Société

Appel à la prudence et rappel de la réglementation applicable pour la baignade et les activités nautiques

Samedi 21 Juillet 2018 - 08:42

Durant cette période de vacances scolaires, le préfet de La Réunion recommande la plus grande vigilance aux usagers de la mer et plus particulièrement aux pratiquants des activités les plus exposées au risque requin qui font l’objet d’une réglementation spécifique.

En effet, même si La Réunion n’a pas eu à déplorer depuis un an d’attaques de requins avec victimes humaines, la majorité de ces attaques est historiquement associée à la période actuelle de refroidissement saisonnier de la température de l’eau de mer, avec une fréquentation plus importante des côtes en hiver austral par les requins bouledogue potentiellement dangereux. Le niveau de risque est donc plus élevé en cette période.

Rappel de la réglementation en vigueur

L’arrêté préfectoral du 8 février 2017, portant réglementation temporaire de la baignade et de certaines activités nautiques, restreint dans la bande des 300 mètres du littoral du département de La Réunion, sauf dans le lagon et en dehors du lagon dans les espaces aménagés et les zones surveillées définies par arrêté municipal, les activités les plus exposées au risque requin, à savoir:
 
  • la baignade, y compris lorsqu’elle s’effectue à l’aide d’un équipement de type palmes, masque et tuba ;
     
  • les activités nautiques utilisant la force motrice des vagues (surf, bodyboard, bodysurf, longboard, paddleboard).
Les autres activités nautiques, notamment la plongée et la pêche sous-marine, demeurent possibles dans le cadre de la réglementation, aux risques et périls de leurs usagers.

Dispositifs de prévention et de surveillance en vigueur

D’une manière générale, la signalisation utilisée pour la baignade sur les plages surveillées est la suivante:
 
  • un drapeau rouge vif signifiant "interdiction de se baigner" ;
     
  • un drapeau jaune orange signifiant "baignade dangereuse mais surveillée" ;
     
  • un drapeau vert signifiant "baignade surveillée et absence de danger particulier".
Sur certaines plages, ce dispositif est complété par une signalétique spécifique relative au risque requin:
 
  • la flamme rouge comportant un requin indique que la présence d’un requin a été récemment signalée ou observée dans la zone ou à ses abords ;
     
  • la flamme orange comportant un requin indique que les conditions sur zone sont propices à la présence de requins (météo, signalements récents…).
 
En l’absence de signalétique, la pratique des activités nautiques concernées par la réglementation préfectorale et communale est interdite.

Conseils de sécurité et de prudence recommandés par le CROSS (Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage)

Avant de se mettre à l’eau ou de pratiquer une activité nautique ou de pêche:
 
  • ne jamais se mettre à l’eau dans une zone interdite ou signalée dangereuse (consulter les panneaux d’informations) et vérifier la couleur du drapeau hissé ;
     
  • privilégier les zones de baignade surveillées et rester vigilants par rapport aux forts courants latéraux dans le lagon à proximité des passes;
     
  • se renseigner auprès des maîtres nageurs sauveteurs du poste de surveillance ou des loueurs d’équipements de loisirs nautiques sur la réglementation et les dangers éventuels dans la zone pratiquée : courants, conditions météorologiques (forte houle, orage, intempéries), qualité de l’eau (eaux troubles, pollution) ;
     
  • ne pas laisser les enfants qui se baignent sans surveillance ;
     
  • rester vigilant lors de promenades ou d’activités de pêche à la gaulette le long du littoral réunionnais notamment lors des périodes de fortes houles ; le risque d’être happé par une vague ou de chute à la mer est bien réel.
     
  • Il est vivement recommandé aux pratiquants de la chasse sous-marine d’exercer cette activité en binôme, de vérifier leur condition physique et ne pas surestimer leurs capacités;
     
  • Les pratiquants de paddle board doivent rester vigilants par rapport aux courants dans le lagon et la proximité de la barrière de corail et doivent toujours utiliser un leash (cordon de sécurité) ;
En mer:
 
  • ne pas relâcher sa vigilance, le risque "zéro" n’existe pas ;
     
  • privilégier la pratique collective des activités nautiques, sous l’encadrement et la responsabilité des professionnels de la mer ;
     
  • ne pas rester dans l’eau en cas de blessure et, en cas de pêche sous marine, ne pas conserver ses prises sur soi mais les déposer le plus rapidement possible sur sa bouée ou dans son navire ;
     
  • consulter les bulletins météorologiques sur l’état de la mer, le vent et la houle avant toute sortie en mer ;
     
  • s’assurer avant toute sortie en mer que le navire dispose de tous les équipements de sauvetage obligatoires et de moyens de communication radio VHF permettant de contacter rapidement le CROSS.
Pour déclencher des secours en mer, contactez le CROSS

Au même titre que les autres centres d’urgence (SAMU, CODIS), le CROSS dispose d’un numéro d’appel d’urgence abrégé, le 196. Ce numéro permet une mise en contact téléphonique directe avec le CROSS, chargé de la coordination du sauvetage en mer, et lui permet d’engager plus rapidement l’envoi de moyens adaptés à la situation d’urgence. Avec le 196, c’est l’assurance d’être en contact avec des professionnels du sauvetage en mer capables de répondre efficacement à une demande de secours.
 
Attention, le 196 ne se substitue pas en mer à la VHF, prioritaire pour alerter et rester en contact avec le CROSS et les moyens de secours.
N.P
Lu 2457 fois



1.Posté par mufcmd le 21/07/2018 11:29

La préfecture aurait pu cité un arrêté en vigueur, celui qui réglemente la baignade n'est pas celui du 08 février 2017 mais du 07 février 2018

2.Posté par Veridik le 21/07/2018 14:35 (depuis mobile)

Les gens s'en foutent royalement .
On critique beaucoup ces derniers temps le réunionnais qui est assisté, qui sali son île ...
Mais à t'on déjà vu un réunionnais se faire bouffer ?

3.Posté par loulou le 21/07/2018 19:31

VERIDIK= véridique silence les savants passent par là vive la science infuse entre nous un tribunal pour les requins bon Week end vérité

4.Posté par jean-bob-la-pointe le 22/07/2018 11:59

Réponse au commentaire de Veridik:
La réponse à votre question est OUI. Renseignez vous avant de faire des remarques qui pourraient être interprétées de travers et qui laisserait penser que ce problème ne concerne pas ceux que vous laissez entendre être les "vrais" Réunionnais. Un réunionnais s'est déjà fait attaquer par un requin sur l'île de la Réunion. Encore faudrait il que vous nous donniez _votre_ définition de qui est réunionnais et qui ne l'est pas, car là encore il y a matière à discuter. Si vous cherchez attentivement dans le triste historique des attaques de requin à la Réunion, vous trouverez des Créoles. Un jeune bodyboardeur saint-paulois dans la baie de saint-paul, décédé; un surfeur au pic du diable, blessé à la main; chasseurs sous marin... et d'autres, cherchez les informations.

5.Posté par Veridik le 22/07/2018 13:09 (depuis mobile)

@4 effectivement je n'étais pas assez précis.
A t'on déjà vu un reunnionais se faire attaquer depuis les arrêtés préfectoraux interdisant la baignade et la pratique des activités nautiques dans les zones mentionnées ?

6.Posté par Alwatani le 22/07/2018 13:25

@Rassiga et Aubert étaient 'réunionnais'.

7.Posté par Veridik le 22/07/2018 14:13 (depuis mobile)

@4 et je ne prétend pas avoir une definition du vrai réunionnais .
C'est facile davoir des propos clichés. Comme ces temps ci quand beaucoup de zinfonautes disent que l'île est sale à cause des réunionnais...

8.Posté par jean-bob-la-pointe le 22/07/2018 14:23

à ce moment là, si vous ne souhaitez pas tenter de définir ce qu'est un réunionnais votre première remarque est vide de sens. À quoi bon?

9.Posté par loyada le 22/07/2018 15:11

7.Posté par Veridik *** je dirais plutot que l ile est dégueulasse GRACE aux réunionnais !

10.Posté par Veridik le 22/07/2018 17:09 (depuis mobile)

@8 et @9 alors Ok . Le créole reunnionais ne va pas se jeter dans la gueule du requin quand c'est ecrit qu'il y a un risque . Au moins il n'est pas illetré

11.Posté par Kadabave le 22/07/2018 21:46 (depuis mobile)

Post 9 il n''y a pas que de créoles réunionnais qui dégueulasse notre île. Et si c''est si dégueulasse que ça, vous avez beaucoup d''option

12.Posté par jean-bob-la-pointe le 23/07/2018 15:33

@10: Je me répète, mais regardez attentivement la liste, vous trouverez des victimes Créoles réunionnais même après l'interdiction. J'insiste.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >