MENU ZINFOS
Société

Angelo Lauret est décédé


Une figure de l'agriculture réunionnaise s'en est allée. Angelo Lauret est décédé à l'âge de 93 ans. Il a été président de la Chambre d'agriculture de 1989 à 1993. ​

Par LG - Publié le Samedi 10 Avril 2021 à 10:27 | Lu 5563 fois

C'est une figure du monde agricole réunionnais qui disparaît. Angelo Lauret est décédé à l'âge de 93 ans. 

Président fondateur de la Confédération Générale des Planteurs et des Eleveurs de la Réunion (CGPER) en 1974 dont il fût le président jusqu’en 1991, son travail acharné en faveur des agriculteurs a été salué par de nombreuses institutions. 

Chevalier de la Légion d’honneur, chevalier dans l’Ordre national du Mérite, officier du Mérite Agricole, il voit aussi le Conseil départemental saluer son parcours exemplaire d'autodidacte en 2006 en lui remettant le Prix départemental du Mérite Agricole.

De nombreuses personnalités de l'île saluent sa mémoire :

André Thien Ah Koon (maire du Tampon - président de la CASUD) :

"C'est avec une profonde émotion que j'ai appris la disparition ce jour de Monsieur Angelo LAURET à l'âge de 93 ans. Homme simple, généreux, vrai paysan dans l'âme et dans le sens le plus noble du terme, il a occupé plusieurs fonctions et reçu de nombreuses distinctions. Il a été ainsi, et entre autres, fondateur de la CGPER, Président de la Chambre d'Agriculture de la Réunion, mais aussi conseiller régional, adjoint au maire, Chevalier dans l'ordre National du Mérite. Avec passion, courage, et sans jamais fléchir il a défendu les agriculteurs Réunionnais, le monde agricole et notamment la filière de la canne à sucre qui lui doit beaucoup. J'adresse mes plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches."

Olivier Hoarau (maire du Port) : 

"C’est avec une grande émotion que j’apprends le décès d’Angelo Lauret. Figure du syndicalisme et fondateur de la CGPER, il accède à la présidence de la Chambre d’Agriculture de La Réunion en 1989. Grand défenseur des planteurs, il aura porté avec force la cause agricole. Nous garderons en mémoire ses interventions passionnées lorsqu’il s’agissait de réparer des injustices et de lutter contre les inégalités dont étaient victimes nos producteurs réunionnais. A ses proches, à ses amis, aux camarades de la CGPER et à tous les planteurs, je présente mes sincères condoléances." 

Cyrille Melchior (président du Département) : 

"C’est avec tristesse que j’apprends le décès d'Angélo Lauret, le fondateur de la Confédération Générale des Planteurs et Eleveurs de La Reunion (CGPER) et ancien Président de la Chambre d’Agriculture. Syndicaliste engagé et doté d’une grande force de caractère, cette figure de l’agriculture réunionnaise aura marqué profondément le monde agricole et la politique locale. Je retiendrai d'Angelo Lauret son amour pour la terre réunionnaise et ses travailleurs, particulièrement les producteurs de canne. En mon nom personnel et au nom de l’ensemble des conseillers départementaux, je tiens à présenter nos plus sincères condoléances à sa famille, à ses proches et au monde agricole."

Ericka Bareigts (Maire de Saint-Denis) : 

"J’apprends avec grande tristesse le décès d’Angelo Lauret, président fondateur de la CGPER. Il fut également l’un des éminents présidents de la chambre d’agriculture. Homme d’engagements, grand nom de l’agriculture réunionnaise, il a contribué sans relâche au développement de ce secteur. Je présente mes plus sincères condoléances à sa famille, à ses proches et au monde agricole qui perd aujourd’hui une figure emblématique."

Jean Michel Moutama (président de la CGPER) : 

"Nous avons eu la douloureuse nouvelle de son départ, Angelo nous a quittés ce matin, Angelo LAURET n’est plus ! 


Nous le regrettons déjà et nous le regretterons beaucoup, car c’est une grande perte pour nous personnellement qui l’avons tous connu et pour certains de nous qui l’avons côtoyé dans son combat pour les agriculteurs réunionnais.

Retiré de la vie syndicale, nous sommes persuadés qu'Angelo continuait à suivre le combat des agriculteurs parce qu’il a été celui qui pendant de nombreuses années durant, a combattu et remporté de nombreuses victoires pour les planteurs réunionnais. 

Agriculteur, Autodidacte, il a été une  « Figure emblématique et charismatique de l’agriculture réunionnaise ». Ouvrier agricole avant de devenir colon en 1947. En 1967, il exploite pendant de nombreuses années 3 ha en cannes réparties sur 4,5 km2, une gestion difficile car il cédait 2/3 des revenus du colonage au propriétaire. Angelo a connu la misère et la souffrance, « vivant les injustices d’une situation de dominance des industriels canniers qui régnaient sans contrôle sur le prix de la canne — sur les importations, sur le prix des intrants, sur la trésorerie des planteurs ». 

Nous pouvons affirmer  qu’il pouvait se féliciter d’avoir fait bouger les choses concernant les aides à la diversification et obtenu d’innombrables avantages, tant pour les planteurs que pour les éleveurs. 

Aujourd’hui, il était resté toujours un petit agriculteur à Grand Bois-les-Haut.

Il a été notre président emblématique au Centre Technique interprofessionnel de la Canne avant d’être « Le Président de la Chambre D’agriculture », le Président de la Chambre des Agriculteurs. Sans lui cette chambre n’aurait jamais été celle des Agriculteurs et des petits planteurs.

Aujourd’hui, sans son combat, aucun d’entre nous n’aurait pu présider aux destinées du monde agricole et ce serait sans doute toujours les sucriers et les industriels qui continueraient à imposer leur point de vue dans les instances agricoles.

Signataire d’un “Appel à la célébration du 19 mars 1946” abolissant le statut colonial (17 décembre 2005), Président du Centre Technique Interprofessionnel de la Canne à Sucre (CTICS (1983-1994). Administrateur de l’ODEADOM, Office de Développement Agricole des Départements d’Outre-Mer (1983-1994). Président de la Chambre d’Agriculture, Il a été de tous les combats et de toutes les victoires de notre syndicat.

« Angelo tu restes éternellement dans nos cœurs et tu seras toujours à nos côtés toujours pour la victoire sur les injustices », 

« Tu as été un combattant sans relâche contre les injustices et la domination économique d’une classe contre toutes les autres », 

« Tu as été plus qu’un combattant, tu as été un résistant »

Ton exemple nous montre qu’il faut se dresser contre toutes les injustices, Qu’il faut se battre toujours face aux tentatives de domination,

« Tu as été un vainqueur pour la cause des planteurs et tu le resteras à jamais »."

Stéphane Bijoux (député européen) : 

"Je salue la mémoire d’une grande figure du monde agricole réunionnais. Angelo Lauret était un homme courageux, généreux et engagé. Chacun sait l’importance des combats qu’il a mené pour défendre les agriculteurs. Je pense à sa famille et à ses camarades."

Patrick Lebreton (maire de Saint-Joseph) :

"Le monde de la terre perd un de ses piliers avec la disparition d'Angélo Lauret. Figure emblématique de l'Agriculture réunionnaise des années 70, 80 et 90, il a été l'un des plus grands défenseurs de sa cause et de celle de la canne.

Le planteur de Grand-Bois-Les Hauts a été à la tête du premier regroupement des agriculteurs qui se réunissaient dans la clandestinité. Cette initiative a eu pour conséquence l'emprisonnement de certains de ses camarades. Face à cette situation Angélo Lauret ne cède pas et organise des actions de solidarité pour soutenir les familles touchées par l'empêchement de leur proche.

Par la suite, avec ses camarades, ce pionnier du militantisme agricole réunionnais créa la CGPER en se positionnant comme le leader du syndicat. Il est élu Président de la chambre verte en 1989 suite au travail sans relâche mené par son syndicat.

À ce titre, il a été sur tous les fronts pour préparer et défendre notamment la première convention canne. Angélo Lauret fut également adjoint de Petite-Île sous le premier mandat de Christophe Payet (1983-1989) et Conseiller Régional de la liste de Paul Vergès sous le mandat de Pierre Lagourgue (1986-1992).  À tous ses proches et à sa famille, je veux témoigner ma plus profonde sympathie."


Michel Fontaine (maire de Saint-Pierre) :

"Nous venons d’apprendre la disparition d’Angelo Lauret, homme de conviction, profondément investi aux côtés des agriculteurs et des planteurs dont il défendra inlassablement les intérêts, n’hésitant pas à embrasser des causes que d’aucuns auraient pu croire perdues. C’est ainsi qu’Angelo Lauret, s’est forgé cette stature qui le conduira à la présidence de la chambre d’agriculture. Reconnu par ses pairs, il aura pris des responsabilités dans de nombreux organismes, avant d’être élevé aux plus hauts rangs de la reconnaissance nationale, médaille du mérite agricole, Ordre National du Mérite et Légion d’honneur, lui furent décernés.  Il nous quitte à l’âge de 93 ans, son souvenir restera longtemps gravé dans les mémoires, comme celle d’un homme qui aura compté et profondément marqué le monde agricole de La Réunion. Nous adressons à sa famille, ses amis, et ses compagnons de route nos plus sincères condoléances."  

Serge Hoareau (maire de Petite-Ile, vice-président du Conseil départemental délégué à l'agriculture) :

"C’est avec une profonde tristesse que j’apprends le décès de Monsieur Angelo Lauret. Petit planteur de Grand Bois les Hauts, il a été un militant engagé à la cause du monde agricole. Syndicaliste président fondateur de la Confédération Générale des Planteurs et des Eleveurs de la Réunion (CGPER), Président de la Chambre Verte, il a œuvré pour le développement de l’agriculture réunionnaise et mené des combats pour La Défense des agriculteurs. Je présente mes sincères condoléances à sa famille, à ses proches et aux agriculteurs."

Emmanuel Doulouma (arrière-petit-fils de Raymond et Lucile Bellon, délégué 4e circonscription Génération Ecologie La Réunion, porte-parole de Saint-Pierre + Verte) : 

"C’est avec beaucoup d’émotion que je viens d’apprendre le décès de Monsieur Angelo LAURET, un grand Homme de l’agriculture réunionnaise ! Si je n’ai pas eu l’honneur de connaître monsieur Angelo, il a été un collègue, un ami très proche de mes arrières grands-parents, de mes grands oncles, considéré comme un membre de la famille avec qui ils ont partagé de beaux souvenirs à Grand-Bois les hauts à travers des événements familiaux et de nombreuses campagnes sucrières.

Je salue également le Saint-Pierrois, l’autodidacte, le militant politique, le militant infatigable de la cause des planteurs réunionnais devenu Président de la chambre Verte ! Avec Frederic Vienne, « Terrain Fort », quartier de Grand-Bois les Hauts, est fier d’avoir offert à La Réunion 2 présidents de chambre d’agriculture ! Toute la famille Bellon de « Terrain Fort » se joint à moi pour adresser à sa femme Anise, sa famille, à Jo et Max et à tous ses proches toute leur amitié et nos sincères condoléances."

Parti communiste réunionnais :

"Le PCR a appris avec regret la disparition d’Angélo Lauret, ancien président de la CGPER et de la Chambre d’agriculture, à l’âge de 93 ans.
Angélo Lauret était un militant de la première heure du PCR. Il fit son apprentissage dans les années 1960 à l’époque de la clandestinité de Paul Vergès. Les syndicats et partis politiques progressistes étaient alors la cible de la répression du pouvoir. Il décida de s’engager aux côtés des planteurs qui subissaient encore le régime du colonat partiaire.
En tant que militant syndical, Angélo Lauret s’était investi dans les Comités de survie des planteurs. Il fut un des fondateurs de la CGPER en 1975 et son premier président.

Il est connu surtout pour son élection comme président de la Chambre d’agriculture. C’était la première fois que les gros planteurs et les usiniers perdaient la direction de l’institution. L’élection d’Angélo Lauret signifiait également que la Chambre d’agriculture de La Réunion était la seule à échapper au contrôle de la FDSEA, syndicat responsable sous le nom de Fédécanne de la loi scélérate contre les planteurs de cannes.

Angélo Lauret était un militant du PCR, participant à toutes les batailles. A ce titre, il fut candidat du Parti communiste réunionnais lors des élections cantonales du Tampon en 1970.

En 1983, il figurait sur la liste d’union victorieuse aux municipales de la Petite Ile. Il devint alors adjoint au maire Christophe Payet.

Les luttes menées par Angélo Lauret avaient lieu dans un environnement difficile, marqué par la violence, la fraude et la répression. Pour le PCR, il restera dans les mémoires comme un militant au service de son pays.
A sa famille, à ses proches, à ses amis ainsi qu’à la CGPER qui perd son fondateur, le PCR adresse ses sincères condoléances."

Maurice Gironcel (maire de Sainte-Suzanne - président de la CINOR - président du SIDELEC) :
"C’est avec une grande émotion que j’apprends le décès de Angelo Lauret. Fondateur de la CGPER, Angelo Lauret s’est formé à l’école des luttes du Parti Communiste Réunionnais avant de devenir Président de la Chambre d’agriculture de La Réunion.
Le monde agricole Réunionnais perd un homme de combats, un résistant, qui ne se battait pas pour une place ou pour un poste, mais pour un idéal : celui de l’émancipation du peuple Réunionnais.
Agriculteur, amoureux de son île et de son peuple, il a également pris sa place dans la vie politique locale en tant qu’adjoint au Maire de Petite-Île, Christophe PAYET ou encore en tant que Conseiller Régional aux côtés de Paul Vergès. 75 ans après la départementalisation, je retiens également sa signature à l’appel pour la célébration du 19 mars 1946.
Je tiens à présenter mes plus sincères condoléances à sa famille, à ses proches, aux camarades de la CGPER et à l’ensemble des agricultrices et agriculteurs qui viennent de perdre un véritable pilier.
C’est ensemble, que nous continuerons à nous battre pour que l’agriculture Réunionnaise soit au cœur de notre développement."

Huguette Bello (maire de Saint-Paul) :
"C’est avec une immense tristesse que j’ai appris aujourd’hui le décès d’Angelo LAURET à l’âge de 93 ans. Sa disparition est une grande perte pour La Réunion et pour le monde agricole.
Je garde en mémoire l’ensemble des luttes qu’il a menées pour le progrès social et en faveur des petits planteurs.
Sa présidence à la Chambre d’Agriculture de La Réunion a constitué un évènement historique.

Je garde le souvenir d’une personnalité très attachante et humble, à l’intelligence très vive. Je salue la mémoire de l’un des fondateurs de la Confédération Générale des Planteurs et Éleveurs de La Réunion, militant infatigable de la cause des planteurs, qui connaissait mieux que quiconque les problèmes du monde agricole.
Je me souviens des combats menés ensemble avec Angelo LAURET. Je perds à la fois un camarade et un frère de conviction.
Je présente à sa famille et à ses proches mes plus sincères condoléances."

Didier Robert (président de la Région Réunion) :
"Angélo Lauret fait partie de ces Créoles qui ont fait l’Histoire, tout en restant simple et en faisant preuve d’une farouche détermination à défendre les intérêts des Réunionnais.
Cet ancien ouvrier agricole qui s’est érigé contre le colonat a occupé un certain nombre de fonctions qui au fil des décennies, ont posé les bases de notre agriculture moderne : Il a notamment été Conseiller régional, Président de la Chambre d’Agriculture, fondateur de la CGPER , adjoint au Maire de Petite-Ile, Président du CTICS.
Avec un franc-parler sans concession et une touchante authenticité, il pouvait recevoir "sur son pas de porte à Grand Bois", autant ses voisins agriculteurs, que des ministres ou députés européens, comme Georges Marchais, venu lui rendre visite au début des années 80.
Chevalier de la Légion d’honneur, Chevalier dans l’Ordre national du Mérite, Officier du Mérite Agricole, Angelo Lauret restera avant tout, dans les mémoires et le cœur des Réunionnais, comme un homme déterminé, attachant et un digne représentant des valeurs qui font l’âme réunionnaise.
En mon nom et en celui des élus de la Collectivité, j’adresse à ses proches et à sa famille, mes plus sincères condoléances".




1.Posté par LAMPION le 10/04/2021 11:10

Moin mi dit ke si la plu y tombe pu la cann y pouss pu.
Sincère condoléance à sa famille ..

2.Posté par Ladilafé le 10/04/2021 12:46

Paix à son âme...moins un pour les communistes...

3.Posté par Lauret Raymond le 10/04/2021 13:07

Salut à toi, Angélo....Nous portions le même nom, mais nous n'étions pas parents. Seulement et simplement des camarades. Je t'ai toujours observé, avec respect et admiration, dans tes combats pour l'Agriculture réunionnaise et pour nos Agriculteurs. Salut à toi....

4.Posté par Rouloulou le 10/04/2021 13:44

Un personnage charismatique, respectable. On avait plaisir à l'écouter dans son jargon français mâtiné de créole.
Qu'il repose en paix.

5.Posté par DOGOUNET le 10/04/2021 13:57

Paix à son âme à ce chantre du "planter" kréol.

6.Posté par Touc le 10/04/2021 15:48

Le rhum blanc y fait plus dégât sur l'homme que le ver blanc sur la canne ,cette expression ne venait pas de lui ?

7.Posté par Ail landeur le 10/04/2021 16:05

3.
toute band' lauret la Renyon i sort' du même pieds...

www.geneanet.org pour les ignorants..

8.Posté par Mon avis le 10/04/2021 16:09

Un personnage atypique comme il y en peu. Sinceres Condoleances à tous ses proches

9.Posté par Paysan Créole le 10/04/2021 16:37

Il avait l’âme paysanne cet Angelo !!
Son parlé créole faisait plaisir à entendre. Rien à voir avec le créole
que les pseudos linguistes ( ils sont nombreux) voudraient nous imposer.
Paix à ton âme Angelo et merci pour ton combat . Nous étions nombreux à t'apprécier.

10.Posté par pirouet le 10/04/2021 17:01

Un grand Monsieur

11.Posté par Planteur du Sud le 10/04/2021 17:32

Pour saluer la mémoire d’Angelo Lauret aucun politique !!!! Un petit planteur, qui avec ses moyens et son bon sens paysan a défendu notre agriculture en bonne intelligence .
En revanche pour encenser
certains et parmi eux des dictateurs on peut compter sur eux !!! Il est vrai que certains ramènent plus de voix que d’autres !!!
N’est-ce pas Messieurs Robert, Melchior , Ratenon ........

12.Posté par Mwinmidike le 10/04/2021 18:38

1.Posté par LAMPION le 10/04/2021 11:10
Je ne sais plus si c'est lui qui l'a dit ou si c'est Jardinot qui l'a gentiment caricaturé, j'en ai fait mon pseudo. RIP à ce Monsieur.

13.Posté par Lapokabo le 10/04/2021 19:00

Une bande des faux culs qui font de la lèche dés que disparaisse quelqu'un digne d'être un vrai réunionnais.
Paix à son âme de combattant

14.Posté par Planteur du Sud le 10/04/2021 20:52

Merci zinfos de nous servir les hommages des faux culs qui sont arrivés bien après les nôtres !!!
Cela ne les rend pas caducs pour autant .

15.Posté par MICHOU le 10/04/2021 21:10

Condoléances à sa famille, une grande figure de la REUNIONn très engagée, sur le front.

16.Posté par MICHOU le 10/04/2021 21:14

Il n'y a pas que Jo et Max, il y a aussi Christian et toute la famille

17.Posté par Antiflic le 11/04/2021 08:27

J'ai connu ce Monsieur
Si tous les réunionnais étaient comme lui la Réunion serait au top niveau
Il préconisait de travailler avant de demander des aides
Un exemple à suivre

18.Posté par Koklespes le 11/04/2021 11:49

Je demande une rue en son nom dans sa ville de naissance ! Avant que ce soit celui d un enchaîné à vif .

19.Posté par Hugh hugh le 11/04/2021 12:06

@ 9.Posté par Paysan Créole le 10/04/2021 16:37
Son parlé créole faisait plaisir à entendre. 👍👍👍

RIEN AVOIR AVEC LES :
Mina
Milé
Et les « aboiements » dans les chansons rien à voir à les paroles Jokary Luc Donat
etc....
Bref Langage de cagnards ......alors que j’ai connu ce Monsieur TRAVAILLEUR et très gentil

Un vrai modèle ...

Son nom doit être proposé...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes