MENU ZINFOS
Economie

Annulation de l’élection d’Ibrahim Patel à la CCIR : Le tribunal se prononcera fin janvier


Lors de l’audience au tribunal administratif, le rapporteur public a conclu à l’annulation de l’élection d’Ibrahim Patel à la tête de la CCI, en novembre dernier. Le tribunal, libre de le suivre ou non, rendra sa décision d’ici la fin du mois.

Par Stéphane Pierrard - Publié le Jeudi 20 Janvier 2022 à 16:05

La requérante Myriam Boullay avec son avocat Me Jérome Maillot.
La requérante Myriam Boullay avec son avocat Me Jérome Maillot.
Comme le soulignait à juste titre le président du tribunal administratif, l’audience de ce matin était consacrée aux recours électoraux. Un dossier a retenu plus l’attention que les autres : celui de la réélection d’Ibrahim Patel à la tête de la CCIR en novembre dernier. Avec l’instauration d’une jauge liée à la situation sanitaire, le nombre de 14 personnes présentes dans la salle a vite été atteint.  

La candidate Myriam Boually et une électrice avaient déposé des recours contre la réélection d’Ibrahim Patel. Sa liste avait emporté les 16 sièges du collège Services et les 15 sièges du collège Commerce, mais le collège Industrie avait été remporté par la liste de Bruno Cohen, Alternance. Après une semaine de votes, Ibrahim Patel était élu pour une troisième fois à la tête de la Chambre du Commerce de l’Industrie, le 9 novembre 2021. 

"La question centrale concerne l’inéligibilité d'Ibrahim Patel", résume à l’audience le rapporteur public. Les débats entre les différentes parties, comme les conclusions du magistrat, relèvent d'un caractère technique. L'auditoire a parfois a du mal à suivre.  Selon le code du commerce, il faut être gérant d’une société depuis au minimum deux ans pour pouvoir mener une liste aux élections de la chambre consulaires. Ibrahim Patel, à la tête de la société Arya Boutiques, qui en octobre 2017 était en sommeil, va soudainement la réactiver en février 2021. De plus, le candidat de la liste Actions TPE PME devient, par la publication d’une annonce légale dans le Quotidien du 9 novembre (dernier jour de l'élection), co-gérant de la société Hary G.

Pour le rapporteur public, les conditions à l’élection de la chambre consulaire doivent être remplies au moment du dépôt des listes et non au moment de l’élection. "La condition de société en activité depuis au moins deux ans d’activité fait clairement défaut", résume-t-il.

"Trou dans la raquette"

Me Jérôme Maillot, avocat de la requérante Myriam Boullay (liste Bâtissons la Réunion de demain) et candidate malheureuse, parle d’une "manœuvre grossière". "Il le savait de toute évidence. D’ailleurs en 2017, il a fait sombrer sa société après avoir été condamné en correctionnel pour ne pas indemniser les parties civiles", plaide la robe noire. Le conseil souligne également que la société Arya, spécialisée dans la vente de pièces automobiles, ne semble à ce jour toujours pas être en activité. "Il y a seulement une boîte aux lettres à Saint-Louis. Le siège social, comme le site internet, sont inexistants. Pour une entreprise censée faire de la vente, c’est un peu compliqué", avance l’avocat sudiste.

Myriam Boullay, notamment par le biais d’une conférence de presse, avait alerté sur l’irrégularité de la candidature d’Ibrahim Patel. "Il y a un trou dans la raquette. Le préfet est censé vérifier les listes et les invalider", soutient Me Jérôme Maillot. La préfecture, considérée comme observatrice, n’était pas présente au tribunal administratif.  
 
Le rapporteur public s’appuie sur la jurisprudence de Levallois-Perret pour annuler l’élection de liste TPE PME. "Considérant qu'il résulte de l'instruction qu'eu égard notamment à la notoriété de M. X..., au caractère fortement personnalisé de sa campagne et à l'accent mis durant celle-ci sur le bilan de l'action qu'il avait conduite en qualité de maire de Levallois-Perret de 1983 à 1995, la présentation de la liste qu'il menait, irrégulièrement constituée du fait de son inéligibilité, a constitué une manoeuvre qui, malgré l'écart constaté entre les nombres des suffrages attribués à chacune des trois listes en présence lors du second tour du scrutin, a été de nature à altérer la sincérité des opérations électorales", précise la jurisprudence. "C’est une affaire semblable où Ibrahim Patel est une figure de proue pour la liste TPE PME et la locomotive du groupement", avance le magistrat qui conclut à l’annulation de l’élection mais rejette les surplus des deux requêtes.

Le retrait pur et simple de l'ensemble de la liste Patel

L'avocat de Myriam Boullay avance une autre demande : la confirmation de l'élection mais que les voix obtenues ne soient partagées qu'entre les deux listes de Mme Boullay et de Bruno Cohen. Selon lui, tous les candidats de la liste Patel ont donné mandat à leur tête de liste pour la déposer à la préfecture. Cette tête de liste étant inéligible, c'est donc toute la liste qui disparait.

Pour bien comprendre, prenons un exemple. Imaginons que le président du tribunal soudainement ait l'idée saugrenue de présenter sa candidature à l'élection de la Chambre de commerce. Il trouve 40 commerçants, des vrais, pour le suivre. Au moment de déposer sa liste, la préfecture ne pourrait que constater qu'il n'a pas la qualité de commerçant et refuser toute la liste. Et pas seulement la candidature de la tête de liste.

Divergence d'appréciation
 
De son côté, le conseil d’Ibrahim Patel soutient qu’il y a une divergence d’appréciation quant au texte de lois et qu’il n’y a aucune manœuvre. "De plus, mon client n’est pas une personnalité qui écrase tout le monde. Il y a une divergence d’appréciation quand on compare mon client au maire de Levallois-Perret (Patrick Balkany). Dans la liste, il y a des gens avec une forte personnalité comme Pascal Plante ou Théophane Narayanin", précise la robe noire. 
 
En début d’audience, le président a rappelé, suite à la parution dans la presse des conclusions du rapporteur public, qu’il ne fallait pas "confondre les conclusions, le sens des conclusions et la décision du tribunal". Celle-ci appartient aux juges. Elle sera rendue avant la fin du mois.

En cas d'annulation de l'élection, l'avocat d'Ibrahim Patel a sous-entendu qu'il interjetterait appel. Problème : de son propre aveu, cet appel ne serait pas suspensif. Mais une autre menace plane sur Ibrahim Patel, condamné en appel à cinq ans d'inéligibilité dans l'affaire des loyers marrons. Si le président de CCIR s'est pourvu en cassation, la décision de la Cour pourrait intervenir avant la réorganisation de l'élection, le cas échéant. 

Vidéo - Ibrahim Patel réélu officiellement président de la CCI dans une ambiance délétère

Inéligibilité ? Ibrahim Patel se présente à l'élection de la CCI grâce à une société réactivée en début d'année

Le rapporteur public conclut à l'annulation de l'élection de la CCIR
 




1.Posté par Tina Ralbol... le 20/01/2022 17:31

Et le garage de Saint-Louis avec l'un des deux célèbres frères...

2.Posté par MôvéLang le 20/01/2022 18:02

En clair, est-ce que le tribunal cherche toujours comment éviter l'annulation ou celle-ci interviendra quoiqu'il arrive ?

3.Posté par Toujours les mêmes... le 20/01/2022 18:26

La majorité des commerçants sur l'île sont d'origine indienne alors pourquoi pas élire un indien comme représentant ? C'est plus logique, en plus beaucoup de commerçant apprécient Mr Patel, qui a énormément été utile pour de nombreux commerçants qui étaient en train de couler en raison de la réduction des clients au motif des confinements, des couvre feu, ça ne pose problème principalement qu'à cette couscousière, toujours les mêmes quoi...

4.Posté par Fdf le 20/01/2022 18:46

Lai mieux mettre zoreil non !!! Nous aime bien déroule tapis pour bana non ....

5.Posté par Jonhy le 20/01/2022 18:52

c'est PLANTE PASCAL qui doit maintenant faire dans son petit froc :-) et je vous parle même pas de VIENNE DOMINIQUE qui a soutenu cette liste en tant que patron de la CGPME

en même temps les gars du MEDEF DE FAUCHAR LE RENARD n'on pas bougé alors eux ils vont maintenant se gratter comme ils disent souvent entre eux

6.Posté par Pauvre Ibrahim le 20/01/2022 19:05

Boullay et Cohen contre Patel.
C’est ainsi le sens de l’histoire de la Réunion.
Bientôt on verra un Hayot à la présidence de la CCIR

7.Posté par corpus callosum le 20/01/2022 19:06

Enfin!
J'espère que Madame Boullay obtiendra gain de cause.

8.Posté par jojo le 20/01/2022 20:18

Ah bon ! c'est pas encore annulé ?

9.Posté par HULK le 20/01/2022 20:43

Bravo Mme BOULLAY. Vous avez plus de cou...les que bien des hommes qui se prêtent à toutes les magouilles pour quelques avantages. Quelle triste image LA RÉUNION donne-t-elle à l'extérieur? Celle d'une "république bananière".

10.Posté par lettepoupou le 20/01/2022 19:26

Enfin une bonne nouvelle.

11.Posté par L le 21/01/2022 09:06

Je frétille d'impatience j'attends la suite, neuf jours d'attente c'est long pour attendre la sentence je ne dors plus. C'est un beau Roman c'est une belle histoire.

En dehors des faits, nous avons le devoir de saluer le talent de Monsieur Patel Ibrahim qui en espèce est gérant d'une société qui n'existe plus, en même temps Président de la CCIR, de fait il représente l'ensemble des gérants d'entreprises.

Vous pouvez le faire..... ?

Il peut le faire.

12.Posté par Le Jacobin le 21/01/2022 11:45

11.Posté par L le 21/01/2022 09:06

Il convient de lire: Le Jacobin !

13.Posté par Le Jacobin le 21/01/2022 12:34

L'histoire se répète par la trahison mêmes bêtes mêmes poils:

François Hollande-Emmanuel Macron

Patel Ibrahim- Françoise Boullay

Françoise Boullay qui était attaché sur strapontin au MEDF sans visibilités à épinglée le Wagon De Patel Ibrahim lors de son élection ainsi elle rejoint Fédaction une coquille vide, de fait elle a retrouvée un fauteuil à la CCIR toujours sans visibilités. Econduite sur la liste de
Patel Ibrahim qui ne la trouvait pas suffisamment en verve aux dernières élections CCIR.

Elle se présente à l'élection de la CCIR face à son Maître d'apprentissage l'honnête homme
Patel Ibrahim une vielle connaissance du palais, (je parle de Justice bien entendu).

Elle prend une tôle aux élections par celui qu'elle vénérait la veille, elle aperçois une fois la table mise qu'il a des lames de rasseoir dans la soupe, en faisant le tour du village elle accroche dans sa besace un Journaliste en disgrâce de la Région bien de chez nous qu'elle pose sur sa liste pensant probablement que cela pourrait faire sens.

En voyant sa tronche sur la liste à qui il avait donné son accord notre quidam se pose la question à lui même:

Quesque je fais dans cette galère ?

La vengeance est donc En Marche à la CCIR

"Ce renard semble bien amical, mais quel mauvais tour prépare-t-il au bouc ? "
(Jean De La Fontaine)

14.Posté par Marc le 21/01/2022 15:58

J'ai un peu de mal à comprendre les commentaires ethniques sous cet article. On croirait que certains voudraient voir Patel à la tête de la CCI simplement parce qu'il est indien et d'autres refuseraient de voir Boulay au même poste parce qu'elle est blanche. L'un comme l'autre doivent bien avoir des défauts et des qualités en dehors de leur couleur de peau, non?

15.Posté par Marc le 21/01/2022 16:00

@Johny: Vienne n'était plus président de la CPME depuis un moment quand l'élection a eu lieu. C'était Eric Leung qui occupait ce siège à ce moment-là depuis que Vienne avait pris la tête du CESER. Leung vient d'ailleurs de démissionner pour se consacrer à la direction de campagne de Macron à La Réunion.

16.Posté par Youplaboum le 21/01/2022 18:29

En service commandé, cette dame qui est comme Ibrahim Patel, dans la clique de DR.Vraiment nulle sa requête...

17.Posté par Jezn le 22/01/2022 14:19

On s'en fiche d'eux.juste la pour se remplir les poches.
Tout simplement à vomir

18.Posté par Michel BARET le 22/01/2022 20:48

Certains commentaires sont à rire, des lécheurs il y en aura toujours La mafia Z opère Lol

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes