MENU ZINFOS
National

Après les nouvelles déclarations de son épouse, le retour du député Quatennens à l'Assemblée compromis


Ce mercredi, Céline Quatennens a dénoncé non pas une seule gifle mais des violences qu'elles auraient subies pendant plusieurs années. Alors que le favori à la succession de Mélenchon est convoqué le 13 décembre devant la justice pour un plaider coupable, le couple en plein divorce communique par avocat interposé.

Par Nicolas Payet - Publié le Jeudi 24 Novembre 2022 à 06:37

C'est le journal Le Canard Enchainé qui a dévoilé la main courante déposée par Céline Quatennens mi-septembre dernier provoquant le retrait d'Adrien Quatennens, député LFI et candidat à la succession de Jean-Luc Mélenchon, de la vie politique.

Dans un long communiqué le 18 septembre, l'élu de 32 ans évoquait notamment "des disputes" depuis l'annonce par sa femme de sa volonté de divorcer, précisant par exemple lui avoir "saisi le poignet" au cours de l'une d'elles. Il admettait aussi lui avoir "donné une gifle dans un contexte d'extrême tension et d'agressivité mutuelle". Une gifle et des textos lui valent d'être convoqué le 13 décembre prochain devant le procureur de la République de Lille dans le cadre de la procédure de comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC).

Cette affaire de violences conjugales qui a provoqué un tsunami au sein de LFI aurait pu s'arrêter là et le mis en cause prévoyait son retour sur les bancs de l'Assemblée Nationale dans les prochaines semaines. Mais ce mercredi, Céline Quatennens a dénoncé par voie de communiqué de nouvelles violences qu'elles dit avoir subies pendant plusieurs années, "des colères, des crises, des violences physiques et morales". 

Des déclarations qui, selon l'entourage du député interviennent "dans le cadre d’une procédure de divorce à l’amiable mais qui n’avance pas, avec des demandes exorbitantes de Madame Quatennens en matière de compensations et de garde d'enfant". L'avocat du trentenaire poursuit en dénonçant à son tour "des accusations mensongères qu'il dément absolument".

Adrien Quatennens attend désormais la décision de justice du mois prochain à la suite de laquelle son parti décidera de l'avenir de son poulain.




1.Posté par Sur la place publique le 24/11/2022 07:44

De nouvelles déclarations de la dame, la semaine prochaine se sera quoi ?

2.Posté par francais le 24/11/2022 07:58

ben là c'est le rouquin qui s'est pris une bonne gifle !!!

3.Posté par Justice misandre le 24/11/2022 08:45

Quand supprimera- t- on la prestation compensatoire qui n'est ni plus ni moins un racket du mari pour financer la pauvre épouse...
Messieurs, ne vous mariez jamais avec une femme qui gagne moins que vous, en cas de divorce elle partira avec toutes vos économies et même celles que vous n'avez pas. Le partage 50/50 ne suffit pas à ces dames et pour le juge, madame ne doit pas perdre son train de vie, mais pour Mr quelques 100 aine d'euros suffiront et si lui perd son train de vie , ce n'est pas grave, il n'est que le géniteur payeur !

Je n'excuse pas les violences qui sont intolérables et il faut souvent bq de sang froid face à ces hyènes.

4.Posté par Oufti le 24/11/2022 08:48

LFI donneur de leçons universelles est dans le caca …

5.Posté par Le Jacobin le 24/11/2022 08:59

Ce qu'il faut retenir c'est qu'il tape sa Femme car il veut pas être un Insoumis devant sa Femme quand elle n'est d'accord avec lui il tape en mal dominant.

6.Posté par femme debout le 24/11/2022 11:11

qu'en pensent nos députées insoumises NUPES dont une ex UFR.....

7.Posté par Eh Toc... le 24/11/2022 11:26

Que font tata BELLO et l'UFR, Céline a besoin de ton soutien Huguette.

STP ne reste pas insensible à cette situation, ne sois pas soumise, fé péter et dénonce toute!!!!

8.Posté par Dignité le 24/11/2022 12:03

C'est le petit protégé de MELANCHON lequel est un peu em... avec cette histoire.
Il veut en faire son successeur à la tête de LFI et il se rend compte que c'est mal barré.
Les femmes de LFI n'en veulent pas or elles constituent dans leur grande majorité la force de ce mouvement .
Même Mathilde PANOT la forte en gueule, chef de la NUPES à l'Assemblée , est coincée aux entournures puisqu'il lui est difficile de défendre la cause des femmes tout en épargnant son collègue et ami.

9.Posté par PERESAVON le 24/11/2022 12:29

... l'avenir de son poulain, un pure sang, qui n'est juste bon à la violence qu'à la politique. Son image me rappelle celle de Poile de Carotte mais en moins violent...celle de la lecture de mon enfance. Quel que soit le contexte, la violence morale, orale, verbale ou physique sur ou contre une femme ou un enfant est toujours mal vue et insupportable....surtout de la part d'un homme politique sensé d'en être l'exemple...ni homme politique ni soumis çà résume à quoi?

10.Posté par the thai le 24/11/2022 16:26

il faut qu il se refait une sante chez hanouna....

11.Posté par CAJAOP le 24/11/2022 21:48

On s'en moque qu'il s'en aille. On sait que les cimetières sont remplis de personnes indispensables. En politique, l'intégrité doit primer.

12.Posté par Prestation compensatoire le 24/11/2022 21:56

3.Posté par Justice misandre le 24/11/2022 08:45

Messieurs, ne vous mariez jamais avec une femme qui gagne moins que vous, en cas de divorce elle partira avec toutes vos économies et même celles que vous n'avez pas.

Exact, et pendant le mariage, la loi n'est pas la même: Chaque époux doit contribuer en proportion de ses revenus propres. Divorcez: Et la machine s'inverse car l'autre doit pouvoir conserver son train de vie: Les avocats se régalent avec ces textes...
Un des autres pièges du mariage c'est quand l'un achète ou fournit le terrain en héritage, et l'autre fait construire dessus la case: Au divorce le propriétaire du terrain se frotte les mains !!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes