Courrier des lecteurs

Après avoir supprimer l'ISF, comment peut-on lier la baisse du service public à la baisse d'impôt ?

Mardi 19 Février 2019 - 17:09

Après avoir supprimer l'ISF, comment peut-on lier la baisse du service public à la baisse d'impôt ?

Le pouvoir en place a mis en évidence un mécanisme qui lui semble évident : si les impôts baissent, il faudra que les dépenses baissent. Les français doivent donc comprendre, seule l'augmentation des impôts permettra un service public de meilleure qualité. Il faut donc que les français sortent de leur paradoxe et acceptent le cap fiscal du gouvernement.

Peut-on vraiment qualifier le « ras-le-bol fiscal » des français de « paradoxal » après avoir supprimé l'impôt sur la fortune ?

Jusqu'à décembre 2017, les ménages dont le patrimoine dépassait 1,3 million d'euros étaient assujettis à l'ISF. Les propriétés, les placements financiers, les liquidités, les meubles, les véhicules, les chevaux de course et les bijoux étaient pris en compte dans cet impôt. Son remplaçant, l'impôt sur la fortune immobilière ne concerne lui que les biens immobiliers.

Alors que les recettes de l'ISF ont quintuplé entre 1990 et 2017, n'est-ce pas paradoxal de remplacer un impôt qui rapportait annuellement plus de 5 milliards d'euros aux finances publiques, par un impôt qui devrait rapporter 4 fois moins dans les caisses de l'État ?

Selon le gouvernement, ce remplacement s'imposait de lui-même à la suite de l'augmentation de l'exil fiscal massif des investisseurs potentiels français.

En réalité, les raisons de ces départs dépassent le strict cadre de l'ISF. Existant déjà avant la création de l'impôt sur la fortune, les réelles motivations de cet exil selon les enquêtes sont professionnelles ou familiales. 

Loin d'être massif, en 2016 par exemple, Bercy a recensé chez les redevables de l'ISF 622 départs pour 98 retours soit 524 départs nets. Avec 190 543 foyers fiscaux redevables de l'ISF en 2016, ce phénomène d'exil fiscal ne concernait donc que 0,27% des foyers. Par conséquent, le gouvernement a modifié la taxation du patrimoine par crainte d'une fuite qui ne représente finalement que 0,27 % de l'ensemble des assujettis à l'ISF.

L'existence de l'ISF en France n'a pas empêché les riches de devenir de plus en plus riches. Depuis sa création, le revenu des personnes qui en étaient assujettis a été multiplié par 5. Aussi en 2017 malgré l'ISF, la France était le 5eme pays au monde à accueillir le plus de millionnaire.

Encore une fois, les plus faibles sont tributaires des politiques du gouvernement. L'ISF avait poussé 82 % des foyers soumis à l'ISF à faire un ou plusieurs dons en 2017. La transformation de l'ISF en IFI a rendu le don inutile pour beaucoup car ils n'avaient plus besoin de réduction d'impôt. La baisse des dons aux associations en France représentait donc près de 200 millions d'euros de moins en 2018 par rapport à 2017.

Même si l'ISF n'a pas permis d'endiguer le chômage ni la pauvreté dans notre pays. Le constat est que sa suppression n'a fait qu'accentuer les inégalités sur notre territoire. En France, en 2018, les 5% les plus riches détenaient 40% des richesses nationales. Et les 1% les plus riches en détenaient 20,6 %.

JM
Lu 423 fois



1.Posté par JORI le 19/02/2019 19:25

"En France, en 2018, les 5% les plus riches détenaient 40% des richesses nationales. Et les 1% les plus riches en détenaient 20,6 %.". je ne vois pas le chiffre suivant dans votre article: "10% DES FRANÇAIS PAIENT 70% DE L’IMPÔT SUR LE REVENU", est ce un oubli de votre part ou est ce volontairement dirigé?. D'autant plus que dans ces 10% on ne doit certainement pas y trouver vos plus démunis!!!.

2.Posté par Pierre Balcon le 19/02/2019 19:37

Au niveau mondial , plus de 1 200 milliards d'euros ont été versés en dividendes par les 1 200 plus grandes entreprises cotées en bourse. 2018 est la meilleur année de l'histoire pour les actionnaires devant 2017, qui était déjà un exercice record.
Soit donc une hausse de 9,3% par rapport au précédent record; en 2017, quand 1 252 milliards de dollars (1 105 milliards d'euros) avaient fini dans les poches des actionnaires.

Cette tendance se confirmera en 2019, année au cours de laquelle le volume des dividendes devrait encore augmenter de 3,3% pour un montant estimé à 1 414 milliards de dollars (1 248 milliards d'euros)

Et en France ?

3.Posté par youssef boutrefas le 19/02/2019 21:59

la c'est le probleme entre les religieux qui ont instauré la dime et la zakate comme appelé apres impots ou jizya chez les muslmans..
la dime etait un prelevment a usage unqiue et non multiple qui sort de son cadre.
la dime etait reservé unsiqument pour prendre en charge les pauvres ceux qui ont dans le besoin les hadicapés les gens qui tombe dans l'immobilité tempraire suite a un accident a un enfantement qui dure la periode de la grossesse et l'alitement les personnes agés et les jeunes de moins de 12 ans qui ne peuvent pas travailler...les voyageurs qui tombent en panne les etudiants qui se deplace pour un l'acquisition d'un savoir et pour constituer une force non de répression mais une force de dissuasion..

maintenant les services publqiues c'est autres chse, tu n'a pas le droit d'imposer un prelevment obligatoire pour faire tourner une poste et faire enlever des ordures a moins que il ya concentements entre les gens en dehors de la recette fiscale...

le religieux ne peut prendre une part de la recette de la dime ou de la zakate pour la verser dans la poste ou dans une société de collecte d'ordure ...

le service publqiue est un service dite commerciale. il obeit aux regle de la creaion des services..t'a de l'argent pour se payer quelqu'un qui va relever les dechets de ta maison que toi tuas produit d'accord si tu ne peux pas cherche une solution soit vous allez vous reunir pour payer quelqu'un qui va la faire pour la majorité et ainsi diminuer vos charge..le smig demandé par un releveur de dechet uniquement pour son salaire il faut 1500 euro donc un particulier qui jette 2 kg d'ordure par jour ne peut pas se permettre de se payer ce luxe normal il va le faire lui meme..mais si un quartier de 200 personnes qui cotisent pour 1500 euro ça va leur couté que 7.5 euro par mois..donc le particulier va faire ces propres compte en relevant chaque jour son propre dechet et aller le jetter ailleur ça lui couter plus chére en temps et en argent et aussi en derangement..donc c'est une question de calcul comptable entre les gens..une fois les gens apprennet a faire de la gestion comtable la solution sera vite trouver...maintenant qu'il s'associent en groupe pour le faire ça va leur poser un rpobléme car souvent au moins 10 des 200 ne vont pas payer et il va y avoir des escarmouches entre eux et le travailleur qui a fait bien son boulot..
donc il faut une autorité qui va obliger les recalscitrant de payer leur cotisations..comment faire?? le probleme va rester posé jusqu'a trouver la meilleur soltion.. puisque le maire a une autorité juridique il exerce le role d'un juge la cité va lui donner la somme d'argent et lui de payer l'ouvrier..dans le cas ou un reclacitrant mal honnette s'exquive pour ne pas payer les 7 euro meme 1 euro il ne le payera pas ça existe ce genre de personne meme si il a les millairds dans les coffres..le maire en qualité d'autorité peut exercer la force pour le contraindre et prendre meme le droit de l'exclure de sa commune car sur la base de la vie commune ya des regles que chacun doit signé..on ne peut pas vivre ensemble si il n ya pas au paravant des regles de conduites des droits et des avantages..
on n'est pas dans une société ancienne de nomadisme ou chacun est unsique dans un grand espace suite a son depalcement il n'a besoin ni de toilette ni d'ecole ni de mairie ni d'eglise

soit vous etes des nomade et aller vivre en nomade c'est un droit
soit vous vivez en sedentaire et aussi accepté ces contraintes et tirer aussi de ces avanatges que le nomade n'en a pas..salle de cinema ecole a deux pas clinqiue medecin au telephone retraite hopital poste banque magazin a deux pas livraison a domicile des pizza de la bierre les aire de jeux pour enfants, la viande sous vitre pas la peine de courir derrière le gibier,

le probleme en france comme en algerie l’impôt dite de service publqiue est noyé dans le national. donc une region serieuse peut payer pour une région de voyoux qui voient en l'aire toutes les règles de la communauté sédentaire..et souvent les voyous vue qu'ils exercent la force physique et verbale ils font de la pression sur le gouvernement pour en bénéficier du service publiques..un voyaoux ce n'est qui habite la banlieux ou dans une cabane mais le vouyou celui qui ne respecte pas une charte meme s'il est un ex prince ou un riche milliardaire..tu peux trouver un pauvre SDF RESPECTEUEUX TU PEUX TROUVER UN MILLIARDAIRE QUI HABITE LES QUARTIERS HAUT DE SOCI2T2 UN VOYOU PAR SON LANGAGE SON COMPORTEMENT CES ATTITUDE SES IRRESPECTS sa folie etc
non messieurs gardez vos armes dans vos poches et vos langue dans vos bouches il y aura dorénavant l'impot local pour le local il n y aura plus de recette national que pour la DIME ou la zakate...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 16 Septembre 2019 - 14:24 Ensemble vivons la paix

Lundi 16 Septembre 2019 - 12:13 Pourquoi la ville devient insipide