MENU ZINFOS
Zot Zinfos

Arrogance et mépris d’un homme du passé


- Publié le Lundi 25 Mars 2013 à 09:29 | Lu 407 fois

Arrogance et mépris d’un homme du passé
En lisant la presse dernièrement quel n’est pas mon étonnement de constater le mépris et l’arrogance de ceux qui étaient aux responsabilités depuis près de 50 ans !

« Le paysage politique local est aujourd’hui attristant », « L’actuel maire est en CDD »,… dixit Jean-Paul Virapoullé !
Voilà un adversaire très peu respectueux qui se permet de juger les élus réunionnais (de droite comme de gauche) ! De quel droit se permet-il de juger la classe politique actuelle ?

Il est vrai que le personnage ne change pas malgré l’image qu’il tente de se donner. Mais les Saint-Andréens et les Réunionnais n’ont pas la mémoire courte.

En effet, on se souvient de ses dernières déclarations traitant son ancien 1er adjoint d’incompétent après les municipales de 2008. On se souvient de ses mots pour Didier Robert le comparant à un « petit dictateur », de sa  critique de  l’UMP  (« absence de pensée politique du parti »).

On retrouve ici des propos similaires à ceux tenus avant les régionales de 2010. On se souvient comment il a traité jean Simonetti (alors représentant de l’UMP). Et ce mépris, cette vanité ne date pas d’aujourd’hui. C’est bien sa marque de fabrique.

On se souvient comment il est arrivé au pouvoir en 1971 en profitant d’Edelbert Nativel. On se remémore comment il a fustigé le centriste Pierre Lagourgue et agissait à Paris pour contrer Thien Ah Koon. On se souvient comment il proclama son adhésion à l’UDF et retrouva Chirac.

On se souvient comment il a traité ses propres amis politiques : Michel Debré, Auguste Legros, Pierre et Jean-Louis Lagourgue, Barrau, Philippe Nativel, Serge Camatchy, Eric Boyer, Paul Moreau,…

Tous ces exemples viennent témoigner de la constance méprisante d’un personnage qui n’accepte pas la volonté populaire et démocratique et qui sans cesse, par des joutes verbales, donne des leçons aux autres. Mais il est vrai que le personnage n’en est pas à sa première contre-vérité. D’autant que son action politique a surtout divisé la Réunion et les Réunionnais, Saint-André et les Saint-Andréens.

Il lui faudrait peut être un peu plus d’humilité et de modestie. Mais en est-il capable ? Peut-on contredire ou tenter de cacher sa vraie nature politique ?

Surtout lorsqu’on a occupé tous ces postes à responsabilité (il a été Conseillé général et vice président du CG, il a été Conseillé régionale et vice président du CR, il a été député, il a été sénateur, il a été maire…) !

Encore un fois, personne n’est dupe !

Lorsqu’il décrit la situation actuelle, je pense que le profil bas s’impose car malgré tout il n’a pas su LUI, régler les problèmes fondamentaux du chômage, du logement, des inégalités persistantes… quelle a été son efficacité ? Aucune !

Je ne parle même pas de l’héritage qu’il nous a laissé à Saint-André !

Alors qu’il nous ressort sa recette paternaliste en tentant d’infantiliser la classe politique et en donnant des leçons… c’est un peu navrant !
Cette arrogance et ce mépris affichés sont mal venus, et confirment qu’il est définitivement un homme du passé, dépassé.

En ces temps de crise, les Réunionnais ont besoin d’être respectés et soutenus, non pas dénigrés !

Pour la délégation PLR de Saint-André
Le Président Alain AQUILIMEBA




1.Posté par nicolas de launay de la perriere le 25/03/2013 20:04

JPV ? un homme du passé dépassé... qu'il profite de sa retraite dont personne ne souhaite le voir sortir.. 73 ? son chiffre favori..

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes