Courrier des lecteurs

Après l’objet, le sujet

Vendredi 15 Septembre 2017 - 17:36

Jules se fout des agressions contre l’Histoire, mais si c’est la langue qui l’est, il se fâche et la défend, et j’en suis heureux, puisque déjà sans lo zos, elle est aussi sans lo pattes pour aller faire enregistrer sa plainte.

Aujourd’hui sur France Inter, la ministre de la santé a affirmé que « Nous sommes le pays qui consommons le plus de médicaments ». Pour ne donner que des références connues, par le passé le maire de St Etienne du Rouvray et récemment un haut cadre administratif d’une commune de l’ouest, lors d’une réunion d’administrés sur le PPRI, se sont exprimés de la même façon.

C’est de la délinquance en col blanc. Seuls les grands et privilégiés montrent à leur auditoire qu’ils parlent bien. Pourquoi ne restent-ils pas simples comme les petits ? Je n’ai jamais entendu aucun d’eux s’exprimer de la sorte.

Ce n’est pas « nous » qui consommons les médicaments, mais « le pays ». Si mes souvenirs de cours complémentaire des années 61 et 62 sont encore valables, je rappellerai, sous le haut contrôle ici justifié des certifiés, agrégés, linguistes, Grecs, institutions culturelles, et j’en passe, que cette phrase comprend le sujet « NOUS », un verbe et l’attribut de ce sujet « LE PAYS QUI CONSOMME LE PLUS DE MEDICAMENTS ».

A vos marques, prêts….
Jean RochBOYER
Lu 884 fois



1.Posté par usager le 15/09/2017 18:44

et le massacre de l'orthographe n'arrangera rien. Notre belle langue est malmenée, la médiocrité s'est installée depuis des décennies et le Français est abîmé chaque jour. Les amoureux et défenseurs de la langue française passent pour des vieux cons qui sont contre la modernité. Quelle tristesse !

2.Posté par y.féry le 15/09/2017 19:01

Vous avez raison. Mais je ne suis pas spécialiste , je me réfère à ce que j'ai appris à l'école.

3.Posté par GIRONDIN le 15/09/2017 20:59

Sûrement pour la forme mais Dans son intervention de ce matin, le fonds est encore plus grave.

4.Posté par pipoteur le 18/09/2017 08:02

ça devient une histoire d'anciens combattants ce courrier des lecteurs!
Entre un Jules Bénard qui s'offusque pour une fôte de français d'un représentant de recteur et un Jean roch Boyer qui frôle l'AVC pour un H, on ne s'ennuie pas...
Et c'est fondamental pour l'avenir du pays... lol

5.Posté par Jean Roch BOYER le 18/09/2017 16:51

Je suis heureux de constater que même les tarés me lisent.
Mes collègues anciens combattants qui les ont pondus auraient mieux fait de planter quelques sacs de patates au lieu de rester trop longtemps au lit. Ou auraient dû éduquer leur progéniture au respect. Pourquoi déverser tout ce fiel?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 16 Novembre 2018 - 10:37 Jusqu’où l’hybris ?