vous dégoûter de donner pour les associations qui aident Mada et ses habitants envers et contre tout!

9.Posté par ANONYME le 23/08/2016 14:17

Trop d'enquête en cours et ce n'est pas normal depuis l'ordre chronologie donné.
Il ne faut plus mettre les pieds dans ce pays...

10.Posté par dujong le 10/11/2017 17:12

Movélang, t'est toujours là ?? on t'entend plus .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues