Economie

Armelle, la première fraise "100% péi", sort du lot

Mercredi 29 Août 2018 - 17:31

"Nous avons accueilli une nouvelle demoiselle". Dans les hauts du Tampon, c’est avec fierté que le couple Mégarisse, producteur de fraises, nous présente la nouvelle recrue de son exploitation : Armelle. La première variété "100% péi" inscrite au catalogue français.
 
"Elle a été sélectionnée sur place, en partenariat avec le Ciref (le centre de sélection français des fraises), pour les adapter aux conditions locales", explique Jacques Fillatre, responsable du pôle horticole de l’institut technique de l’Armeflhor*. Les critères : "une bonne qualité gustative, une bonne tolérance aux maladies, et un cycle de production rapide pour avoir un début de récole au bout de 3 à 4 mois". Trois ou quatre autres variétés locales devraient suivre.
 
Moins de risques avec les fraises péi

Si le fruit est proposé aux consommateurs cette saison, il faut tout de même être chanceux pour espérer croquer dans sa chair ferme et juteuse. "C’est la dernière année de test, il y a quelques milliers de plants chez une quinzaine de producteurs. L’an prochain, l’objectif est démarrer une réelle production, pour lancer la variété", précise Jacques Fillatre.

Lâcher d'auxiliaires sur les plants de la variété Armelle
Lâcher d'auxiliaires sur les plants de la variété Armelle
Figurant parmi ces quinze producteurs, les Mégarisse ne regrettent pas d’avoir fait une place à Armelle dans leur champ. Bien au contraire. Car le reste de leur production est en difficulté, faisant craindre une bien mauvaise récolte. "La saison ne s’annonce pas bien. Les fraises n’ont pas fleuri, sauf Armelle", constate Bertrand Samuel Mégarisse, chef d’exploitation, envisageant faire plus de place aux plants locaux dans les années à venir, conquis par des risques de perte à priori réduits."On a un problème de production avec les plants qui sont arrivés par avion. Chaque année, il y a des soucis", complète son épouse, Fabienne.

L'agriculture raisonnée "plus rentable"
 
Et leur cas ne serait pas isolé. "On lance une alerte parce qu’on a observé des cas de dépérissements de fraisiers, et on sait qu’il y en a aussi chez d’autres producteurs. On est en train de faire des tests pour connaître la cause", explique Elise Firin, conseillère phytosanitaire à la FDGDON*, venue vérifier l'état des plants. Car les Mégarisse ont choisi de passer à une agriculture raisonnée, c'est à dire avec peu ou pas de produits chimiques, accompagnés par l’organisme.

"On fait des lâchers d’auxiliaire, c'est-à-dire des petits insectes, permettant notamment de lutter contre les pucerons. On montre aux producteurs comment les utiliser et régulièrement, on passe pour vérifier le seuil de nuisibilité de chaque ravageur. Soit on continue les lâchers, soit on préconise un autre traitement, le plus doux possible", précise Clarisse Clain, responsable de lutte alternative.
 
Comme le choix d’Armelle, celui du passage à l’agriculture raisonnée est évalué comme une réussite par les producteurs. "C'est plus rentable, surtout quand on voit le prix des produits phytosanitaires. Et les consommateurs sont gagnants puisqu’on a des fraises de qualité, goûteuses et indemnes de produits", souligne Fabienne Mégarisse. Et son mari de confirmer :  "Sur le marché, on me dit que mes fraises sont bonnes".  

--
* Armeflhor : Centre technique d'expérimentation en fruits, légumes et horticulture à l'île de la Réunion.
* FDGDON : Fédération Départementale des Groupement de Défense contre les Organismes Nuisibles de la Réunion.

M.A - marine.abat@zinfos974.com
Lu 7534 fois




1.Posté par Modeste le 29/08/2018 17:41

super mais bien sur vendue à 5€ minimum la mini barquette n'est ce pas...et si c'est du bio alors là 7e.....!

2.Posté par Louis Pariot le 29/08/2018 17:43

Félicitations ! Mais ils auraient du l'appeler Princesse en hommage à Princesse Fraise de Bandcochon ... ;)

3.Posté par Desireless le 29/08/2018 19:17 (depuis mobile)

La fraise remplacera la canne .... Houra !

4.Posté par Moule plus très fraîche le 29/08/2018 21:45 (depuis mobile)

Heureusement on ne fait pas dans la moule. On l aurait appelé ? NA si Mah ?


5.Posté par pour la santé de tous le 29/08/2018 23:18

Bravo à tous ceux qui cherchent, innovent, se remettent en cause, prennent des risques.
Tous ces ajustements prennent sûrement du temps, de l'énergie et parfois à perte.
Rester surtout vigilants quant à réduire l'usage des pesticides...sera votre enjeu majeur
et c'est là que le consommateur vous attend, du moins c'est là que vous pouvez apporter
votre pierre à une culture raisonnée pour la santé de tous.

6.Posté par Payet le 30/08/2018 06:33 (depuis mobile)

à Modeste,si c’est trop chère on vous oblige pas à acheter.j’ai arrêté la fraise car j’estime que vu la pénibilité du travail les consommateurs veulent des fraises pas chères.aujourd’hui,je produis uniquement pour ma consommation perso et bio

7.Posté par Jp POPAUL54 le 30/08/2018 07:05

Formidable cette agriculture raisonnée...
Mais à quand les produits à prix raisonnables ?
Tout est plus doux sauf les tarifs de vente.
Gros bisous !!

8.Posté par Isis le 30/08/2018 07:25

Les plans arrivent par avion ??? C'est si simple de faire pousser des fraises... J'en ai sur mon balcon qui poussent très bien dans des pots.

9.Posté par Ouep le 30/08/2018 08:20 (depuis mobile)

Dingue des fraises bientôt les gens iront bosser ....dingue j'en reviens pas

10.Posté par Rohinga le 30/08/2018 08:44

C'est vraiment du pays!!!
Je suis sceptique. Si c'est comme les fameuses pommes de terre pays.
Alors que les semences sont importées, c'est du pays importé.
Ou les fameuse volailles pays, mais engraissées avec des aliments importé
mais conditionné à la Réunion,non fabriqué par nous la fé.
Le pays doit être pays.

11.Posté par Des OGM à la Réunion ? le 30/08/2018 08:45 (depuis mobile)

On ne dit pas si la canne à sucre à la Réunion à subi des modifications génétiques pour s''adapter aux contraintes climatiques. Et d''ailleurs qu''en est-il pour cette fraise qui semble s''affranchir parfaitement de ces contraintes ?

12.Posté par Hugh le 30/08/2018 09:58

Allez, Armelle ta fraise.

13.Posté par Louis Pariot le 30/08/2018 12:12

@12 : mdr

14.Posté par le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cathodix que catholix? le 30/08/2018 16:09

@12
Tu t'armelle la langue.........à force de manger des fraises.

15.Posté par rougail pistache le 30/08/2018 16:21

coucou, Armelle a ete cree à la reunion , teste a la reunion et elle est vraiment bonne, juteuse, sucre, rouge ,tout simplement un regal , d 'autant plus que c 'est raisonner et controler par les organismes si vous voulez de cette fraise faut se rende au marcher des producteurs sur le parking du theatre a saint gilles . Armelle je sais ou tu es hi hi je vais venir te chercher la belle.
miam miam

16.Posté par Grangaga le 30/08/2018 16:37

Post 12...............Oté, nana lontan mi atann' sa !!!!!

Lo z'is'twarr' an li mèm', lé pa mal' non pli.........
Mi di zot' sa, y datt' in bou d'tan........
Dann' noutt' l'èrr' La Rényion y di Ti-Zan èk' Gran Diabb'........
An Franss' la ba té lo tan Vèrr'....Sin...Gé...Torix', alé po fé pli sinpp' di lo tan dé Rwa.............

Paré pa paré ?????????
A la la nou sa va..........
Kriké kraké !!!!!!!!
Bin lo bann' rwa so l'épok' là, té y anvoy'll' zot' bann'....alé po pa di nèr'viss', di ès'birr'.....an z'èx'pidicyion dann' d'ott' péï o mondd'.........
Si lété pa an soval', kan té pli lwin, lavé konm' mwayin de trans'porr' ryink' bato.....
Alorss' in fwa......in z'ès'ploratèrr' la parl' in péï nana plin.....l'orr'..........
Konm' bann' na y bwarr' bwarr' pa lo ronm'.....an pliss' ké sa.......
Lo bann' ....ki d'sa mouètt', y vé pa largu' zot' rélizyion bébètt' là..........
Y gainll' pa anvoy'll'.....in groupp' de prièrr' ossi.........
S'il' plé a Dié.....té y évanzéliz' a zot', po fé sapp' lo l'orr' lo may'....
In mèrdd' ou....la lo sèl' mwayin, na ènn' ti solda là........
Po fé son bra forr', po trapp' son fy....satt' lo Rwa mi vé dirr'..........
Lo Rwa la di anon tapp' dodan.....na warr' son gayiarr'.......
Fé form' son p'ti troupp' é anvoy'll' a li ....avarz' bann' na........
A la la pa lo sol'da Arm......non non....mi komanss' di la mèrdd' là......
Frézié......Frézié lo sol'da té y apèl'............
Ek' in nom konm' sa té......ou anvoy'll' in bougu' rodd' dézordd'........
Bin li la gainll' in ......lav'man........té y tirr' pa kartt', son kanarr' té nwarr'.....
Po konsol' lo Rwa.......d'apré zot', an guiz' l'orr', kossa li la anm'né.........
Dan son languèt'man là......lo vantt' té y krèz'......falé trouvv' in z'afèrr' po mètt' sou lo dan...
Konm' lavé ...ryink' in karo frwi rouz', dan son bordarz' syion là.......
Li la pran in la forss'.....an atandan .......débandé......
Y di pa si li la trouvv' sa bon......mé li la di son bann' dalon........
Anfin.....lo dé trwa té ankorr' validd', anmènn' deu trwa branss' èk' zot'.....
Lo retourr' lé ankorr' longu', y koné pa koué y pé arivv' an somin.......
A la la pa li la abou arivv' o palé lo povv' bougu'.....
Li la prézantt'......si y pé dirr', son prézan lo Rwa...........
Lo Rwa la vi sa....la anvoy'll' lo bougu' ankorr' pli lwin ankorr'.........
Dan l'ès'pwarr', konm' ki diré, alé krèvv' lwin.....vyin pi........
Oté !!!!! Dé mwa ou sé pa mwin, dé z'ané aprè, bougu' là l'arr' v'ni mèm'........
Lo Rwa as'tèrr' kossa y di d'aprè zot'......y gardd' mèm' pi kossa lo sol'da la porté.....
A la la Frézié ki ramènn' sa .....Frèzz' .......
Et lo fy dèr'yièrr'.........lo fy lo Rwa mi vé dirr'.............
_ " Si la pa l'orr'......l'arzan, si la pa l'orr'.....l'arzan. Si la pa l'orr', mi mar'yié pa....."

Alé ni anvoy'll' ankorr' in kou koué.........
Kriké............kra........ké.........

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie