Océan Indien

Annulation de la candidature de L. Ravalomanana : La mouvance dénonce une "élimination politique"

Mardi 20 Août 2013 - 11:30

Annulation de la candidature de L. Ravalomanana : La mouvance dénonce une "élimination politique"
Après la très controversée décision de la Cour électorale spéciale (CES) d'annuler les candidatures de huit postulants à la prochaine présidentielle, dont celles d'Andry Rajoelina, Didier Ratsiraka et de Lalao Ravalomanana, la mouvance de cette dernière a tenu à réagir.

Comme le rapporte nos confrères de Midi Madagasikara, Mamy Rakotoarivelo, le président du Conseil de la Transition et chef de file de la mouvance Ravalomanana dans la Grande Île, a critiqué la décision du CES qui est selon lui une "une violation de la loi et du droit malgaches".

Mamy Rakotoarvelo en veut plus particulièrement à la communauté internationale qui n'a "pas pris ses responsabilités et respecté ses engagements", plongeant ainsi un peu plus la Grande Île dans la profonde crise politique qu'elle connaît depuis plusieurs mois.

Il assure que sa mouvance ne compte pas en rester là face à cette "élimination politique". Il indique par ailleurs que les différentes sensibilités de la mouvance sont actuellement en pleine concertation avec l'ancien chef d'État malgache Marc Ravalomanana pour des actions futures.
S.I
Lu 691 fois



1.Posté par J-L Gajac le 21/08/2013 00:03

Il serait bien de préciser tout de même que Mamy Rakotoarivelo est le propriétaire de Midi Madagasikara et donc de ne pas plonger tête baissée dans l'argumentaire juge et partie du journaliste malgache.
Un journaliste étranger se doit de présenter cette affaire dans toute sa complexité, et en l'occurrence, cette affaire étant plus que complexe, s'il s'agit de présenter la position de la mouvance Ravalomanana, ok, mais alors ne pas se retrancher derrière un article prétendument journalistique alors qu'il s'agit de l'organe du parti de l'ex président.
Ce serait presque amusant de voir ce parti, responsable de tous les blocages des élections et de quantité de sales coups depuis 4 ans, après 7 ans de règne sans partage et de corruption absolue, pousser des cris contre une "Communauté Internationale" avec laquelle il a fricoté et magouillé pendant toutes ces années.

La "profonde crise politique" que déplore hypocritement Mamy R, est due exclusivement à 7 années de corruption et au soutien dont a bénéficié l'ex dictateur de la part de toute une frange de la dite "communauté Internationale" qui a multiplié les affaires juteuses et enfoncé un peu plus le pays dans une pauvreté structurelle et planifiée.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter