MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Après St-Jean de Dieu et l'ARAST, maintenant Proxim'services...


Par - Publié le Mardi 22 Mai 2012 à 20:03 | Lu 2902 fois

Après St-Jean de Dieu et l'ARAST, maintenant Proxim'services...
Le 31 décembre 2003, l'association Saint-Jean de Dieu, qui comptait près de 1.200 salariés, fermait ses portes, avec un important passif. Ses dirigeants avaient beau expliquer que s'ils en étaient arrivés là, c'était uniquement parce que le conseil général ne payait pas assez cher le prix des journées d'aide à domicile. On avait refusé de les écouter, préférant ne retenir que les arguments du Département selon lesquels l'association était soit-disant mal gérée. Et refusant de voir que l'association était bénéficitaire sur la partie établissements pour handicapés, financée par l'Etat et qui payait correctement, et qu'elle ne perdait de l'argent que sur la partie aides à domiciles, notoirement sous-payée par le conseil général.

Le 27 novembre 2009, rebelote. Cette fois, c'est au tour de l'ARAST de disparaitre, avec là aussi plus de 1.000 salariés. Avec les mêmes arguments. D'un côté, la direction de l'association expliquait qu'elle ne pouvait être que déficitaire vu le prix de journée que le conseil général acceptait de payer pour les aides à domicile. Et de l'autre, Nassimah Dindar mettait en avant la mauvaise gestion de l'association. Avec, là encore, un passif de 41 millions d'euros !

Depuis hier, l'information circule selon laquelle l'association Proxim'Services, qui a repris une bonne partie des salariés de l'ARAST, aurait à son tour des difficultés financières. On parle de 800.000 euros de passif. Et les salariés, dont certains ont déjà connu la fin tragique de Saint-Jean de Dieu puis de l'ARAST, craignent de revivre le même cauchemar.

Et à nouveau, on entend les mêmes arguments du côté du conseil général. Un cadre, interrogé par le JIR, fait mine de s'interroger : comment se fait-il, explique-t'il en substance, que certaines associations arrivent à s'en sortir en touchant 14 euros de l'heure, et que d'autres perdent de l'argent avec 17,59 euros de l'heure? Il n'est jamais venu à l'esprit de ce brave fonctionnaire, qui n'a jamais géré une association ou une société de sa vie, qu'il y a peut être des réponses autres que la mauvaise gestion. Par exemple, que certaines associations respecteraient les lois et les règlements, en matière de convention collective ou de taux d'encadrement des agents sur le terrain, tandis que les autres ne le feraient pas. Facile ensuite, dans une note succinte glissée aux élus qui n'y comprennent rien, juste avant le début de la séance, de leur expliquer que le conseil général a raison et que ce sont les associations qui sont mal gérées. Avis que les élus s'empresseront ensuite de voter et d'aller défendre devant les caméras...

Personne au conseil général ne s'est par exemple jamais demandé pourquoi les collectivités de métropole payaient l'heure d'aide à domicile 20 euros?

Nassimah Dindar de son côté ne s'est jamais étonnée de payer plus de 20 euros l'heure de vigile (certaines grandes surfaces la payent jusqu'à 23 euros...), alors qu'elle refuse de payer plus de 17,59 euros l'heure d'une aide à domicile. Alors que cette dernière a suivi une formation, qu'elle fait la toilette des personnes âgées, leurs courses, tient leurs comptes, etc... Alors que le vigile, sans vouloir rabaisser cette profession, est souvent payer à rester debout à surveiller la porte d'entrée...

Aujourd'hui, c'est donc l'heure de Proxim'Services, dont le directeur était pourtant présenté, jusqu'à il y a peu, comme un bon gestionnaire. Tout comme ceux de Saint-Jean de Dieu ou de l'ARAST, avant que les affaires les concernant n'éclatent... Au tour de qui demain?

A force, les esprits mal tournés vont finir par se demander s'il ne s'agit pas d'un mode de gestion organisé de la part du conseil général. On aide à la création d'associations dans l'aide à domicile, grosses consommatrices d'emplois, et donc endroits rêvés pour caser des militants ou des sympathisants par centaines. Ensuite, le conseil général ne leur paye pas assez cher les heures de travail, ce qui lui évite de sortir trop d'argent. Au bout de quelques années, ces associations font faillite, laissant des ardoises de plusieurs millions d'euros auprès des banques, mais aussi des organismes sociaux comme la Sécu ou la caisse de retraite complémentaire... Trous que ces caisses vont devoir combler grâce aux cotisations des autres salariés, c'est à dire vous, moi... Et on n'a plus qu'à recommencer en créant une nouvelle association qui va pouvoir à nouveau embaucher à la veille d'élections. Quitte à laisser sur le carreau ceux qui ne se sont pas montrés assez dociles, et à les remplacer par d'autres prêts à tout pour obtenir un emploi qu'ils pensent pérenne... Y compris à verser une salaire sous forme de cotisations à un certain parti politique, ou à aller faire du porte-à-porte pour certains élus le soir, en dehors de leurs heures de travail. Quand ce n'est pas pendant les heures de travail...

Le mauvais moment à passer dans ce scenario arrive quand la presse commence à révéler que l'association est lourdement déficitaire. Et surtout quand il faut la liquider, laissant sur le carreau plusieurs centaines de salariés, comme ce fut le cas pour l'ARAST, avant qu'ils ne soient repris pour la plupart après de longs mois de chômage. C'est ce qui arrive en ce moment à Nassimah Dindar, avec l'annonce des difficultés de Proxim'Services, à quelques semaines des élections législatives. Une nouvelle qui arrive au pire moment et qui est un sacré caillou dans la chaussure de la candidate aux législatives...

Problème de synchronisation, sans doute...


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par pour une pierrot le 22/05/2012 20:23

GPour une fois Pierro, c'est bon ce que tu écris.
nous des personnes qui travaillent dans ce milieu et dans celui de la santé à domicile.
on peut te dire que le conseil general c'est du bla bla bla. ces élis ne sont pas au fait de la situation sur le terrain.

Si j'étai toi, médiatise cette affaire en argumentant , le CG974 c'est du pipo.

2.Posté par pseudo jetable le 22/05/2012 20:54

Et oui après st jean de dieu arfuts puis de l’arast maintenant c’est au tour de proxim. Les bons élèves d’hier sont devenus les mauvais petit canard aux yeux de nos zélus. Ce brave fonctionnaire qui sévi depuis des années au CG974 pense que le cout pour un CCAS soit 14 € devrait être le même pour les associations. Sauf qu’un CCAS bénéficie d’une subvention de la commune, de la mise a disposition de locaux, de personnels et en cas de déficit, il pourra toujours bénéficié d’une rallonge par son conseil municipal.
Ce brave fonctionnaire n’intègre pas ces éléments dans sa réflexion. Mais il ne faut pas s’étonner, quand vous lui dite que l’heure d’intervention reviens à 18 €, il pense tout de suite que ses 18 € sont reversé sous forme de salaire à l’intervenante. Exit les charges de fonctionnement, fiscales, sociales dans sa petite tête de brave fonctionnaire.
Pour rappel sur la situation de l’arast une petite comparaison sur plusieurs années de tarifs pratiquer par notre brave fonctionnaire et ses zélus et les tarifs de métropole.
ANNEE 2004 2005 2006 2007 2008
PRIX PAYE CG974 EN € /heure 13,00 13,00 14,66 16,31 17,22
PRIX métropole) 15,99 16,34 16,82 17,21 17,52
L’histoire se répète avec proxim , mais j’ose espérer que cette fois les choses ne se passeront pas comme avec les ex salariées de l’arast (les moins docile).

3.Posté par Syndrome de Stockholm !!! le 22/05/2012 21:37

Ils et elles continueront à voter pour leurs manipulateurs. Pire : ils et elles continueront à faire du porte à porte. C'est une variante du syndrome de Stockholm. La DindeRare a encore de beaux jours devant elle.
Je ne sais pas pourquoi ces gens votent pour elle ! Il n'y a pourtant pas de caméras espions dans l'isoloir !!!

4.Posté par Syndiqué le 22/05/2012 21:53

Ben! et après ce sera indubitablement "corbeil" qui lui n'est pas soumis à l'application de convention collective, où on a transféré les salariés arast par l'entremise des services administratifs du C.G sans que soit reprise l'ancienneté des travailleurs ; c'est beaucoup moins couteux surtout que ce transfert d'activité réalisé avec la bénédiction des communistes siègeant à côté de la présidente multi couleurs pour s'assurer quoi??? la présidence pardieu!

5.Posté par David gauvin le 22/05/2012 22:45

Belle analyse de quelqu un bien informé en tant qu ancien administrateur de l'ASJD, avec l arast encore beaucoup de secret cache, quid du patrimoine résiduel de l asjd....

6.Posté par Troll le 23/05/2012 01:53

Depuis le temps qu'on vous dit qu'il faut embaucher des cadres et directeurs réunionnais !!

7.Posté par Mi marche ec Melenchon le 23/05/2012 07:36

"brave fonctionnaire, qui n'a jamais géré une association ou une société de sa vie, qu'il y a peut être des réponses autres que la mauvaise gestion"

oté Pierrot ton tete l'a bloqué? ta memoire flanche? tu as deja oublié que Saint Jean de Dieu etait un tres bon et tres régulier client des editos de Tillier? que le train de vie des dirigeants de cette assos avait ete détaillé par la cour des comptes? a cause cette curieuse amnesie?

8.Posté par Le fond Dupuy le 23/05/2012 08:05

Pierrot, tu es très fort. Aucun de tes journalistes n'est à la conférence de presse donnée par la Cfdt : cela ne t'empêche pas de faire un article en plagiant tes confrères. A partir de ce plagiat, qui est donc une information de seconde main, tu sors un papier qui fait mine d'être issu d'une enquête sérieuse et qui en réalité n'est qu'un pamphlet, comme le montrent tes allusions à des soi-disant embrigadements. Et comme c'est un pamphlet, tu oublies de dire que le salarié des structures d'aides à domicile est payé 10 euros de l'heure, mais que la structure sera remboursée à 18 euros et est déjà remboursée à plus de 17 euros. 70% de marge brute, c'est pas mal non ? Si ce même coefficient était appliqué sur tous les produits, ne crierais-tu pas à des marges abusives ? Tu oublies de dire que certaines structures à La Réunion ont un prix de revient à 14 euros là où d'autres sont à 18,40 euros pour la même prestation. Tu déformes la vérité, en indiquant qu'en métropole le tarif est de 19 euros, alors qu'il varie selon les départements, entre 16 et 19 euros. Et surtout, de ce que je lis de ton "enquête", tu n'as pris la peine d'interroger ni la direction de la structure, ni le Conseil général que tu désignes pourtant comme responsable. Bravo, c'est du grand journalisme ! On touche le fonds du puits, Dupuy!

9.Posté par Zoreil con pétant . le 23/05/2012 08:20

J'imagine que les dirigeants très bien payés,.. de ces différentes associations sont des créoles pas très compétents,.. mis en place par les politiciens créoles très malins ???

10.Posté par Arès le 23/05/2012 10:58

Peut être que dans ces deux dossiers il faudrait voir aussi la responsabilité de N.Dindar qui ne tient pas ses engagements (une fois de plus !) Trop préoccupée par sa carrière !!. Nul doute que beaucoup de personnes s’en souviendront le moment venu.

11.Posté par un agent de prévention et de sécurité le 23/05/2012 13:18

M.DUPUY,

Comment pouvez vous parler de ce que vous ne connaissait pas?

Je m'interroge sur vos informations concernant le monde de la sécurité. pour info faites le point sur les dernieres sociétés de gardiennage passée par le conseil général et dites ou elles en sont aujourd'hui... A partir de ce constat qui ne demande pas beaucoup de recherche pour quelqu'un de compétent, vous comprendrez aisément enfin je l'espère que pour toutes les prestations de services le Conseil général paye en dessous du seuil de rentabilité, mais bon peu importe car selon vous les agents de sécurité ne sont que de sous employés donc c'est normal qu'ils soient sous payés. Pour votre crédibilité et votre sens accru de la critique, vérifiez un minimum ce que vous avancer sur les sujets que vous traitez.

En espérant que mon conseil sera entendu, j'espère qu'un simple agent de sécurité qui ne fait "que" restez debout aura su vous rappelez un des fondements de votre profession: vérifiez vos informations... Merci

12.Posté par petit patron le 23/05/2012 15:02

« Une nouvelle qui arrive au pire moment et qui est un sacré caillou dans la chaussure de la candidate aux législatives... »....


Mais aussi une nouvelle qui arrive au bon moment et un sacré os à ronger pour le patron de zinfos et tout le clan UMP. . Ils vont se régaler jusqu'au second tour des législatives.
Du côté du colonel Vendebeulque (capitaine flamm) , rien à se mettre sous la dent ?

13.Posté par petit cabri des iles le 23/05/2012 19:21

Proxim'services a téléphoné à mon épouse pour lui proposer un contrat d'un mois au mois de juin.
Elle est auxiliaire de vie sociale diplomée d'état et Proxim'services veut la payer au taux horaire d'une simple femme de ménage sans aucun diplome d'état.

Cette société serait en difficulté ? mdr

14.Posté par rice berot le 25/05/2012 14:43

que fait le charlot non le junot de service?

15.Posté par Jean S le 26/05/2012 10:39

C'est un problème qui a déjà causé la faillite de plusieurs associations soumises aumêmes lois de calcul:
On calcule au plus juste les prix de revient en éstimant que tout va fonctionner sans aucun imprévu.
Dommage, il y a toujours des imprévus et donc des surcoûts; et parois des retards de versement des subventions qui créent des coûts financiers (bien sûrnon prévus)!

LA PERTE est donc l'issue normale obligatoire................


PS : les colectivités se sont-elles aperçues que dans la construction il existe toujours des dépassements de marché, qu'elles payent allègrement.
Les promoteurs privés savent qu'il y a lieu de prévoir au moins 10% "d'imprévu"!

16.Posté par chavriacouty le 26/05/2012 21:17

Après les déconvenues de l'ARAST, la prudence la plus élémentaire aurait dû inciter le conseil général à davantage de contrôles ou du moins de précautions avant de confier certaines missions à des associations ! Examen minutieux du montage financier de l'opération confiée à toute structure associative, bilan d'étape, conformité des dépenses engagées avec l'objet de la mission, compatibilité de la masse salariale avec ses capacités financières, contrôle de l'évolution des activités et un bilan annuel détaillé avec pour corollaire un contrôle minutieux de l'utilisation des subventions allouées,tels devraient être le minimum de règles à observer par la collectivité !

17.Posté par docteur maboule le 26/05/2012 21:46

@16.chavriacouty

éh...oh...oh ...ça va pas la tête, non ??

z'êtes fou pour dire des choses aussi sensées !!! si on devait faire de tels contrôles, ça voudrait dire mettre des gens intelligents et instruits qui verraient et empêcheraient nos magouilles au Conseil général entre Réunionnais ??

Pourquoi pas mettre des Zoreils à notre place tant que vous y êtes ???

18.Posté par pseudo jetable le 29/05/2012 20:04

Avec la situation de proxim, si zinfo ou un autre journal de la place pouvaient chatouiller la CCR pour connaitre ENFIN les résultats du rapport concernant l’ARAST?
Après plus de 2 ans de travail « acharné », les magistrats de la cour devraient pouvoir nous donner les conclusions de ce rapport. Sauf à penser qu’il y a trop d’enjeux pour certains responsables politiques ou associatifs pour qu’il soit divulgué à la population ???

19.Posté par Baswa le 06/06/2012 05:14

Les affaires de l'ARAST, de Saint-Jean de Dieu, etc;, font apparaître les dysfonctionnements, voire magouille, corruptions et autres délits. Il existe d'autres établissements à caractère social et à but non lucratif, (pas pour tout le monde), lesquels, si les contrôles des institutions voulaient bien fonctionner, pourraient se retrouver dans le même cas de figure que les établossements cités plus haut.
Les politiques et leurs amis sont tellement concernés que rien ne se fera. C'est l'Omerta, comme la MAFIA.

20.Posté par électrice avertie le 06/06/2012 09:24

Le clan qui a mis la Princesse qui règne,en apparence, sur le Conseil Général a montré son niveau d'incompétence dans tous les gros dossiers dans lesquels il est impliqué Arast...Air Austral via la Sématra...etc,etc,...

Nassimah sentant venir le boulet de la défaite veut absolument s'aérer la tête en voulant prendre l'air parisien via l'Assemblée Nationale...

Les électeurs dionysiens ne doivent plus se laisser duper par ses sourires enjôleurs !!!

21.Posté par letchiflamboyant le 19/03/2015 12:22 (depuis mobile)

Pourquoi vouloir tout faire porter à la Présidente du Conseil général dans ces affaires de mauvais management d''associations qui sont bénéficiaires de subventions ? Mauvais procès. ...

22.Posté par Gépatord le 07/03/2016 16:15

Beaucoup donne une virginité à Mme Dindar , Présidente du Département et dont cette association en phase funéraire, est aux ordres de la Présidente , lorsque vous saurez que le dictat de cette Dame, les crises , les injonctions ordonnées par vocifération, le turne over de son personnel tant au Cabinet que dans les services, il est préférable d'être de la même confession qu'elle, ça calme ces ardeurs , ces crises hallucinogènes !! comme son ami M F du sud , personne ne résiste !! sauf les associations de confessions musulmanes, les DGA de la collectivité musulmans, les recruteur pour un pèlerinage en Syrie !!
les créoles sont dociles car être opposant à la caste du Département et de la Région c'est se condamné ainsi que ces proches , une voies dont les embuches ou sanctions sont innommables . c'est ce qu'elle appel à la liberté de la femme et des hommes ?? verbalement , mais dans l'exécution c'est la torture psychologique, et, j'espere que mon post, bien que dur , sera posté et lu par bon nombre de compatriotes, qui se réveilleront à sa lecture .

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes