MENU ZINFOS
Faits-divers

Après avoir menacé un enseignant, le père d'un élève présente ses excuses


Signe d’une perte de respect pour l’institution éducative, un père énervé a fait irruption mardi dernier dans l’école Victor Hugo de Sainte-Suzanne après une réunion parents/prof à laquelle sa femme s’était rendue un peu plus tôt.

Par Ludovic Grondin - Publié le Mercredi 7 Octobre 2020 à 17:43 | Lu 3735 fois

Scène inacceptable cette semaine au sein de l’école primaire Victor Hugo de Sainte-Suzanne où une réunion entre un enseignant et une mère d’élève a tourné au vinaigre. 

Mardi dernier, durant la matinée, une mère est convoquée à l’école primaire où son enfant est inscrit. Au cours de la réunion entre l’enseignant et le parent qui se fait dans le bureau de la directrice, le ton monte et la maman appelle son mari. Ce dernier déboule quelques minutes plus tard et menace de s'en prendre à l’enseignant concerné. 

L’intrus a semé la panique au sein de l’établissement en cherchant l’enseignant jusque dans sa classe. Fort heureusement, ses collègues puis les gendarmes sont arrivés à raisonner le parent d’élève furieux.

Ce père de famille était convoqué ce jeudi par les gendarmes. Entretemps, il avait présenté ses excuses au personnel de l'école. La chef d’établissement devait être réentendue ce vendredi pour faire valoir sa version des faits. Même si le père furieux semble choisir la voie de l’apaisement, il reviendra au parquet de Saint-Denis de donner une suite judiciaire ou pas à ces faits de menaces sur le personnel d’une école. 




1.Posté par jpleterrien le 09/10/2020 15:05

Gros bras = petit cerveau !
Allez hop, travaux d'intérêt général, 100 h à récurer les toilettes de l'école au vu de tous les élèves !!!

2.Posté par Mwinmidike le 09/10/2020 16:25

Les gens s'emportent trop facilement sans chercher leur part de responsabilité dans les faits. Signe d'un manque d'intelligence.

3.Posté par yabos le 09/10/2020 17:13

Trop facile. J'insulte, je menace et apres je m'excuse et c'est fini.....jusqu'à la prochaine fois. Une sanction s'impose rien que pour le principe.

4.Posté par Madame Irma le 09/10/2020 18:28

Ma boule de (faux) cristal me dit qu'on a affaire à des ingénieurs en sociologie qui ont du faire valoir leur vision du vivre-ensemble en vilipendant, dans le respect des gestes barrières, le personnel enseignant avec un vocabulaire teinté d'un charme certain.

Pauvre marmaille, souhaitons pour son équilibre que la résolution de conflits version papa ne s'ancre pas trop. Ce n'est pas gagné car c'est la "tradition", un label péi : nou la fé ! :-(

5.Posté par pipo le 09/10/2020 19:30

Très simple à identifier, quand tu cherches à expliquer à une personne son erreur, et quelle t'écoute avec attention tu as déjà affaire à une intelligence supérieure à la moyenne! l'abruti lui n'écoute rien et vous coupe la parole sans cesse !
Faites le test...!

6.Posté par ange noir ET BLANC le 10/10/2020 07:48

C'est quoi qui est important dans cette histoire?
Trois moments cruciaux.
Elle appelle. Il est donc dans la voiture . il est chaud d'avance.
La preuve, elle s'est énervé en premier. Lui, c'est pu la peine.

La directrice a beau être directrice, avec les penchants qu'on lui donne, elle est dans son droit.

Il est violent donc, n'ayons pas peur des mots. et de deux.

Le moments trois est terrible, il s'excuse. tout est dit.

Le bonheur s'annonce dans la paix. Mais ,curieusement, l'esprit vivant de son âme et survivant dans son corps n'accepte que peu la paix.

Avec un violent en plus. Même pas la peine

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes