Economie

Apavou: Le sort des 2.500 locataires et 22 employés après la liquidation

Vendredi 24 Août 2018 - 09:30

Jugé en appel le 20 juin dernier, le groupe Apavou a été fixé sur son sort ce mercredi 22 Août. La liquidation a été confirmée pour la quasi-totalité des sociétés du groupe. Qu’adviendra-t-il donc des salariés restants et des locataires? La réponse avec Laurent Hirou, liquidateur judiciaire et maître Jean-Francis Cheug-Ah-Seung, en charge de la société fraîchement liquidée, BLI.


Les 9 sociétés sur lesquelles portaient l’appel du groupe ont été liquidées, ainsi que la société BLI en surplus, alors que le groupe souhaitait la conserver. Les deux seules sociétés à avoir bénéficié d’un plan de redressement étaient Prologia et BLI. Le destin de Prologia devrait être bientôt fixé.

22 emplois et 2.522 logements dans la balance

En jeu tout de même pour cette nouvelle procédure de liquidation de BLI, 22 emplois 2.522 logements ainsi que 47 locaux commerciaux.

"La situation des locataires ne va pas changer. Ils sont tous titulaires d’un contrat de location et la liquidation judiciaire n’entraîne pas leur résiliation. Les contrats se poursuivent, ainsi que les obligations", tient à préciser Laurent Hirou.

Une plateforme dédiée pour récolter toute l’information

Concrètement, le liquidateur reprend la gestion locative des lots. Il assure ses obligations, soit l’entretien des logements et la remise en état le cas échéant. Pour les contentieux, ils "prennent connaissance des dossiers, alors que l’arrêt a été rendu. Vu l’ampleur de la tâche, il nous faut de l’information. Nous mettons en place une plateforme, qui sera disponible dans quelques jours" annonce Laurent Hirou. Cette plateforme permettra aux locataires de communiquer en direct pour régler les problématiques.

Non sans difficultés. "Il faut que le groupe Apavou soit collaboratif ce qui n’a pas été le cas jusqu’à maintenant", ajoute maître Jean-Francis Cheug-Ah-Seung. "Dans quelques semaines, ou quelques mois, nous espérons avoir une vision d’ensemble des problématiques à gérer", précise l’avocat.

"Apavou a privilégié les bénéfices au détriment de l’entretien des bâtiments"

La réputation du parc locatif Apavou n’est plus à refaire. "Avant la procédure collective, la logique de l’entreprise était de faire des bénéfices. Si les consors Apavou ont privilégié leurs bénéfices au détriment de l’entretien des bâtiments, cela a été leur choix. Dans la phase de liquidation, l’objectif n’est plus de faire des bénéfices sur les loyers encaissés.

Si la marge commerciale doit être réinventée pour l’entretien courant et la remise à niveaux de ces immeubles, cela a un double intérêt. À la fois, mettre les locataires dans les conditions auxquelles ils ont droit, mais aussi de valoriser ces immeubles. Rappelons que le but de la liquidation est d’en tirer le meilleur prix pour pouvoir régler le maximum de créanciers"
tient à ajouter maître Cheug-Ah-Seung.

Tout ne sera pas réglé d’un coup de baguette magique. "Il va falloir un certain temps pour mener à bien les expertises et les audits, prioriser et traiter les problèmes" explique l’avocat. Pour ce faire, le liquidateur va très rapidement prendre contact avec les syndicats de gestion.

Pour les salariés, "les contrats doivent être respectés"

En ce qui concerne les 22 salariés de la société BLI, "pour l’instant leur situation reste la même. Il n’y aura pas de décision précipitée", indique maître Cheug-Ah-Seung. "Le liquidateur est le gardien du droit des salariés, qui est fondamental.

Ils ont des contrats qui doivent être respectés. La liquidation judiciaire sans poursuite d’activité entraîne des licenciements mais nous avons la faculté d’aménager cette procédure ou d’autres moyens que nous pouvons imaginer. On va réunir les salariés (vendredi 23 Août, ndlr) pour leur présenter les conséquences de la liquidation judiciaire. Il y a une dimension humaine et familiale très importante. Nous pouvons leur proposer de participer à la continuité de cette gestion"
explique Laurent Hirou.

Pour rappel, l’enveloppe du passif du groupe Apavou s’élève à 350 millions d’euros déclarés pour toutes les sociétés.
Laurence Gilibert - laurence.gilibert@zinfos974.com
Lu 7096 fois



1.Posté par lolo le 24/08/2018 09:51

depuis toutes les années ou aucuns entretiens ni réparations n'ont été effectués par Apavou !!!!!

le profit uniquement le profit voila le vrai visage d'Apavou

et il voudrait qu'on le pleure maintenant ???

2.Posté par alain le 24/08/2018 09:57

les locataires ne verront pas d'ameliorations quand aux salaries dire qu'ils ont des contrats qui doivent etre respectés, c est se moquer du monde..

tout contrat peut etre stopper mais des indemnites sont a prevoir

3.Posté par DOGOUNET le 24/08/2018 10:43

Du grand charabia qui ne tient finalement qu'en 3 mots: DEMERD A ZOT !

4.Posté par moralité du proverbe le 24/08/2018 10:58

"Celui qui sème l'injustice moissonne le malheur"

5.Posté par alcide le 24/08/2018 12:25

Les bâtiments Apavou, finissent en épaves.

6.Posté par pipo le 24/08/2018 13:45

Casser du patron c'est facile, puis ça fait du bien au pauvre dans l'instant!
Mais vient vite le revers de la médaille 2500 locataires, ça représente 10.000 personnes qui vont meme pas pouvoirs pleurer dans leurs chaumières!!!

7.Posté par lolo le 24/08/2018 16:09

@ pipo t'as pas le sujet les locataires ont leurs contrat de location ca change rien pour eux

et puis ca veux dire quoi ton expression "casser du patron" ?????

tu semble oublier qu'Apavou est un escroc et un voleur tu veux pas que l'on pleure sur son sort en plus

8.Posté par Filaplomb le 24/08/2018 17:00

C'est l'occasion pour les locataires,qui ont des soucis dans leurs appart,de ne pas payé leur loyer tant que la réparation n'est pas faite.

9.Posté par PEC-PEC le 24/08/2018 17:33 (depuis mobile)

Contrairement à se qui est dit, l''ex patrimoine Apavou, peut et deviendra viable si le repreneur met en avant le service avant la marge commerciale. C''est la qualité du repreneur qui sera la garantie du renouveau.

10.Posté par jean jouhis le 24/08/2018 18:23

les salaries vont chercher ailleurs
c est tout
on s en fout !!22

11.Posté par pipo le 24/08/2018 18:39

@ lolo
Pas de chance je connais très M A Apavou!
Et je peux dire que ce monsieur est un homme intègre et courageux qui a donné la chance à beaucoup de gens ici.
Surtout ne vous en faites pas pour lui, ni pour toute sa famille!

12.Posté par Mehdi BOUACHRA le 25/08/2018 08:25

@11 vous avez de l'humour.......Mdr..........apavou qui a donné sa chance........ahahahaha.....il a coulé des centaines de petits artisans qui ont mis la clef sous la porte pour non paiement pour leur travail.

Des centaines de locataires vivent dans une poubelle parce que cet homme" intègre" préférait s'en mettre plein les poches plutôt que d'entretenir ses habitations mis en location.

Je m'en fait pas pour lui, ça c'est certain.......la pie y loge dans la maison des autres.

13.Posté par klod le 25/08/2018 14:02

heu............. pipo , post11, en effet , on est pas inquiet !!!!!!!

14.Posté par JOSEPHINE le 25/08/2018 18:20

Tout ça n'est que mensonge, hypocrisie, duperie, jérémiades, gesticulations et billevesées.... HONTE A EUX...!!!!

15.Posté par microipi le 26/08/2018 21:54

@ poste 11 apavou est intègre et ma sœur après trois mariages deux enterrements et un divorce elle est toujours vierge bonne réfléxion

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous servirons à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie