MENU ZINFOS
Société

Annick Girardin affirme que la quatorzaine sera maintenue à l'arrivée à La Réunion


Par Sarah Minatchy - Publié le Mercredi 13 Mai 2020 à 08:18 | Lu 7520 fois

Le Conseil constitutionnel a censuré des éléments de la loi du 12 mai de prorogation de l'état d'urgence sanitaire, quant à la quatorzaine et au traçage des malades. Les sages ont jugé que les quatorzaines "constituaient des mesures privatives de liberté, les mesures consistant en un isolement complet, lequel implique une interdiction de toute sortie". Aussi ont-ils décidé que les quatorzaines ne pourraient être décidées sans l'aval d'un Juge des détentions et de la Liberté.

Annick Girardin, dans un live vidéo, est revenue sur la décision du Conseil constitutionnel: "Hier, le conseil constitutionnel a validé très largement la loi prorogeant l’état d’urgence sanitaire, en confirmant que le principe des quatorzaines est justifié pour protéger nos territoires. Le Conseil constitutionnel a aussi considéré que ces quatorzaines devaient nécessairement s’accompagner des garanties qui sont désormais prévues par la loi. Le gouvernement prendra donc dans les prochains jours les décrets permettant de mettre en œuvre les mesures de quarantaine prévues par la loi du 12 mai".

"Je rappelle que les autorités sanitaires comme le conseil national scientifique dans son avis du 8 avril, recommandent aux personnes arrivant outre-mer de pratiquer une quatorzaine stricte pour prévenir les risques de propagation du virus », a-t-elle poursuivi. « La loi ne remet pas en question les mesures déjà prises. Tous ceux qui sont venus en outre-mer en connaissant les modalités de quatorzaine ces deux dernières semaines restent dans les lieux qui leur ont été assignés par arrêté. Les nouveaux arrivants dans les territoires d’outre-mer dans les prochains jours devront signer quant à eux un contrat d’engagement à respecter une quatorzaine stricte en site dédié ou à leur domicile"
, a poursuivi la ministre.




1.Posté par Parce que vous Êtes gouvernés par Les Ratés En Mouvement ( LREM ) le 13/05/2020 08:43

Du Yoyo ...

Le conseil scientifique :
Des scientifiques, des représentants d’institutions publiques et plusieurs cadres de l’industrie pharmaceutique, dont quatre de chez Sanofi.
le Pr Jean-François Delfraissy, 72 ans, président du Comité consultatif national d’éthique , une quarantaine de personnes entourent Emmanuel Macron, Edouard Philippe et le ministre de la Santé, Olivier Véran.

Lorsque l’État ne répond plus, hélas, il n’y a plus de raison que le citoyen éclairé lui réponde encore.

2.Posté par Dignité le 13/05/2020 08:43

Comment interpréter la parole de la ministre par rapport à la décision du conseil constitutionnel?

Selon moi, pour contourner cette décision d'interdiction de mettre en "quatorzaine" des personnes débarquant sur notre île, il conviendrait de leur faire signer un engagement aux termes duquel elles accepteraient d'être enfermées pendant 14 jours à leur arrivée dans l'île.
Sinon,pas de voyage.
Imposer des conditions pour pouvoir se rendre sur un territoire est ce bien légal? Je crois que ça se pratique déjà en cas de crise grave.
Je suis dans une démarche de compréhension et j'aimerais bien être éclairé sur ce point.

3.Posté par Zanpi le 13/05/2020 10:15

Il existe une solution simple pour s’assurer qu’une personne reste à son domicile le temps voulu : le bracelet électronique. Le même que l’on utilise pour le contrôle judiciaire.

4.Posté par Dimitri le 13/05/2020 10:41

Cette censure du conseil est une stupidité et la "liberté" de choisir sa quatorzaine est aujourd'hui beaucoup trop prématurée.
N'importe qui, même les gens responsables, va choisir de se rendre à son domicile en signant leur papier d'engagement dont tout le monde se contrefout.
Et n'importe qui durant ces 14 jours sera tenté de faire les courses pour disons... se nourrir par exemple (même les gens responsables car oui tout le monde mange).

La mesure de quatorzaine est forcément une privation de liberté c'est un fait.
Toutefois le voyage à la Réunion (ou dans un autre dom) est initialement un acte libre.
En gros empêcher la quatorzaine stricte c'est aussi stupide que d'autoriser les passagers a essayer d'ouvrir la porte de l'avion en plein vol sous prétexte que le contraire serait une privation de liberté.

On choisit de prendre un avion et à l'intérieur on en accepte les règles.

On choisit de se rendre à la Réunion et à l'arrivée on en accepte les règles...

Ce n'est pas une privation de liberté c'est au contraire une mesure de solidarité dans une période de crise.

Que Mr le préfet et le ministère des outre-mers prennent les arrêtés et décrets qui imposent la quatorzaine stricte jusqu'au 2 juin comme prévu initialement avant de moduler les mesures en fonction de l'évolution de la situation.

5.Posté par Ar-no le 13/05/2020 10:59

Que le gouvernement arrête donc de se référer à cet "avis" du "conseil scientifique" du 8 avril, c'est ridicule et ça les discrédite.
C'est le fameux avis qui nous annonçait des centaines de cas par semaines et une saturation des hôpitaux avant la fin du mois d'avril. Quand on voit la situation, ça devrait être suffisant pour en apprécier la "pertinence" !

6.Posté par Frigidaire le 13/05/2020 11:02

L'enseignement de cette remise en question de la quatorzaine est :
1- l'amateurisme encore une fois des juristes de Matignon et de l’Élysée.
2- la prise de conscience de la gravité de l'ouverture, mêmes si les personnes venant de France hexagonale sont françaises et créoles, des aéroports des DROM. C'est la porte d'entrée du virus ;il faut espérer que les personnes qui l'ont amené (les croisiéristes) se rappellent jusqu'à la fin de leur vie qu'elles sont à l'origine des personnes infectées à vie avec les séquelles (poumons dégradés entre autre).
3- les personnes qui souhaitent venir, soient venir voir des amis des parents soient chercher du boulot ici parce que sous le soleil c'est mieux qu'en France, elles mettent en danger leurs proches leurs amis et La Réunion. L'histoire retiendra que ces personnes ont "tué" La Réunion

7.Posté par ANIN le 13/05/2020 11:25

Votre titre ne réflète pas la réalité : la quatorzaine sera bien modifiée et il y aura le choix de l'hotel ou son domicile :
"Les nouveaux arrivants dans les territoires d’outre-mer dans les prochains jours devront signer quant à eux un contrat d’engagement à respecter une quatorzaine stricte en site dédié ou à leur domicile", a poursuivi la ministre."

8.Posté par Marc le 13/05/2020 12:05

Attendez, c'est pas cet article qui s'est justement fait taper par le conseil constitutionnel? Par rapport dans le projet de loi la quarantaine n'est plus automatique. Elle est conditionnée:

- au fait pour le passager d'avoir séjourné dans le mois précédant dans un département où le virus circule
- au fait qu'il y ait une décision individuelle du préfet sur proposition du directeur de l'ARS pour chaque personne concernée

Par ailleurs, la quarantaine peut se faire en établissement dédié ou chez soi.

Enfin, le conseil constitutionnel a décidé d'interdire au gouvernement de repousser l'entrée en vigueur de ces dispositions faute de mesures de contrôle préalable par le juge lorsqu'elles constituent des mesures privatives de liberté (grosso modo, non pour la quarantaine mais pour l'isolement).

Donc de deux choses l'une:

- la com de la ministre est horriblement mal faite car sans préciser que la décision n'impacte que l'isolement (qui concerne des personnes dont on est certain qu'elles sont contaminées) et non la quarantaine (qui concerne ceux qui pourraient être contaminés) , elle donne l'impression de vouloir contourner par décret la décision du conseil constit
- la ministre en plus nous ment car de fait la loi que son gouvernement même a écrit ne permet pas la quarantaine automatique de voyageurs

9.Posté par nativel max le 13/05/2020 12:15

Enfin ! Le Conseil Constitutionnel garant de nos institutions, merci mon Général et M. Debré, nous protège de l’utilisation abusive de l’état d’urgence, aux fins notamment de masquer le manque d’organisation du pouvoir et les insuffisances matérielles.
Pour satisfaire certains élus populistes de tous bords ou en devenir de la Réunion (second tour des municipales oblige) le gouvernement a accepté, dans l’espoir de gagner leur soutien ou leur passivité, d’adopter pour la Réunion un régime liberticide : privation des libertés individuelles sans la consultation d’un juge de juridiction.
C’est l’amendement proposé par la gauche réunionnaise qui a été repris mot à mot par le Gouvernement et voté à l’Assemblée Nationale.
Ces élus auraient-ils déjà oublié l’esclavage et la colonisation.
On nous prend pour des débiles…l’esprit de responsabilité d’un Réunionnais vaut bien celui d’un Préfet.
Merci à ceux de nos élus réunionnais qui, malgré leur plein investissement dans la gestion de cette crise sanitaire, ont su garder la tête froide. Leur humanisme et leur profond respect des droits fondamentaux ont facilité la saisine du Conseil constitutionnel.
Les réunionnais sauront s’en souvenir.

10.Posté par nono le 13/05/2020 12:22

"La quatorzaine désormais possible à l'hôtel mais aussi à domicile" "pas de distanciation dans les avions": et c'est reparti pour l'importation du virus à la Réunion. Ça ne les a pas servi de leçon apparemment. Faut relancer le tourisme à tout prix !

11.Posté par ben voyons le 13/05/2020 12:25

Suite de la stratégie du gouvernement: on dit tout , puis son contraire , on dit "pas de masque" puis "masque obligatoire" , on dit pas de restos ouverts mais les transports en communs oui, on dit "masques obligatoires... pour les profs " donc fournis par l'état puis en douce il y a 11 jours on change le texte et on dit"masques recommandés pour les profs " recommandés du coup , pas fournis par l'état. Les lycéens ne rentrent pas , les petits oui , qui ne pourront pas comprendre à 4 ans ce qui se passe vraiment , parce que ces gosses , il faut les garder et en même temps remettre les parents au boulot.
Bref , il faut déstabiliser les gens , les inquiéter ( en donnant tous les jours des chiffres ( parfois bidons , toujours approximatifs car ne comptabilisant pas les gens qui sont malades...ou morts du covid , chez eux) , il ne peuvent plus croire personnes , même pas les pseudos spécialistes médecins qui se contredisent d'un jour à l'autre , juste pour leur minute de gloire à la télé au lieu de la fermer ( et je ne parle pas des "complots".
Et du coup , l'état devient de plus en plus répressif , de plus en plus fliqué , de plus en plus autoritaire...et les gens ne disent rien !

12.Posté par zoro97417 le 13/05/2020 14:17

Mieux que le bracelet électronique : l'étoile jaune cousue sur la poitrine avec la date d'arrivée à Gillot !!!!! Même pas drôle !

13.Posté par Erudiant le 13/05/2020 14:18

Madame La Ministre, quand est il du numéro vert qui doit être mis en place par l 'état à compter du 11 mai, concernant les aides pour le rapatriement des étudiants ultramarins ?

14.Posté par kraz le 13/05/2020 14:26

@6 si on suit votre raisonnement, la réunion est ravitailler comment ? par des robots ? même en fermant l'aéroport, le port, il y aurait eu des cas (employés à gillot, personnel à bord des avions, dockers, etc.)


Là par contre que 14aine à domicile autant ne pas en mettre vu le peu de respect envers les autres qu'on les infectés ici comme en france. A dire mi fé sat mi ve si ma envie sortir, na bien voir qd ou marmaille ou bien zot parents sera lhopital reskap akoz de ce bann boyo là.

Une vraie blague, le titre complètement faux aussi de zinfos 974... c'est bien de jouer sur les mots pour embobiner les ignorants ou ceux qui ne prennent pas la peine de lire l'article en entier.

15.Posté par Jean-marc le 13/05/2020 14:51

Le gouvernement avait pris la bonne décision car la quatorzaine obligatoire a fait ses preuves ! Qui pousse le conseil constitutionnel à nous mettre en danger ?

16.Posté par THOR le 13/05/2020 15:44

Et cela continue avec ce gouvernement aujourd'hui une info et le lendemain le contraire......

17.Posté par Titou le 13/05/2020 16:27

Des gens dans des bureaux qui prennent des décisions absurdes et dangereuses.

On échappera pas à une circulation active du virus avec de telles décisions.

Une île est un cas à part, on a pas de solutions de secours en cas de gros soucis sanitaires.

Je reste sans voix devant tant d irresponsabilité et le préfet acquiesce sans broncher.

18.Posté par sèga maloya le 13/05/2020 17:22

Lorsque Mme Girardin fait une déclaration, il faut toujours attendre la contradiction de son affirmation avant d'avoir la vraie version. Surtout en cette période de pandémie !

19.Posté par Choupette le 13/05/2020 19:07

C'est quand même plus malin d'autoriser la quarantaine à domicile, que de l'imposer dans un hôtel ou là, ça s'apparente à la privation de libertés.

Quand on parle du Juge des Libertés, ça sent la prison.

20.Posté par IXE le 14/05/2020 00:00

Extrait de la décision:

"86...le législateur n'a assorti leur mise en œuvre d'aucune autre garantie, notamment quant aux obligations pouvant être imposées aux personnes y étant soumises, à leur durée maximale et au contrôle de ces mesures par le juge judiciaire dans l'hypothèse où elles seraient privatives de liberté."

https://www.conseil-constitutionnel.fr/decision/2020/2020800DC.htm

21.Posté par Chon le 14/05/2020 07:43

Pourquoi les voyageurs ne sont pas testés au départ ou à l'arrivée ?

22.Posté par Phil974 le 14/05/2020 08:22

As tu on prouve l'efficacité d'une telle mesure? Connaissez vous le taux d'efficacité de la mesure de quatorzaine c'est dire le nbre de personne détectées positive suite a cette quatorzaine ? Avez vous des chiffres? A priori aucun cas detecté lors des quatorzaines imposées rien dans la presse il le semble. Dans ce cas on peux alors se poser la question de la nécessité de ce type radicale de mesure un contrôle systématique a l'arrivée ne serait il pas tous aussi efficace et bcp moins honereux

23.Posté par indigné le 14/05/2020 11:57

On dirait pas. Il semblerait que quelqu'un soit arrivé de métropole hier et plusieurs personnes l'ont vu se balader en ville de Saint-Joseph.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes