Courrier des lecteurs

Asphyxie circulatoire au Tampon: "C’est pas moi, c’est lui !"

Vendredi 20 Avril 2018 - 09:28

Asphyxie circulatoire au Tampon: "C’est pas moi, c’est lui !"
Le débat lancé par la Région sur son projet de la Route des Géraniums pose la douloureuse question de la circulation au Tampon ou plus exactement de l'asphyxie circulatoire dont sont victimes les Tamponnais. Le Tampon 4ème ville du département reste encore traversé par une nationale.

Seul élu présent, lors des séances, j’insistais sur le fait que lorsque les ravines coulent au Tampon la ville de St Pierre est désormais paralysée. Et pour reprendre une expression à la mode ces derniers jours, « le coma » circulatoire fait partie du quotidien de chaque Tamponnais. Je profitais de ce débat pour poser la question de l'utilité des différents tracés présentés.

Au-delà du problème majeur des expropriations, les questions suivantes s’imposaient :
·         La route des Géraniums proposée par la Région apportait-elle une réelle solution aux difficultés des Tamponnais ?
·         La route des Géraniums était-elle un projet pour les Tamponnais ou une route pour éviter Le Tampon ?
·         Ce projet entrait-il en cohérence avec le PLU en cours de validation qui prévoit une densification du centre-ville ?
Sous couvert de débat public, c’est bien un projet inabouti qui a été présenté à la population. Lors de la présentation du 26 février 2018 à Saint-Pierre, je déclarais à la commission que l’urgence en attendant 2035 était la route des 400 « route des Flamboyants ». Je proposais que la Région se rapproche du Département afin de régler ce point noir, porte d’entrée de notre commune.
 
Et puis, revenons sur Terre ! Ce projet qui vient d’être rejeté par une population prise en otage aurait dû se concrétiser uniquement qu’en 2035 soit dans 17 ans. Pour le nord, l’on sait qu’en moins de 8 ans, la Région a été capable de mettre en œuvre la NRL, une route sur la mer !

« Revenons sur Terre » !
·         Les élus régionaux du Tampon pouvaient-ils ignorer ce projet ?
·         Comment ont-ils pu laisser sortir celui-ci ?

Il faut aussi rappeler que la majorité du conseil municipal du Tampon a en son sein 4 conseillers départementaux dont 3 vice-présidents.

Le moment n’est-il pas venu pour ces derniers de repenser la route des flamboyants. Mieux…, de ré imaginer l’accès à cette route. N’oublions pas que les relations sont au beau fixe avec le premier magistrat de la ville de St Pierre.

·         Faudra-t-il attendre 2035 pour que le problème de la circulation soit hypothétiquement résolu au Tampon ?
·         Ne convient-il pas sans attendre de repenser nos modes de déplacement ?

Le maire du Tampon portait dans son projet municipal la suppression des radiers. J’attends avec impatience sa mise en œuvre.

Force est de constater que son projet de « contournement Est » via le quartier de La Pointe est abandonné depuis plusieurs mois.

La Voie urbaine du côté ouest pourtant bitumée est livrée à la nature et n’obtient plus de financement en 2018.

Le prolongement de la rue Général de Gaulle…

Le projet de la route des Géraniums a démontré à nouveau que les Tamponnais sont encore les premières victimes des guéguerres politiques entre la majorité municipale et la Région. Le développement du Tampon continue à être mis entre parenthèse et cela sous toutes les majorités municipales précédentes.

Le maire du Tampon relevait lui-même que les Tamponnais attendent depuis 33 ans. 

Les Tamponnais ne seraient-ils donc pas une priorité
·         Pour les élus de la Région ?
·         Pour les élus départementaux ?
·         Pour la majorité municipale ?

Nous subissons actuellement l’état catastrophique de nos routes.

Et devenons-nous encore subir les tergiversations politiques de nos élus comme on a pu le voir ses derniers jours autour du débat de la route des géraniums ? : C’est pas moi, c’est lui ! » Un vrai remake de la période de 2011 à 2014.

Puisqu’il faut attendre la prochaine mandature, gageons que le futur maire du Tampon saura protéger les intérêts de ses concitoyens, qu’il saura faire appel à l’ensemble des compétences des collectivités locales comme je ne cesse de le réclamer.

Yannis Lebon
Conseiller Municipal du Tampon
Yannis Lebon
Lu 1939 fois



1.Posté par GIRONDIN le 20/04/2018 10:35

VOUS avez raison de dénoncer cette situation!

La honte sur les promoteurs de ce projet, la région didiX et bassire

et en plus 'pas d'expropriation' d'après didiX!!!!!!!

2.Posté par paul p le 20/04/2018 11:13

Enfin un qui a compris que les problèmes de circulation ne se trouvent pas sur la route nationale, mais bien dans le tampon. mais que font les 3 vices présidents du département, que fait le maire, que font conseiller régionaux : batailler seulement et rien n'avance au tampon. bravo M. Lebon vous avez tt dit.

3.Posté par Louis le 20/04/2018 15:13

Monsieur Lebon,
j'apprécie votre analyse, toutefois le projet NRL + Chantier ne datent pas de 8 ans mais beaucoup plus car lorsque Didier Robert est arrivé à la Région ce projet existait déjà ! Il n'a fait que le ressortir, le remettre au goût du jour par rapport au TCSP puis a lancé le projet qui s'est aujourd'hui transformé en chantier.

Il est bon de rappelé qu'il y a eu un groupe, surtout de la Plaine des Cafres qui a menti à la population et qui l'a manipulée pour stopper le projet.

Ces même personnes qui ont fait peur les Tamponnais car ils craignaient que la route du Géranium ne traverse leur terrain osent aujourd'hui rappeler que Didier Robert a stoppé un projet de rocade du Tampon en 2008 ! Ce qu'ils oublient de dire c'est que ce projet de rocade a été annulé car il eut fallu déloger 75 familles ! Pour ces personnes de la Plaine des Cafres ce n'est pas grave si on déplace, on exproprie ces familles, mais lorsqu'on touche à leur propre terrain ils vont crier scandale !!! Le scandale est qu' l'on permette à ces individus de manipuler la population à travers leur mensonge ! Honte à eux !

4.Posté par polo974 le 20/04/2018 18:31

""" Le Tampon 4ème ville du département reste encore traversé par une nationale. """

Et St Denis Traversé par 2 nationales avec feux rouges et ronds-points...

Le réseau routier est à la ramasse, et aucune alternative en chantier...

Vive le NPL (nouveau parking du littoral) ! ! !

5.Posté par yannis... le 20/04/2018 18:40

ou lé encore là ou?

6.Posté par GIRONDIN le 20/04/2018 18:42

3.Posté par Louis

et quand il est écrit et dit qu'il n'y aura pas d'expropriation, vous appelez ça comment?

7.Posté par Tampon en force le 20/04/2018 21:24 (depuis mobile)

Tak est un bon maire. Didix Robertix est responsable de cette situation. Encore un moitié la route ?

8.Posté par Paulet le 20/04/2018 22:55 (depuis mobile)

C qui ce Yannis Lebon? Jamais entendu parler... Qu'est ce qu'il raconte ?
En contournant le tampon C un projet pour les tamponnais puisqu'il évite aux gens qui vont à St Benoit de passer par la ville qui est dans un coma circulatoire ...
quel nul !

9.Posté par Inspecteur gadgete le 21/04/2018 15:47

À posté 4.Posté par polo974

Allez voir l'interview et les repobses HALLUCINANTE de bassire.

HALLUCINANT !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 21 Novembre 2018 - 14:49 Plus grave que les émeutes