Faits-divers

Apologie du terrorisme: 3 ans de prison requis contre Riad Ben Cheick

Jeudi 2 Août 2018 - 16:26

Placé en détention depuis le 2 octobre 2017, Riad Ben Cheick a été débouté à plusieurs reprises par le tribunal de plusieurs demandes de remise en liberté. Déjà renvoyé le 28 juin dernier à cause de l'absence de son avocat, le procès a débuté ce jeudi à 14h. Une première affaire en lien avec le terrorisme pour la juridiction de St-Pierre. 

L'homme, accusé d'apologie du terrorisme, est arrivé sous l'escorte des hommes du GIGN (Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale). Le GIPN assure quant à lui la sécurité dans le palais de justice.

Interrogé par la présidente Valérie Lebreton, Riad Ben Cheick dit regretter aujourd'hui amèrement ses propos publiés sur Twitter. 26 fichiers audio et 11 000 photos dont une centaine liée au terrorisme ou hostile à la démocratie avaient été retrouvés lors d’une perquisition administrative. 

Riad Ben Cheick avait été arrêté le 2 octobre 2017 par le GIGN dans la commune de St-Louis, après notamment des signalements sur la plateforme Pharos. Deux semaines auparavant, il s’était également rendu au commissariat pour informer les autorités de son intention de rentrer en métropole. 

Fiché S, il avait déjà été condamné en 2015 à Paris pour sa participation à un groupe de malfaiteurs en vue de préparer un acte terroriste. Il avait notamment aidé une adolescente qui projetait de partir en Syrie faire le djihad. L'homme compte 5 condamnations à son actif, notamment pour usage de stupéfiant, escroquerie, outrage à personne dépositaire de l'autorité publique et soustraction d'enfant.

L'homme doit également répondre d'outrage à personne dépositaire de l’autorité publique. Une accusation qualifiée de "tissu de mensonges" par le prévenu. Les 3 policiers constitués en partie civile réclament 1500 euros chacun au titre du préjudice moral.

Le prévenu risque au maximum 7 ans de prison et 100 000 euros d'amende pour apologie du terrorisme.  

3 ans de prison et la révocation de son sursis simple de 2015 ont été requis par la procureure Fabienne Coupry compte tenu notamment "de la gravité des faits, du contexte actuel, de ses antécédents et de ses activités massives sur les réseaux sociaux". Riad Ben Cheick consultait ainsi régulièrement en 2017 des sites de propagande djihadiste et possédait des comptes sur Telegram, la messagerie cryptée connue pour être utilisée par des terroristes. Accusé d’être un cyberterroriste, Riad Ben Cheick affirme pourtant à la barre, calme mais parfois sur la défensive, être incapable de définir le concept de "guerre médiatique".

Pour sa défense, Me Normane Omarjee, a relevé "un dossier coloré" en autres par les accusations d’outrage. Riad Ben Cheick a été "vendu comme un des plus grands cyberdjihadistes de France alors que seulement trois tweets ont été publiés". L’avocat en est persuadé, "si il n’avait pas décidé de partir, il n’en serait pas là". 

Le délibéré a été fixé au 23 août.

Prisca Bigot sur place
A.D - P.B
Lu 3842 fois



1.Posté par serpent à deux têtes le 02/08/2018 17:45

Et dans 3 ans il sera encore plus déterminé à passer à l'acte ........... [lol]

2.Posté par Dagober le 02/08/2018 18:04 (depuis mobile)

Rienk ça même, imaginez seulement le dégât que peut faire ces gars là.

3.Posté par lolo le 02/08/2018 18:25 (depuis mobile)

Bien dit serpent. La justice. Mdr....

4.Posté par klod le 02/08/2018 18:27

restons impitoyable envers l'apologie de la violence , d'où qu'elle vienne . vive la République .

5.Posté par Youssef le 02/08/2018 19:11 (depuis mobile)

Et les.films les.article de presse faisant des allusions ce n'est pas une forme.d'apologie au crime.sexuel?. L'organe d sexuel mal ou femelle les.doigts la voie .ne sont pas des.armes a part.entière?.

6.Posté par JMR974 le 02/08/2018 19:15

Ce n'est pas suffisant. Quand donc dans ce pays de bisounours décérébrés se rendra-t-on compte que ces terroristes tuent notre civilisation ? Peut-on dire que la France est le ventre mou de l'occident et que les terroristes ont gagné ?

7.Posté par Jules Bénard le 02/08/2018 20:58

Bravo Prisca Bigot !

Tu as du style et de l'entregent.

Continue comme ça !

8.Posté par GIRONDIN le 02/08/2018 21:06

Tout ce bruit pour 3 ans.

Il sort quand ?

9.Posté par 3 ans ? le 02/08/2018 23:17 (depuis mobile)

3 ans : c'est peu.

10.Posté par JACK le 02/08/2018 23:34

Est ce que ça a un lien avec l'islam radical de chez nous?
Faut il mettre des caméras et des micros espions dans les mosquées ?

11.Posté par En mer PARLAMER le 03/08/2018 07:39

puisqu'il est bi nationnal on devrait à minima le déchoir de sa nationalité et l'expulser

mais les gaucho mondialo merdias en marche préferent qu'on tende le coup pour mieux se faire égorger

ils disent:: après samedi, dimanche....comprendre : après les juifs, les chrétiens

l'islam radical , c'est l'islam modéré en marche

12.Posté par Panpan le 03/08/2018 08:47 (depuis mobile)

Un mec qui trouve bien d'égorger des congénères "mécreants" (y compris de la meme confession que lui), on peut bien lui offrir le gîte et le couvert quelques années dans une geôle.
Il aura tout le temps de soigner la pousse de sa barbichette.

13.Posté par patouche le 03/08/2018 09:01

Suppression de toutes allocations dont il serait demandeur ou déjà bénéficiaire.... et Surtout qu on lui colle une balise argos à sa sortie...

14.Posté par Fredo974 le 03/08/2018 09:11

POST 5 YOUSSEF :

T'es vraiment défoncé !

15.Posté par On rigole plus le 03/08/2018 10:01

Toujours les mêmes qui voulez que ce soit d'autre
Encore des ratons....

16.Posté par Batofou974 le 03/08/2018 10:47

Bon quand on en tient un faut pas le lacher ! Car ils font bien la malle ou la belle dans les prisons trouées de notre pays. Avec tout ce qui est dit ou écrit, on va lui trouver des circonstances atténuantes, mais j'hallucine grave ! ca sert à rien la justice alors ? Un mec douteux restera douteux, tapi dans l'ombre et il passera à l'acte. Qu'on le fiche au gnouf et on en parle plus, car ce sera la fenêtre ouverte à tous et à tous qui se prennent pour des warriors. Il aura le temps de cogiter dans sa cellule et ca nous fera un tracas de moins que de savoir un potentiel bandit dans notre entourage. Justice ! Justice ! Justice.

17.Posté par momo le 03/08/2018 11:47

il faut detruire la mauvaise herbe avant qu elle nous envahisse

18.Posté par Former les imams le 03/08/2018 18:14 (depuis mobile)

Après il faut former les imams. Ceux qui interviennent en prison. La prison est rempli de jeunes influençables souvent.

19.Posté par yabos le 04/08/2018 09:28

La sanction paraît bien faible!!! Ce genre de personnage n'a pas sa place dans la communauté Nationale . Il devrait être expulsé vers son pays d'origine (même lointaine). Par contre, j'ai trouvé l'encadrement pour ce monsieur vraiment disproportionné avec son degré de dangerosité. Cela faisait un peu cirque et devenait ridicule.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 20 Novembre 2018 - 11:07 2 ans de prison pour un casseur du Promocash