MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Après l’hypocrisie, l’enquête administrative ?


- Publié le Vendredi 22 Juillet 2016 à 18:53 | Lu 792 fois

Après l’hypocrisie, l’enquête administrative ?
Quelle vision pouvons-nous accordé aux politiques ? Un bras de fer s’engage entre le gouvernement et les républicains, pauvre France vous ne changerez jamais .Oui une seul voiture de police nous pouvons le déplorer surtout les familles endeuillés. Pensez vous que se soit l’important pour la majorité des familles, je ne crois pas .Quel respect pour les familles des victimes ? L’attentat la France entière la déplore l’avez-vous compris ?

Monsieur Cazeneuve qui doute de votre démarche dans la transparence et la vérité ? Qui parle d’une sacro-sainte communion entre tout le peuple de France ? Croyez-vous que votre confiance rappelée sans cesse pour notre police nationale doit être mis en avant avec cette enquête administrative de la police des polices.

Mais qui peut vous comprendre Monsieur Estrosi, vous et les républicains qui ne cesser de défendre notre police, vous osez vous féliciter de l’inspection générale de l’administration. Vous osez après les mois de labeur, d’investissement, de notre police  la remettre en question sur son travail réalisé, mais quelles reconnaissances, quelle incompréhension, nous pouvons comprendre leur indignations.
                                                                                                                                                                                                    Comment pouvons-nous parler de vérité et surtout de transparence.

Monsieur le président de la république que veut dire votre appel à la concordance nationale dans cette terrible période. Vous ne pouvez et devez éviter ces terribles polémiques, les élections c’est dans un ans et respect a nos morts .Ce que la France connait personne ne l’accepte, votre rôle créer l’unité nationale. Ne soyez pas surpris que des hommes intègres refusent de vous saluer !!! La France, votre pays possède encore des hommes de caractère, nous ne pouvons que nous réjouir.

Alors même s’il y a eu une erreur de la part de nos fonctionnaires de police, régler le en silence. Combien de loi et d’amendement se font en catimini et dans le plus grand silence… Merci de ne pas l’oublier l’heure est gravissime, éviter de vous attaquer a nos forces de l’ordre et surtout mettre de l’huile sur le feu.

Merci a nos dirigeants politiques un peu plus de cohérence évitons de surfer sur le malheur de nos concitoyens, vous avez dans un intérêt médiatique travesti la réalité .Pourquoi systématiquement vous condamnez sans avoir la vérité ? Vous voulez installer un état de peur, de guerre, d’insurrection il vous faut impérativement un  état d’urgence. Mais à quoi cela nous sers ?

Alors messieurs faite confiance à votre police, Monsieur Estrossi et Monsieur Walls reprenez vous le peuple dans les moments difficile vous réclame de la cohésion. Le jour des élections  chaque Français décidera en son âme et conscience mais avant ils vous réclament un minimum de sécurité.

Marc Marie Citoyen le 21/07/2016




1.Posté par Hem ! le 23/07/2016 14:35 (depuis mobile)

Si vous aviez fait science Po, vous sauriez que l''état de guerre ou menace de guerre est le meilleur outil qui soit pour manipuler la population de manière à ce que les dirigeants aient le champ libre. Donc l''outil terroriste est un bon ersatz.

2.Posté par Precursor le 23/07/2016 15:36

Sur Nice et la France, pour mieux comprendre et savoir qui attendre :

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes