MENU ZINFOS
Faits-divers

Angers : Deux Réunionnais relâchés à défaut de traducteur créole officiel


Deux frères d’origine réunionnaise ont été relâchés par le tribunal correctionnel d’Angers, ce mercredi 16 juin, alors qu’il devaient répondre de faits de trafic de drogue.

Par - Publié le Jeudi 17 Juin 2021 à 11:47

C’est dans le cadre de la comparution immédiate que deux prévenus d’origine réunionnaise étaient présentés devant le tribunal correctionnel d’Angers pour répondre de faits de trafic de drogue. Lors de l’enquête, il s’est avéré que les deux prévenus, qui sont également frères, s’exprimaient en créole lors de leurs contacts téléphoniques. Afin de faciliter l’enquête, un gendarme d’origine réunionnaise et parlant créole avait procédé à la traduction des écoutes téléphoniques, rapporte Ouest France. 

Lors de cette audience, les avocats de la défense ont remis en cause la qualité de l’interprète. En effet, comme le prévoit la loi, un traducteur qui intervient lors d’une enquête se doit d’être au préalable agréé par la Cour d’appel ou, à minima, doit prêter serment devant le tribunal, ce qui n’était pas le cas ce mercredi. Le tribunal a retenu cet argument et renvoyé l’audience au 3 novembre prochain.

Les deux Réunionnais ont été placés sous contrôle judiciaire. Pour autant, l’un d’entre eux étant déjà incarcéré dans une autre affaire, il reste en détention. 

Le tribunal a nommé une traductrice officielle pour réécouter et valider la traduction du gendarme réunionnais. 


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Citoyen Créole de la Réunion le 17/06/2021 12:24

Nous espérons qu’un traducteur officiel soit recruté très rapidement afin qu’ils répondent de leurs actes.
Je fais acte de candidature.

2.Posté par Le Jacobin le 17/06/2021 13:04

Bientôt l'agrégation en langue Créole pour vendre de la drogue !

Voilà une poche d'emploi qui s'ouvre pas un politicien n'a songé ???

3.Posté par TICOQ le 17/06/2021 13:27

Traduction : Tous les délinquants réunionnais doivent parler créole uniquement et demander un interprète, si ils veulent avoir une chance de s'en tirer.

4.Posté par MôvéLang le 17/06/2021 14:22

Mon dieu, qu'ils sont bêtes ces français, un traducteur, j'espère que le traducteur nommé par le tribunal parle le même kréol, maintenant, le cadre, le yab le malgache ou autres, il y a toujours des nuances,

5.Posté par Batofou974 le 17/06/2021 15:27

J'HALLUCINE !!!! Notre parler créole serait devenu un argument de poids contre / pour la justice ? Le monde carrément à l'envers pour l'administration judiciaire française ....de là à ne pas croire ce que traduit un gendarme d'origine réunionnaise, eh bé, je tombe sur le cul ! Comme quoi la justice française est "bien faite" on a de tout mais aussi de rien au final. Bref, "kwé vik di ?"

6.Posté par vérité le 17/06/2021 13:57

on s en fou...

c est 2 merdes c est tout .

7.Posté par Dom le 17/06/2021 16:25

Sont pas allés à l'école?
Quel âge ont ils?

8.Posté par Choupette le 17/06/2021 16:54

5.Posté par Batofou974

Ce n'est pas que " ...ne pas croire ce que traduit un gendarme d'origine réunionnaise ..." le problème.

Mais bien le fait qu'il n'ait pas prêté serment pour le faire.

Nuance.

De toutes façons, moi-même créole d'origine, je ne comprends pas toujours le créole de ces voyous.

Ils se sont quand même fait gauler et c'est le principal.

9.Posté par alalalala le 17/06/2021 17:13

Apparemment, ils ne semblent pas être au courant, dans cette administration, que la Réunion fait partie des territoires où le français est la langue officielle. Comment peut-on se faire berner à ce point ?

10.Posté par MT CRISTO le 17/06/2021 19:36

De qui se moque-t-on. Des millions et des millions pour enseigner ls français avec l'école obligatoire.

11.Posté par Patriote le 17/06/2021 23:46

Ils sont français et doivent parler francais,
De plus le créole n'est une langue officielle. À Lille, il faudra une traducteur chti aussi ?
Mais que font ces magistrats, ils ont entendu ce mauvais prétexte pour ne pas instruire. Pendant ce temps-la le peuple français attend que l'ordre règne, et verse leurs onéreux salaires.

12.Posté par MICHOU le 18/06/2021 09:12

On peut s'étonner d'une telle erreur, un agent de la fonction publique est représentant de son service et ne peut en aucun cas faire valoir ses origines ou ses compétences identitaires , sauf en interne pour une meilleure compréhension d'une situation.
L'Administration fait appel à des interprètes assermentés pour éviter toute récupération, malentendu, connivence......

13.Posté par La creole le 18/06/2021 10:19

Le pb c est les écoutes téléphoniques qui sont en créoles d ou le besoin d un traducteur assermenté car cette preuve permettra de les incriminés ou pas.pensez vous vraiment qu ils ne parlent pas français?

14.Posté par Emmanuelle HOARAU le 18/06/2021 12:31

Il faut les mettre en prison, là au moins, ils apprendraient le français !

15.Posté par Julienne le 18/06/2021 13:08

Y'en a qui ont la compréhension difficile. Ce n'est pas la traduction qui est remise en cause mais le fait que celui qui a traduit ne soit pas agréé ou ai prêté serment.

16.Posté par polo974 le 18/06/2021 21:04

Titre menteur.
L'un d'eux est reparti au gnouf.


17.Posté par Bleu outre mer le 19/06/2021 12:46

13.Posté par La creole le 18/06/2021 10:19
Au moins vous avez compris l'article....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

3 rue Émile Hugo
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes