MENU ZINFOS
Faits-divers

Apologie du terrorisme : Les trois lycéens présentés à un juge en 2021


Les trois mineurs interrogés par les gendarmes de Bras-Panon après avoir tenu des propos qui pourraient s'apparenter à une apologie des attentats commis récemment en France sont convoqués début 2021 devant la justice.

Par - Publié le Mardi 17 Novembre 2020 à 22:20 | Lu 6056 fois

Après avoir été placés en garde à vue pour apologie du terrorisme comme nous vous le révélions ce mardi après-midi, les trois mineurs de 15 ans inscrits au lycée de Bras Panon sont convoqués en février 2021 devant le Juge des enfants pour une mise en examen.

Il leur est reproché des faits d'apologie du terrorisme après avoir tenu des propos déplacés lors d'un cours sur les récents événements tragiques de métropole.

Rappel des faits : 

Lors d'un cours au lycée Paul Moreau à Bras-Panon, les élèves ont été invités à s'exprimer au sujet des faits d'actualité marquants de ces dernières semaines et notamment les récentes attaques terroristes en France.

C'est alors qu'ils auraient déclaré : "il a mérité ce qui lui est arrivé", au sujet de Samuel Paty, ce professeur d'histoire-géographie décapité à proximité du collège des Yvelines dans lequel il enseignait.


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Pascale le 17/11/2020 21:56

la dictature est en marche!!! :) loin de défendre ces lycéens, a quand une peine de prison juste pour délit de faciès? :)

2.Posté par Ma sonnerie le 17/11/2020 22:40

Diktatur en marche en effet.

3.Posté par Poupou le 17/11/2020 22:56

2 poids 2 mesures pascale tout de meme:/

4.Posté par Leglandmasqué le 18/11/2020 01:57

Peuple xénophobe rien d'étonnant

5.Posté par gégé lé kaloo le 18/11/2020 01:58

@Pascale "Loin de défendre les lycéens ", "dictature", c'est vrai que l'idéologie obscurantiste et moyenâgeuse de " L'État Islamique " et consort est un exemple. La même "idéologie " que certains veulent nous imposer à grands coup d'attentats et de décapitations, soutenues par des politiciens clientélistes qui ne voient pas plus loin qu'un mandat prolifique. La Réunion a été relativement épargnée jusque là, mais les loups sont déjà dans la bergerie.

6.Posté par GIRONDIN le 18/11/2020 04:31

Des marmailles de 15 ans, Bravo à ce fonctionnaire.



7.Posté par zarzuela le 18/11/2020 02:32

Non c pas la dictature c que les élèves depuis une dizaine d années font et disent ce qu'ils veulent ce sont des garderies les établissements!!!on ne redouble plus on banalise le bac on ne respecte plus l adulte et qd on a à faire aux lois on pleure pauvre France!!🙈😩

8.Posté par stop le 18/11/2020 02:34

A Pascale si vous trouvez que nous vivons dans une dictature,allez vivre en Arabie Saoudite ou en Turquie vous verrez ce que c’est

9.Posté par Lulu le 18/11/2020 05:22

Avant de crier à la dictature post 1, nous avons là un récit d'un journaliste qui me parait être une version "édulcorée" de cette affaire, car nous le savons tous, les médias aiment beaucoup "attiser" le feu! je ne pense pas que ce fait divers serait parti aussi loin s'il s'agissait uniquement d'une opinion d'élève! alors avant de parler de dictature dites encore merci à la France de pouvoir vous exprimer car dans certains pays c'est loin d'être le cas!

10.Posté par @ post 1 Pascale le 18/11/2020 05:36

Quel rapport entre un supposé délit de faciès et un lâche assassinat ?
Ces trois ignobles individus méritent d'aller à la geôle et coupure au minimum de toutes les aides sociales pour les parents qui ont élevés les enfants dans la haine de l'autre...

11.Posté par scuba le 18/11/2020 05:36

coupez les allocs systématiquement aux parents.
Et pas que pour apologie du terrorisme....😡

12.Posté par QBR974 le 18/11/2020 05:40

Du grand n’importe quoi!!! Ce sont des enfants!!! Un rappel à la loi suffisait...

13.Posté par Geratibem le 18/11/2020 05:48

Pourquoi attendre 2021 foute ca nettoye ravine et coupe zerbes dann chemin

14.Posté par Jolie le 18/11/2020 06:04

Les personnes parle de liberté d’expression ou de dictature, ridicule. Quand se sera leurs mère qui auront été victime, on aura qu’à dire qu’elle l’on mérité et la ils feront moin de fière

15.Posté par Pascale le 18/11/2020 06:04

je me suis mal exprimée, je voulais dire à quand la possibilité de mettre des gens en prison selon leur faciès??? :)

16.Posté par Leglandmasqué le 18/11/2020 06:06

Xénophobie....vous trouvez anormale ce genre de comportement mais les 1er a cracher par tous vos petits noms la haine du gaulois....hypocrite

17.Posté par Leglandmasqué le 18/11/2020 06:07

Hypocrite

18.Posté par yoland le 18/11/2020 04:19

Je souhaites beaucoup de courage à l’enseignant

19.Posté par riverstar974 le 18/11/2020 06:52

racaille graine de terroristes

20.Posté par interdit de penser le 18/11/2020 07:02

Vichy, je vois bien là, le régime de Vichy, la gestapo, la milice et les délateurs, on demande à des jeunes de s'exprimer librement pour mieux les piéger.
il y aurait il un sondage honnête et anonyme sur la liberté d'expression en France.
je n'ai jamais trouvé quelqu'un qui approuve macron, charlie hebdo et encore moins le paty, par contre des gens qui ont peur de donner leur avis, beaucoup.

21.Posté par jori le pigeon et la fiente en plus le 18/11/2020 07:42

QUI a vendu les élèves? si c'est le prof ou le chef d'établissement il y comme un hic, au lieu de porter plainte ils auraient dû convoquer les parents une mise au point et une bonne leçon de morale, un titre à vomir apologie du terrorisme ça fait vendre ces gamins sont à l'image de notre société bancale , que les parents fassent le travail et que nos hommes politiques arrêtent de chatouiller le monde.

22.Posté par PACIFIUM le 18/11/2020 08:00

Ne plus être laxiste devant des agissements de la sorte qui nourrissent ce mycélium d'islamistes qui tuent ou blessent horriblement d'innocentes personnes !
Peines exemplaires et dissuasives pour ces gamin(e)s et toucher leurs parents directement au portefeuille avec une mise en examen et une importante amende !

23.Posté par PAYET Frédérique le 18/11/2020 08:07

Et une enquête sociale pour les familles concernées, une évaluation et un suivi psy des gamins cela paraît prioritaire sur la judiciarisation envers ces lycéens non, surtout si cette dernière n'intervient qu'en 2021?

24.Posté par Yes le 18/11/2020 08:40

Bravo la liberté d'expression !

25.Posté par MôvéLang le 18/11/2020 08:49

La France n'a pas réussi à une nouvelle fois duper même ses plus fidèles soutiens car ils ont compris que le soit disant liberté d'expression n'était en fait qu'une croisade anti-arabes en vue des prochaines élections où le macron est toujours embourbé.

26.Posté par QBR974 le 18/11/2020 09:22

Du grand n’importe quoi! Ce sont des enfants!
Ce professeur n’est pas capable d’expliquer!!! Qu’il change de métier!!!

27.Posté par 1.Posté par Pascale le 17/11/2020 21:56 le 18/11/2020 09:38

Dictature? Allez vivre en Afrique ou en Corée du Nord avant de dire n'importe quoi. Dans ces pays, vous serez en prison pour ces mots.
Ces lycéens, quelque soit leurs origines, méritent des peines car ils approuvent cet assassinat.

28.Posté par Fidol Castre le 18/11/2020 10:37

alors avant de parler de dictature dites encore merci à la France de pouvoir vous exprimer car dans certains pays c'est loin d'être le cas!


Les lycéens confirmeront...ou pas...en 2021.

29.Posté par almuba le 18/11/2020 10:45

@ pOST 16 Le gland masqué

Restez masqué, on ne comprend rien à votre charabia.

30.Posté par louis le 18/11/2020 10:51

@post 21
convoquer les parents ? ILS ONT CERTAINEMENT LE MEME EtAT D'ESPRIT QUE LEURS ENFANTS

31.Posté par Mahébourg le 18/11/2020 11:26

'La vérité sort de la bouche des enfants'...Une 'vérité' que leurs parents leur ont sûrement enseignée...
A 15 ans, on n'est plus un enfant et on doit avoir le courage de répondre de ses actes et de ses paroles. En outre, la responsabilité des parents et des familles est de toute évidence engagée.
Comme pour le Covid, il faut tracer, isoler et mettre hors d'état de nuire les tueurs et assassins potentiels de l'Etat islamique.

32.Posté par jori le pigeon et la fiente en plus le 18/11/2020 11:33

@ post 30 pas forcément bien souvent ils jouent sur plusieurs tableaux vous avez de bons parents mais à l'extérieur ils faisaient comme les petits copains pour amuser la galerie, moi j'étais au lycée dans ma classe il y avait un fils sois disant de bonne famille papa médecin maman directrice d'une banque le gamin était le cancre de la classe et le petit trafiquant de la 103 une petite moto de marque peugeot.

33.Posté par Reality chez les Bisounours le 18/11/2020 13:39

Une fois que je "discutais" avec une islamiste égyptienne, elle m'a dit qu' "ils" allaient coloniser la France ! Je lui ai retourné que les kalachnikovs ne feront pas le poids contre des chars et des avions !
Elle m'a rétorqué qu'elle ne s'en faisait pas, que les lois françaises étaient pour eux et que leur arme principale était là ... en caressant son ventre gonflé de femme enceinte.

Voilà la réalité !

34.Posté par Gramoune le 18/11/2020 13:43

@yoland.. "Je souhaite beaucoup de courage à cet enseignant" dites-vous. À mon avis, il/elle
ne restera pas très longtemps dans l'enseignement, par manque total de pédagogie, et de
maîtrise d'une classe. Avec de la chance, il/elle finira dans un poste administratif au Rectorat,
ou dans une Inspection Académique, où il n'y aura plus de contact avec des élèves... en
espérant qu'on ne confiera jamais à cette personne d'élaborer des "programmes " pour les
vrais enseignants.

35.Posté par Reality chez les Bisounours le 18/11/2020 13:45

@1.Posté par Pascale

Ce n'est pas l’habit qui fait le moine, mais c'est à ça qu'on le reconnait au premier abord !

Après, chacun prend le costume qu'il souhaite ...

36.Posté par Don Rocco le 18/11/2020 15:35

Complètement mérité. 15 ans, au lycée ils savent ce qu’ils disent. «  GNEUUUUUHHHH DIKTATUUURRR LIBAIRTÉ DEXPRESSION » ferme un peu zot ki don.

Laxisme et nivellement vers le bas sont devenus banalités et coutumes.

Dire «  il l’ a merité » pour cet enseignant, c’est entré dans le jeu du terrorisme et cautionné cela.

Il en est hors de question.

37.Posté par Guétali le 18/11/2020 15:51

Article 421-2-5 du Code pénal

"Le fait de provoquer directement à des actes de terrorisme ou de faire publiquement l'apologie de ces actes est puni de cinq ans d'emprisonnement et de 75 000 € d'amende.

Les peines sont portées à sept ans d'emprisonnement et à 100 000 € d'amende lorsque les faits ont été commis en utilisant un service de communication au public en ligne.

Lorsque les faits sont commis par la voie de la presse écrite ou audiovisuelle ou de la communication au public en ligne, les dispositions particulières des lois qui régissent ces matières sont applicables en ce qui concerne la détermination des personnes responsables".

Selon la réserve énoncée par le Conseil constitutionnel dans sa décision n° 2020-845 QPC du 19 juin 2020, les mots ou de faire publiquement l’apologie de ces actes figurant au premier alinéa de l’article 421-2-5 du code pénal, dans sa rédaction résultant de la loi n° 2014-1353 du 13 novembre 2014 renforçant les dispositions relatives à la lutte contre le terrorisme, ne sauraient, sans méconnaître la liberté d’expression et de communication, être interprétés comme réprimant un délit de recel d’apologie d’actes de terrorisme.

38.Posté par Guétali le 18/11/2020 18:00

20.Posté par interdit de penser
je n'ai jamais trouvé quelqu'un qui approuve macron, charlie hebdo et encore moins le paty,
.........................................
Ca peut-être qualifié d'apologie.....("L'apologie du terrorisme ou l'incitation aux actes de terrorisme est toute action de communication publique présentant sous un jour favorable des actes terroristes, ou ceux qui les ont commis. La justification de tels actes est également considérée comme une apologie. Cet acte peut être perpétré à travers tout type de média notamment depuis des réseaux sociaux sur internet").

Décision conseil constitutionnel du 18 mai 2018 "Ce délit est constitué dès lors que plusieurs éléments sont réunis.
D'une part, le comportement incriminé doit inciter à porter un jugement favorable sur une infraction expressément qualifiée par la loi d'« acte de terrorisme » ou sur son auteur.
D'autre part, ce comportement doit se matérialiser par des propos, images ou actes présentant un caractère public, c'est-à-dire dans des circonstances traduisant la volonté de leur auteur de les rendre publics. "

39.Posté par Guétali le 18/11/2020 18:10

LE FIGARO DE CE JOUR:

"«Cela devient une rumeur malfaisante...» Samuel Paty, l'enseignant sauvagement assassiné le 16 octobre dernier près de son collège de Conflans-Sainte-Honorine, s'était inquiété avant les faits de l'ampleur de la situation qui le visait, déclenchée après avoir montré des caricatures de Mahomet lors de l'un de ses cours. Dans une longue série de mails révélés par nos confrères du Monde , l'on apprend également qu'il s'était excusé auprès d'une mère de famille, et que deux de ses collègues ne l'ont pas soutenu, estimant qu'«il a donné des arguments à des islamistes».


Les échanges de courriels ont commencé le 8 octobre, soit deux jours après la tenue de son cours de 4ème. Alerté par la principale de l'établissement de la menace proférée par un individu «de faire venir des musulmans devant le collège et d'alerter la presse», Samuel Paty s'était désolé de la situation et s'étonnait de l'ampleur prise par la polémique : «C'est vraiment affligeant d'autant plus que cela provient d'une famille dont l'enfant n'a pas assisté à mon cours et que je ne connais pas... Cela devient une rumeur malfaisante...» Le professeur avait écrit, plus tard, dans un autre courriel, qu'il ne travaillerait plus sur les caricatures de Mahomet : «Je ne ferai plus de séquence sur ce thème. Je choisirai une autre liberté comme objet de séquence.»


Vendredi 9 octobre au soir, le lendemain donc, la principale de l'établissement a adressé un message de soutien envers l'enseignant, dans un mail envoyé à toute la communauté éducative : «Je pense pouvoir dire que M. Paty a vécu une semaine difficile et qu'il esCertains de ses collègues l'accusent de «travailler contrt important qu'il puisse compter sur chacun d'entre nous.» Et d'expliquer que l'enseignant «a tout de suite reconnu sa maladresse».


Pourtant, Samuel Paty, soutenu par message par plusieurs parents d'élèves, a fait face à plusieurs dissensions au sein du collège. Deux professeurs ont notamment exprimé leur malaise par courriel. «J'écris aujourd'hui ce message car j'éprouve le besoin de dire que je ne soutiens pas notre collègue. Je refuse de me rendre complice par mon silence, d'une situation dans laquelle je me retrouve plongée malgré moi. À mes yeux, cette situation (...) met en danger l'ensemble de la communauté du collège.»


L'un de ses collègues, plus virulent, a considéré que Samuel Paty avait «donné des arguments aux islamistes» : «Non seulement notre collègue a desservi la cause de la liberté d'expression, il a donné des arguments à des islamistes et il a travaillé contre la laïcité en lui donnant l'aspect de l'intolérance, mais il a aussi commis un acte de discrimination : on ne met pas des élèves dehors», écrivait-il. Samuel Paty avait proposé aux élèves potentiellement choqués par les caricatures de sortir quelques minutes de la salle de cours.".

40.Posté par Fred B le 18/11/2020 20:34

Je pense que les lycéens ont du réitérer plusieurs fois leur acceptation du meurtre malgré les remédiations de l'enseignant , donc il n'aurait fait que son devoir de signalement: prévenir le proviseur qui prévient la police. Ça fait certainement partie d'un protocole éducation - police établi depuis les attentats de 2015.

Il n'y a donc pas de guerre au faciès, on n'est pas en Afrique du sud.
Vichy et la gestapo... anachronique.
Ce serait naïf aussi de croire qu'un enseignant peut déradicaliser un jeune en 1 h à lui tout seul.

Inutile de discriminer une profession.
L'enseignement est une profession difficile,  la preuve , il manque des candidats tous les ans.......et pour cause quand on voit les salaires faibles en Métropole par rapport à l'Europe, les menaces et agressions de certains élèves asociaux ou de leurs parents non moins asociaux....la haine des gens en général qui ont des comptes à régler avec les profs parce qu' ils étaient de mauvais élèves .
Au fait, au piquet (encore ?)  ceux qui n'ont pas lu la charte de zinfos974 qui déconseille la discrimination (ici envers les profs) .

Par contre, comme ça a été dit, c'est choquant de voir qu'on judiciarise des mineurs de 15 ans avec cette violence.
Pourquoi une garde à vue qui plus est prolongée ? Ils ne représentent pas un danger immédiat.....à moins quils  n'aient menacé l'enseignant ou d'autres, mais ils n'en ont pas parlé.

Comme dit le post 23  - Payet Frédérique, il faut convoquer les parents. Puis réaliser une enquête sociale ( casier judiciaire, données d'ordinateur, réseaux sociaux)  avec , si culpabilité, stage de citoyenneté,  rappel à la loi voire sursis. Pour les lycéens, stage de sensibilisation et suivi psychologique.

La loi doit être revue et mieux proportionnée, car à cet âge  le jeune est influençable et répète ce qu'il entend .
Il faut apprendre à ne pas sur- réagir , c'est valable pour le gouvernement...et pour nous aussi.

41.Posté par Guétali le 18/11/2020 22:49

Aucun être humain ne peut trouver satisfaction qu'un autre décapite un de ses semblables.
Cette barbarie est inacceptable mais l'hystérie ne doit pas prévaloir;

42.Posté par Le Jacobin le 19/11/2020 10:26

Il faut éduquer ces enfants par l'instruction civique.

43.Posté par Guétali le 19/11/2020 15:11

8.Posté par stop le 18/11/2020 02:34

A Pascale si vous trouvez que nous vivons dans une dictature,allez vivre en Arabie Saoudite ou en Turquie vous verrez ce que c’est
........................................

Réponse débile.

Si PASCALE est française, elle a droit à la liberté d'expression dans les limites que permet la loi.

Selon vous, si quelqu'un n'est pas d'accord, il doit s'exiler? Tous ceux qui ont voté contre MACRON doivent donc quitter la France.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes