MENU ZINFOS
Justice

Armand Apavou jugé en correctionnelle pour banqueroute : 4 ans dont 2 avec sursis requis


Par - Publié le Lundi 14 Octobre 2019 à 10:32 | Lu 5489 fois

Image d'archives
Image d'archives
Armand Apavou, le magnat de l'immobilier, et ses avocats sont devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis ce lundi 14 octobre à 8h, dans le cadre de la procédure de banqueroute déposée par les liquidateurs du groupe immobilier, Maîtres Bach et Hirou. L'audience devait avoir lieu le 24 mai dernier avant d'être renvoyée. 

Les liquidateurs veulent comprendre pourquoi 35 années de crédits ont été accordés par le Crédit foncier au groupe réunionnais. Armand Apavou est soupçonné d'avoir augmenté de manière frauduleuse le passif ayant mené son groupe à la banqueroute.

Les deux autres prévenus qui doivent être jugés également ce lundi matin sont la Compagnie de financement foncier et le Crédit foncier de France, accusés de complicité de banqueroute par augmentation frauduleuse du passif du débiteur.

Aux alentours de 10H30, les réquisitions sont tombées. 4 ans dont 2 avec sursis sont demandé à l'encontre d'Armand Apavou, avec obligation d'indemniser les victimes, interdiction de toute activité commerciale et de gestion, ainsi que 5 ans interdiction de se présenter pour tout marché public. 300.000 euros d'amende ont par ailleurs été requis à l'encontre du crédit foncier.


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par den le 14/10/2019 07:37

Balkany va avoir de la compagnie........

2.Posté par olive le 14/10/2019 07:43

le fric est parti à Maurice depuis longtemps

3.Posté par La vérité si je mens ! le 14/10/2019 07:47

La roue tourne dans la vie , la preuve !
La photo en dit long ...

4.Posté par Réveillez vous le 14/10/2019 08:07

tu m'étonnes...bien organisé...ca profitera a certain...

voir aussi les immeubles acheté a l'étranger ....


leur compte bancaire doivent être surprenant je pense...

5.Posté par Ti Tangue zilé zone le 14/10/2019 08:35 (depuis mobile)

Voilà l’explication de la richesse...même direction que Balkany et hop ....!!!!

6.Posté par Choupette le 14/10/2019 09:49

"Compagnie de financement foncier et le Crédit foncier de France" !

Rien qu'ça ?!

Et d'où puisent-ils leur manne pour accorder des crédits à ces gros promoteurs ?

7.Posté par Isis le 14/10/2019 11:04

@ 6 Exactement. Et où donc est parti l'argent des loyers ???

8.Posté par MôveLang le 14/10/2019 12:22 (depuis mobile)

''''''. Isis le 14/10/2019 11:04''''
L'argent de l'État, nout larzan Koi

9.Posté par max cilaosa le 14/10/2019 12:39

Avec son groupe il a su exploiter les aides européennes pour fructifier son patrimoine. retour d'ascenseur. Idem pour d'autres groupes qui exploitent à ce jour un golf.

10.Posté par Didier le 14/10/2019 16:39

De la prison qu'il ne fera pas et une amende qui ne fera qu'écorner sa fortune qu'il a accumulée en exploitant ses travailleurs et en spoliant ses milliers de locataires.
Ces vautours capitalistes méritent un autre traitement, c'est l'expropriation de tous leurs biens mal acquis par la population, sans indemnités, ni rachat !
Mais cela on ne peut l'attendre de l'Etat qui est à leur service. Seuls les travailleurs en seraient capables, à condition qu'ils soient déterminés à changer radicalement le fonctionnement et les objectifs de la société.
Tant que le pouvoir économique et politique sera dans les mains de cette classe de prédateurs, rien ne changera.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes