Société

Annick Girardin : "Les aides nationales pour la canne sont maintenues"

Jeudi 18 Juillet 2019 - 19:38

Nouveau sursis pour la filière canne. Le gouvernement vient d'annoncer le maintien de l'enveloppe destinée à la filière. Il y a un mois, planteurs et usiniers s'inquiétaient de ne plus voir l'an prochain les 38 millions de subventions accordées jusque-là pour surmonter la fin des quotas sucriers. Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, et Annick Girardin, ministre des Outre-mer, ont convié la presse ce jeudi à 17H (heure de Paris - 19H Réunion) afin de dévoiler l'engagement de l'Etat sur la "compétitivité et l'accompagnement de la filière sucre dans les territoires ultramarins".


"Avec mon collègue Didier Guillaume, ministre de l'Agriculture, nous confirmons ce soir le maintien des aides nationales aux filières canne-sucre en Outre-mer, à savoir 38 millions d'euros par an", vient d'annoncer Annick Girardin. "Je remercie l'eurodéputé Stéphane Bijoux qui se mobilise depuis sa prise de fonction pour préserver ces aides auprès des institutions européennes", ajoute-t-elle.

"La situation difficile que connait le secteur est liée à une forte baisse des cours du sucre induite notamment par la fin des quotas sucriers. Cette difficulté a été anticipée pour la  filière sucrière d'outre-mer. Ainsi, une aide à l'adaptation de 38 M€ par an a été mise en place en 2017 pour une durée de 3 ans avec l'accord de la Commission européenne. Cette aide, qu’il faudra notifier de nouveau à la Commission, viendra compléter dans le cadre du programme POSEI France financé par l’Union européenne, le soutien annuel de 69,2 M€ dont bénéficie la filière canne-sucre des DOM et les aides nationales d'un montant de 86,4 M€ par an allouées en complément à la filière. Au final, ce sont annuellement 193,6 M€ qui bénéficieront à la filière canne-sucre de La Réunion et de Guadeloupe en permettant à ces dernières de produire près de 250 000 tonnes de sucre par an", insistent les deux ministres.
 
On se revoit en juillet 2020...

Mais ce nouveau sursis pourrait être parmi les derniers. Les ministres ont demandé aux acteurs de la filière de réfléchir au virage que pourrait prendre le modèle dominant actuel de la canne dans ces territoires. 

"Dans le cadre de cette notification future, nous demandons aux acteurs de la filière de s’engager à bâtir, en lien avec les autres filières agricoles et les élus des collectivités, un modèle agricole qui permette de relever les défis climatiques et sociétaux auxquels il doit faire face tout en tenant compte de l’évolution des tendances de marchés. Cette réflexion devra aboutir en juillet 2020 à des propositions sur la montée en gamme, la valorisation de l'origine ultramarine, le renforcement de la production biologique, la transition vers la canne énergie et le développement de nouvelles filières pour s’affranchir notamment des importations d’aliment du bétail. L’accompagnement durable par l’Etat de cette filière sera lié à la capacité qu’elle aura à s’adapter en construisant avec l’ensemble des acteurs des territoires concernés un projet agricole global, soutenable dans le temps", affirment-ils.

Cette mise au point se tenait ce jeudi en fin d'après-midi au ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation dans le 7ème arrondissement de Paris. 
LG
Lu 2969 fois



1.Posté par klod le 18/07/2019 19:58

rassurés les tenants de la "canne sucre blanc" ? qui ne pourra jamais rivaliser avec l'international du "sucre blanc" lsauf avec l'argent du "contribuable" ?

2.Posté par oups le 18/07/2019 20:26

une culture qui ne vit que de subventions n'est pas viable point ....

3.Posté par DIDIER NAZE le 18/07/2019 20:48

Notre BECASSINE Annick démine le terrain pour la venue d Emmanuel Premier....Premier jusqu en ...2020 !😁😀😊

4.Posté par Pierre Balcon le 18/07/2019 20:55

On ne comprend pas bien !
C'est une aide nationale ou une aide européenne ?

Triste propagande qui se mélange les pinceaux .

Et tout le reste relève des incantations sans queue ni tête .
Sincèrement est ce que la Réunion qui compte 160 000 chômeurs place en tête de ses préoccupations le "défi climatique " avec sa déclinaison écolo de la décroissance !!!

Est ce qu'on a attendu Mme Girardin pour se préoccuper de l'alimentation du bétail. Si notre ministre a des idées , qu'elle dise à l'URCOOPA où aller chercher au meilleur prix ses farines animales .
On a déjà essayé Madagascar et ça a lamentablement foiré ;
Absolument ridicule .
Ces politicien(ne)s sont dangereux !!!

Que Mme Girardin nous parle plutôt du Mercosur et des 200 000 t de sucre de canne que le Brésil sera autorisé à importer en Europe . Comment La Réunion fera face à cette concurrence

Tout ça ne sert qu'à mettre en avant la'action de l'ectoplasme Bijoux .

5.Posté par Réveillez vous le 18/07/2019 22:42

@Pierre Balcon

Europeen, national....ou département, régional ....

c'est exactement la même chose...le contribuable français paie puisque nous donnons plus que nous recevons..

6.Posté par GIRONDIN le 18/07/2019 23:06

A la commik de service, pour rappel, et à son bijoux de famille, le Mercosur:

...... "".... De manière globale dans cet accord où l’agriculture est la variable d’ajustement, accorder un quota supplémentaire de 180.000 tonnes de sucre au Brésil est absurde, car globalement l’Europe est déjà excédentaire. J’ajoute que les coûts de production du Brésil vont déstabiliser un sucre européen déjà en crise dont les coûts de production, notamment dans les Outre-mer, sont supérieurs au prix du marché, au cours mondial.

Philippe Chalmin, expert des matières premières et du marché du sucre, coordinateur du cercle économique Cyclope

Le Brésil, géant du sucre
À lui seul, le Brésil, parmi les quatre pays sud-américains concernés par le futur accord avec l'Union européenne, est capable d’exporter en un an prés de deux fois la consommation européenne (environ 18 millions de tonnes). Il représente 33 % de la production mondiale. La baisse drastique des affrètements de navires pour le transport du sucre a dopé ses exportations. Et cet énorme producteur, qui vend son sucre à bas coût, est prêt à augmenter ses rendements. Ainsi, l'Amazonie est de plus en plus grignotée par la culture de la canne à sucre, chassant par la même occasion des peuples autochtones de leurs terres..... " la1ere

7.Posté par cmoin le 19/07/2019 00:04

Super!Encore des millions dans quelque chose qui ne vaut rien!

8.Posté par Noulafé le 19/07/2019 06:28 (depuis mobile)

Tout ca c du mic mac politiciens..le petit soldat de macron..girardin.ne fait qu''executer les ordres et contre ordres....! Le peuple doit se reveiller.!

9.Posté par jeanot le 19/07/2019 07:38

Bonne chose mais il faut commencer a penser a planter autre chose et ce ne sera pas du cannabis n en doutez pas.

10.Posté par parlamer le 19/07/2019 07:41

ce gouvernement de menteur avec ce président menteur:

" Dans une lettre adressée en janvier au procureur de la République de Paris, l'ancien président de la

commission d'enquête à l'Assemblée sur la politique industrielle de la France, le député Les Républicains (LR)

Olivier Marleix, s'interrogeait sur les circonstances de la vente du pôle énergie d'Alstom à GE et sur le rôle

joué par Emmanuel Macron, alors ministre de l'Economie." ....

Olivier Marleix observait aussi que le candidat Macron avait bénéficié d'un «montant de dons records pour

sa campagne» et estimait que «le fait que l'on puisse retrouver dans la liste des donateurs ou des

organisateurs de dîners de levée de fonds des personnes qui auraient été intéressées aux ventes précitées

[ne pouvait] qu'interroger»

11.Posté par Kaskavel le 19/07/2019 07:57

Madame la ministre , la canne énergie est une hérésie , qualifier cette évolution de démarche vertueuse et écologique encore plus , en effet utiliser des terres agricoles déjà rares pour une production non alimentaire est absurde et dangereux , on s'en mordra les doigts très rapidement , il n'est pas trop tard pour faire marche arrière ...

12.Posté par Taloche le 19/07/2019 08:03 (depuis mobile)

J''ai du mal â comprendre, la Region accorde énormément d''argent aux reunionnais qui voyagent et personne ne dit rien. 38 M d''aide que l''Etat subventionne aux agriculteurs qui bossent durement et tout le monde pleure pour leurs impôts.

13.Posté par DURAND le 19/07/2019 08:33

le probleme est que le systeme europeen est base sur des subventions et que l'impartialite n est pas de mise

nos agriculteurs sont sacrifiés au detriment des gros qui nous font manger de la M

je parle des agriculteurs mais tout est comme ca

sauf pour nos elus

i

14.Posté par gramoune attentive le 19/07/2019 08:49

N'est-il pas scandaleux de voir que La Réunion, fière d'être le département français le plus assisté par habitant grâce aux aides et exonérations en tous genres versées par l'Etat et l'Europe, est incapable d'assurer sa propre autonomie alimentaire et continue à subventionner la canne à sucre qui est hyper polluante pour nos sols et pour l'air ?

Paul Vergès ne déclarait-il pas il y a une vingtaine d'année déjà,...

Qu'il fallait être lucide et avoir le courage d'envisager au cours de la prochaine décennie, la suppression de l'injuste sur-rémunération qui divisait les réunionnais en favorisant l'augmentation des prix, ainsi celle de la canne qui ne faisait qu'enrichir les lobbies sucriers lesquels accroissaient leurs profits en investissant massivement au Brésil, au Vietnam ou en Afrique ?

15.Posté par Fredo974 le 19/07/2019 10:32

Excellente nouvelle pour la Réunion ..

16.Posté par JORI le 19/07/2019 10:50

Et encore une fois on perfuse la canne !!. Le kg de sucre local,avec toutes ses subventions, coûte plus cher qu'un kg d'or.

17.Posté par Titre creole le 19/07/2019 11:03

Plus d’aide européenne car trop de sucre dans le monde. Malheureusement, quand le gouvernement a dit « «faites de la canne ». Tout le monde a fait de la canne et stop aux autres cultures. Maintenant les aides vont arrêter « faites autres choses ». Les terres sont pleines de pesticides, fongicides, insecticides..... il n’est pas concevables d’utiliser des terres uniquement pour créer de l’énergie. Il faudrait vraiment penser à arrêter d’importer nos légumes et fruits et réfléchir a des plantations intéressantes. Avant, il y avait du café, de la vanille, de l’ylang yLang...

18.Posté par zorro le 19/07/2019 11:22

Des jours et des jours que l'on n'entend plus parler de Ratenon, le petit Député de la Réunion.
Lui qui était avant le élections Européennes si prompt à dégainer ses discours incendiaires à la moindre occasion, le voilà maintenant totalement coit.
Et pourtant, les sujets pour se faire voir à la télé ne manquent pas, dont celui abordé aujourd'hui par notre Ministre.
Ratenon est soit découragé, soit en train de nous préparer un de ses coups médiatiques fumeux dont il a le secret.
Wait and see...

19.Posté par Leonardevincui le 19/07/2019 12:16 (depuis mobile)

Yo Girardin, fo voler au secours de votre collègue de Rugy. Comme le bobo Macron qui se joue a la victmisation. Bientôt, leur collègue vont lui ouvrir un compte leetchi à ce pauvre de Rugy. Qui crie au scandale, Médiapart m''a tué. Yab Yvelines

20.Posté par Marc le 19/07/2019 14:08

14. La Réunion n'est pas le territoire français le plus assisté. Ce privilège revient sans doute à Saint-Pierre-et-Miquelon. C'est le territoire de France où les dépenses de l'Etat par habitant sont les plus élevées et comme le code général des impôts ne s'y applique pas, l'Etat n'y touche que des revenus très marginaux.

4. Les deux. Il y a un volet européen, qui n'était pas en cause, et un volet national qui arrivait à expiration.

21.Posté par contribuable attentif le 19/07/2019 17:28

A @ 14.Posté par gramoune attentive le 19/07/2019 08:49

Vous voulez dire que c'était un visionnaire ? Dommage qu'il était entouré de traitres et de socialo-communistes incompétents ! Qu'il repose désormais en paix !

A @ 20.Posté par Marc le 19/07/2019 14:08

Avant d'écrire des bêtises, prenez la peine de vous renseigner ...

L'archipel de Saint-Pierre et Miquelon n'a pas le statut de Département et n'est peuplée que de 6274 habitants au dernier recensement alors que La Réunion est peuplée de 860 000 habitants !!!!

La Réunion est très largement le département français le plus assisté avec l'argent public qui s'y déverse chaque mois. Pour combien de temps encore ?

22.Posté par Marc le 19/07/2019 18:26

21. Et lisez attentivement ce que j'ai écrit: j'ai utilisé le mot "territoire". Par ailleurs, La Réunion c'est peut-être 6274 habitants mais vous parliez du "département français le plus assisté par habitant". Par habitant, SPM explose La Réunion : 17817 euros par habitant contre 6191 euros par habitant à La Réunion, soit 3 fois plus.

Par ailleurs, même en retenant les seuls départements, c'est faux. Selon le projet de loi de finances 2018 (je n'ai pas pris celui pour 2019 car les manips faites par la ministre dedans ont abouti à une incapacité de l'Etat à indiquer dans quels territoires certains fonds seraient affectés, ce qui fausserait l'exercice) , La Réunion c'est 6191 euros par habitant de dépenses d'Etat. La Martinique c'est 6700, la Guadeloupe c'est 7198 et la Guyane 7738 euros par habitant.

Donc comme vous dites, avant de dire des bêtises prenez la peine de vous renseigner.

23.Posté par yabos le 19/07/2019 19:36

Arrêtons de nous envoyer à la tête, chiffres et statistiques. Faisons simple les besoins en sucre de la planète sont largement couverts et il y a même surproduction. Les planteurs de la Réunion doivent sortir de cette mono culture et se tourner vers d'autres cultures. Il faut arrêter ces aides qui creusent toujours un peu plus le déficit de l'Etat et pèsent sur la minorité de citoyens qui paient des impôts.

24.Posté par Martine le 19/07/2019 21:25 (depuis mobile)

Les vendeurs de pick up se frottent les mains !

25.Posté par Marc le 19/07/2019 22:33

22. Il fallait évidemment lire à la première ligne, deuxième phrase "Saint-Pierre-et-Miquelon" et pas "La Réunion.

23. La canne n'est clairement pas une production d'avenir mais là où la ministre a raison c'est qu'une sortie brutale serait catastrophique car tout un secteur est structuré autour: transporteurs, rhumiers, fournisseurs en matériel, usines... Il faut donc une transition en douceur à laquelle le secteur n'était pas prêt. Mais là il va falloir qu'ils commencent à sérieusement se bouger.

26.Posté par Jacob le 20/07/2019 06:42 (depuis mobile)

Savais vous que l’état et le département rassemblé donne 30 millions € tous les mois pour le rsa pour des gens qui ne travaille pas allor a mon avis cette filière la le mérite bien aussi et à la réunion les plus grand contribuable c les agriculteurs

27.Posté par Jacob le 20/07/2019 06:49 (depuis mobile)

A ce jour le domaine agricole prend des mesures pour que les agriculteurs canié par vers une diversification en restant dans le domaine agricole, dans les années avenir sa seras tous bénéfique pour l’ensemble des consommateurs !!!

28.Posté par Jacob le 20/07/2019 06:56 (depuis mobile)

Aujourd’hui les aide dans le domaine agricole c une pourriture parce que sur les marchés des coopératives les prix des produits s''équilibre avec la subvention et ne permet pas au producteur d’obtenir un marché libre !!!

29.Posté par Jacob le 20/07/2019 07:04 (depuis mobile)

La subvention tombe pas directement pour les producteurs de la cane mais pour l’usine directement est sa c grave parce que l’usine peut fermer demain demain matin est ce cassé avec l’argent de l’etat Français dans d’autres pays les poches plaines !!!

30.Posté par Joseph le 20/07/2019 07:05

Le principal soucis, c'est qu'aucune autre agriculture que la canne ne pourra résister comme elle à 3 ou 4 cyclones ou tempêtes par saison.
Tiens, et Maurice, la canne, elle n'en sort pas, elle ?
Après, attention à ne pas transformer les champs en lotissements, cités, bétonnage à tout va, car ça deviendra très vite invivable ici.

31.Posté par almuba le 20/07/2019 07:51

Pourquoi ne pas dire franchement que c'est la dernière fois que cette subvention sera versée.
Cela éviterait de faux espoirs pour les agriculteurs et mettrait fin, une bonne fois pour toute, à leur inquiétude qui dure depuis des années.

32.Posté par MôveLang le 20/07/2019 08:41 (depuis mobile)

38000000 d''euros ça fait 25300 emplois, réaffectez cette somme ailleurs, ça fait entre 15000 et plus de 20000 chômeurs en moins.
Mais les autorités ont peur des gros tracteurs à 100000 € sur les barrages.

33.Posté par Réveillez vous le 20/07/2019 10:08

@Marc

une sorti brutal...?
ca fait des années et des années que l'on connait que la canne a la réunion non subventionné n'est pas concurrentiel...mais qu'est ce qui a été fait ?

34.Posté par Marc le 20/07/2019 12:58

33. Rien, et c'est bien le problème. Mais tant que rien n'est fait, c'est dangereux de sortir d'un coup. Là où je ne suis pas d'accord avec la ministre, c'est que je ne pense pas que laisser ça aux acteurs du terrain soit sage. J'aurais, par exemple, mis une aide décroissante d'année en année pour les forcer à se bouger.

35.Posté par Val le 20/07/2019 15:39 (depuis mobile)

Et après on tire à boulet rouge sur les personnes au rsa en leur disant que ce son des assistés mais les agriculteurs aussi le sont tous les ans ils pleurent pour avoir des subventions

36.Posté par Réveillez vous le 22/07/2019 09:28

@Marc

oui ca aurait été une solution mais comme vous dites le soucis c'est toujours le même : forcer a bouger....on attends d'être toujours au bord du gouffre pour bouger.....comme pour le climat/déchet/pollution ...

37.Posté par vince le 23/07/2019 12:57

quel gâchis !!! quand nos dirigeants vont enfin ouvrir les yeux la canne nest plus
il en faut un qui est les c... de le dire un jour ya tellement dautre culture a faire ici!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 20 Août 2019 - 12:38 Cirest : Un nombre d'euthanasies grandissant