MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Armand Apavou : A force de trop tirer sur la ficelle, elle casse


Par - Publié le Mercredi 22 Août 2018 à 17:34 | Lu 7573 fois

La plupart des sociétés de ce qui constituait le groupe Apavou ont été liquidées, suite à une décision de la cour d'appel cet après-midi.

Ainsi disparait l'un des plus gros groupes de la Réunion.

Les esprits chagrins, les jaloux, se réjouiront des déboires de celui que la presse spécialisée présentait encore il y a peu comme une des plus grosses fortunes de France. Ce n'est pas notre cas.

Une gestion totalement border line

Par contre, nous persistons à penser que la famille Apavou paye aujourd'hui les erreurs du patriarche, Armand, qui n'a pas compris que les temps avaient changé et que les recettes qui avaient fait sa fortune hier n'avaient plus cours aujourd'hui. A force de trop tirer sur l'élastique, il finit par casser.

Armand Apavou a bâti son empire en étant sans cesse "border line", en s'asseyant allégrement sur les lois. Que ce soit sur le code de l'urbanisme ou sur les lois sociales.

Une de ses anciennes employées me disait récemment que pour Armand Apavou, il y avait à la Réunion deux lois: la loi française et la loi Apavou.

Ses appartements étaient réputés dans toute la Réunion pour être de véritables passoires en temps de pluie? Peu lui importait et il effectuait les travaux au compte-gouttes. Jamais l'expression avoir un oursin dans la poche n'a connu meilleur exemple !

Il ne déposait pas de permis de construire ou débordait allègrement ceux dont il disposait lors de la construction de ses immeubles? Pas grave, il faisait ce qu'il voulait et savait se montrer généreux avec un maire si nécessaire.

Et je ne vous parle pas des conditions de travail de ses employés. Une de ses anciennes commerciales me disait qu'il fallait être obligée pour travailler chez Apavou.

Un chantage permanent. Jusqu'à ce que...

Mais surtout, le patriarche qui, comme on l'a vu, détestait sortir un sou de sa poche, prenait un malin plaisir à ne pas payer ses créanciers. Au premier rang desquels figuraient la Sécurité sociale et le fisc. Et quand l'un d'eux finissait par s'énerver à force de se faire rouler dans la farine et menaçait de le trainer au tribunal, il courait chez le préfet et menaçait de mettre tous employés au chômage si on continuait à lui chercher des noises, lui qui, selon lui, avait tant fait pour la Réunion et y avait créé tant d'emplois.

Et ça marchait. Tous les préfets ont cédé au chantage. C'est ainsi qu'année après année, la dette a grossi au même rythme que la fortune d'Armand Apavou atteignait des sommets stratosphériques.

Une dette qui grossit, qui grossit...

Au point que la dette est devenue monstrueuse, d'un montant de 160 millions d'euros. Tellement monstrueuse qu'un jour, le directeur de la Sécu a dû dire "stop".

Et on en est arrivé à la situation actuelle d'un groupe parfaitement viable, dont les dettes ne représentaient qu'un peu plus du tiers d'un patrimoine estimé à 400 millions d'euros, et qui va être liquidé.

Il aurait suffi qu'Armand Apavou vende de sa propre initiative, il y a quelques années, une partie de son patrimoine et paye ses dettes et il serait encore aujourd'hui l'un des hommes les plus riches de France.

Au lieu de cela, il a cru qu'il était encore intouchable. Il n'a pas vu le monde changer autour de lui et n'a pas compris que les recettes qui avaient fait sa fortune hier étaient aujourd'hui périmées.

Ce n'est pas faute pour certains, y compris parmi ses propres enfants, de lui avoir conseillé de vendre une partie de ses appartements. Il a toujours refusé.

Quand il a accepté de vendre, il était trop tard

Ce n'est qu'une fois la liquidation prononcée en première instance qu'il a réalisé le danger et essayé de vendre à la va-vite, quitte à se faire escroquer, 2.500 logements à une filiale de la Caisse des Dépôts, la CDC Habitat, pour 130 millions d'euros, histoire de solder ses dettes. C'était trop tard et la cour d'appel a tranché dans le vif.

Armand Apavou paye aujourd'hui ses erreurs au prix fort et voit le travail de toute sa vie en grande partie anéanti.

Rassurez-vous, il n'en est pas pour autant ruiné. Une fois les sociétés liquidées et les logements qui composaient leur patrimoine cédées aux plus offrants, il lui restera encore plusieurs dizaines de millions d'euros. De quoi assurer ses vieux jours et l'avenir de ses enfants.

Reste la menace de la justice...

A moins que la justice ne s'en mêle et ne se décide à lui chercher des poux dans la tête.

Qu'elle s'interroge par exemple sur les transferts d'argent entre les sociétés réunionnaises et mauriciennes du groupe. Ou encore sur le fait qu'Alia, une de ses sociétés, ait pu continuer à encaisser des loyers de l'immeuble Futura alors que le véritable propriétaire en était devenue entretemps Fortis, une banque suisse...


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par contribuable le 22/08/2018 18:58

AU SECOURS
entre beaucoup de politiques et
beaucoup de grands chefs d'ntreprises
restent-ils des citoyens cleans sur cette île ?
pierrot des noms pour nous rassurer

2.Posté par Jacquot le 22/08/2018 19:02

Bien fait, c'est un peu tard, mais au nom de tous les sous-traitants qu'il a mis en faillite pendant des années, à la Sécu qu'il a toujours entubé avec chantage au licenciement, je dis BRAVO !

3.Posté par Veridik le 22/08/2018 19:26 (depuis mobile)

Que la justice lui cherche des noises ? Mais non ... Si on manque d'argent c'est à cause de ces salauds de pauvres

4.Posté par OREO974 le 22/08/2018 19:28

Et pendant ce temps, on crache sur les paillottes de l'Hermitage en disant que l'on bafoue le droit des réunionnais. Cherchez où est l'erreur...

5.Posté par GIRONDIN le 22/08/2018 19:46

Un admirateur du gestionnaire didiX qui donne des leçons..... 🤔

6.Posté par condor le 22/08/2018 19:57

et les grands gagnants sont......................

Ms bach et hirou liquidateurs et liquidateurs
peut-on connaître leurs honoraires frais etc.... sur 160 millions de dettes

7.Posté par PEC-PEC le 22/08/2018 20:09 (depuis mobile)

Un jour où l''autre vous devez payer, l''heure à enfin sonné pour Apavou...Toutes ses turpitudes enfin sanctionnés, combien de petits, d''artisans a t''il poussé en faillite avec ses retards de paiement au mieux lorsque ce n''était du non paiement. Enfin.

8.Posté par Emmanuelle HOARAU le 22/08/2018 20:37

À louer pendant des années des studios, de moins de 15 mètres carré aux prix exorbitants, avec des plaques de cuisson au-dessus des tables de nuit, des douches placées au-dessus des WC, il fallait bien que le jour de rendre des comptes arrive !

9.Posté par olive le 22/08/2018 20:46

sur la terre brulée, l'herbe pousse plus verte

10.Posté par DOGOUNET le 22/08/2018 20:55

EXCELLENT billet Mr Dupuy. Tout est dit et vérifiable. A garder dans vos archives.

11.Posté par boooooooomerang le 22/08/2018 21:27

pour résumer : Apavou a fait faillite

et oui mon grand, quand on veut jouer aux riches il faut avoir les reins solides

12.Posté par Apavou fait une tronche sur la photo LOL le 22/08/2018 22:00

Qui paie ses dettes s'enrichit ........


13.Posté par Filaplomb le 23/08/2018 05:32

Monsieur DUPUY: Kéol y di ::: A force d'allé a l'eau ,calbasse y pait.

14.Posté par Fé pété le 23/08/2018 06:35

Un pé comme thierry , i fo avoir trais fain pou travail avec ces boug la.
Aprés i roule en bmw é i dit zot lé pa gros blanc , mé i vé fé pareil.

15.Posté par saint capital le 23/08/2018 08:00 (depuis mobile)

Et les maires et préfets qui ont été complices d''abus de biens sociaux vont être jugés aussi?

16.Posté par madame irma le 23/08/2018 08:43

Il ne faut pas confondre les comptes de ces sociétés et ses comptes personnels. Ne vous inquiétez pas pour Apavou et sa famille tout ira très bien.

17.Posté par Môvélang le 23/08/2018 08:46 (depuis mobile)

Une petite pensée pour mon papa qui a été son esclave au tout début et qui a été viré sans ménagement.

18.Posté par Malow le 23/08/2018 08:55

"Armand Apavou paye aujourd'hui ses erreurs au prix fort" Je dirais qu'il paye au prix juste ces erreurs.
"Loi Apavou" ça ne m'étonne pas, c'est une politique de "Gros blanc" comme le dit Thierry Robert.

19.Posté par KUNTA KINTé le 23/08/2018 08:55

Cela n'empêche personne de dormir sur ses oreilles . L'addition est là que cet individu assume !

20.Posté par Joseph Robert le 23/08/2018 08:58

Le monde change et c'est bien heureux.
Que les entrepreneurs, politiques et puissants de tous bords comprennent aujourd'hui qu'une seule loi, applicable à tous, existe.
Nou lé pa plus nou lé pa moin

21.Posté par Mimie petite souris le 23/08/2018 09:26

La justice devrait faire tomber encore quelques uns qui opèrent comme APAVOU.
Quelques noms à citer feraient du bien pour mettre de l'ordre dans la société réunionnaise …..

22.Posté par 51889 le 23/08/2018 09:30

Et l'immeuble Futura ou Zinfos a son siège, appartient toujours au groupe Apavou? Ce n'est pas ce fameux immeuble au permis de construire traficoté, et qui aurait du être fermé pour cause de non conformité aux normes de sécurité comme l'écrivait le JIR dans son édition du 31 mars 2018:

SAINT-DENIS. L'immeuble Futura, fleuron du groupe Apavou, est frappé d'un arrêté de fermeture que la mairie de Saint-Denis et la préfecture n'ont jamais appliqué depuis mars 2017. Les nombreux manquements à la sécurité font pourtant courir un grand danger aux quelque 700 personnes qui fréquentent chaque jour le bâtiment. Ce scandale s'inscrit dans un imbroglio juridique hors du commun que révèle aussi le Journal de l'Île.


Quoi ? Zinfos aurait son siège dans un bâtiment faisant courir "un grand danger" à ceux qui le fréquentent ?

23.Posté par Richard Zoreil de sin dni le 23/08/2018 09:38

Bonjour Pierrot,

Il y a quand même un aspect que tu n'abordes pas et qui me consterne.
C'est qu'il n'y a aucune réaction des syndicats et des hommes politiques (France Insoumise par exemple) pour la protection des centaines de personnes au chômage suite à cette décision.

24.Posté par madi le 23/08/2018 10:11

au lieu de se réjouir de sa déchéance,inquiétez vous plutôt pour les employés qui vont se retrouver au chômage.Ces réactions de revanchards m'ont toujours interpelé!que d'égoïsme et de manque d'intelligence!

25.Posté par GIRONDIN le 23/08/2018 10:56

22.Posté par 51889
👍👍👍👍👍👍👍

Je me suis posé les mêmes questions.
Des comptes à régler ?

26.Posté par ca va peter!. le 23/08/2018 12:26

tout le système est pourri ici... rien de nouveau.

27.Posté par Bryandoht le 23/08/2018 14:05

Après le patron de peugeot local qui a perdu une grosse partie de ses plumes , celui de citroen, du G Apavou, à qui le prochain ??? D'ore et déjà les créanciers du G bourbon endetté à 1,360 milliards d'€ exigeraient un remboursement anticipé après une perte de 50% du résultat du groupe !

28.Posté par Jules Bénard le 23/08/2018 14:41

À cousin Pierrot :

Apavou se raccroche à ce qu'il peut, comme un UNAU sinon un GIBBONS.

Tu ne crois pas, cousin, qu'à force de trop tirer sur toutes les ficelles qu'il utilise (comme un singe se raccroche aux branches), TON Macro(n) ne finisse, lui aussi, par se casser la gueule ?... et nous avec ?
Car Macro(n) se raccroche aux ultimes branches de l'ultra mondialisme, Pierrot ! Cela saute aux yeux comme le nez de Cyrano !!!!!!
Un de ces quatre, quand tout ce système va nous péter à la gueule (car ça va péter, c'est couru !), que fera-t-on ? Se lamenter ? Gémir en disant "Je n'ai pas voulu cela" ? Faire l'hypocrite en disant "Quel monde vais-je léguer à mes enfants ?"
J'ttends ta réponse, mon cousin !

29.Posté par bibi zako le 23/08/2018 14:47

Armand est MORT !!!

30.Posté par dh le 23/08/2018 15:15

@post 24: vous m’enlevez les mots de la bouche. Et comme le dit aussi L'article, Mr APAVOU ne va pas se retrouver à dormir sous les ponts, loin de là ! Ce sont surtout les employés qui trinquent dans cette histoire.

31.Posté par klod le 23/08/2018 19:25

Est ce une "légende endémique" ou "urbaines" ???????????????

j'ai toujours entendu dire, comme nombres de natifs , que "les immeubles apavou" étaient mal fait et que " lu lété pas la ek sa" ??????????

je ne suis pas inquiet .

32.Posté par fonctionnaire indexé sur la vie chere le 23/08/2018 19:34

Encore une foi on constate que le privé est mauvais gestionnaire. tsss

33.Posté par mutamarie le 24/08/2018 13:14

c'est la faute au système politique état , c'est malheureux pour les ouvriers mais pour apavou RAB , tous ces hôtels et ses appartements sont de la M.... un petit artisan se fait taper dessus pour rien et les contribuables qui se font dépouillés, elle est belle la reunion mais de près elle pue

34.Posté par Payet le 24/08/2018 13:59

C’est toujours les plus riches qui sont les plus radins

35.Posté par Pro no stick le 25/08/2018 06:43 (depuis mobile)

Le titre vaut il pour georges a et la pompadour?

36.Posté par GIRONDIN le 25/08/2018 09:42 (depuis mobile)

35. Pro no stick
Sur zinfo, pour le couple infernal, S'il s'agit de dentelle, oui ! 😋


Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes