Justice

Après la mort de sa petite-amie, il est obsédé par l’inconnue qui lui ressemble

Mercredi 28 Février 2018 - 10:23

"Elle passait devant moi lentement, me regardait et me faisait signe de la suivre"… Voilà comment aurait commencé l’obsession d’un jeune homme désillusionné de 26 ans. En 2016, il fréquente la même salle de sport qu’une mère de famille à Savanna. Plus âgée, mariée, maman de deux enfants… mais selon lui, c’est elle qui le provoque. Le vécu n’est pas tout à fait le même pour cette maman, "le harcèlement est devenu invivable pendant un an et demi".
 
Il commence un beau jour à la suivre dans la salle passant de machine en machine afin de mieux se positionner derrière elle, la poursuit jusqu’à sa voiture, l’attend devant son travail, l’interpelle dans les parkings… Aucune femme n’est aussi belle qu’elle, il la veut, lui propose de faire l’amour. Elle a beau lui refuser et son mari va même s’énerver, mais il n’y a rien à faire.
 
Interpellé, le jeune homme explique avoir perdu sa compagne dans un accident de voiture et que cette femme lui ressemble. Selon son avocat, Me Laurent Payen, le prévenu ne peut être tenu responsable de ses actes, sa santé mentale ayant été impactée par la mort de sa petite-amie. "Il n’a ni antécédents ni casier, mais ce jour-là, il y a eu un basculement dans sa personnalité". L’expertise psychiatrique confirme en effet des traits paranoïaques. 
 
Lors d’une première audition, il avoue avoir fait une fixation, "flashé" et "devenu accro à elle". Un jour, elle a eu le malheur de passer à proximité de son lieu de travail en voiture: "Comme si elle voulait une passe". Et évidemment, ses tenues vestimentaires étaient aussi des signes de provocation, soit "des tenues indécentes, les fesses à moitié dehors". "Elle me cherchait". Le président d’audience, Hugues Courtial, ne rate pas l’occasion : "Ça doit être difficile à La Réunion. Vous devez vous sentir un peu harcelé non ?"
 
"Elles veulent leur coup avec moi parce que je suis un rappeur. Elles en veulent à mon argent"
 

Mais non, il n’a pas tort. C’est une "folle", "accro à la cocaïne" sur qui il faut effectuer "une fouille rectale, anale, nasale" et ses collègues qui le remarquent également à maintes reprises errer devant son travail sont des menteuses. "Elles veulent leur coup avec moi parce que je suis un rappeur. Elles en veulent à mon argent".
 
Le couple rend justice lui même, à coups de sabre
 
Difficile de lui faire entendre raison à ce jeune homme. Surtout que la victime a tenté à plusieurs reprises de porter plainte mais on lui conseille d’écrire au procureur de la République. Chose qu’elle fait mais voilà que le couple perd patience, s’arme de sabres et agresse le prévenu. Six jours d’ITT. Mais ils ne seront pas poursuivis.
 
Le prévenu est quant à lui condamné à 12 mois de sursis assortis d'une obligation de soins et d'indemniser la victime ainsi que l'interdiction d'entrer en contact avec elle et de se rendre sur la commune de Saint-Paul.
Soe Hitchon - soe.hitchon@zinfos974.com
Lu 11339 fois



1.Posté par cmoin le 28/02/2018 10:44

Et pourquoi ils ne sont pas poursuivi?Honteux!

2.Posté par marie le 28/02/2018 11:03

De mieux en mieux . Bana peut tourne u film sa.

3.Posté par pika974 le 28/02/2018 11:07

Comme souvent je remarque que la police / gendarmerie a encore tout fait pour refuser la plainte.
Apres on cherche pourquoi il a tant d'agressions ...

4.Posté par BIBIC le 28/02/2018 12:06

Une fois de plus on refuse de prendre une plainte et demande au victime de faire une lettre au procureur.
Que fait les gendarmes et policier de notre pays, il s'ont payé avec l'argent de nos impôts et se permettre de t'elle agissement. Si la personnes avais était convoqué une fois, les chose serai peux être rentré dans l'ordre.

Dans le privé une faute est égale à une sanction !!!!!!!!!!

Dans le public une faute est égale à de la compassion voir de la pitié!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

5.Posté par Choupette le 28/02/2018 13:05

Quelle finesse dans les propos de ce boulet ... .

6.Posté par gimi974 le 28/02/2018 15:16

Qui dans cette affaire peut ignorer que la conclusion de cette "romance" se terminera, comme à l'accoutumée, par la mort de quelqu'un !? Affaire à suivre...

7.Posté par almuba le 28/02/2018 15:51

Je ne vois pas ce qu'il y a d'irrésistible dans le fait qu'il soit rappeur !

8.Posté par Gratel le 28/02/2018 17:04

"Le président d’audience, Hugues Courtial, ne rate pas l’occasion : "Ça doit être difficile à La Réunion. Vous devez vous sentir un peu harcelé non ?" "

Cette réflexion puant le mépris est indigne d'une juge.

9.Posté par RÉUNIONNAIS le 28/02/2018 18:31 (depuis mobile)

Ce n'est pas gaie cette histoire.

10.Posté par Moi président le 28/02/2018 20:09

@8 : vous n'avez pas compris.

Le gars dit que la femme le cherche parce qu'elle est habillée léger.
Or, à la Réunion, il fait chaud et les femmes s'habillent donc léger en conséquence.
Donc la juge ironise en lui disant qu'à cause de ça, il doit penser que toutes les femmes le cherchent, c'est pourquoi elle dit "Ça doit être difficile à La Réunion. Vous devez vous sentir un peu harcelé non ?"

Vous avez sans doute pensé qu'elle s'adressait à la femme en disant ça, et dans ce cas effectivement on aurait pu le prendre mal, car ça aurait voulu dire qu'à la Réunion les gars sont souvent des harceleurs de femmes.
Mais ce n'était pas le cas, vu que "harcelé" était conjugué au masculin ( => elle s'adresse donc à la femme).

11.Posté par cmoin le 28/02/2018 21:38

A post 14 Il y a une différence entre léger et vulgaire,et ici la 2e qui majoritaire.

12.Posté par Moi président le 28/02/2018 21:58

Mais ce n'était pas le cas, vu que "harcelé" était conjugué au masculin ( => elle s'adresse donc à la femme)

Bug de ma part, que je rectifie dans la foulée : => elle s'adresse donc à l'homme (puisque le verbe à la forme passive est conjugué au masculin)

13.Posté par Jp POPAUL54 le 28/02/2018 23:54

Le rappeur de Savanna semble atteint de profonde paranoïa.
Même les trappeurs du Canada après plusieurs mois d'errance dans le grand nord sur le territoire des ours et des caribous supportent mieux la solitude.
Un paltoquet de plus .... pauvre bougre !!!

14.Posté par Melissa Francois le 01/03/2018 13:47

poste 1 . pourquoi ils ne sont pas poursuivis? c est une blague !!!! Mettez vous juste a la place de la femme harcelée, stressée, surveillée, de son mari stressé et qui a peur que sa femme ne rentre pas du travaille un jour et reposez vous cette question !!!! CET HOMME EST PARANOIAQUE !!!!!!
Courage à elle

15.Posté par Moi post 14 le 01/03/2018 23:21

@11 : personnellement je ne le vis pas trop mal. Et vous ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >