Faits-divers

[Article mis à jour] ▶️ Proxénétisme : 4 ans de prison à l'encontre de Mohamed Rangila. L'un des policiers relaxé

Lundi 29 Avril 2019 - 12:19

Mohamed Salim Rangila vient d'être condamné à 4 ans de prison avec maintien en détention. Les immeubles qui avaient servi de maison close sont également confisqués. Son fils est quant à lui relaxé, le tribunal estimant que le père avait tenu le rôle majeur dans cette affaire.

Il s'agit d'une peine conforme aux 4 ans de prison avec mandat de dépôt requis à son encontre en fin de matinée.

Le cerveau du réseau de prostitution démantelé à Saint-Denis comparaissait ce vendredi devant le tribunal correctionnel de Champ fleuri. 

L'homme de 60 ans, déjà condamné deux fois pour agressions sexuelles, avait géré deux maisons de passe dans le quartier Saint-Jacques à Saint-Denis. 

Il devait répondre de proxénétisme entre décembre 2016 et novembre 2017 comme d’autres protagonistes dans cette affaire. 

Le premier policier (âgé de 61 ans) impliqué dans cette affaire a été condamné à 12 mois de prison avec sursis pour avoir aidé l'une des prostituées. Le second policier de 54 ans a été condamné à 6 mois avec sursis pour "exercice d’activité créant la confusion avec une fonction publique" en février 2017. (NDLR - Vendredi, nous avons oublié de mentionner le jugement complet : ce policier a été relaxé sur le volet de proxénétisme. Une décision conforme aux réquisitions de la procureure-adjointe qui avait, un peu plus tôt dans la matinée, demandé la relaxe).

Quant aux deux prostituées, elles ont été condamnées à 12 mois de prison avec sursis.



RL
Lu 7777 fois



1.Posté par Horreur le 26/04/2019 12:56 (depuis mobile)

Je lis déjà les commentaire raciste...mais faut savoir que si y avait pas de client il n'y aurait pas de proxénète celui qui tape sa moitié déchire a l'alcool ou autre spécialité très apprécié ici et fréquente ce quartier devrait accompagner momo

2.Posté par SITARANE le 26/04/2019 13:16

Ils ne pourront plus s'affilier à la LREM !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! La cupidité a gagné du terrain sur l'île.............

3.Posté par Maria le 26/04/2019 14:06 (depuis mobile)

Eh ben dis donc!! Gros pervers, la honte

4.Posté par Laurent le 26/04/2019 16:09 (depuis mobile)

Que des faux culs . Un vrai bal. Il remplissait visiblement une mission de service public. Donc un fonctionnaire . Maria post 3 vous êtes très prude

5.Posté par Targie le 26/04/2019 21:20 (depuis mobile)

Pauvres filles !! Non seulemnt elles font de mauvais choix mais en plus d''être exploiter elle finissent condamnés au même titre que leur bourreau ! Il y a tt de même un problème là et les clients eux jamais sanctionnés ??

6.Posté par Yann TOUBON le 26/04/2019 21:22

Vous racontez des histoires. Votre compte rendu est truffé d'erreur factuelle et dénature totalement le jugement qui a été rendu. Non, 18 mois avec sursis n'avaient pas été requis par le procureur contre le policier encore en activité. Pour avoir été présent lors de cette audience, je peux vous affirmez ceci : le ministère public par la voix du procureur avait estimé que les faits de proxénétisme aggravé n'étaient pas caractérisés au regard des éléments du dossier et avait donc préconisé la relaxe, en revanche il demandait 8 mois de prison avec sursis et 3 ans d'interdiction d'exercer dans la fonction publique. Dans les réquisitions il est le seul prévenu pour lequel la relaxe était demandée et il l'a obtenue. Il aurait été professionnelle de bien le préciser étant donné la manière dont il avait été traîné dans la boue par le journal de l’île qui en avait fait des tonnes quitte à dire n'importe quoi 15 mois plus tôt!.

7.Posté par Kiki le 27/04/2019 14:58 (depuis mobile)

Bcp demandent à avoir un toit alors que lui possède un immeuble à "passe" avec la "bénédiction" de quelques véreux.

8.Posté par Sarah974 le 27/04/2019 19:49

Zinfo 974 où la désinformation par excellence.
quand il faut écrire de la merde vous ne vous censurez pas, mais vous censurez les honnêtes personnes qui vous rentre dans la gueule quand vous avez tirs.
vous n'êtes même pas capable de reprendre les peines de prison telles qu'elles ont été données hier au tribunal.
vous êtes des journalistes de caniveau et encore c'est insultant pour les caniveaux !

9.Posté par Kiki le 29/04/2019 15:07 (depuis mobile)

Pst 8 vous êtes servi !

10.Posté par le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cathodix que catholix? le 29/04/2019 15:56

Le second policier de 54 ans a été condamné à 6 mois avec sursis pour "exercice d’activité créant la confusion avec une fonction publique" en février 2017

Définition : fait, par toute personne :
- d’exercer une activité dans des conditions de nature à créer dans l’esprit du public une confusion avec l’exercice d’une fonction publique ou d’une activité réservée aux officiers publics ou ministériels ;
- d’user de documents ou d’écrits présentant, avec des actes judiciaires ou extrajudiciaires ou avec des documents administratifs, une ressemblance de nature à provoquer une méprise dans l’esprit du public.
................................................
1. Quelle activité ? (c'est à dire faire des actes sur un long terme)
2. Quel document ?

11.Posté par Professeur Komunistov le 30/04/2019 10:12

5 si tu savais lire tu verrais que ce sont deux mères maquerelles ou mama san qui ont été condamnées, les simples prostituées ne sauraient être condamnées puisque la prostitution n'est pas illégale cqfd

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie