Social

Appel à la grève générale dans l’Education nationale le 12 novembre

Mercredi 31 Octobre 2018 - 11:33

Un appel à la grève générale dans l'Education nationale a été lancé pour le 12 novembre. Face à des conditions de travail qui se sont dégradées depuis la rentrée dans les établissements scolaires professionnels notamment, le SNUEP FSU entend protester.


Le ministre veut imposer une réforme dans la voie professionnelle qui va encore dégrader les conditions de travail des personnels et les conditions d’études des élèves. 
 
Les premiers textes réglementaires qui concernent les grilles horaires élève ont été rejetés par le CSE (Conseil Supérieur de l’Éducation). Ces textes impliquent une diminution du temps d’école pour les jeunes qui perdront 7 semaines de classe sur le cursus 3 ans de bac pro et 4 semaines en CAP. La baisse des temps disciplinaires dans les matières générales va augmenter les difficultés scolaires des jeunes dans leurs poursuites d’études – difficultés déjà prégnantes à la Réunion. Par  ailleurs, ces réductions engendreront au moins 3500 suppressions de postes de PLP (Professeur de lycée professionnel) d’ici 2022.

Pour mémoire, le même Blanquer à la DEGSCO, avait mis en place le Bac Pro 3 ans et la suppression du BEP qui ont engendré la suppression dès 2009 de 5000 postes dans la voie professionnelle ! 

Le ministre prévoit aussi d’organiser des secondes en "familles de métiers" dès la rentrée 2019 - sorte de seconde indifférenciée. La spécialisation à un métier sera repoussée en classe de première. Les savoirs professionnels seront donc amputés d’un an, c’est une dé-professionnalisation des formations qui est en marche.

 Dans un contexte de chômage massif des jeunes à la Réunion, réduire ainsi les enseignements professionnels entravera l’insertion des jeunes dans le mode du travail. Ces choix du ministre sont  irresponsables ! Le SNUEP-FSU exige du ministre qu’il respecte les votes du CSE. La voie professionnelle nécessite de l’ambition pour les jeunes et une valorisation du travail des personnels qui s’investissent au quotidien pour les faire réussir. 
 
Alors qu’il s’apprête à supprimer 2600 postes dans l’ensemble du second degré, le ministre vient d’annoncer la présence d’agents de sécurité dans les établissements pour palier aux phénomènes de violences. Les agressions physiques, les menaces envers les collègues nécessitent des réponses fermes et un soutien sans faille de l’administration vis à vis des personnels.

Cependant, la responsabilité politique du ministère comme celle du rectorat de la Réunion est de prévenir ces violences pour qu’elles n’adviennent plus. C’est pourquoi, le SNUEP-FSU Réunion exige un renforcement des équipes pluridisciplinaires (PLP, infirmières, assistantes sociales, CPE, surveillants, PSY-EN...)  dans tous les établissements et la création de postes pour améliorer les taux d’encadrement et la prise en charge et l’accompagnement des élèves. Les suppressions de postes envisagées par le ministre sont d’autant plus inacceptables dans le contexte actuel et celui de la Réunion en particulier ! C’est un choix de société que nous dénonçons.

Le SNUEP-FSU appelle les personnels à se mettre massivement en grève le 12 novembre et à  rendre visible leur opposition à la réforme de la voie professionnelle lors du rassemblement devant le Rectorat à 9h00. 
 
Zinfos974
Lu 4259 fois



1.Posté par PasDeVague le 31/10/2018 11:44 (depuis mobile)

Tout va très Bien à l éducation nationale :
- mauvais résultats des élèves
- la grande réforme mise en.place (téléphone interdit au collège)
- et bientôt on aura les policiers.

Quand Blanquer va .... Tout va pas.

2.Posté par Halloween le 31/10/2018 11:48 (depuis mobile)

Soirée Halloween ce soir à l'Elysée et ensuite 3 jours de repos pour Macron.

Merci qui ?

3.Posté par Oscar DUDULE le 31/10/2018 12:23

Pourquoi le 12 novembre; alors qu'une grande journée est programmée le 17 novembre ? Je pense que ce syndicat commet une erreur stratégique?

4.Posté par Mauvais gouvernement le 31/10/2018 12:44 (depuis mobile)

Macron et la republique en marche sont mauvais pour les Français :

- greve éducation le 12 novembre
- opération le 17 novembre

Quand lé mauvais, lé mauvais.

5.Posté par Mauvais gouvernement le 31/10/2018 12:49 (depuis mobile)

Macron et la republique en marche sont mauvais pour les Français :

- greve éducation le 12 novembre
- opération le 17 novembre




Quand lé mauvais, lé mauvais.

6.Posté par chikun le 31/10/2018 17:05

Les élections arrivent . Les démagos se déchaînent .
Pauvres diables . L'éduc nat est au fin fond du classement en Europe et les syndicalistes continuent à la saboter. Vite la rémunération au mérite et la fin du ""j'ai le concours, je vais buller tout le restant de ma vie.""

7.Posté par miro le 31/10/2018 22:23

Malins les fonctionnaires de l'éducation nationale ... !... mine de rien ils s'enquillent trois jours de congé à la queue leu-leu... soit un GROS week-end ! c'est de la provocation pour le petit peuple qui râle le gon-gon ....

8.Posté par jean-richard bennala@ le 01/11/2018 17:36

@poste 7 qui vous empêches de faire partie de l'autre camp , pleurez sur votre sort cela ne sert à rien, aidez vous ou continuer à râler sur le gon-gon.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter