MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Argumenter et contre-argumenter


Par Aimé LEBON - Publié le Mardi 3 Février 2015 à 15:08 | Lu 177 fois

Argumenter et contre-argumenter

Tous les candidats sont de plain-pied dans la campagne des départementales, principalement par des porte-à-porte où l'objectif est plus dans la persuasion que dans la présentation d'un argumentaire validant des projets pour le canton.

Pour l'instant, au-delà de quelques piques, beaucoup de ceux qui ont participé à la majorité sortante (PS, PCR et autres) sont quasiment muets quant à leurs responsabilités dans le bilan de l'équipe sortante. D'ailleurs, la présidente encore en fonction ne s'est pas épanchée non plus sur le sujet. L'occasion se présentera sans doute quand elle développera son projet de "guichet unique", qui est complexe et qui demande bien des coordinations à plusieurs niveaux sur le plan politique et technique.

Ce rendez-vous de mars est un marchepied pour les régionales de décembre ; il y a fort à parier que la plupart des éléments des binômes se retrouveront sur des listes régionales – les dissidents de tous les camps se placent déjà pour cette échéance capitale. En fait, il n'y a qu'une seule campagne, et ces élections de mars seront des test-matchs ; il n'y a qu'à voir comment les candidats à la présidence de la Région encadrent déjà leurs troupes sur le terrain. Et ce d'autant que la réforme territoriale peut tout simplement faire disparaître le conseil général dans la simplification du mille-feuille français.

Chaque canton est une unité territoriale où doit se mettre en place une logique de développement à inscrire dans le cadre global. Mais rien de durable ne se fera sans une confrontation des argumentaires portant les différents projets, une base pour une coordination efficace entre les collectivités.

Les médias ont un rôle important à jouer pour entretenir ce bain démocratique : La Réunion a une bonne presse écrite, mais les insuffisances à la télévision en matière d'information sont criantes. À vouloir trop coller aux lois du spectacle – "ne pas risquer l'ennui, divertir, surprendre, émouvoir" –, ces médias tournent le dos à cette culture du vrai débat, alors qu'il faudrait, quitte à redéfinir les sujets, relativiser les enjeux, susciter arguments et contre arguments sur les principaux dossiers de l'actualité : La filière canne, l'Écocité à Cambaie, la maîtrise foncière et la spéculation immobilière, la bonne utilisation de fonds européens par la Région, etc.).

Il revient à la télévision, parce qu'il est plus facile d'écouter un discours que de lire un texte, même si l'écrit garde une grande portée offensive, d'armer les citoyens pour qu'ils ne s'enferment pas dans des vérités toutes faites ; ils doivent être capables de s'imaginer ce qu'il y a derrière les dessins et les caricatures. En tout cas, il faut arrêter avec ces débats où les invités déballent leurs marchandises sans même regarder leurs adversaires, et sans qu'il y ait une mise en avant constante de la primauté de l'argument. Rien n'est à inventer, il suffit de regarder les chaînes nationales ; et il est possible de prendre cette direction sans placer les journalistes devant un dilemme : s'incliner devant le verrouillage des directions ou se retrouver au chômage.

La défense de la liberté d'expression est revenue au premier plan depuis la tuerie de Charlie Hebdo ; elle se traduit aussi par la liberté de refuser des normes, des schémas imposés. À la société démocratique de conforter cet héritage de la Révolution française et des Lumières dont un des joyaux est : toute minorité ambitionne de devenir majorité, et les valeurs républicaines d'égalité et de laïcité doivent rester en point de mire dans les politiques de la majorité. La Réunion se doit aussi de suivre cette voie pour ne pas devenir une région à part dans la République.

Aimé LEBON, Bois-de-Nèfles Saint-Paul
 



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes