MENU ZINFOS
Social

Arast : Retour sur une matinée agitée...


Par Melanie Roddier - Publié le Vendredi 8 Janvier 2010 à 15:41 | Lu 1893 fois

Voilà des jours que les ex-salariés de l'Arast espéraient rencontrer Nassimah Dindar, la présidente du Conseil Général. Les éléments apportés suite à la réunion d'hier à la préfecture n'ont pas calmé les esprits et une partie d'entre eux a passé sa troisième nuit au sein du Palais de la Source.

Alors, quand la présidente arrive au Département aux alentours de 11 heures, les ex-salariés lui demandent des comptes, à peine sortie de sa voiture. Nassimah Dindar commence à saluer les uns et les autres sous le hall, au milieu des matelas, et les discussions s'entament à bâtons rompus. Mais au milieu d'une cacophonie, il est décidé que les échanges doivent se poursuivre dans l'hémicycle.

Premiers échanges difficiles lorsque la présidente décide de limiter l'accès uniquement aux aides à domicile... Finalement, celle-ci accepte que l'ensemble des ex-salariés entrent, ainsi que les journalistes.

"Chacun de vous avez reçu une lettre de licenciement. Vous devez recevoir tout ce qui va avec. Nous, élus du Conseil général, nous disons que nous voulons continuer à assurer le soutien auprès des personnes âgées et nous sommes également préoccupés par l'emploi des personnes de l'Arast. J'ai fait un point ce matin avec les élus. Si on vous reprend en totalité, on serait accusés de reprise d'activité, c'est illégal", entame en préambule Nassimah Dindar.

"Le GIP sera habilité à reprendre tous ceux qu'il voudra bien reprendre"

Les échanges sont vifs, chacun campe sur ses positions et les ex-salariés font partager leur détresse à la présidente et aux élus qui sont à ses côtés : Monica Govindin, Bachil Valy ainsi que Daniel Alamélou.

Nassimah Dindar rappelle: "le GIP sera habilité à reprendre tous ceux qu'il voudra bien reprendre. Moi et les élus n'avons pas l'intention de vous mentir...". Rires et cris se mêlent dans l'assemblée. Valérie Bénard tente de recentrer le débat : "Reste le problème des indemnités légales de licenciement et des congés payés. Qu'en est-il?"

A midi, les discussions continuent... Nassimah Dindar poursuit : "Dans la vie, le temps sait donner les réponses aux vraies vérités. Ne demandez pas en deux mois ce qui prend du temps à être monté juridiquement".

Un ex-salarié prend la parole et demande des explications sur la découverte de personnes en train d'être formées au GIP. "Si vous le dites, je vais vérifier", a répondu Nassimah Dindar, reçue sous une pluie de huées.

"Il y aura bientôt des drames"

"Hier, on a appris, en présence de M. le Préfet, que pour ceux qui ont signé le CAP, c'est le pôle emploi qui va payer leur indemnisation et ils ne vont rien toucher jusqu'au mois d'avril, vous trouvez ça normal ?", interroge-t-elle avant qu'une ex-salariée se lève et rétorque : "c'est la loi Mme Dindar, c'est pareil pour tout Français, là n'est pas le problème".

Un autre demande : "Êtes-vous prête à rédiger une lettre aux AGS pour qu'ils nous payent. On a besoin des indemnités qui nous sont dues. Les gens sont à bout, il y aura bientôt des drames." Les applaudissements envahissent l'hémicycle. "Vous avez entièrement raison, les AGS doivent vous payer", a lancé la présidente, affirmation suivie par les propos de la conseillère générale, Monica Govindin: "On ne peut pas nous, conseillers généraux, nous engager à la place des AGS".

Quelques minutes plus tard, sous les huées, la présidente et ses élus ont décider de quitter la salle mais les échanges se sont finalement poursuivis jusqu'à 13 heures dans le parking. Nassimah Dindar a assuré qu'une réponse serait donnée à 16 heures concernant notamment une éventuelle aide d'urgence.




1.Posté par pimanzoizo le 08/01/2010 15:56

Emballé,c'est pesé !Elle est complètement dépassée par les évènements .
Mais elle essaie de faire face,pendant que ses compères (ou plices) restent planqués sous leur bureaux ou derrière leur vigile .
Et pendant ce temps là,cabri i mange salade,et les personnes agées ou handicapées i regarde dans un trou ? LAMENTABLE !!!!!!mi tuerai !

2.Posté par Jeannot le 08/01/2010 15:57

Mme la présidente,vous qui étais fière d'être une personne sociale, humaine ,et proche de la population, aujourd'hui on se encontre que ceux qui vous ont conseillé se défaufile en n'hésitant pas de dire que vous êtes la seule responsable et que vous n'irez très loin et que vous n'avez plus de marge de manœuvre.Pourquoi ne pas retrouver votre famille politique et régler cette affaire une fois pour toute comme pour l' O. R. P. H à l'époque.

3.Posté par bertel le 08/01/2010 15:57

Allez... puisqu'on se fout du monde et qu'on exploite la misère dans ce dossier... j'ai le droit aussi... en pied-de-nez... de réagir à ma façon !

J'ai trouvé, sur la vidéo, qu'elle faisait pitié.... lol....... la conseillère générale..... Govindin !... J'ai même eu peur à la fin... je croyais que c'était elle qui s'était allongée devant la voiture....

Pitoyable que tout cela ! Gardons ces images en archives....

Bertel de Vacoa

4.Posté par Jeff le 08/01/2010 15:59

Nassimah ment effrontément. En fait, il est plus probable qu'elle ne sait pas de quoi elle parle, sinon d'annoner des mots qu'elle a entendu parci, par là

Le problème de création du GIP pour Vergès en 1er et la Nassimah, c'est qui mettre dans le conseil d'administration de ce GIP à 2 mois des élections, c'est leur seul problème "technique", les fourbes. l faut bien faire "plaisir" à qui pourrait amener des voix.

Un employé de GIP peut avoir un CDI, je dis biens un CDI sans problème.



5.Posté par jina le 08/01/2010 15:59

entre une nassimah et une monica ???????

6.Posté par bertel le 08/01/2010 16:01

1.Posté par pimanzoizo le 08/01/2010 15:56
.../....
Et pendant ce temps là,cabri i mange salade,et les personnes agées ou handicapées i regarde dans un trou ? LAMENTABLE !!!!!! mi tuerai !


Lol ! Ah ! Les excès ! Jamais bons les excès !

Il suffit juste d'aller voter et de convaincre tous ceux qui vous connaissez que si plus personne ne vote... alors il y en aura de plus en plus... de ces élus... jamais responsables de rien ....

Bertel de Vacoa

7.Posté par nicolas de launay de la perriere le 08/01/2010 16:21

démissionne nassimah , un peu de courage que diable !

8.Posté par bertel le 08/01/2010 16:31

"Le Conseil général étudie la proposition suivante : si l'AGS paie les indemnités dues aux ex-salariés, le Conseil général s'engagera de son côté à rembourser l'AGS si une décision judiciaire ultérieure venait à reconnaitre la responsabilité du Conseil général".

Source : http://www.zinfos974.com/Indemnisations-des-ex-salaries-de-l-Arast-Que-l-AGS-paye,-et-le-Departement-remboursera-si_a13638.html?com#com_1132599

QUI a parlé au nom du CG ? Je n'ose croire que ce n'est pas vous, Mme La Présidente du CG... puisque j'ai bien entendu ce jour que personne n'est habilité à parler en votre nom !!!

J'ai cru comprendre que les salariés de l'ex Arast et l'AGS ne demandaient rien d'autre qu'un engagement écrit ! Si les paroles étaient sincères, pourquoi refuser de les matérialiser par un écrit ?

Je vous le demande, Mme la Présidente du CG !!!

Bertel de Vacoa

9.Posté par malolle le 08/01/2010 16:31

LA MAJORITÉ DES EMPLOYÉES DE L'ARAST SONT DE FEMMES ....
MME DINeDAR QUI S'EST POSÉE EN "FEMINISTE " DÈS SON ÉLECTION , VOUS FAIT VOIR L'AMPLEUR DE SES CONVICTIONS .... SI ELLE EN A ENCORE !!!!
LE DISCOURS NUIT A CEUX QUI MENTE EFFRONTÉMENT

DU BALAI !!!

10.Posté par bertel le 08/01/2010 17:26

8.Posté par bertel le 08/01/2010 16:31
"Le Conseil général étudie la proposition suivante : si l'AGS paie les indemnités dues aux ex-salariés, le Conseil général s'engagera de son côté à rembourser l'AGS si une décision judiciaire ultérieure venait à reconnaitre la responsabilité du Conseil général".

Source : http://www.zinfos974.com/Indemnisations-des-ex-salaries-de-l-Arast-Que-l-AGS-paye,-et-le-Departement-remboursera-si_a13638.html?com#com_1132599

QUI a parlé au nom du CG ? Je n'ose croire que ce n'est pas vous, Mme La Présidente du CG... puisque j'ai bien entendu ce jour que personne n'est habilité à parler en votre nom !!!

J'ai cru comprendre que les salariés de l'ex Arast et l'AGS ne demandaient rien d'autre qu'un engagement écrit ! Si les paroles étaient sincères, pourquoi refuser de les matérialiser par un écrit ?

Je vous le demande, Mme la Présidente du CG !!!

Bertel de Vacoa


Je me répète... pour dévier la dérive de "malolle"... car les excès vont desservir les intérêts... de tous les "malolle"... sincères....

Bertel de Vacoa

11.Posté par Cambronne le 08/01/2010 18:06

10.Posté par bertel le 08/01/2010 17:26
8.Posté par bertel le 08/01/2010 16:31
"Le Conseil général étudie la proposition suivante : si l'AGS paie les indemnités dues aux ex-salariés, le Conseil général s'engagera de son côté à rembourser l'AGS si une décision judiciaire ultérieure venait à reconnaitre la responsabilité du Conseil général".

Source : http://www.zinfos974.com/Indemnisations-des-ex-salaries-de-l-Arast-Que-l-AGS-paye,-et-le-Departement-remboursera-si_a13638.html?com#com_1132599

QUI a parlé au nom du CG ? Je n'ose croire que ce n'est pas vous, Mme La Présidente du CG... puisque j'ai bien entendu ce jour que personne n'est habilité à parler en votre nom !!!

J'ai cru comprendre que les salariés de l'ex Arast et l'AGS ne demandaient rien d'autre qu'un engagement écrit ! Si les paroles étaient sincères, pourquoi refuser de les matérialiser par un écrit ?

Je vous le demande, Mme la Présidente du CG !!!

Bertel de Vacoa

Je me répète... pour dévier la dérive de "malolle"... car les excès vont desservir les intérêts... de tous les "malolle"... sincères....

Bertel de Vacoa

Il ya un type qui a mis une pétition pour demander la démission

12.Posté par nono le 08/01/2010 18:31

Lâchée, esseulée, nassimah n'a même pas eu le soutien de l'Ibrahim. Quant à ses autres vice présidents, pas grand monde et surtout personne du PS. Ou est passé le VLODY par exemple ?

13.Posté par bertel le 08/01/2010 19:45

Tous les employés lésés de l' ex Arast se foutent royalement du post de nono comme de celui de cambronne...

..... comprendront jamais rien.... ceux-là !!!

Bertel de Vacoa

14.Posté par Orphée le 08/01/2010 20:31

A JEANNOT : non, non la droite n'en veut plus de Nassimah ! Surtout ne lui demandez pas de revenir vers nous après sa trahison. Que les cocos et les socialos la gardent bien surtout. Nassimah s'est brûlée les ailes depuis longtemps par ambition personnelle et quand je la vois entourée de Govindin, celle qui a été condamnée pour larcin, je ris jaune. Quel duo !
Reste que la gravité de la situation nous interpelle tous et que des milliers de personnes sont dans la détresse la plus totale. Chacun se renvoie la balle.


15.Posté par L'autruche le 08/01/2010 22:09

Courage fuyons ...
J'ai beau chercher sur cette vidéo les géniteurs de cette majorité zembrocale je ne les voit pas !
Où sont-ils ? Ils se sont planqué, qui dans leur mairie, qui chez eux, qui hors du département ...
Leur responsabilité est engagée !!!

Le bateau coule, les rats quittent temporairement le navire !
Quelle belle image de solidarité ! Quelle démonstration de responsabilité ! Quel courage !!!
Vous ne pouvez pas vous en sortir à si bon compte. Nous ne sommes pas dans un scénario de film où il a été décidé qui fera les frais pour tout le monde. Vous devez tous être solidaire !!!

Ils nous doivent leur point de vue !
Il serait utile pour les citoyens que nous sommes que Zinfos cherche à avoir le point de vue de chacun de ces vice-président sur ce dossier. Une petite séquence vidéo serait la bienvenue !
C'est sur qu'il va falloir jouer de la ruse pour pouvoir les interviewer ...

16.Posté par honte aux élus... le 08/01/2010 22:22

Non la c'est trop !!! Nassimah STOP !
La République n'existe plus depuis longtemps en France et encore moins à la Réunion. La justice non plus d'ailleurs, parce que tous ces élus auraient dû être en prison depuis longtemps...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes