MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Antenne Réunion, un larbin des politiciens ?


Par Jimmy LAI-PEI - Publié le Jeudi 15 Octobre 2015 à 10:43 | Lu 917 fois

Antenne Réunion, un larbin des politiciens ?
Dans son journal télévisé du 13/10/2015, le journaliste Antoine Asler fait une petite démonstration en nous indiquant que le taux d'octroi de mer de certains produits importés pour lesquels il n'existe aucune production locale a baissé (thé, dentifrice, instrument de musique, ventilateur), et que le taux de certains produits importés pour les lesquels il existe une production locale (vanille, farine, huile de tournesol, aliment pour chiens et chats) a augmenté.

Aussi, dans le premier cas, il nous précise que cela favorise le pouvoir d'achat des Réunionnais, ce qui est vrai, mais qu'en est-il pour les crevettes, le vinaigre à 6,5 % ; les mollusques, le couscous, les huiles végétales autres que le tournesol à 18 % ; le caviar à 28 % ; etc. ... ; auxquels il faut rajouter 2,1 % de tva et comparer avec les 5,5 % de taxe (tva) en vigueur en métropole ?

De même, qu'en est-il pour d'autres produits taxés par l'octroi de mer tels que les voitures entre 26,5 % et 36,5 % ; les motos entre 13 % et 28 % ; les lave-linges, les lave-vaisselles, les hottes aspirantes, les aspirateurs, etc... à 13 % ; les articles d'horlogerie, les caméras, les jumelles et longues-vues, briquets et allumeurs, les climatiseurs, les tubes et les ouvrages en aluminium, etc..., à 18 % ; auxquels il faut rajouter 8,5 % de tva et comparer avec les 20 % de taxe (tva) en vigueur en métropole ?

Dans le deuxième cas, il nous précise que cela favorise les productions locales, alors pourquoi les animaux d'élevage vivants et sous formes de viandes (poules, oies, canards, boeufs, cochons, mouton, etc ...) ; les pains congelés ou surgelés ; les cannes à sucre fraîches, réfrigérées, congelées, séchées ou pulvérisées ; etc.... ; sont tous à 0 % alors qu'il existe une production locale ? Où est passée cette volonté de protéger les productions locales ?

Par ailleurs, lors de l'interview du producteur de vanille, qui en se félicitant que la vanille importée soit davantage taxée qu'elle ne l'était, émet le doute de l'efficacité de cette augmentation en raison de 'l'importation sauvage" de la vanille de Madagascar.
Par la suite, Antoine Asler nous informe que la vanille de Madagascar est vendue à la Réunion 3 fois moins chère que la vanille de la Réunion. Ce qui signifie que si l'on retire la marge bénéficiaire du vendeur et les coûts de transport vers la Réunion pour la vanille de Madagascar, la différence de prix entre les deux types de vanille est supérieur aux 300 % annoncés par Antoine Asler. Aussi, que représente 28 % d'octroi de mer appliqué sur un produit 4 à 5 fois moins cher, car si le prix de la vanille Réunion serait de 100 € le Kg (un prix fantaisiste) et donc celle de Madagascar d'environ 25 € le kg, en rajoutant 28 % d'octroi de mer à ces 25 € nous augmentons le prix de la vanille de Madagascar de seulement 7 €, soit un prix de 32 €.

Que protège ces 28 % d'octroi de mer appliquée à la vanille de Madagascar lorsque celle-ci se retrouve à la Réunion au prix de 32 € alors que celle de la Réunion est de 100 € ? Certainement pas la production locale, mais uniquement les finances des collectivités locales.

J'étais en Chine en 2012 et le prix du Kg de mandarines était à 0,15 € en grande surface, alors qu'à la Réunion il avoisinait les 1,50 €, il aurait donc été nécessaire d'appliquer un octroi de mer de 1000 % sur les mandarines importées de Chine pour que les mandarines produites localement soit protégées par l'octroi de mer, ce qui est totalement ri-di-cu-le.

En revanche, Antoine Asler aurait pu informer les Réunionnais, du moins ceux qui ne le savent pas encore, sur le fait que les productions locales sont elles-aussi assujetties à l'octroi de mer. Malheureusement il ne le sait pas lui-même. Alors Mr Antoine Asler "informez-vous d'abord avant de vouloir informé les autres, car nous avons déjà suffisamment de bonimenteurs pour ne pas devoir supporter en plus l'insuffisance intellectuelle de leurs larbins".

Pour finir, cette soit disant "réforme" de l'octroi de mer annoncée par Yolande Calichama dans son journal télévisé, n'est en réalité qu'un "P de moustiques" pour ne pas dire de puces, puisque la plupart des marchandises sont importées à la Réunion et surtaxées par l'octroi de mer, pendant qu'une petite et parcimonieuse baisse concerne quelques produits qui sont aussi fabriqués localement.
En outre, de 1992 au 30 juin 2015, soit 23 ans de trahison de la part de tous les politiciens locaux (je ne fais aucune distinction entre ceux qui savaient et ceux qui ne savaient pas car "quand on ne sait pas, on s'informe avant de raconter des boniments ou on ferme sa gueule"), aucune différence de taux existait entre les produits importés et ceux fabriqués localement jusqu'au 30 juin 2015, alors qu'ils prétendaient tous que l'octroi de mer était "une protection de la production locale".

"ZInfosnautes", comprenez-vous maintenant mon acharnement (et je ne vous parlerais pas de ma colère) ?

Mr le rédacteur en chef d'Antenne Réunion, comme je vous l'ai déjà dit dans les 3 courriers que je vous ai adressé, ainsi qu'à vos confrères de Réunion 1ère, du JIR et du Quotidien, je suis libre pour un débat sur le sujet face n'importe qui, vous y compris. Alors de grâce, offrez aux Réunionnais autre chose que ces idioties sur l'octroi de mer, car si les politiciens sont des annonceurs, ils n'annonceraient plus grand chose si les Réunionnais n'étaient pas vos téléspectateurs...

Jimmy LAI-PEI




1.Posté par Foutaise le 15/10/2015 09:06

JE suis forcé de rire à votre courrier. Vous donnez des prix "fantaisiste", d'où votre ignorance des prix réels pratiqués sur le Kg de vanille.
Votre argumentation chiffrée ne sert donc à rien à part polémiquer.

2.Posté par jean le 15/10/2015 09:10

'l'importation sauvage". Vous voulez bien nous éclairer sur la pratique, parce que au final après avoir lu ce mot, de voir que vous mettez des prix fantaisistes pour illuminer vos propos, je commence à avoir des doutes sur votre intention véritable.

3.Posté par jean le 15/10/2015 09:12

Je vous laisse imaginer ce que pourrait devenir la production locale sans des taxes; Même si aujourd'hui certains produits resteront moins chers à l'importation que les produits péï, si nous n'augmentons pas ces taux, la production perdrait en part de marché, perdrait donc en création d richesse, pouvant la conduire à la fermeture, au licenciement, et donc à tuer le travail à La Réunion.

Jamais content

4.Posté par Abmon le 15/10/2015 09:14

Mdr, votre courrier est rempli de fantaisie.
Certains voudront la fin de l'octroi de mer, comme ce monsieur apparement. Si c'est la fin de l'octroi de mer, nous aurons donc le droit à une TVA à 21% comme sur l'hexagone, de l'argent dont nous n'aurons pas la maîtrise puisque collecté pour l'État.

C'est un choix de vie.

5.Posté par Véronique le 15/10/2015 09:17

j'ai pu ire hier que les gens critiquaient l'existence d'une entreprise de fabrication d'huile de tournesol à La Réunion.

Ben si elle existe, pas besoin de champ de tournesol, il suffit de passer commande des graines. Et vous savez quoi ces graines sont exonérés d'octroi de mer. Donc oui il y a un soutien à la production locale.

6.Posté par LA REGION REUNION PLUME LES REUNIONNAIS le 15/10/2015 11:05

Voici comment :
En France métropolitaine, la TVA est calculée sur le prix HT des marchandises.
A La Réunion, la Région fait calculer la taxe d'octroi de mer sur le HT + le transport + l'assurance.
Donc, si vous achetez un produit à 100 €, que le transport coûte 15 € et l'assurance 3 €, vous payez l'octroi de mer sur 118 €.
Et l'importateur calcule son bénéfice sur 118 € et non pas sur 100 €.
C'est totalement illégal en France métropolitaine de marger sur une taxe mais absolument légal à La Réunion.
La Région Réunion plume les Réunionnais.
"Réagissons !"

7.Posté par Christine le 15/10/2015 12:10

Petit rappel au post 6.
Le coût du transport et de l'assurance sont une prestation de service et non pas une taxe en sens du droit français et européen.
Au-delà de la terminologie inexacte que vous utilisez pour des raisons évidentes.

Je tiens à rendre à César ce qui lui appartient. C'est la ministre de l'outre-mer GPL qui s'est félicité de la reconduite de l'octroi de mer pour la simple et bonne raison que les règles sont édictées par l'assemblée et non par La Région. Ce n'est donc pas la région qui impose les règles de calcul mais le parlement et le gouvernement.
Peut-être est-ce une ignorance volontaire ?
La seule marge de manoeuvre qu'a la région est de modifier les taux.

Malheureusement aujourd'hui nos parlementaires sont au pied du mur, l'état ne veut pas trouver une façon alternative pour nous financer donc pas de possibilité de faire autrement. La révolution anti octroi de mer se met en place. ti lamp ti lamp.

Enlevons ce dernier, je vous laisse imaginer l'état dans lequel se trouveront nos activités si l'octroi de mer n'était pas en place. Il y aurait une impossibilité systématique de taxer les produits entrant sur notre territoire.

8.Posté par Fabrice le 15/10/2015 12:24

Armand retourne en Métropole si t'es pas content, là bas tu pourras jouer sur de grandes orgues au lieu de nous empoisonner ici. Il est minable ce bonhomme.

9.Posté par @ Christine le 15/10/2015 14:11

Merci à vous de remettre les pendules à l'heure, Monsieur Gunet ne veut pas payer d'OM, sans être raciste, ben retournez en Métropole, sinon ferme la parce que on en a marre de vous voir vous plaindre continuellement.

10.Posté par GIRONDIN le 15/10/2015 16:13 (depuis mobile)

Mr LAI-PEI
100% d''accord

6.LA REGION REUNION PLUME LES REUNIONNAIS
Pour le calcul Des taxes l''assiette est bien celle que vous indiquez:
[Prix HT + le transport (tous les frais départ+ fret) + l''assurance] X taux d'' OM+OMR.
Ou CFR X %OM+OMR

11.Posté par zoro le 15/10/2015 18:16

pour le cacul des taxes c'etait le meme a la region de verges

12.Posté par kld le 15/10/2015 19:20

comme larbin des politiciens , ya pas besoin d'Antennes , on en croise ts les jours...............

13.Posté par La Réunion sans octroi de mer le 15/10/2015 20:52

Comme "Antoine Asler" beaucoup parmi vous devraient davantage s'informer avant de parler.

Concernant le prix de la vanille, j'ai simplement voulu dire que peu importe son prix, c'est le différentiel de prix qui est important, car les 100 € de l'exemple permet juste de comparer des chiffres plutôt que des pourcentages (j'aurais pu dire 1000 € cela n'aurait rien changé, alors la prochaine fois ne réagissez qu'après avoir réfléchi).
Concernant l'importation sauvage, cela se fait tout simplement dans les bagages lors de leur voyage à la Réunion.

Concernant la responsabilité des politiciens, peu m'importe qui était président de la région, puisque être dans l'opposition ne veut pas dire "fermer sa gueule", alors gauche ou droite, ce sont tous des traites.

Concernant les frais de transport, peut importe qui décide, ce qui est important c'est l'impact des frais de transport sur les prix.

Concernant le taux de TVA de 20 % à la Réunion, sachez que la Corse et d'autres territoires d'outremer de l'Espagne, du Portugal, etc. ... bénéficie de taux réduit en raison de l'éloignement, alors pourquoi pas les territoires français d'outremer?

Par ailleurs, s''il est appliqué 20 % de tva a la Réunion il n'y aurait plus l'octroi de mer, donc baisse des prix sur les marchandises importées ; les entreprises Réunionnaises récupèreraient la totalité de leur taxe et donc baisse des couts des investissements et achats des entreprises et par la même du prix de vente de leurs marchandises ; et comme le taux d'octroi de mer rajouté à la tva 8,5 % locale est majoritairement supérieur à la seule tva à 20 % de la métropole, moins de taxe a acquitté par les Réunionnais.

Par contre, l'application de l'octroi de mer à l'importation génère des surcouts lors de la formation des prix, sur le montant des marges bénéficiaires (je précise montant car beaucoup ne savent pas qu'une marge c'est un taux et non un montant), sur le montants de la TVA et si on va plus loin, sur le montant du crédit contracté pour un achat.

Un exemple peut-être :

pour la Réunion : 1000 € (Prix d'importation) + 10 % (OM et OMR) soit 100 € + 30 % de marge soit 330 € + 10 % Tva (8,5 % habituellement mais pour pouvoir comparer avec la tva de 20 % de la métropole) soit 143 € = 1573 € TTC

En métropole ou une tva à 20 % à la Réunion : 1000 (PI) + pas d'octroi de mer + 30 % de marge soit 300 € + 20 % de tva soit 260 € = 1560 €

même PI de 1000 €, même marge de 30 %, même taux de taxe de 20 %, mais l'application de l'octroi de mer en début de la formation des prix génère 13 € de surcouts

Pour la protection des production locale, croyez-vous qu'en augmentant les charges des entreprises en surtaxant leurs achats et investissements, en taxant par l'octroi de mer leurs propres produits (vous n'écoutez pas), etc...., vous protégez les produits locaux ?
Avant le 30 juin 2015, OM sur les crevettes de 6,5 % et si j'utilise ces crevettes pour en faire des beignets avec un OM à 18 %
Aussi, en plus de la taxe de 6,5 % déjà acquittée sur le prix des crevettes + 18 % sur le prix des crevettes (matière première pour les beignets) + 18 % sur la valeur ajoutée aux crevettes (transformation en beignets) soit 24,5 % sur cette pauvre crevette.
Savez-vous de combien cette crevette serait taxée en métropole 5,5 %. Alors si cela vous fait plaisir de payer plus de taxes, c'est votre problème ... Mais rassurez-moi, vous n'êtes pas seul à habiter la Réunion ?

je pense avoir répondu à tout le monde, et pour ceux qui n'auraient pas compris, désolé de vous le dire, je n'y peux rien pour vous !!! Et pour mes fautes d'orthographe ou autres, désolé pour ceux qui se plaindront, vous n'avez qu'à les corriger vous-mêmes !!!

14.Posté par Vieux Créole le 15/10/2015 21:23

BRAVO ,MONSIEUR , JIMMY LAÏPI , MÊME SI PARFOIS DES JOURNALISTES LOCAUX D MANIFESTEMENT QUELQUEFOIS , " UNE CERTAINE OBJECTIVITÉ ": L’OBJECTIVITÉ TOTALE"" ABSOLUE" N'EXISTE PAS (c'est un idéal vers lequel tendre : nous avons tous de l’empathie ou de l’antipathie envers quelqu'un ! J' AI CONNU PAREILLE DESILUSIOn ( à plusieurs reprises ) MOI-AUSSI !!! JE VOUS COMPRENDS DONC ET ,JE SUIS HEUREUX QUE " LA TOTALITÉ DE VOTRE LETTRE" AIT ÉTÉ PUBLIÉE !!

15.Posté par zean le 15/10/2015 22:00

c'est vrai que quand on est le larbin de quelqu'un on peut en rencontrer d'autres

16.Posté par La Réunion sans octroi de mer le 16/10/2015 13:15

à poste 15 : Si vous sous-entendez que je suis le larbin de quelqu'un, dîtes-nous au moins de qui serais-je le larbin ? Ayez au moins le courage de vos opinions et faîtes-le à visage découvert ... soyez tout simplement moins lâche !!!
Par ailleurs, je vous informe que je ne sert aucun dieu ni aucun roi, que n'ai pas de totem ni de tabou, et donc ne m'abreuve à aucun pis et n'est intellectuellement esclave d'aucune idéologie.
Mais vous, sur quel pis avez-vous la bouche collée ? Celui de Vergès, Virapoullé, Didier Robert, Thierry Robert ou Huguette Bellot ....?
Je comprends alors votre inconfort (celui de devoir parler la bouche pleine) et que vous souhaitez rester anonyme !!!
Excusez-moi à présent, je vous ai déjà donné trop d'importance ... zean !

17.Posté par La Réunion sans octroi de mer le 16/10/2015 14:37

A "Christine" poste 7 :
Bientôt, si "zinfos 974" me le permet, je vous ferez la démonstration que l'octroi de mer ne sert qu'à financer des dépenses que lui-même génère et rien d'autre (Zinfosnautes ne réagissez pas tout de suite à cette affirmation, attendez la démonstration pour le faire).

Aussi, l'octroi de mer n'est qu'un outil politique pour permettre aux pouvoirs parisiens de maintenir l'outremer dans la dépendance de la "métropole", en mettant à profit la disparité de pouvoir d'achat qu'il génère et rien de plus (là aussi, je ne vais pas développer cela ici ce serait trop long, allez-y voir sur ma page facebook "la Réunion sans octroi de mer")

Par ailleurs, vous avez raison de dire que les décideurs parisiens ne souhaitent pas la suppression de l'octroi de mer, et que le seul pouvoir que dispose nos élus locaux sur cette taxe est celui de décider de ses taux.
Aussi, si nos élus avaient la volonté de supprimer l'octroi de mer, il suffirait pour eux de mettre tous les taux à 0 %, ce qui certes ne supprimerait pas l'octroi de mer mais le rendrait complètement "inoffensif".

Pour finir, lorsque vous affirmer qu'il n'y aurait plus de possibilités de taxer les produits importés, je vous rappelle que les marchandises circulent librement au sein de l'Union européenne (pourquoi alors taxer les ultramarins et pas les autres ?) qu'il existe des droits de douane entre l'Union européenne et les autres pays (on peut donc aussi taxer les produits en provenance des pays hors Union européenne importés à la Réunion au même taux qu'aux frontière de l'Union européenne) etc ...
Sachez aussi, que beaucoup de produits de marques européennes ou distribués par les centrales d'achat de la grande distribution, fabriqués hors de l'Union européenne (ce qui est le cas de la grande majorité des produits) sont doublement taxés, une 1ère fois aux frontières de l'Union européenne et une 2ème fois en arrivant à la Réunion (cela soulève un autre problème: celui du mode d'approvisionnement de l'île).

Pour avoir "travaillé" plus de six ans sur l'octroi de mer et ses conséquences, je peux vous dire que l'octroi de mer n'est pas seulement une taxe injuste, mais un virus qui empoisonne tous les autres dispositifs ou qui génère bien d'autres inégalités. Mais, si je me concentre aujourd'hui que sur l'octroi de mer, c'est parce qu'en abordant ce sujet on devra obligatoirement s'attaquer aux autres c'est à dire : la sur rémunération des fonctionnaires, l'encadrement métropolitain de la Réunion, l'exil de la jeunesse réunionnaise, les inégalités sociales, l'exclusive commerciale avec la "métropole", le développement économique, l'emploi à la Réunion, l'ascenseur sociale, la défiscalisation, etc. ..., même les tarifs conventionnés des médecins, des avocats,etc. ... en quelque sorte un vrai état des lieux de la société réunionnaise.

Et comme je ne suis pas dieu (je n'ai pas non plus cette prétention), je voulais imposer un débat sur l'octroi de mer à nos élites pour les amener à cet état des lieux (pas celui de Nicolas Sarkosy réservé à une petite élite qui ne souhaite pas voir disparaître certains de leurs privilèges, mais un débat sur la place publique), malheureusement nos élites n'en veulent toujours pas, et le plus consternant étant que les journalistes, qui se disent garants de la démocratie, n'ont pas d'autres occupation que celles de remplir leurs supports d'encarts publicitaires. D'où ma virulence envers les journalistes (pas tant pour ce qu'ils colportent, mais pour leur censure) et les presque 7 ans passés à plancher sur le sujet !!!

18.Posté par polo974 le 19/10/2015 11:02

Le bout de phrase qui tue l'octroi de mer:
""" ..., sur le fait que les productions locales sont elles-aussi assujetties à l'octroi de mer. """

Si les dotations et les rattrapages structuraux étaient calculés honnêtement, il n'y aurait pas besoin de cette taxe infâme qui nous met hors de la zone shengen.

L'octroi de mer, c'est une autoflagellation que les doms s'imposent (vu que ce sont eux qui ont tout fait pour la maintenir).

19.Posté par Bergani le 21/10/2015 19:06

@ post 13) votre démonstration est intéressante mais visiblement vous en loupez la conclusion.

Vous obtenez un "surcoût" de 13€ dans votre exemple sur la vanille et en imputez la responsabilité à l'octroi de mer (et encore en utilisant un taux de tva à 10% qui n'existe pas, le max c'est 8,5%). Soit mais dans le 1er cas le commerçant réunionnais se fait une marge de 30% qui lui rapporte 330€ alors que le métropolitain lui avec sa marge de 30% n'obtient que 300€. Soit une marge de plus de 30€. En clair les commerçants réunionnais margent nettement plus, en l'occurrence 11% de plus que son collègue métropolitain et ça sans compter les avantages fiscaux et sociaux spécifiques à La Réunion (allègements, abattement, aides etc).

Au nom de quel sacro-saint principe devrait-il y avoir une marge de 30% sans tenir compte du prix d'origine ? Car c'est justement ça qui gonfle artificiellement les prix à La Réunion ! Si on reprend votre exemple simplifié, en gardant la même marge de 300€, le prix total serait de 1543€ contre 1560 en métropole.

Par ailleurs arrêtez de répétez cette fadaise selon laquelle l'application de l'octroi de mer + tva locale serait systématiquement supérieur au 20% de tva métropolitaine. Cela est tout simplement faux. Certains produits de consommation courantes sont exonérés d'octroi de mer http://www.douane.gouv.fr/Portals/0/fichiers/datadouane/autres-reglementations/2015-la-reunion-octroi-de-mer-(2).pdf
et d'autres sont exonérés de TVA au titre de l'article 50 duodecies du Code Général des Impôts
Un seul exemple le matériel informatique ne supporte à La Réunion que 6,5% d'octroi de mer et 0% de tva ce qui permet de l'acheter moins cher ou au même prix qu'en métropole alors que le transport coûte évidemment plus cher. Avec l'application de la tva à 20% nous achèterions mécaniquement plus qu'en métropole puisque le transport lui sera toujours plus cher et il n'y aura plus de rentrée fiscale pour La Réunion, la TVA partant directement dans les caisses de l'État contrairement à l'octroi de mer.

Dans votre ex sur la vanille de Madagascar vous vous plaignez de la faiblesse des 28% d'octroi de mer qui ne taxerait pas assez. Faudrait savoir d'un côté vous vous plaignez que ça augmente les prix, de l'autre que ça ne les augmente pas assez. Dans cette ex vous voulez quoi ? Interdire l'importation de la vanille de Mada ? Subventionner la vanille de La Réunion ? Avec la TVA à 20% la situation serait encore pire même si je suis d'accord avec vous sur ce point l'octroi de mer n'a jamais répondu à sa prétention initiale à savoir défendre la production locale.

Au lieu de vous focalisez uniquement sur les taux d'octroi de mer vous devriez prendre un peu de champ et vous demandez à la base pourquoi la production locale est vendue localement si chère (viande, yaourt etc). Ça commence dès le début avec des filières contrôlées par un ou quelques acteurs qui dès le début suivant votre précepte margent confortablement, abusent de leur position dominante, organisent une fausse concurrence en achetant des licences sur le même secteur etc. Matières premières pour la construction, alimentation pour le bétail, importation du bétail, importation de voiture, pièces détachées etc. Et je ne rentre même dans la subtilité qui consiste à multiplier les filiales et augmenter ainsi les marges.

Autre point annoncer des points de baisse de l'octroi de mer, encore faudrait-il vérifier que la baisse se reflète réellement sur le prix final au consommateur et là comme disait un de mes profs c'est tintin, un point de hausse tu le voit toujours, un point de baisse il y a fort à parier qu'il disparaisse en partie ou en totalité dans la poche du commerçant. C'est la même chose pour les billets d'avions qui ont augmenté pendant des années à cause de la surcharge carburant (environ 300€ sur un billet pour Paris), pourtant le baril de pétrole est au plus bas depuis plus d'un an et rien ne baisse

Le vrai effet dangereux de l'octroi de mer c'est qu'il freine la circulation de marchandises (délai, opérations douanières, incertitude sur le montant à payer etc.) limitant ainsi la concurrence et favorisant des situations de quasi monopole.

Par ailleurs à aucun moment vous n'évoquez de dispositif pour compensez la disparition de l'octroi de mer et les 450 millions/an qu'il rapportent à la région et aux communes. Sauf à croire qu'en période de crise Paris va signer un joli chèque…

Mais qu'on ne se méprenne pas, je ne dis pas que le système actuel est génial, bien au contraire nous manquons de visibilité sur son fonctionnement. Une idée tout bête, indiquer sur chaque produit le montant de l'octroi de mer. On pourrait ainsi s'interroger sur pourquoi certains produits sont aussi cher alors que leur octroi de mer est faible ou nul…


20.Posté par Bergani le 21/10/2015 19:06

@post 6
Voici comment :
En France métropolitaine, la TVA est calculée sur le prix HT des marchandises.
A La Réunion, la Région fait calculer la taxe d'octroi de mer sur le HT + le transport + l'assurance.
Donc, si vous achetez un produit à 100 €, que le transport coûte 15 € et l'assurance 3 €, vous payez l'octroi de mer sur 118 €.
Et l'importateur calcule son bénéfice sur 118 € et non pas sur 100 €.
C'est totalement illégal en France métropolitaine de marger sur une taxe mais absolument légal à La Réunion.
La Région Réunion plume les Réunionnais.


vous devriez éviter de raconter de telles sornettes. Les taxes sont toujours calculées sur le prix CAF (coût + assurance + fret) y compris en métropole. Et tous les commerçants calculent leur marge sur le prix réel de revient, soit dans le cas de La Réunion, le prix CAF + l'octroi de mer vu qu'il s'agit d'une taxe non récupérable contrairement à la TVA. Ce qui n'est pas normal c'est le sacro saint principe qui voudrait que l'on marge systématiquement au même taux qu'en métropole parce que 30% de 118€ ça fait plus que 30% de 100€…

Encore une fois comment proposez vous de compenser la disparition des 450 millions d'euros d'octroi de mer par an ? Et arrêtez de croire qu'il suffira de retirer la première classe et les petits fours pour équilibrer le budget… Vous préférez une augmentation des impôts locaux ?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes