MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Après avoir perdu, Guyto Narayanin contre-attaque...


Par - Publié le Lundi 6 Juin 2011 à 16:49 | Lu 3127 fois

Après avoir perdu, Guyto Narayanin contre-attaque...
On se souvient des déboires de Guyto Narayanin à Mayotte, à la suite de son expulsion de l'emplacement d'une mine qu'il exploitait, déboires que nous avions relatés dans deux articles intitulés "Guyto Narayanin refuse d'exécuter une décision de justice à Mayotte " et "Guyto Narayanin perd son procès à Mayotte ".

Demain, selon le journal d'information en ligne France Mayotte Matin, Guyto Narayanin va retourner au tribunal de Grande Instance de Mamoudzou. Pas pour se défendre cette fois, mais pour attaquer. Il réclame en effet des dommages et intérêts à la Société Immobilière de Mayotte (SIM), qu'il accuse d'avoir construit illégalement des logements à proximité de sa carrière, ce qui lui aurait occasionné des préjudices. Il réclame 4 millions d'euros de dommages et intérêts et va devoir juger un nouveau volet de l’affaire IBS. Il s’agit cette fois des logements SIM construits illégalement qui portent préjudice à la carrière du Nord…

Selon France Mayotte Matin, "IBS (NDLR : la société de Guyto Narayanin) s’est installée en 1996 à Kangani pour assurer l’exploitation et l’extraction d’un site carrier. (...) Dans les années 90-2000, le SIM a acheté des terrains à Frédéric D’Achery, bailleur de l’entreprise IBS, situés en bordure de bail soit bien en deçà de la limite légale de 300 mètres obligatoire pour construire à proximité d’une carrière. La SIM déposa un permis de construire qui fut cassé en 1ère instance devant le tribunal administratif de Mamoudzou sur la requête de Théophane Narayanin, patron d’IBS. La sanction fut exactement la même en appel interjeté par la SIM. Malgré cela, la société immobilière de Mayotte construisit tout de même, sans autorisation légale.
Bien évidemment, les locataires des appartements situés à quelques dizaines de mètres du chantier à ciel ouvert, se sont rapidement plaints des désagréments, du bruit, de la poussière, du ballet des camions. Des barrages furent dressés, l’activité du site carrier fut largement perturbée et des recours judiciaires furent entamés. En attendant, il convient de se souvenir que la SIM avait construit en toute illégalité. C’est pourquoi IBS a demandé réparation pour les multiples préjudices subis et réclame 4 millions d’euros de dédommagement. Cette demande a été rejetée au tribunal administratif une 1ère fois, puis une seconde à Bordeaux, éteignant la procédure administrative".

Guyto Narayanin ne s'est pas avoué vaincu et il attaque cette fois au civil, demain, devant le TGI de Mamoudzou qui devra statuer en 1ère instance. On saura alors si celui qui est devenu entre temps trésorier de la Chambre de commerce de la Réunion a une chance de récupérer une partie de ce qu'il a perdu dans l'affaire de l'expulsion de la mine...


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par dominique le 07/06/2011 09:29

En tant que membre d'une institution , ce monsieur se permet de contester des décisions de justice.
La justice a bien deux visages dans notre pays ou du moins selon que l'on soit pauvre ou non.

2.Posté par vieutang412 le 08/06/2011 08:49

Au vu de ce que j'ai lu sur zinfos974, Il semblerait que dans cette affaire il ne s'agit pas de justice à deux visages, il s'agirait de la part du promoteur immobilier de prendre les autres pour des cons, agir illégalement et en toutes impunités relève d'un comportement néo-colonial, voilà comment certains se font virer de Madagascar avec perte et fracas, après ils pleurent et disent n'importe quoi des malgaches, il faut que la justice face son boulot dans cette affaire croire que Mayotte et encore inféodé au colonialisme primaire, prendre les mahorais pour des cons, je souhaite bonne chance a Guytho et je souhaites que la justice enfin, face son boulot et donne une leçon a ce promoteur, il faut que cette mafia dans les DOM cessent une fois pour toutes...

3.Posté par Alexandra le 08/06/2011 11:20

G. N . a certainement des casseroles à Mayotte....
Comment a t il pris les Mahorais ?
Se pencher sur les ??? de cette personne ....et on découvrira la véritable nature de ce personnage

4.Posté par Aloz le 08/06/2011 13:40

Monsieur Narayanin a investi son argent dans une carrière alors qu’à proximité du site il n’y avait aucune habitation. Pour l’emmerder, la SIM (l’équivalent de la SIDR à Mayotte) et son complice la SMEC groupe Colas/GTOI se sont empressés de construire illégalement, sans permis de construire un groupe de logement sociaux sur le terrain de monsieur D’Achery voisin. La premiere victime collatérale de l’époque était le fe-directeur de la SIM qui s’est suicidé…(que Dieu ait son ame) . Monsieur Narayanin a réussi à casser le monopole de la Colas dans les agrégats par son énergie et courage. ILS ONT TOUT FAIT POUR L’ELLIMINER. C’est un réunionnais qui ose et qui réussit alors IL FAUT LE TUER.
Beaucoup d’entre nous connaît le bonhomme, il est comme il est. Mais il faut connaître aussi le contexte de Mayotte.

ALOZ Emile

5.Posté par thélyne le 18/06/2011 17:43

té guyto tienbo ansamb laisse pas zot nous lé là sa un tantine la grandi côté ou ste suzanne sa

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes